PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Aider le conseil et Eclypteth feat Eydan
✜ Loup-Garou ✜▼
✜ Loup-Garou ✜
avatar
pic-profil
Messages :
37
Kinahs :
22000
Age :
23
Date de naissance :
05/08/1994
Date d'inscription :
07/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t773-presentation-d-archibald-stemcold http://www.kalerya-entre-monde.com/t807-fiche-technique-d-archibald-stemcold http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Jeu 2 Fév - 22:49
Aider le conseil et Eclypteth Feat. Eydan


Voilà bien deux semaines que je suis revenu de Vanerzame afin de résoudre une mission d'un des clients de mon monde d'origine. Une légère erreur de temps, j'y étais allé le soir d'une pleine lune et sans lieu pour me réfugier laissant libre cours à ma rage. J'ai commis des meurtres ainsi qu'un combat contre un autre loup garou et lors de mon réveil complet : de nombreuses blessures étaient présentes sur mon corps ainsi que sur mon œil gauche marquer par une griffure.

Je suis rentré en Kalerya dans l'une de mes planques afin de me reposer et me soigner en compagnie de ma fauconne. Elle allait chercher les divers courriers que mes contacts pouvaient me donner dans divers coin de la ville... Rien pendant un petit moment, je pus me reposer calmement durant de nombreux jours afin de reprendre des formes et permettre ma cicatrice à l’œil de se refermer. La croûte était partie laissant place à une marque rouge. Mes habitudes d'escalader les toits étaient toujours les mêmes en allant arpenter les toits pour vagabonder.

C'est mon ami rapace qui me rapporta l'information qu'un conseiller du conseil allait certainement avoir besoin des services d'un chasseur de primes. Mon contact m'avait recommandé et je devais m'y rendre en simple citoyen tout en cachant mon arme ainsi que mon masque me servant lors de mes assassinats. Je suivis les routes pour me rendre dans l'une des sections du château que je ne connaissais que trop : celle des négociations. Il était gardé comme d'habitude, mais on me demanda de garder les mains sortis de ma veste le temps de rencontrer le conseiller. Je n'allais pas assassiner l'un de mes futurs employeurs sans savoir les raisons de ma venue... Idiot ces gardes, il ne connaît pas la base de mon métier ! Ma fauconne ne fut pas refoulée à l'entrée et elle resta sage en attendant la suite des événements.

J'attendis calmement sur l'un des sièges extérieurs du lieu de rendez-vous, tout en relisant la lettre parlant d'une affaire dans les terres peu habitée d'Eclypteth.... Sur mes terres origines... Encore plus intéressant.


Dernière édition par Archibald Stemcold le Sam 13 Mai - 23:45, édité 3 fois
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Ven 3 Fév - 18:59

La pleine lune avait été dure. Il sentait encore la fatigue habiter tous ses muscles, endolorie par des heures de lutte acharnées contre les chaînes qui le retenait prisonnier. Il n'avait aucun souvenir de cette nuit, comme, il l'espérait tous les loup-garous. Pourtant il sentait chaque matin, à son réveil dans cette cave sombre et humide, le poids de la fatigue et de la colère qui brûlait encore ses veines. Un poison que seule sa conscience phénix si ce n'était humaine, était capable d'endosser et d'apaiser. Quand il s'enchaînait à ce mur, il possédait toujours cette angoisse latente, suivant et agrippant ses songes d'une main glacée. S'il se détachait . S'il parvenait à s'enfuir et répandre la mort hors de ses murs, lui qui était bien incapable de vouloir le mal d'autrui, cette perte de conscience, ces instincts exacerbés qui le torturaient sans cesse. La douleur de la transformation, la soif de sang, la haine qui brûlait son esprit comme le feu consume la neige de son humanité. Il n'avait alors plus rien, plus aucun contrôle, plus aucun souvenir et chaque fois qu'il revenait à lui, il priait les dieux du ciel d'avoir encore les pieds dans cet endroit sombre, de sentir contre sa joue le rugueux de la pierre émoussée. Il priait et priait encore, espérant n'avoir jamais quitté sa tanière, pas même une seule seconde.

Jusqu'à présent, chaque matin de pleine lune se passait dans un calme relatif, il revenait à lui, toujours enchaîné, enfermé dans cette même cave, loin des tentations de la vie extérieure. Il ne craignait alors plus rien, calmé, apaisé par la fin de cette pleine lune atroce. Il était sorti, épuisé, affaiblit comme après chaque pleine lune, submergé par la sensation latente que son souffle lui était arraché par des mains fantomatiques psalmodiant sa perte. Le corps épuisé d'une fatigue que nul ne connaissait sans vivre des heures interminables à lutter contre son propre corps, sa propre vie, ses instincts et ses hurlements à la lune qui n'attendait que lui.
C'est pourquoi, ce matin-là, il marchait dans les couloirs du conseil, plus mort que vif, des cernes marquant encore sous ses yeux le passage d'une nuit agitée et aucun n'osait à moquer son apparence. Tous savaient, que la lune avait été cruelle. Même si plusieurs jours s'étaient déjà écoulés depuis sa rondeur agaçante, dominant sa vie d'un régime alambiqué, il en ressentait toujours les effets néfastes et il lui faudrait certainement encore quelques jours pour se remettre.

Pourtant il n'arrêterait pas son travail pour autant, trop de choses demandaient son attention, ses recherches, son apprentissage, le conseil. Ce fut d'ailleurs ce qui l'amenait aujourd'hui, ils avaient reçu une demande expresse de la part d'un homme d'Eclipteth venant quérir l'aide de la division médical. Il y avait, semble-t-il, une épidémie incompréhensible qui s'était déclarée, ou quelque chose de ce goût, Eydan n'avait pas eu le courage de lire entièrement la demande, à sa grande honte. Aussi sans plus se soucier des détails, avait-il envoyé à divers chasseurs l'offre qui était la suivante :

« Nous avons besoin d'un chasseur expérimenté pour pourvoir à une mission de protection d'un membre du conseil sur le terrain en vue d'une intervention dans un village malade. »

Évidemment, peu avaient répondu, l'idée de côtoyer un village malade ou même une simple mission de protection ne comportant que peu d'action, la plupart s'étaient abstenus, mais ce matin, on l'avait informé qu'un homme s'était présenté à eux, dans la salle des négociations, pour être employé sur cette quête. Intéressé, le jeune phénix avait immédiatement répondu à l'appel et c'est ainsi qu'il se dirigeait vers la-dite pièce, le souffle fatigué et le pied traînant.
Quand il entra, il remarqua immédiatement l'homme aux allures farouches qui se tenait là, attendant patiemment qu'on s'occupe de lui, le regard sombre et plein d'ombre se posant droit sur sa personne. Il lui envoya, malgré lui, un frisson dans tout le corps. Ses plus bas instincts se cabrèrent dans son corps, mugissant d'excitation comme une plainte larmoyante d'envie alors qu'il n'avait fait qu'observer son opposé.

L'homme n'avait rien d'extraordinaire, ni de banal, grand, marqué à tels ou tels endroits d'une vie brutale, il était l'archétype même du chasseur solitaire. Pourtant, sa simple vue réveillait chez le jeune loup des envies de soumission honteuse qui le troublèrent. Il voulait...rouler sur le dos, montrer son ventre. Pourtant, ce n'était pas une sensation de domination à laquelle il ne pouvait pas résister, loin de là, pas la même que lorsqu'il avait croisé le chef des loups-garous, il s'était littéralement aplati devant lui, couinant faiblement comme une chose malheureuse, soumise à une autorité qu'il ne comprenait même pas, et l'homme avait semblait-il trouvé cela tout à fait normal. Cette poigne sur sa nuque qui lui donnait le désir malsain d'offrir sa gorge, de se rouler au sol en signe de faiblesse était aussi déplaisante que gênante. Mais avec le cas du chef des loup-garous c'était compréhensible, irrévocable, il émanait de lui une telle force, une telle aura, qu'aucun loup n'aurait pu s'y défaire. Avec l'homme devant lui, c'était plus tenu, juste une simple flamme fugace dans son corps, effritant légèrement les parois de sa résolution, léchant le bout de ses convictions pour mieux le voir trembler une fraction de seconde dans l'expectation d'une punition qui n'arriverait pas. Fichu instinct, fichu loup et fichue hiérarchie.

Réalisant qu'il s'était figé dans l'encadrement de la porte sans dire un seul mot, le jeune hybride s'ébroua mentalement et s'avança jusqu'à la table, alignant sur ses lèvres un sourire affable.

-Bonjour monsieur. Je suis ravi que vous ayez accepté de répondre à notre demande, je m'appelle Eydan et je serais votre coéquipier, voici le topo de la mission, si vous l'acceptez évidemment. Nous avons reçu une lettre de demande à l'aide d'un village dans lequel, il semblerait, que plusieurs personnes soient gravement malades et demandent à ce que le conseil intervienne pour trouver la cause et les raisons de cette maladie qui touche la population. De fait, étant membre de la division médical, je vais me rendre sur place, mais j'aurais besoin d'une personne assez forte et volontaire pour me défendre sur le chemin et sur place dans le cas d'une agression, animal ou non. Êtes-vous d'accord avec les termes de cette mission ? Avez-vous des questions ?

✜ Loup-Garou ✜▼
✜ Loup-Garou ✜
avatar
pic-profil
Messages :
37
Kinahs :
22000
Age :
23
Date de naissance :
05/08/1994
Date d'inscription :
07/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t773-presentation-d-archibald-stemcold http://www.kalerya-entre-monde.com/t807-fiche-technique-d-archibald-stemcold http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Sam 4 Fév - 4:33
J'attendis quelques minutes tout en relisant le courrier avant de continuer par l'inspection des plumes de ma chère amie qui scrutait chaque détail autour de moi telle une sentinelle, avant que mes oreilles finissent par entendre le bruit de pas se dirigeant vers ma personne. Je remis mon amie rapace sur l'épaule afin qu'elle retrouve son perchoir habituel... L'homme, qui se présenta à moi, possédait une odeur de propre sans avoir celle répugnante de la plupart des humains. Mais il fallait toujours se méfier des odeurs, certaines étaient trompeuses. Alors je m'empressai de regarder cet homme qui me faisait face, il était relativement pâle de peau ainsi que de cheveu. Un albinos ? Peut-être, j'étais également de pelage blanc sous ma vraie forme : celle d'un loup-garou... Ces vêtements étaient dignes de son rang également : celle d'un noble et bien trop brillante à mon goût. Nous ne vivions pas tous les deux dans le même monde. Son apparence ainsi que son aura restaient neutre à mon égard.

J'attendais qu'il m'adresse la parole comme tous les autres qui étaient passés avant lui, même si je les compte sur les doigts des deux mains. Cependant, son regard semblait perdu sur mon visage, il n'avait jamais vu de chasseur de primes de sa vie, son regard me scruta, mais je ne me sentais point gêner.... De nombreuses victimes avaient regardé mon masque de cette manière avant de mourir. Tu as de la chance d'être mon employeur petit... Maintenant, j'aimerais que tu parles, car je n'ai pas toute la journée à rester dans ce lieu. Hanalea, ma fauconne se rendit compte de mon agacement face à cet individu muet comme une carpe et elle ouvrit ses gracieuses ailes tout en poussant un simple son typique de son espèce. Il ne l'avait peut-être pas entendu tandis que ces lèvres percèrent enfin le silence qu'il avait créé en me fixant auparavant, sa voix était semblable à celle de la noblesse, hautaine et méprisante pour le peuple... Dire que j'ai failli finir comme ça si je n'avais pas changé de vie...

Son débit de paroles fut démentiel en se nommant, décrivant la mission qu'il allait m'être accordé ainsi que sa fonction première au sein du conseil : la médecine. Ces dernières paroles furent des questionnements sur ma compréhension ainsi que le respect de l'accord... Ma fauconne me souffla aux oreilles tranquillement :

Le pauvre, il ne doit pas avoir l'habitude de demander l'aide d'un récolteur de mort afin de l'escorter.

Elle devait avoir raison et doucement, je me levai de mon dossier afin de tendre la main droite vers Eydan. Ce fut à mon tour de rompre le silence :

Archibald ! Simplement, Archibald !

J'espère qu'il allait serrer ma main afin de nouer un premier contact positif avec lui avant de reprendre :

Que vous soyez de la section médicale ou même militaire, je me moque de votre affiliation. Je suis venu, car vous me proposez un travail. J'y réponds tout simplement. Je vais revenir sur certains points par contre.

Premièrement, concernant la zone originaire de la maladie. Vous me confirmez bien qu'elle est en Eclypteth comme indiqué sur cette lettre de mon contact..


J'attendis calmement sa réponse tout en marchant quelque pas afin de le juger d'un point de vue physique :

Deuxièmement, soyez moins stresser en ma présence s'il vous plait car si j'accepte devoir nous supporter durant le séjour.

Dernièrement, je ne pourrais pas assurer votre protection si vous êtes un humain à cause de la guerre entre Vanerzame et notre lieu d'intervention... Alors prouvez moi pour pouvoir poursuivre que vous n'êtes pas un membre de cette race.


Mon regard se posa en direction d'une fenêtre pour me mettre à fixer la lumière de l'astre solaire présent afin de permettre à mon interlocuteur de voir le changement de couleur de mes yeux et certainement de lui prouver mon appartenance aux lycanthropes. J'attendais énormément de ces réponses en espérant qu'il reste plus calme sur ces paroles. Il était peut-être mon employeur, mais je n'étais pas une bête... Façon de parler.


Dernière édition par Archibald Stemcold le Sam 13 Mai - 23:46, édité 1 fois
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Dim 5 Fév - 1:17

L'homme face à lui répondit à ses questions et avança même quelques arguments, le jeune homme l'écouta attentivement, effectivement comme souvent avec les chasseurs de primes, il n'était pas commode. Soupirant devant la montagne de chose qu'ils allaient devoir mettre au point avant d'arriver quelque part, le jeune loup-garou se redressa et passa une main las dans sa chevelure blanche, l'air pensif durant quelques secondes, il prit le temps de mettre de l'ordre dans ses pensées, se mordant une seconde la langue dans l'espoir de retenir le poison habituel de ses mots, il fallait choisir ses batailles Eydan. Son familier sorti sa tête de sa capuche, comme il avait l'habitude de faire lorsque quelque chose attirait son attention

-Il sent mauvais. Tu devrais l'envoyer se faire voir, et en plus j'ai faim Eydan, allons manger !

Grognant mentalement après son griffon, il se contenta d'un sourire politiquement correct avant de souffler.

-Malheureusement, monsieur, nous allons avoir bien du mal à nous entendre et à séjourner ensemble si vous commencer à me traiter ainsi. Je ne ferais pas grand cas de votre manque de manière c'est assuré, mais je ne suis pas là pour vous prendre de haut faites en de même. Ma « division » est importante car, j'oserais à peine vous rappeler que nous maintenons la paix dans le monde et quand si nous avons à intervenir dans les villages et les villes à travers tous les mondes c'est pour protéger les civils, pas pour jouer les peigne-culs avec un chasseur ronchon.

Son sourire s'effaça à mesure qu'il parlait et il prit quelques secondes pour s'insulter mentalement, déçu de n'avoir si contrôler son besoin de rabattre le caquet des autres alors que lui-même se savait grande bouche, agacé de sa propre bêtise il se concentra sur la suite de la conversation, marchant légèrement en rond dans la pièce en fixant le chasseur.

-La zone est effectivement un petit village d'Eclypteth, situé dans un coin assez reculé il ne permet pas l'intervention de médecin plus générique et la maladie semble se répandre de façon assez fulgurante, voilà pourquoi nous avons été mandaté pour trouver une solution avant que nous ne soyons forcés de brûler un village de malade mourant pour éviter la propagation de la maladie aux environnements autour. Pour le moment, la quarantaine tient l'endroit sous surveillance ce qui limite l'exposition d'habitants.

Il s'arrêta, droit devant l'homme, l'observant avec attention, refoulant une fois de plus ses instincts de loup qu'il sentait se lever et se frotter contre la paroi de sa conscience en lui, soufflant qu'il devait se soumettre à un loup plus fort, plus âgé, qu'il devait obéir à supérieur qui aurait pu le tuer. Mais le jeune phénix, parce qu'il en était un avant tout, refusa totalement d'écouter cette petite voix criarde et soumise en lui, se préférant à éviter désormais le regard du plus vieux. L'homme se leva allant se placer devant la fenêtre pour lui prouver, sans aucun doute, qu'il était bel et bien un loup-garou, chose que le jeune homme se garda bien de lui signifier inutile. Il pouvait sentir son anima de Loup, et le fait que ses propres instincts réagissent ne l'avait pas laissé longtemps dans le flou quant à la race de son interlocuteurs. Il savait parfaitement à quoi il avait à faire et il ne sentait aucun croisement dans son anima, il était donc un pur loup-garou. Voilà qui n'arrangeraient pas ses affaires, d'autant plus que l'homme le mettait à l'épreuve de venir lui prouver son appartenance à une race étrangère aux hommes. Malheureusement, il ne pouvait pas faire comme lui et s'exposer à la lumière du soleil, ses yeux ne prendraient pas la couleur du loup-garou, il ne deviendrait pas jaune. Il serait orangé doré, la couleur des flammes, la couleur du phénix et c'était la dernière chose qu'il désirait. Être découvert. Surtout par un chasseur qui aurait peut-être peu de scrupule à le revendre au marché noir.

-...je ne puis vous assurer que je serais doux et compréhensif, ce n'est pas dans ma nature malheureusement, je suis quelqu'un d'assez stricte j'en ai bien peur. Quant au reste, je n'ai aucun devoir ni compte à vous rendre concernant ma race, sachez simplement que je ne suis pas humain, je suis tout comme vous, un loup-garou...plus jeune et moins expérimenté, mais un loup-garou tout de même. Vous devriez même voir sous mes yeux les restes de la dernière pleine lune.

Doucement il souleva ses manches et lui montra les traces encore légèrement visible sur sa peau pâle, deux longues bandes rougeâtres tout autour de ses poignets.

-...Et des chaînes d'un alliage entre l'argent et le fer que j'utilise pour m'enchaîner durant cette même pleine lune. Malheureusement ce seront les seules " preuves " que je puisse vous fournir. Si vous ne voulez pas me croire et désirez décliner cette mission je comprendrais et vous inviterais à quitter les lieux. Je n'aimerais pas vous faire perdre votre précieux temps.

Il retint de justesse un sourire cynique qui aurait été de mauvaise augure dans cette discussion.

✜ Loup-Garou ✜▼
✜ Loup-Garou ✜
avatar
pic-profil
Messages :
37
Kinahs :
22000
Age :
23
Date de naissance :
05/08/1994
Date d'inscription :
07/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t773-presentation-d-archibald-stemcold http://www.kalerya-entre-monde.com/t807-fiche-technique-d-archibald-stemcold http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Mer 8 Fév - 0:25
Je gardais la main tendu durant quelles instants sans avoir de retour de sa part. Mauvaise entrée en matière mon gars, nous sommes entrain de commencer un contrat afin de mener à bien une mission dans les terres reculés d'Eclyptepth, j'espère au moins qu'il allait se rattraper sur ces futurs paroles afin qu'on puisse signer le contrat tandis que ma fauconne remarqua un être se mouvoir dans la capuche du conseiller et elle me fit savoir en poussant l'un de ses sons distant pour me montrer un élément important. Je le vis également à mon tour, une petite créature à tête d'aigle, cependant son corps était différent d'un rapace.

Tandis qu'Eydan se mit à répondre d'une manière trop connu de la plèbe d'une manière hautaine et en répondant par de la provocation pure et dure tandis qu'Hanalea essayait de voir la créature se nichant dans la capuche. Vraiment trop curieuse, celle là même si je partageais son envie de savoir. L'homme essaya de me remettre en place en me remémorant le devoir du conseil au sein des quatre mondes de maintenir la paix, c'est vrai il n'avait pas tord, mais le taux de réussite était bas car j'étais encore en fonction dans les différents mondes. Si la paix existait vraiment, je serai au chômage et ma remarque intérieur me fit pousser un léger rire avant de répondre mon sérieux.

L'homme confirma que la région contaminé se trouvait sur mes terres d'origines et qu'elle était placé en quarantaine jusqu'à l'intervention du conseil pour mener l'enquête et permettre d'établir un choix entre soigner les habitants ou bien les exterminer. Heureusement que nous étions à l'intérieur d'un bâtiment sinon j'aurai bien cracher au sol... contre ces mesures extrêmes. Je pestai tout en serrant fort ma main gauche pour repousser ma haine. Je gardais le silence pendant un moment tout en attendant la preuve formel qu'il n'était pas un humain pour pouvoir poursuivre les négociations sur notre futur contrat, ces paroles étaient hésitantes au début, certainement pour cacher des informations avant de dévoiler ces poignets marquer par l'argent, il était donc un loup garou. Peut être un sans mêlé ou un nouveau qui a survécu à la morsure d'un autre... C'était suffisant pour moi et je me reconcentrai sur la suite des paroles que j'allais prononcer à mon interlocuteur tout en évitant de repenser à la dernière nuit de pleine lune.

La marque de l'argent sur votre peau est une preuve suffisante et même si vous êtes un hybride ou encore un nouveau de la meute me permettent de vous accompagner dans cette région contaminée car vous devez le savoir certainement, vous qui êtes du conseil. Les humains sont traqués dans ce monde, humain normal ou du conseil. Donc j'accepterai de vous escorter dans cette région que trop connu...

Il devait me prendre pour un fou, la région était reculée et loin de nombreuses villes reliées aux portails, mais avant qu'il puisse le dire je me remis à parler :

... Car j'y suis né ! Vous ne trouverez pas pareil guide pour l'instant surtout si certaines familles si trouvent encore. Elles sont en éternelles guerres  pour gouverner le secteur, c'est pour ça que je suis parti. Mais il faudra être moins claquant dans vos paroles avec le peuple présent la bas. Ils n'ont pas vécu dans le luxe et la technologie présente en Kalerya et Vanerzame.

Je soupirai, tout en déplaçant ma fauconne de mon épaule à mon bras pour libérer mon membre de ces serres. Puis je repris les paroles :

Pour nous y rendre, il faudra utiliser les moyens traditionnelles : diligence, chevaux comme vous préférez. Sa dépend du nombre de notre expédition, je préférerais le minimum afin d'éviter les attaques de brigands et surtout il faudra m'écouter. Si un danger se présente et que l'on doit contourner. Il faudra le faire... Et n'osez pas me demander comment allons nous les repérer de loin ? Ça serai une insulte pour tout bon traqueur. Mais bon revenons à nos moutons, vous comptez partir quand ?  Et combien de temps ?

Je devais être lourd avec mes questions, mais elle était importante pour savoir les préparations qui devaient se faire et surtout si une nouvelle pleine lune devait avoir lieu durant le trajet ou pendant l'inspection. Prévoir les rations pour deux ainsi que le type de chevaux et tout le reste, je préférais éviter de partir à l'improvise, droit dans un piège... Puis une dernière question me frappa l'esprit :

Puis-je savoir l'identité de la personne qui vous demander de l'aide à vous le Conseil ? Peut-être que je le connais.


Dernière édition par Archibald Stemcold le Sam 13 Mai - 23:47, édité 1 fois
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Lun 20 Mar - 15:10

Ils semblaient curieux de connaître son familier, mais le jeune hybride ne s'en soucia pas vraiment, se contentant de continuer à donner ses indications avant de finalement soupirer devant les grands airs de l'homme

-...très bien. Nous ferons ainsi mais j'aimerais que vous cessiez immédiatement de penser que je suis une demoiselle en détresse ayant besoin de votre protection. Si nous avons demandé l'aide d'un chasseur c'est dans le cas où les habitants soient belliqueux au conseil et parce qu'une mission aussi dangereuse est préférable à deux. Mais je ne suis pas un « petit cul coincé de gratte papier » j'aimerais donc que vous évitiez de sous-entendre cela.

Le jeune homme se releva, lissant ses vêtements de plis imaginèrent puis se dirigea vers la fenêtre, observant le paysage en évitant les rayons du soleil qui auraient trahi sa nature d'hybride.

-Quoi qu'il en soit. S'il arrive que nous soyons obligés de prendre des mesures radicales pour le village, nous comptons sur votre pleine participation et surtout sur votre compréhension. Tuer des gens ne nous amuse pas, mais mieux vaut la perte d'un village plutôt d'un pays.

Le jeune homme n'aimait pas cette façon de penser, mais ce n'était pas lui qui donnait les ordres, malheureusement, il n'avait d'autres choix que d'obéir lui aussi. En tant que médecin perdre un patient était déjà douloureux, alors en perdre tout un village lui semblait être le sommet de l'hérésie. Il avait choisi ce métier pour sauver des vies... Pas en détruire. Dans son cou, il sentit son familier venir doucement frotter son bec contre sa peau, consolant et soutenant son maître dont les émotions diffusent semblaient déprimée et presque palpable. Il n'aimait pas cette mission. Inspirant, il se tourna à nouveau vers le rustre loup-garou et pencha la tête

-En effet, nous voyagerons par les moyens qui seront à notre disposition. Je vous suivrais votre avis sur le sujet puisque je ne suis pas vraiment un habitué du voyage. Amon, mon familier, pourra nous porter sur quelques kilomètres si cela est nécessaire, mais j'en doute.

Il n'allait pas lui dire qu'il se déplaçait en volant, c'était bien plus simple, Amon pouvait le porter et la nuit, il était capable de se déplacer par lui-même en volant, donc en soi n'avait jamais utilité les moyens de locomotion des piétons et des êtres incapables de voler longtemps. Mais encore une fois, tout cela faisait partie de ses secrets de grand-mère qu'il préférait garder pour lui le plus longtemps possible. Dormir à la belle étoile par contre, risquait d'être plus compliqué... Il risquait d'avoir terriblement froid s'il ne possédait pas de protection suffisante. Mais il verrait les détails des couchages plus tard pour le moment, il devait conclure cet accord avec ce chasseur et pour cela, il avait une arme imparable.

-Bien. Si nous sommes d'accord, la récompense s'élève à 30.000 kinnahs qui seront délivrés à la fin de la mission. Cela vous convient-il ? C'est une coquette somme pour une simple mission d'escorte. Je ferais mon possible une fois sur place pour qu'elle reste une simple mission d'escorte...je vous le promets.

Il semblait s’intéresser à l'homme ayant fait appel au Conseil et Eydan fut tenté de lui dire que ce n'était pas ses affaires et qu'il n'avait pas besoin de le savoir. Sa condescendance et ses grands airs commençaient à lui taper sur les nerfs. Oui, il était né à eclypteth aussi et n'en faisait pas tout un flan. Ce n'était pas spécialement quelque chose dont il fallait être fier vu le nombre d'idiots et d'inculte que ce pays comptait dans ses rangs, sans compter les barbares aux traditions passées de civilisations depuis plusieurs siècles. Non vraiment, il ne se serait pas vanté d'être né ici à sa place, ça n'avait rien d'élogieux.

-Je ne vois pas bien en quoi cela vous concerne-t-il, mais soit, l'homme ayant fait requête auprès du conseil se nomme Adamant Stemcold. Visiblement, l'infection aurait débuté depuis son retour d'un voyage, mais nous ne pouvons pas sauter en conclusion et c'est pour cela que nous nous rendons sur place. Sa famille semble avoir une place importante, mais je n'en sais pas vraiment plus. Visiblement, l'infection aurait débuté depuis son retour d'un voyage, mais nous ne pouvons pas sauter en conclusion et c'est pour cela que nous nous rendons sur place. Tout est bon pour vous .

✜ Loup-Garou ✜▼
✜ Loup-Garou ✜
avatar
pic-profil
Messages :
37
Kinahs :
22000
Age :
23
Date de naissance :
05/08/1994
Date d'inscription :
07/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t773-presentation-d-archibald-stemcold http://www.kalerya-entre-monde.com/t807-fiche-technique-d-archibald-stemcold http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Dim 23 Avr - 23:47
Ce jeune homme ne semblait vraiment pas apprécier la moindre de mes réflexions alors que son attitudes étaient clairement significatif d'un mode de vie relativement supérieur à mes habitudes passées et présentes comme le fait de remettre une tenue parfaitement lisse en place ou de se montrer égal aux peuples... Un léger sourire apparut sur mon visage tout en communiquant mentalement avec ma rapace :

Il pense vraiment que tu vas changer d'avis sur son cas ?
Je crois bien mais il a de grands espoirs, c'est bien pour lui mains tant qu'aucune paye ne me soit versé. Il restera le même.
Arrête de penser qu'à l'or. La mission a lieu dans ta région de naissance... Le coin est il bien pour voler au faite ?
Un terrain parfait pour une fauconne ayant l'envie de chasser durant des heures.

Je la glorifia d'une caresse sur ses plumes ventrales afin de clôturer la conversation tout en écoutant le restant de la mission qui allait être une simple escorte d'un noble qui ne connait rien de la campagne afin d'y effectuer une analyse médicale avec une possibilité d'extermination en cas d'infection  mettant en risque une grande partie du territoire. J'eus presque l'envie de lui répondre c'est tout, mais je préférais lui cacher qu'aucun de mes assassinats passées ne m'avaient particulières marqué mentalement... Je dirai même que mon être était né pour accomplir ce travail funeste d'emmener la mort sur mes victime tout en étant payer quoi de plus parfait. Il comprit parfaitement que nous n'allions pas pouvoir emprunter les transports courants des deux mondes civilisés, les chevaux allaient certainement lui briser les reins vu la corpulence, mais j'arrêtai de me moquer d'Eydan lorsqu'il prononça la somme de l'escorte... Une bien belle somme qui était des plus plaisant pour ma survie... Je lui répondis avec calme tout en souriant :

Cela me convient parfaitement. Et j'espère que votre promesse ne sera pas que du vent car je pourrais en tenir rigueur si des problèmes nous arrivent sur ses terres reculés.

Ma question sur l'origine de la nouvelle semblait déplaire à mon interlocuteur qui voyait ça comme un défaut dans mon travail. Ma curiosité voulait juste être rassasier de cette information des plus légères... Enfin c'était jusqu'à la prononciation d'un nom que je ne connaissais que trop, celui de mon nom de famille ainsi que le prénom de mon jeune frère Adamant, il était donc encore vivant... Oui c'était fort possible et peut-être que père aussi malgré le fait que je les avais quitté très tôt pour retrouver les assassins de son jumeau ainsi que ma mère alors que je n'étais encore qu'un gamin... Mes yeux pouvaient certainement trahir mes pensées intérieurs sur cet être que je ne connaissais trop, comment avait il vécu ma disparition, moi son aîné ? Je ne m'étais jamais réellement poser la question, car mon ancien vie de bourgeois ne m'avait manqué.... J'entendais également mentalement les nombreuses questions de mon rapace : C'est qui ? Tu le connais ?...

Je me devais de reprendre la parole afin de faire échapper de potentielles doutes à ce noble et je mis à mentir sur certains points alors qu'Hanalea entendait elle la vérité :

Adamant Stemcold, ce nom me rajeunit pas... Nous avons fait les quatre cent coup ensemble avant que je ne parte pour des raisons personnelles loin de ce village pour y mener une vie plus mouvementé...C'est mon frère, chère amie et arrête d'avoir le bec grand ouvert s'il te plait.Nous étions souvent ensemble jeune, car on s'entendait parfaitement et surtout que sa famille entière est issue d'une longue lignée de loup garou qui essaye de gouverner la ville d'une manière pacifique. Bien plus tard alors que j'étais déjà loin pour y mener cette vie mouvementé que sa famille avait connue une tragédie, la mort de certains membres ainsi que la disparition de l'ainé... Je ne pouvais vraiment pas le voir à cette époque. Je parle de moi là.

J'en avais fini avec cette ellipse du passée qui avait crée un léger hoquet à la fauconne à cause de ses rires sur ma disparition. Pauvre rapace va. Tandis que mon esprit resta volatile, mon corps restait le plus immobile tranquille, mes mains semblaient chercher un objet afin de les occuper. Généralement, il s'agissait de ma lame, je n'allais quand même pas la sortir en présence de cet homme "fragile". Maintenant qu'il m'avait annoncé la somme, je ne voulais qu'y aller pour accomplir mon travail et je lui posa la question simple :

Nous partirons quand en direction de ce village?
Page 1 sur 1