PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Myrmade, jeune loup-garou et combattante.
❖ Loup-garou ❖
❖ Loup-garou ❖
avatar
pic-profil
Messages :
129
Kinahs :
181999
Date de naissance :
01/03/2001
Date d'inscription :
01/02/2017
Age :
16

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t999-myrmade-jeune-loup-garou-et-combattante http://www.kalerya-entre-monde.com/t1032-myrmade-et-pia-ce-qu-elles-savent-faire http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Mer 8 Fév - 10:57
Myrmade
Kaviniath  & étudiante missionnaire




Informations générales
 
TANYL
Myrmade
17 ans
Ultarime
Fille
40kg
1m 60
Hétérophile
Loup-garou
Jument isabelle : Pia





Informations psychologiques
 
Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


  Myrmade n'a pas à proprement parler de passion, préférant le présent. Cependant, deux activités lui sont particulièrement plaisantes. La première, c'est monter Pia. La faire galoper plus vite que le vent et sentir la liberté, sur sa peau, dans ses cheveux. Elle s'amuse aussi à lui faire sauter des obstacles, en concluant que rien ne pourrait les arrêter. La seconde, c'est le combat. La bataille. Le sang qui résonne dans ses tempes, l'absence de temps de repos, les muscles qui la tirent. La victoire au bout du chemin.
  L'adolescente n'est pas non plus très ouverte au sujet de ses peurs. Elle en a bien sûr, comme tout le monde, mais elle s'applique à les dissimuler. La plus importante d'entre elles, c'est celle de la Mort. Bien que Myrmade s'amuse à prendre les plus grands risques possibles -peut-être même est-ce pour cela ? - elle craint l'idée de partir dans l'Au-Delà, dans l'inconnu. Ensuite, elle redoute LA transformation. Et pourtant, cela fait 17 ans, soit plus de 200 pleines lunes, qu'elle subit cela, gardant de plus en plus de souvenirs. Ce n'est pas tellement la peur de blesser des proches, puisqu'elle fait de son mieux pour rester écartée de tout sentiment, mais plutôt le refus de l'impuissance. Sa troisième peur.
  Myrmade est téméraire, réactive et énergique. En parallèle, elle est très violente, irréfléchie. Son impulsivité et son irascibilité la rendent plutôt dangereuse, sens compté que la pitié n'est pas dans son vocabulaire. Elle chasse également tous sentiments, ou du moins essaie, car elle les considère comme des faiblesses...





Magie et arme
 
Magie
Arme


Blazingligth, la lumière ardente : Elle prend source au milieu de sa poitrine. Sous forme de chaleur, la magie descend le long d'un ou des deux bras. Au niveau de son poignet, elle grandit et devient une sphère de lumière d'une quinzaine de centimètres de diamètre. Là, elle peut être utilisée directement, complétant avec efficacité un coup de poing, ou envoyée dans le prolongement du bras, ou encore condensée entre les deux mains. Pour cette dernière technique, il faut à Myrmade plus de temps que les autres, mais elle peut attendre un diamètre plus important, et, si le pouvoir n'est pas plus efficace sur des adversaires, il acquiert une portée physique sur des objets. De plus, si la magicienne utilise deux Lumières Ardentes simultanément, le diamètre est réduit et la puissance diminue de moitié, mais l'attaque à deux fois plus de chances d'atteindre la cible, ce qui peut s'avérer utile dans le feu de l'action.
Comme son nom l'indique, Lumière Ardente permet de brûler l'ennemi, mais la blessure ne reste que quelques heures, voire moins, car le temps d'exposition est très court.
Firestrip, la lame de feu : Autre que ses griffes, bien sûr, lorsqu'elle prend sa forme canine, Myrmade possède un beau poignard, dont la valeur ne fait aucun doute et dont la lame argentée mesure une vingtaine de centimètres. Évidemment, comme le métal ne peut être de l'argent véritable sans lui causer de graves blessures. Il s'agit d'acier, recouvert d'or gris pour l'allure. Le manche, lui, est en cuir noir et fait sur mesure pour elle, ainsi il exauce parfaitement la forme de sa main. Il est facilement reconnaissable, sa garde étant divisée en trois branches, formant un triangle équilatéral. Au bout de chacune, comme à l'extrémité du manche, se trouvent une belle pierre précieuse rouge taillée en cercle : des rubis. Son fourreau, également attaché à une ceinture de cuir sombre, permettait de ranger la lame. Couvert d'or gris, il a été sculpté de rosaces et de motifs religieux associés à la Déesse du Feu, Evaherya, au centre desquels ont été placée d'autres rubis.





Description mentale
 
  L'adolescente est indépendante et solitaire, des traits félins, contrairement à son côté loup. Elle est de ceux qui pensent que l'on n'est jamais aussi bien servis que par soi-même. C'est également pour elle un prétexte pour apprendre à se battre. Pour ne dépendre de personne. Si la Mort l'effraye, le chemin qui y mène est plein d'adrénaline, et elle adore le parcourir. Sinon, elle est indifférente à la quasi-totalité du monde. Enfin... des mondes. Elle se coupe de tous sentiments, et critique en elle tous ceux qui y sont trop sujets. Comme, en général, elle ne parle pas, elle se contente de les ignorer, si bien qu'ils ne s'en rendent pas toujours compte. Seule Pia y échappe. C'est l'exception qui confirme la règle, comme on dit. Elle est même distante avec sa mère. Pas de nom affectueux, juste un « Mère » respectueux. Il s'agit de la seule personne qui mérite sa considération. Elle a pris l'habitude de la craindre, également. Une parole de travers et c'est une lame qui se trouve la seconde suivante contre sa gorge. Si, en réalité, une autre personne existe – si les récits disent vrai - , malgré tout, que Myrmade respecte également : la Déesse du Feu, Evaherya. Bien évidemment, puisque son domaine s'étend au combat, Myrmade, comme sa mère Nelly TANYL, se doit de la prier et lui voue une immense admiration, la lui démontrant à sa façon avec ses accessoires rouges – encore faut-il connaître la référence -. Alors pour vous, pauvres mortels, ne vous attendez pas à un traitement de faveur...




Description physique
 
  La jeune Myrmade a une apparence enfantine. Ses grands yeux sont rouges comme les flammes, car elle porte des lentilles pour montrer à Evaherya son adoration. C'est également dans ce but qu'elle s'attache des rubans fins autour des mèches de sa frange. Ils ne passent pas inaperçu, se démarquant parfaitement sur ses cheveux mi-long blanc, légèrement bleutés. Sur son visage pâle, mis en valeur par un menton à peine pointu, flotte un air d'indifférence qui semblerait contredire son énergie cachée. De plus, ses lèvres délicates et son nez fin sont pourtant en parfaite contradiction avec celui-ci, étrangement. Elle porte souvent des chemises aux larges manches, sur laquelle se détache une robe à bretelles -  qui, bien trop grandes, retombaient le long de ses bras et laissaient le vêtement simplement maintenu autour de sa poitrine -  plus sombre, ainsi qu'un nœud assorti. Bien que longue, elle n'entrave pas ses mouvements. Elle dissimule plutôt bien le fourreau serti de rubis entre ses plis, accroché à une fine ceinture de cuir, mais il reste facilement accessible en cas de besoin. Des bottes confortables, dans les tons bruns ou rouges, complètent le tout. Et pourtant... Elle se déplace avec souplesse, débordant d'assurance. Ses muscles sont en tension perpétuelle. Ses doigts, maigres et longs, se replient d'eux-même. Elle observe continuellement, du coin de l’œil...  Elle est bien moins naïve dans son comportement que dans son apparence.




Racontez-nous votre histoire
 
- Ha ! Vous m'avez fait peur ! Vous voulez que je (re-)meurs d'une crise cardiaque ? Minute... Votre corps est lumineux...  Vous êtes mort, vous aussi ? Oh, je ne me suis pas présentée : je suis Ruby TANYL, mère de Nelly TANYL et grand-mère  de Myrmade TANYL. Oui, dans la famille, nous avons un faible pour les noms en « Y », comme une tradition. Tiens, ce sont elles, là-bas. Je viens autant que possible voir l'évolution de leurs vies. Soyez discrets.

  Myriade est née à Ultarime, des années après mon arrivée ici. J'aurais préféré la voir de mon vivant, ici, dans ce monde. Un beau pays, avec un nom très poétique qui m'inspire l'océan, mais qu'elle n'aime pas à sa juste valeur. Elle préfère l'action. C'était prévisible, puisqu'elle a vécu avec sa mère, louve-garou comme elle, qui lui a transmis une certaine vision de la vie. Mais, si les causes de son sang étaient simplement génétiques, sa mère avait affronté la Morsure des années avant sa naissance, bravement, malgré la douleur, et aurait pu en mourir.

  Aussi loin que remontent ses souvenirs, Myrmade n'a jamais vu son père. « Il est mort sous l'effet de l’alcool » disait toujours Nelly avec détachement. Je ne sais pas si c'est vrai. Je ne l'ai jamais vu. Ainsi, on s'étonnait souvent des relations froides qu'elle avait établies avec sa seule famille, mais, après tout, elle n'avait pas non plus été proche de quelqu'un durant les 17 premières années de sa vie.

  Toutes les deux étant donc très focalisées sur le combat, cette science se transmettait. Au début, c'était surtout une question de défense, car la jeune fille traînait toujours seule, comme sa mère au même âge – même si je suis persuadée que Nelly en avait rêvé depuis sa naissance - puis il s'est enfoncé plus loin en elle, jusqu'à se graver dans son cœur, et, quel que soit le premier à attaquer, elle était toujours prête.



  Là, vous voyez. Le Maître improvisé vient d'estimer que l'élève avait achevé sa formation, soit après un nombre incalculable de mannequins, de sacs de frappe et de troncs d'arbre mis en morceaux, et tant de combats gagnés, que ce soit avec ou sans arme. Nelly lui remet cet étui noir. Impossible de savoir ce qu'il y a dedans sans l'ouvrir. Myrmade le saisit, sans trop d'appréhension, et se hâte de défaire étoffe. Elle est tout de même surprise de voir un fourreau argenté, gravé des motifs d'Evaherya, qu'elle avait si souvent prié lors de sa formation, dans lesquels trônent de magnifiques rubis. Sa mère la « rassure » très vite, bien que ce ne soit pas en ses habitudes - et accessoirement, que Myrmade n'avait absolument pas envisagé ce détail :

  -   Ne t'inquiète pas, ce n'est pas de l'argent. » Puis, sous le regard interrogateur de Myrmade, elle répond à la question silencieuse : « C'est de l'or gris. »

  La jeune fille referme donc une main assurée sur la triple garde, unique en son genre, et sort la lame scintillante. Comme le fourreau, elle a été sculpté aux symboles de la Déesse du Feu. Les rubis, eux, sont « seulement » fixés sur la garde et le pommeau. Il n'y a rien à dire : elle a les moyens, ma fille, Nelly. En tant qu'ancienne missionnaire de haut grade à la Congrégation, elle avait eu de bons salaires, pendant un long moment, puis lorsqu'elle avait reçu la Morsure, elle avait démissionné, et reçu un héritage conséquent lorsque involontairement, la pleine lune l'a conduite à me tuer. Elle m'avait appelé, totalement affolée par ses transformations, et je lui aie promis de l'empêcher de sortir. Sans penser qu'en me mettant sur son chemin, je serais sa première cible...

  Ne sachant quoi en faire, son argent avait donc été préservé au cours du temps, simplement utilisé pour les besoins essentiels : nourriture, eau, électricité et vêtements. Comme elle n'aime pas particulièrement les beaux objets et mets l'utilité au-dessus du confort. Elle a donc dû faire un large écart pour ce cadeau. Myrmade répond avec une politesse qu'elle ne lui dédiait qu'à elle seule – je ne sais par respect ou par crainte ? :

  -   Je vous prie de m’excuser, Mère, mais je ne peux pas l'accepter. C'est bien vous qui me répétiez vos principes, n'est-ce pas ?

  -   Mais bien sûr que si.

  Le sourire sur les lèvres, elle semblait heureuse que sa fille s'en souvienne, même face à la splendeur et aux joyaux de l'arme.

  - Elle a été fabriquée uniquement pour toi, alors le mal est fait, en quelque sorte. Et l'or gris pourra même dissimuler ton sang. Tu n'as qu'à dire que c'est vraiment de l'argent !

  Myrmade plie sous les dizaines d'arguments qu'avait constitués ensuite la tirade – se retenant de répliquer qu'il n'y a pas énormément d'épées en argent, tous mondes confondus -, sa mère étant dans un état d'enthousiasme inédit. Pour tout vous dire, je crois que, moi non plus, je ne l'ai jamais vue aussi heureuse, même lorsqu'elle m'a annoncé qu'elle allait être mère. Enfin, Myrmade accroche le fourreau à sa ceinture, se jurant de toujours l'avoir à porter de main. Et pourtant... Elle n'a pas 14 ans.




  Plus d'un en est passé depuis ma dernière visite. C'est alors que Myrmade découvre son Don.

  Comme souvent, elle s'est mise – de son plein gré – dans les ennuis jusqu'au cou. Elle a provoqué un homme « du genre tas de muscles sans cervelle » - selon ses propres mots -. Sauf que là, sa vie est vraiment en danger. Imminent. À l'aide de deux coups simultanés et bien placés - un au ventre, l'autre au coude -, il prend l'avantage, puisqu'elle ne peut les parer. Elle lâche le poignard qu'elle tenait jusqu'alors à la main et l'homme le ramasse avant qu'elle puisse réagir. Elle est forcée de reculer, et, cherchant comment reprendre le contrôle de la situation, elle ne se rend pas compte que l'homme examine la lame sans bouger, abasourdi par la somme qu'il pourrait recevoir en échange. Elle se retrouve dos à un mur. L’assaillant reporte finalement son attention sur elle, mais se laisse savourer sa victoire, tel un félin avec une proie. Myrmade prie une fois de plus Evaherya. Elle envisage de se changer en loup, malgré la souffrance que cela lui infligerait, lorsque son bras droit s’active tout seul. Son poing fuse vers le visage de l'homme tandis qu'une sensation de chaleur se diffuse de sa poitrine à son bras, et un halo de lumière, rouge et pâle, se forme mystérieusement autour de sa main. Si elle ne ressent rien d'autre que du bien-être, l'autre se couvre le visage à deux mains comme personne avant sous ses coups, signe que la magie avait été efficace. Elle ramasse l'arme et parti en marchant, comme si de rien était, mais son esprit s'égare. Est-ce la Déesse du Feu et de la Guerre qui avait exaucé ses prières ? L'improbabilité de la situation ressort d'elle en un rire nerveux. Elle y a presque cru, l'espace d'une seconde.



  Myrmade raconte dès son retour l’événement à sa mère. Celle-ci semble l'écouter d'une seule oreille, le visage inexpressif et fatigué, jusqu'à la mention de la lumière rougeoyante.

  - C'est on ne peut plus clair, ma fille. » déclara-t-elle en essayant de rester calme. « Tu peux utiliser la magie. Tu vas devenir Kiviniath et apprendre à la maîtriser.
  - Et si je ne le veux pas ?
  - Alors tu te priveras d'un pouvoir, qui restera à jamais incontrôlable.

  Cela suffit à convaincre l'adolescente. Elle s'enferme dans sa chambre pour préparer ses affaires – des vêtements, principalement, ainsi qu'une idole d'Evaherya, et quelques friandises, de différents types, pour son futur familier –. De la fourrure lui chatouille alors sa jambe nue. C'est Silver, le Familier de Nelly. Le grand husky gris et blanc possède des crocs qui pourraient faire frémir même le meilleur combattant, tous mondes confondus, et plus encore avec la surprise, étant donné qu'il surgit chaque fois lorsque nous nous y attendons pas. S'il est affectueux envers les TANYL et leurs amis – quand il y en a (c'est-à-dire, jamais) -, il reste également un bon chien de garde... Puis Myrmade sort de la pièce, non sans une caresse affectueuse à Silver, puis part peu après pour le siège de la Congrégation.

  Elle passe bientôt la Cérémonie des Cercles. Elle met du temps à comprendre ce qu'on lui demande, ce questionnant simplement sur son futur Familier. Espèce, non, personnalité... Puis elle reprend ses esprits et se concentre. Elle se rappelle sa première victoire sur sa mère, une lame collée au cou de celle-ci, faisant couler une unique goutte de sang. La prudence lorsqu'elle s’éloignait, redoutant un piège. La joie qu'elle a ressentie quand elle contra une nouvelle offensive. L'impression que rien ne pourrait l'arrêter. La scène se déroule avec tant de détails qu'elle se demande si elle n'en avait pas inventé. Elle ne sait pas non plus si c'était son plus beau souvenir, mais celui qui s'est montré spontanément. Au bout d'une poignée de secondes, qui lui semblaient de longues minutes, elle rouvre les yeux. Devant elle se trouve désormais une majestueuse jument, à la robe isabelle. Elle a l'allure d'une bête de concours. Énergique et attentive, elle rayonne toutefois d'assurance. Ses yeux brillent de défi. Elle est en tout point parfaite.

  Lorsque Myrmade eut fini de la contempler, elle se décide à l'aborder. Elle s'incline légèrement, malgré elle :

  - Bonjour. Je m'appelle Myrmade. Et toi ?

  Si elle se sent un peu idiote de poser une question à un animal, elle n'en laisse absolument rien paraître. Une voix retenti alors dans son esprit :

  * Je suis Pia. Ton familier. *

  Cette réponse laconique laisse place au silence. L'adolescente tourne alors le talon et sort de la pièce, puis du bâtiment. La jument la suit longtemps, malgré une certaine difficulté à passer les portes. Elle est décidément aussi entêtée que Myrmade. Plusieurs fois, elle se cogne les pattes contre le cadre et les charnières, sans paraître se plaindre. Une fois dehors, elle interrompt les pensées de sa maîtresse - Comment ça ? Elle aurait préféré que Pia soit un husky, comme Silver, voire un loup ou autre animal offensif ? - et l'équidé passe la tête entre ses jambes. Myrmade, ainsi hissée sur le dos de Pia, doit se retenir à la crinière de la bête pour ne pas tomber.

  * Arrête de me traiter de bête. Tu sais, les chevaux sont vos considérés comme les « animaux » les plus proches de vous. Nous sommes dotés de jambes, et non de pattes, d'une bouche, au lieu d'une gueule, d'un...*
  - Oh, c'est bon. Pitié, tais-toi. J'ai compris... » l'interrompt Myrmade. « Mais en attendant, c'est toi, mon Familier. »
  * Peut-être... Sauf que tu n'arrives même pas à me parler par télépathie! *
  * STOP! * crie intérieurement la louve-garou. * Voyons plutôt ce que tu as dans le ventre. *

  Elle talonne Pia naturellement, comme si monter à cheval n'était pas un secret pour elle... mais elle ne prend pas garde au départ, explosif – et c'est un euphémisme -, et évita une nouvelle fois de justesse de s’écraser au sol. Alors que le couvert des arbres ne se situait qu'à une dizaine de mètres, Pia est déjà à une vitesse très honorable quand elle l'atteint. Bientôt, Myrmade comprend qu'elle ne pouvait que s'accrocher, et en est encore plus persuadée lorsque la jument commence à sauter des troncs morts, couchés sur le sol, quitte même à faire des détours, sans se soucier des branches qui fouettent le visage de la cavalière. Puis, sans ralentir, elle s'exclame, fière comme un paon :

  * Alors ? Convainque? *



  Deux ans encore se sont écoulée. Le Bassin des Âmes exerce une trop grande influence sur moi, et la regarder grandir est de plus en plus difficile.
  Bien heureusement, je constate que si, par la suite, elles aiment toujours autant se mesurer l'une à l'autre, elles se sont largement rapprochées. Régulièrement, elles répètent leur petit manège – excusez-moi, ce n'était pas un jeu de mots - mais Myrmade préfère avoir une selle et un filet. Pia n'est pas tellement d'accord et le manifeste, mais sans... bonjours les courbatures le lendemain – ou le surlendemain, ou pendant plus d'une semaine, ou... - . Et puis, l'adolescente jongle en parallèle avec ses études, son entraînement magique, et des séances de combat, alors elle n'a pas vraiment le temps pour cela. Et surtout, elle adresse bien souvent des prières à Evaherya, puisque la jeune fille veut toujours devenir plus forte, quoi qu'il lui en coûte...







Informations Supplémentaires
 
Votre surnom
Moona/Blanche

Votre âge
15/16 ans

Qui est sur ton avatar ?
(Aono Morimiya de Sola)

La catégorie de ta magie
Magie de manipulation ?

Nom de ta magie
Myrmade >Lumière Ardente

Accès à la zone H/Y/Y
Non

Pourquoi avoir choisi Kalerya ?
Un contexte complexe mais passionnant, de la magie, des créatures légendaires... que me faudrait-il de plus ?

Code de validation



Myrmade parle en #9370D8.
Pia préfère le #11AD21.
✖ Démon ✖
✖ Démon ✖
avatar
pic-profil
Messages :
403
Kinahs :
91003
Date de naissance :
11/08/1995
Date d'inscription :
09/11/2016
Age :
21

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t392-mayu-de-l-autre-cote-du-miroir http://www.kalerya-entre-monde.com/t456-fiche-technique-mayu http://www.kalerya-entre-monde.com/t481-pour-ne-jamais-perdre-de-vue-son-objectif-mayu http://www.kalerya-entre-monde.com/t470-mayu-boite-de-pandore#2520 http://www.kalerya-entre-monde.com/t469-dossier-rp-mayu#2519 http://www.kalerya-entre-monde.com/t471-mayu-fil-rouge#2521

Mer 8 Fév - 11:36
Bienvenue à toi !

Le staff est à ta disposition pour toute questions alors n'hésite pas ~


❖ Dragon du feu - Banshee ❖
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
avatar
pic-profil
Messages :
733
Kinahs :
59371
Date de naissance :
01/07/1992
Date d'inscription :
09/10/2016
Age :
24

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t116-siriel-k-vineldyl http://www.kalerya-entre-monde.com/t379-siriel-k-vineldyl-f-t http://www.kalerya-entre-monde.com/t384-siriel-k-vineldyl-ses-petits-tresor http://www.kalerya-entre-monde.com/t382-siriel-k-vineldyl-le-fil-rouge-de-sa-vie http://www.kalerya-entre-monde.com/t383-siriel-k-vineldyl-des-noeud-sur-le-fil#2021

Mer 8 Fév - 12:18
Bienvenue à toi !!

Bon courage pour ta fiche.
Si tu as un soucis n'hésites pas. :love:
● Démone - Sirène ●
● Démone - Sirène ●
avatar
pic-profil
Messages :
408
Kinahs :
125606
Date de naissance :
05/09/1996
Date d'inscription :
25/10/2016
Age :
20

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t214-the-black-mermaid http://www.kalerya-entre-monde.com/t269-sahel-la-noire http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/t270-quincaillerie-du-cap-tain-sahel http://www.kalerya-entre-monde.com/t274-dossier-de-la-cap-taine-sahel-la-noire http://www.kalerya-entre-monde.com/t311-m-o-i-orgueil

Ven 10 Fév - 15:57
Myrmade
Orthographe1.5 / 2
Vocabulaire 1.5/ 2
Conjugaison1.5 / 2

Langue française2 / 2
Originalité2 / 2
Qualité3 / 4

Note perso1.5 / 2
Longueur du texte2 / 4
Niveau15 / 20


Validation avec...
Niveau Total17
P. Techniques20
P. caractéristiques100


Félicitation

KINAHS = 10 000

Petites fautes par ci par là, de conjugaison ou non, mais globalement; c'est une jolie petite histoire en lien avec un dieu du fofo, donc c'est cool.

Tu n'as pas demandé quelque chose exigeant un niveau prérequis, donc tu es validée. J'ai bien aimé ta fishe. Elle est simple, mais la simplicité fait souvent de belles choses ^^. Et faire parler la grand mère morte de Myrmade, c'était une bonne idée.
Juste... Ce prénom est vraiment marmeladifiant /out

Bref, validée jeune Kaniviath. Tu me diras par MP dans quelle division de missionnaire tu es.

Et la prochaine fois tu mettras ton vava dans ta fiche... On a dû chercher pour trouver Aono Morimiya xD





speak in maroon
Page 1 sur 1