PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
O P H E L I A ♛ Glitters running through her veins
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 18 Jan - 6:17
Ophélia Moana Nimbus
Kaviniath ♛ Membre de la division 3






Informations générales

Nimbus
Ophélia Moana
21 ans
Kalerya
Féminin
55 kilos
1m 66
Hétérosexuelle
Phénix ♛ Sirène
Hydre de Lerne ♛ Mythique





Informations psychologiques

Hobbys & Phobies
Qualités & Défauts


La délicatesse de ses longs et fins doigts vient effleurer les cordes vocales de sa lyre, embaumant l'air de la douceur de sa mélodie. Les siennes s'y emmêlent harmonieusement, accompagnant avec volupté la tonalité des accords. Ce chant aux attraits tantôt veloutés, tantôt sulfureux se voit bercer par les bras de Dame nature. Le vent propage ces éclats de gaité qui réchauffent le coeur. Ophélia se complait au creux de la douceur de son chant aux reflets si aphrodisiaques que l'on s'y perd d'une fervente volonté.

Le parfum de la nature et la beauté de ses sons propagés au gré du vent enivrent autant ses tympans que ses narines. Cette fraîcheur, cette pureté naturelle, Ophélia semble l'absorber, s'en nourrir pour lui permettre de revêtir la radiance d'un sourire au coin de ses lèvres.

La propre puissance de sa magie fait tressaillir son épiderme et palpiter son organe pulsatif. Cette peur viscérale de se faire engloutir par elle lui déchire les nerfs une fois ce don activé. Ce trop plein de conscience de la nature autodestructrice de ses capacités se plait parfois à contrecarrer de sa perfidie ses attaques déclenchées en cas de nécessité.
Qualités: Douce  ♛ Attentive ♛ Attentionnée ♛ Loyale ♛ Courageuse ♛ Généreuse ♛ Persévérante ♛ Délicate & subtile ♛ Apparence physique affriolante ♛ Modeste
Défauts: Parfois candide ♛ Obtention de son pardon avec trop grande aisance ♛ Excès de mystères l'embaumant ♛ Violente curiosité lui gangrénant  l'esprit ♛ Mode de pensée complexe ♛ Sensibilité la déstabilisant face à la ferveur de moments décisifs ou forts ♛Manie irritante de faire réfléchir les questions qu'on lui envoie





Magie et arme

Magie
Arme


Nom de votre magie : Minecraft
Ophélia est capable de matérialiser n'importe quel objet ou animal par la propre force de sa volonté soit son imagination. Une arme peut alors apparaître au creux de sa paume. Mais plus la matérialisation est imposante et plus la perte de sa propre mobilité corporelle ainsi que les nausées survenant lors de chaque matérialisation le sont également. Ce qu'elle n'a jamais vu ne peut être matérialisé. Les animaux possédant une masse importante tels que les éléphants par exemple et ceux relevant de la mythologie ne peuvent non plus être créés par le biais de son imagination. En outre, la matière inerte agencée en building et autres infrastructures est impossible à matérialiser. Une utilisation trop prolongée lui fait éclater quelques neurones, lui infligeant une douleur sans précédent et engendrant de nombreuses cécités au sein du fonctionnement de son anatomie jusqu'à atteindre un stade de lobotomisation dans le pire des cas.
Une paire de saïs virevolte avec légèreté au creux des paumes de la belle. Leur effrayant et aiguisé tranchant ne pardonne généralement guère sa cible, l'adresse de leur détentrice étant bien souvent redoutable. Affûtées, elles coupent sans faillir cette chair si tendre et ces habits à la modeste résistance. Seul le métal, l'acier d'une autre épée , arme, armure ou bouclier possèderait la volonté et la puissance de les arrêter durant un coup porté.





Description mentale

Ophélia est un gouffre de mystères dont le fond ne fut atteint que par de rares existences en ce monde. L'identité qu'elle dégage n'est qu'une fallacieuse brume. Sa véritable nature s'efforce à ne pas se faire exposer, beaucoup trop précieuse  pour oser se dévoiler avec spontanéité. Sa part de phénix ne franchira guère ses lèvres entrouvertes par mégarde, soigneusement dissimulée par ses attraits de sirène. Elle ne se révélera qu'aux rares denrées, essences de vie les plus dignes de confiance. La demoiselle ne s'attarde pas sur son existence fragilisée par la vénalité d'autrui. Sa curiosité enlace avec ferveur chacun de ses interlocuteurs. Elle fait s'évaporer leurs interrogations sur sa personne en mettant en lumière la leur beaucoup plus intéressante et intrigante à ses prunelles.

Son avidité de nouvelles connaissances la consume au quotidien. Son corps se meut alors gracieusement d'une contrée à l'autre, découvrant la beauté fleurissante de la nature, les saveurs exquises de l'exotisme d'autres cultures et l'impressionnante carrure d'édifices jamais aperçus auparavant. Ophélia possède l'âme de voyageuse ancrée en elle. Elle lui colle tellement à la peau qu'elle ne peut demeurer et se complaire dans un même lieu, aussi agréable peut-il être. Elle semble être une libellule portée par le vent dont l'admiration éprouvée à l'égard de l'étranger et de l'endémisme dilate ses iris d'une pétillante excitation.  

La tendresse d'Ophélia enveloppe les âmes esseulées et les cajole d'un réconfort chaleureux et apaisant. Sa gentillesse amoindrit peut-être la noirceur rongeant ces coeurs environnants. La générosité qu'elle possède détonne au coeur de chacun de ses actes, renforçant la profondeur de liens déjà tissés. Mais sa candeur si étouffante lui porte cruellement défaut. Ophélia ne fait que boire les paroles prononcées, véridiques ou illusoires. La vérité tardivement exposée l'afflige profondément mais son pardon fleurit toujours envers autrui car elle ne connaît point l'amertume destructrice de la rancune.

Son courage amène à la protection des plus faiblards. Le danger ne lui fera pas courber l'échine ni même tourner le dos. Ophélia l'affrontera au péril de sa santé dangereusement menacée par cette puissance magique l'habitant. Elle est un refuge pour ces innombrables âmes enlisées dans le besoin. Ophélia les apaise de la radiance de la sincérité d'un sourire venant ourler le pulpeux de ses lèvres. La joie embellit bien souvent les traits de son visage, apportant regain de vitalité et de courage à ceux y étant confrontés.   Sa personne ne goûte que les coulisses, sa préoccupation primordiale s'accrochant à la sécurité et le bien-être des autres. Le premier plan les appartiendra toujours. L'abandon d'une existence ne prendra jamais place au sein de ses actes car elle ne peut renier son amour pour la vie d'autrui.

La sensibilité d'Ophélia la ronge de l'intérieur. Il n'y a rien de plus déchirant que de voir la souffrance tordre les traits des faciès de toutes ces personnes. L'égalité pour toutes les créatures est une utopie qu'elle désire voir devenir une réalité inébranlable. Quelle naïveté douce Ophélia. Les mauvais desseins empoisonneront toujours le monde de leur perfidie.  La belle se love pourtant confortablement au coeur de sa myriade de rêves. Tantôt éphémères, tantôt langoureusement longs, elle s'y perd de nombreuses fois. Ils lui permettent un voyage psychique où la seule limite n'est autre que sa propre imagination. Ophélia remodèle ce monde effrité à sa grandeur d'antan où la délicieuse flore embrassait l'harmonie d'une faune exaltante.

Cet éclat de paix s'était malheureusement brisé. Certaines populations sont désormais écartelées entre la torpeur de l'esclavage et la cruauté du pillage de ressources inestimables. Elles se font lentement dévorer par la cupidité du Crépuscule. Ses méfaits ne sont que des morfales s'engrossant de leur plénitude. Ophélia ne cesse de se demander pourquoi tant de désolation et de crimes de la part de cette organisation. Ses préoccupations se plaisent à ricocher au sein de ses méninges. Leurs réponses ? Elles ne fleuriront que tardivement.

La demoiselle ne plaide guère allégeance à la violence. Sa préférence s'attache au raisonnement de ces êtres aux sombres desseins. Les coups finissent cependant par vriller tôt ou tard et Ophélia ne possède alors point le luxe d'une autre alternative que de les parer et de continuer ce combat non désiré. Un carrousel de dégâts mineurs sera infligé à sa victime. Son seul but est un éreintement si pesant que les membres de son adversaire finissent par lever le drapeau blanc au sol. Le combat serait alors achevé et Ophélia continuerait son chemin quand bien même inquiétée des possibles plaies de son attaquant.



Description physique

Ophélia est une saveur exotique. Sa peau caramélisée respire l'aridité d'un désert illuminé par la constance des rayons solaires. Un marron acajou recouvrant goulûment son épiderme satiné dénué de toute imperfection. Il est si juvénile qu'on s'enlise dans l'illusion d'une vieillesse inexistante. Les traits du visage d'Ophélia arborent une féminité épanouie. Ses sourcils charbonneux se complaisent en deux arcades d'une harmonieuse symétrie. Ses yeux en amandes aux cils de biche captivent par l'intensité de l'éclat de leur ambré. Une couleur si éblouissante et miroitante qu'elle réfléchirait votre propre reflet. Ophélia affectionne ses deux citrines étincelants rappelant l'attrait si précieux de l'or. Ils se révèlent ornés d'un masque vénitien violacé. Une tâche de naissance due à sa nature de sirène qui la suivra jusqu'à l'amertume du trépas. Son nez est d'une proéminence à la discrétion délicieuse. Sa concavité est affirmée et ses racines sont d'un parallélisme évident. Il surplombe gracieusement cette paire de lèvres au pulpeux velouté. Une supérieure subtilement dominée par l'inférieure. Un léger trait sombre revêt le contour de ses prunelles, vivifiant leur profondeur. Sa longue chevelure aux légères ondulations encadre son visage et retombe en cascade sur ses épaules. Cendrée et soyeuse, elle scintille sous les éclats des rayons du soleil.

Sa silhouette est généreuse en courbes affriolantes. Une poitrine et un fessier galbés accentuent sa féminité. Ses bras sont longs et possèdent une musculature légèrement développée. Sa taille est d'une subtile finesse, engrossant agréablement la courbure de ses reins. Son ventre n'est qu'une surface plane et ses jambes sont élancées avec optimalité. Un trio d'étoiles éthérées ornent doucement son épaule et son biceps, seul accessoire qu'elle arbore avec plaisir et gaité. Ses oreilles ne sont point percées, demeurant vierges de toutes décorations. Il arrive de temps en temps à Ophélia de lover une petite fleur jaunâtre ou immaculée derrière celle de droite. Ses mains sont d'une petitesse soignée et ses doits sont allongés par des phanères aux cuticules embellis de vernis et de motifs pailletés.

Ophélia ne culmine son entourage que d'un mètre soixante six allié à un poids de cinquante cinq kilos répartis avec harmonie. Aucune proportion disgracieuse ne semble s'être éprise de son enveloppe charnelle. La métisse est embaumée de cette beauté oscillant entre naturel et radiance, suscitant bien souvent l'émerveillement de ses interlocuteurs. Elle possède une aura de prestance charismatique aux airs aphrodisiaques. Peut-être apaise t-elle autrui de sa calme présence car ses mouvements sont dénués de la moindre brusquerie. Tout n'est que délicatesse étalée avec légèreté.




Racontez-nous votre histoire

Un oeuf de phénix aussi imposant que celui d'une autruche était paisiblement posé au creux d'un nid. Il était perché sur une puissante branche d'arbre. La nature environnante semblait paisible, éveillée par les gazouillements de quelques volatiles virevoltant dans les airs. Un soudain craquèlement se fit audible. Cette coquille d'un lumineux flamboyant se rompit progressivement pour laisser place à un petit être caramélisé. Non ... Bien sûr que non ... Ophélia n'aurait jamais fleurit de la sorte.

La demoiselle bourgeonna en effet de l'union romantique d'un père triton et d'une mère phénix. Ils lui transmirent ainsi chacun de leur côté un certain attirail génétique dont l'étonnant mélange se plut à la concevoir. La toute première fois que ses prunelles s'ouvrirent, elles purent contempler le visage de ses deux parents dressés jute au-dessus de la petitesse de sa morphologie. Son père était magnifique. Il avait un teint mate légèrement halé avec des yeux sombres tandis que sa mère arborait un épiderme de pêche allié à deux joyaux ambrés. Ils étaient aussi radieux l'un que l'autre et pourtant si diamétralement opposés physiquement. C'était comme-ci le jour et la nuit avaient donné naissance à l'aurore. Ophélia était l'union de leurs beautés respectives. Ils ne pouvaient qu'être en admiration face au fruit de leur passion.

Ils prirent le temps de l'élever avec attention et tendresse au sein d'un milieu particulièrement modeste. Ses parents étaient tous les deux des orfèvres passionnés par la confection de bijoux décorés de pierres aux couleurs vives et étincelantes. Ayant désormais quatre petites années au compteurs, Ophélia se plut à passer ses journées au sein de leur orfèvrerie en s'occupant comme elle le pouvait. Elle était parfois assise sur un petit tabouret dans un coin et s'émerveillait avec une peluche de velours. Il lui arrivait néanmoins d'être plus active et de courir entre les jambes de ses parents et de leurs clients. Certains s'esclaffaient de bon coeur tandis que d'autres se mettaient à la fixer avec insistance, surpris par le phénotype inhabituel dont la petite était dotée. Elle pouvait en effet paraître étrange avec cette carnation sombre illuminée de prunelles claires. Heureusement pour ses géniteurs que ces derniers ne faisaient jamais le parallèle avec la nature de phénix d'Ophélia. Sa mère, elle, n'avait aucun soucis à se faire sur son propre cas. Ses prunelles étaient assombries de lentilles de contact sous sa forme endormie.

Les années s'écoulèrent, emportant avec elles quelques années de la vie d'Ophélia. Elle était dorénavant âgée d'une dizaine d'années et savait parfaitement lire, écrire et se débrouiller un minimum de manière autonome. Elle allait même jouer à l'extérieur de l'orfèvrerie avec le garçon du commerçant voisin qui avait à peine deux ans de plus qu'elle. Ils passaient beaucoup de temps ensemble, riant aux éclats et faisant de nombreuses petites bêtises comme tout enfant de leur âge. Mais un événement majeur au tournant décisif ne tarda pas à survenir dans la vie de la métisse. Il frappa sans prévenir alors qu'elle s'amusait fiévreusement avec son compagnon de fortune au bord d'un ruisseau à proximité de la ville. Ils étaient tous les deux en train de s'asperger d'eau jusqu'à ce qu'Ophélia finisse par s'en lasser. Elle demanda à son camarade de jeu de stopper ses éclaboussures mais il persista malheureusement à les continuer, beaucoup trop engrossé au sein de son propre amusement. Sensible qu'elle était, Ophélia commença à le supplier mais en vain. Elle chuta même dans la petite rivière particulièrement peu profonde et se mit à sangloter très fortement. Dès lors, un halo lumineux s'empara d'elle et une myriade de plumes se plut à revêtir ses bras tandis qu'un petit caillou se matérialisa au-dessus du pied du garçonnet. Il tomba sans vergogne sur la partie antérieure de son extrémité mais ne l'écrasa point. Sa masse n'était pas suffisamment importante pour pouvoir le réduire en miettes. Le garçon chuta aussitôt dans la rivière en hurlant de douleur à cause de son pied meurtri. Une petite plaie sanguinolente y était apparue et il riva instantanément ses prunelles inondées de rage vers Ophélia. Il était persuadé que c'était le fait de sa compagne. Un caillou n'était pas capable d'apparaître aussi mystérieusement dans les airs tout seul.

Son corps se figea néanmoins. Il fut complètement bouche bée devant la toute nouvelle apparence de la fillette. Un phénix ... C'était la première fois qu'il en voyait un en chair et en os. Ophélia le regarda brièvement, les yeux toujours baignés de larmes et s'excusa sincèrement avant de se remettre à sangloter, choquée  par sa nouvelle apparence et ce qu'elle venait d'infliger à son précieux ami. Mais ce dernier ne lui adressa pas la parole et se contenta de se redresser difficilement et de boiter le plus rapidement possible jusqu'à chez lui pour avertir ses parents de sa trouvaille. Les phénix étaient après tout des denrées rares que de nombreuses personnes rêvaient de posséder afin d'assouvir leur propre trivialité. Ophélia, elle, le supplia de rester mais il était déjà très loin. Elle n'eut pas d'autres choix que de se relever à son tour et de se mirer à travers le reflet de l'eau. Les plumes avaient disparu ... Elle s'attela à rentrer à l'orfèvrerie. Elle avait à peine passé la porte que quelques hommes en firent tout autant par la suite environ cinq petites minutes plus tard. Ils étaient tous armés et menaçants à l'égard des parents de la fillette. Ils désiraient leur enfant. Son père et sa mère comprirent sur le champ la cause de cette requête. Ils regrettèrent amèrement de ne pas avoir expliqué à Ophélia sa nature à moitié phénix. Il lui avait simplement expliquée celle de sirène, ne pensant pas qu'elle s'éveillerait aussi tôt. Ils voulaient attendre sa période d'adolescence pour tout lui révéler et lui apprendre à dissimuler cette partie d'elle aux yeux du monde. C'était toutefois trop tard. Ils furent contraints de les affronter. Ophélia fut effrayée par tant de violence. Sa mère vint subitement lui cacher les yeux et l'entraîna en dehors de la bâtisse avant de s'enfuir le plus rapidement possible pour lui éviter d'assister à la mort de son père. Il lui avait dit de partir sur le champ ce qu'elle fit par amour pour son enfant. Les larmes perlèrent le long de ses joues. Elle ne pourrait plus bénéficier de la présence de son bien-aimé et les questions d'Ophélia à propos du retour de son père lui déchirèrent davantage le coeur. Elle désirait tellement continuer à élever sa fille mais c'était trop dangereux seule. Elle savait pertinemment que les survivants à l'orfèvrerie se mettraient à la traquer sans relâche. Elle n'eut pas d'autres choix que de confier sa petite à la congrégation où elle y serait certainement en meilleure sécurité qu'avec elle. Sa mère lui promit qu'elle resterait à jamais dans son esprit avant de partir à contre coeur, le visage brouillé de larmes. Ophélia hurla à maintes reprises "Maman" et tenta même de la rejoindre mais l'équipe chargée de la recueillir la retint avec ferveur.

Il lui fallut de nombreux mois avant de pouvoir se remettre de cette séparation. Les membres de la congrégation se montrèrent tout le temps à son écoute et ses journées furent remplies d'entraînements destinés à maîtriser sa forme éveillée ainsi que sa magie. Elle eut ainsi de moins en moins le temps de s'inquiéter au sujet de sa chère mère en plus de mûrir progressivement au fil du temps. Sa légère solitude s'amoindrit à l'arrivée de son familier au coeur de sa vie vers l'âge de ses 16 ans. La surprise la fit tressaillir à l'intérieur du cercle de lumière en apercevant cette mystérieuse créature se dresser fièrement face à elle. Il s'agissait d'un hydre de Lerne dont l'envergure était accoutumée à sa taille. De fiers mâles qu'Ophélia prénomma Mohja, Moka, Malawë, Orias, Sartrion et Fäfnir du fait de ses six têtes apparentes. Le premier contact qui fut établi entre eux se révéla être un purement physique. La paume de la métisse vint flatter d'une caresse chacun des six fronts. Ils possédaient tous une personnalité différente. Mohja inspirait la réflexion et le calme, Moka la sensibilité quelque peu étouffante pour ses compères, Malawë l'impulsivité et la colère, Orias le courage et la persévérance, Sartrion la perfidie et le mensonge et enfin Fäfnir le mystère et l'énigme.

Les multiples personnalités de l'hydre comblèrent cette solitude que pouvait parfois éprouver l'adolescente. Les différentes têtes pensantes étaient certes complexes mais elles s'attachèrent rapidement à Ophélia, au point de rivaliser entre elles dans le but d'occuper la place la plus importante au fond de son organe pulsatif.  La demoiselle ne pouvait néanmoins que les aimer avec une égalité absolue. La profondeur d'un respect mutuel et d'une envie protectrice naquit également entre les deux essences de vie. La fluidité des combats au cours de leurs entraînements s'accrut proportionnellement à l'importance de leur affinité. Son hydre devint son meilleur ami, un soutien sur lequel elle pourrait compter durant toute son existence.

La congrégation prit également soin d'enseigner à Ophélia la rareté et le danger que représentait sa nature de phénix à son propre égard. Elle ne pouvait guère se permettre de la dévoiler à n'importe qui au risque de se faire de nouveau traquer à l'instar du temps de son enfance. Devenue davantage femme, elle ne ressemblait plus vraiment à la fillette d'antan et serait moins reconnaissable par ses assaillants du passé si jamais ils venaient à la recroiser de nouveau. Ophélia était désormais capable de se défendre dans le pire des cas.

L'âge de la majorité fut sans doute la période où sa mobilité atteignit son paroxysme. La jeune adulte qu'était devenue Ophélia quitta l'enceinte de la congrégation en quête de voyages et de découvertes. Derrière cette curiosité se dissimulait en outre la puissance de son désir de réunion avec sa mère ainsi que son père qu'elle croyait toujours en vie. Les mondes étaient tout aussi merveilleux les uns que les autres. Des paysages à la splendeur unique et des coutumes à l'innovation intrigante émerveillèrent la demoiselle. Ils réchauffèrent son coeur meurtri. Ophélia n'avait toujours pas retrouvé sa génitrice malgré la diversité de ses voyages. D'autres rencontres purent néanmoins bourgeonner à travers ces derniers. La plus enchanteresse fut celle où la métisse cogna par mégarde une inconnue sur son passage, beaucoup trop occupée à admirer les infrastructures plutôt que de faire attention aux existences qui l'entouraient. De sincères excuses s'échappèrent de ses lèvres entrouvertes. L'admiration la pourfendit avec vivacité lorsque ses prunelles s'accrochèrent à cette enveloppe charnelle qui lui était inconnue. Une magnifique jeune femme à la longue chevelure cendrée et aux cornes sertissant chaque côté de son crâne lui faisait face. Sensible à sa beauté, Ophélia ne put s'empêcher de l'enjoliver de la spontanéité d'un compliment. "Que vous êtes belle ..." La gente dame s'enveloppa aussitôt d'une fragrance pompeuse. La condescendance transparut malicieusement au coeur de sa réaction. "Bien évidemment que la perfection que je suis te fasse défaillir." Un petit sourire vint étirer ses lèvres. La curiosité d'Ophélia à propos de cette apparence si exquise la poussa à continuer la conversation avec l'inconnue autour d'une table et de boissons rafraîchissantes. "Sahel" qu'elle s'appelait, cette charmante femme.  

Le temps qui passa n'amoindrit guère la complaisance d'Ophélia à vagabonder entre les différents mondes. Elle continua à les arpenter sans relâche, clamant un désir certain de découverte de l'exotisme mais également le désespoir de retrouver ses parents perdus ...




Informations Supplémentaires

Votre surnom
Origami

Votre âge
21 ans

Qui est sur ton avatar ?
Mermaid Medusa de Cil20

La catégorie de ta magie
Magie perdue

Nom de ta magie
Ophélia M. Nimbus > Minecraft

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Code de validation
Ok by Gotov




Dernière édition par Ophélia M. Nimbus le Jeu 19 Jan - 15:10, édité 6 fois
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2698
Kinahs :
702668
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Mer 18 Jan - 7:44
Bonjour et encore une fois bienvenue parmi nous.
Bon courage pour ta présentation. Si tu m rencontres un souci ou quoi que ce soit d'autres, n'hésites pas ♥
✜ Exotech ✜▼
✜ Exotech ✜
avatar
pic-profil
Messages :
465
Kinahs :
302092
Age :
22
Date de naissance :
11/08/1995
Date d'inscription :
09/11/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1601-refonte-de-compte-lahyra-cyanh-hure-hecate http://www.kalerya-entre-monde.com/t1665-hecate-infinite-perception#11180 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1678-blood-story-hecate http://www.kalerya-entre-monde.com/t1743-pour-une-mort-rapide-hecate#11665 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1668-blood-lane-hecate#11202 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1689-tueuse-en-serie-hecate

Mer 18 Jan - 9:08
Bienvenue parmi nous ! :)


Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 18 Jan - 10:33
Bonjour ! Bienvenue ici !

J’espère que tu y trouvera bonheur et amusement ! :D

Bon courage pour ta fiche !
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 18 Jan - 15:07
Merci à vous ♥
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
avatar
pic-profil
Messages :
841
Kinahs :
118333
Age :
25
Date de naissance :
01/07/1992
Date d'inscription :
09/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t116-siriel-k-vineldyl http://www.kalerya-entre-monde.com/t379-siriel-k-vineldyl-f-t http://www.kalerya-entre-monde.com/t384-siriel-k-vineldyl-ses-petits-tresor http://www.kalerya-entre-monde.com/t382-siriel-k-vineldyl-le-fil-rouge-de-sa-vie http://www.kalerya-entre-monde.com/t383-siriel-k-vineldyl-des-noeud-sur-le-fil#2021

Mer 18 Jan - 15:38
Bienvenue :love:

Si tu as des question n'hésites pas !!


   
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 18 Jan - 15:44
Merci ♥
❖ Humain ❖▼
❖ Humain ❖
avatar
pic-profil
Messages :
345
Kinahs :
106510
Age :
19
Date de naissance :
06/10/1998
Date d'inscription :
11/12/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t710-gotov-serebro-zto-svjatoe-rossii#4319 http://www.kalerya-entre-monde.com/t726-gotov-est-passe-par-ici-il-repassera-par-la#4395 http://www.kalerya-entre-monde.com/t715-gotov-mafioso#4344 http://www.kalerya-entre-monde.com/t711-gotov-arsenal-d-un-mafieux#4324 http://www.kalerya-entre-monde.com/t722-gotov-est-hyperactif#4369 http://www.kalerya-entre-monde.com/t723-il-court-il-court-le-gotov#4370

Mer 18 Jan - 18:14
Bienvenue Winter :3
Comme prévu fais des pouvoirs de glace du coup ! *sort*






Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 18 Jan - 19:09
Merci ♥ Niiiion ;.;
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 18 Jan - 21:10
Bonsoir ^^
Cette fiche est achevée ♥ Si l'histoire est sous un autre style c'est tout à fait normal.
Page 1 sur 2