PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Elyna, la petite fille et la magie avare.
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Lun 16 Jan - 0:25
Elyna Ignotus
Le Crépuscule - Avarice




Informations générales

Ignotus
Elyna
12 ans (vanerzien)
Kalerya
Feminin
35 kg
1.40 m
Aucune
Banshee
Chèvre naine (Minoë)





Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts



Hobbys :

-Jouer aux billes ou aux cartes – Manger des sucreries – Réciter des poèmes ou chantonner des comptines – Ecouter de la musique –

Bien que tout ça ne lui apporte aucun plaisir, c’est juste histoire de passer le temps.
--------------------------
Phobies :

Aucune à cause de son pouvoir.

Qualités:

-Intelligente- menteuse – jolie –
Défauts:

-menteuse – discrète –curieuse –





Magie et arme

Magie
Arme


Feeling  :
Une légende parle d’une ancienne magie qui est plus un fardeau qu’un don. Un fardeau que seule la mort peut soulager. Toutes émotions, que ce soit colère, peur, dégoût, joie, tristesse, angoisse, etc, est aussi ressenti par l’hôte de Feeling. Si vous êtes triste suite au décès de votre conjoint(e), le détenteur de cette magie le sera aussi. Si vous êtes content(e) car vous venez d’être parent, il le sera tout autant. Étant donné le poids de tous ces « messages », venant de tous hommes et femmes des quatre mondes, ils écrasent totalement tout ce que le mage peut ressentir de lui-même. L’hôte de cette magie devient une simple coquille vide. Dans le passé, il est déjà arrivé que certains hôtes se soit suicidé, car leur manque d’émotions leur faisait défaut dans leur vie… Couple, travail, famille, amis, tout cela est forcément détruit. Une magie avare d'émotions de sentiments. Une magie qui prend tout.

Cette magie n’est pas héréditaire, elle est volatile telle l’essence d’un dragon récemment mort à la recherche d’un hôte. Une autre particularité c’est que la croissance du mage est arrêtée à douze ans. Avant, c’était beaucoup plus élevé mais vu que la croissance s’arrête à l’âge où l’hôte précèdent meurt, il y a eu forcement diminution. En effet, il y a longtemps, des parents ont tué leur fils quand ils se sont rendu compte qu’il avait cette magie… Il avait  douze ans. Cependant malgré que le corps ne grandisse pas, les organes vitaux, eux, vieillissent plus rapidement que la normale. Ils ne prennent pas de taille supplémentaire, mais prennent de l’âge plus rapidement. Si l’hôte à vingt ans avec un corps de douze, ses organes seront aussi « usés » qu’une personne de trentre ans. Cela augmente donc les risques d’arrêt cardiaque, défaillance/fragilité pulmonaires, AVC, problèmes de circulation du sang, etc. Les organes ont cinq à dix ans supplémentaires selon l'hôte. Bien sûr, le corps à la puissance physique (résistance/force) d’un corps « normal » du même âge.

Ce pouvoir est dangereux pour quiconque s’approche de trop près de l’hôte. Si ce dernier entre en contact physique avec vous, il peut, s’il le désire, vous transmettre l’émotion (qu’une seule à la fois) qu’il souhaite à un débit plus ou moins élevé. La tristesse que d’une seule personne ou alors toute celle du multivers et vous pousser même jusqu’au suicide si vous êtes trop faible mentalement. Si vous êtes triste et que vous êtes dans les bonnes grâce du mage, il peut vous transmettre la joie pour que vous ne soyez plus malheureux, c'est un exemple aussi. Cependant malgré que le processus ne prenne que quelques secondes (selon la puissance de la transmission, le temps de rassembler plus ou moins d’émotions), le contrecoup, lui, est instantané. Si le déversement d’émotion est très important, les organes vitaux prendront proportionnellement des années supplémentaires. Même si le lien physique est rompu, les images servant à déverser l’émotion voulue, restent en tête de la victime pendant plus ou moins longtemps selon son mental, mais elles ne restent pas plus de cinq minutes pour les plus faibles d’esprit. Plus le lien physique est maintenu longtemps plus la fatigue du mage augmente à vive allure entraînant même l’évanouissement voir un petit coma au bout d’un moment.
Un couteau de poche





Description mentale


~ Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas.~



Bonjour vous. Qui êtes-vous ? Pour qui ou quoi vous prenez vous pour venir comme ça, sans gêne, dans sa tête ? Que cherchez-vous ? Laissez-moi deviner, vous voulez savoir comment elle fait pour vivre sans émotions ni sentiments ? Laissez-la tranquille. Partez. Elle n’a pas besoin de vos jugements ni de vos critiques, à vrai dire, elle s’en fiche et ça serait une perte de temps pour vous. Et puis d’abord, comment êtes-vous arrivé ici ? Enfin bref, c’est moi qui répondrais à vos questionnements. De toute façon Elyna ne vous perçois pas, sa tête est déjà remplie de tout ce que le multivers lui transmet en plus de ses propres pensées. Vous n’êtes rien comparé à tout ça. Ah oui, je ne me suis pas présenté, je suis sa conscience. Enchantée.
Pour répondre à votre première question, effectivement, elle n’a absolument jamais connu la moindre émotion, n’a jamais expérimenter le moindre sentiment par elle-même. La magie qu’elle est obligée de porter est entrée dans son corps alors que nous sortions à peine du ventre de sa mère. Heureusement, le pouvoir ne s’est pas activé directement, il a juste bloqué toutes les émotions. Il faut être optimiste, je dirais ! Ma petite Elyna ne sera jamais malheureuse; bon elle ne sera jamais heureuse non plus, mais au moins aucune larme ne coulera. Hahaha à qui le dites-vous ! Bien sûr que c’est un comble ! Avoir toutes les émotions de tout le multivers en soi, mais ne pouvoir en ressentir aucune !
C'est là que réside l'avarice de ma petiote. Bien qu'elle ne le sache pas vraiment, elle est sous l'emprise de sa magie qui prend tous de tout le monde pour la garder dans ce petit corps. Feeling a toujours utilisé ses hôtes pour réunir les sentiments et émotions des milliards d'habitants des mondes. Une magie avare et jamais repu.

~ Si le loup y était, il nous mangerait !~


« C’est l’histoire d’un serpent qui faisait du vélo, il se rend compte qu’il n’a pas de pattes, alors il tombe. »
Hahahah c’est drôle ! Non ça ne l’est pas. Si ça l’est ? Peut-être. Aucune idée.
Ma petiote n’a jamais eu le don de l’humour, un peu logique vu ce de quoi elle est porteuse, mais du coup, ça se répercute sur moi. Après tout, je suis elle et elle est moi ! Cependant, elle adore faire semblant de rire ! Oh pas que ça l’amuse ou quoi que ce soit c’est juste que sa mère nous a dit une fois que c’était « bien » de paraître normale. Comme vous dites, c’était une femme avisée ! Cependant, elle n’a pas trop de notions du bien et du mal, d’après la même femme, dire bonjour est « bien » alors que volé du chocolat à maman sans que celle-ci soit d’accord, c’est « mal ». Tiens, en parlant de « mal », il ne faut pas oublier que malgré le fait qu’elle ne soit ni émotionnelle ni sentimentale, elle reste quand même sensible ! Si vous lui plantez une aiguille dans le bras, elle aura mal. Elle n’éprouvera rien contre vous juste qu’elle sentira la douleur sur le coup. La douleur n'étant qu'un mix entre sensation et émotion, elle ne sentira que la première partie, le « choc »

~ Mais comme il n’y est pas, il nous mangera pas !~


Ah les goûts et les couleurs… Bonne question que vous posez là ! Malheureusement, vous connaissez déjà la réponse. On ne peut pas dire qu’elle aime ou n’aime pas quelque chose, qu’elle supporte ou ne supporte une autre, car à l’intérieur, c’est une coquille vide. Oh, vous pouvez me croire, j’y suis toute seule, et puis d’ailleurs, vous y êtes aussi maintenant, alors vous le savez !
Cependant, ma Elyna est une enfant intelligente, elle a su, depuis qu’elle a rencontré cet Alexander, se forger un masque, une autre-elle qu’elle montre aux gens, elle s’est fabriqué un caractère et une personnalité, loin de sa magie. D’ailleurs, vous devez connaitre cet homme. Mais si vous savez, Alexander Bianco. Je suis sûr que vous savez qui c’est !

~ Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ?~


Quelles sont les particularités de cette fameuse fausse identité ? Mais laissez-moi y venir ! Chaque chose en son temps, vous avez un autre esprit à aller espionner peut-être ?
Avec ce masque, ma petiote a l’air d’une jeune fille tout à fait charmante en plein croissante, joyeuse, joviale et rigolote. Elle s’amuse de tout et de rien et joue avec n’importe quoi tant que ça lui plaît ! Respirant la joie de vivre, elle embête les gens par simple amusement telle une gosse de six ou sept ans. Choses à ne pas oublier, elle déteste les menteurs ! Et moi aussi d’ailleurs ! Bon certes, je l’aide à faire en sorte de cacher sa vraie nature quand elle en a besoin, mais c’est purement nécessaire ! Sa curiosité, et la mienne aussi, nous pousserons souvent à dénicher le faux du vrai et là, vous pouvez être sûr qu’Elyna déchainera la foudre sur le menteur ! Je vous l’accorde, ce sont les foudres d’une gamine de douze ans… Mais quand même !
Malheureusement avec ce que vous savez désormais vous vous doutez bien que ce masque n’est que falsification, tromperie et facétie. J’aime tellement ma fillette quand elle le porte, cela lui va tellement bien. Ah… Si seulement… Si seulement elle était une petite fille normale. Déjà, je ne serais pas là à vous parler et puis vous ne seriez surement pas ici à vouloir avoir ce qu’il se passe dans sa tête non plus. D’ailleurs… Aller zou partez ! Vous n’avez plus rien à faire ici




Description physique


~Pomme de reinettes et pommes d’api~
.

Tiens, vous n’êtes pas encore parti ? Vous êtes coriace vous, pas vrai ? Vous ne lâchez rien. Bon, qu’est-ce que vous voulez savoir maintenant ? À quoi ressemble ma petite protégée ? Mais dites moi, vous n’êtes pas un peu bête ? Vous infiltrez l’esprit des gens sans même regarder l’extérieur avant ? Halala… Bon aller, je vais vous aider. Mais après vous partez hein !
Premièrement, c’est une enfant de douze ans, ça vous le savez déjà, donc forcément ce n'est pas musclor. Un petit mètre quarante, un peu petit pour son âge, pour un léger trente-cinq kilos, un peu maigre tout ça ! Vous aurez donc compris que niveau force physique ce n'est pas la folie, mais entre elle et moi, on s’en sort plutôt bien malgré ça !

~ Tapis, tapis rouge~


Qu’est-ce qu’elle est jolie ma petiote avec son visage aux traits doux et fins, ses grand yeux bleu clair… Magnifique. C’est marrant parce que ce beau faciès est bien souvent caché par ses très longs cheveux noirs qui sont mine de rien tenu par un bandeau. Pendant qu’on y est, parlons un peu de celui-ci. Elle l’a fabriqué elle-même avec sa mère qui compatissait beaucoup pour sa fille. Ce bout de tissu est d’une couleur jaune/dorée avec pour motifs, diffèrent smiley représentant les émotions. Et oui, tout à fait d’accord avec ce que vous pensez, c’est encore un comble ! Mais bon, ça lui va bien, parfaitement bien même ! Pour continuer dans les smileys, sa mère lui a offert quand elle était encore petite, des barrettes-smiley qu’elle garde dans ses cheveux pour se faire volontairement deux grandes mèches qui débordent de son bandeau.
~Pomme de reinettes et pommes d’api~
.

Malheureusement, vous ne verrez probablement jamais le sourire ravageur autant mignon qu'envoûtant qu’elle peut offrir lorsque ma Elyna revêt son masque de mensonge. En effet, falsifier des émotions, des sentiments et réagir de telle sorte qu’on dirait une petite fille « normale », la fatigue énormément et elle ne se sert que de cette facétie qu’en situation exceptionnelle. La plupart du temps, elle aura le regard vide, comme absorbé par le rien, les lèvres immobiles et les sourcils inexpressifs. Pour faire une macabre comparaison, on dirait presque un cadavre. Dommage sur un si joli visage… D’ailleurs pour en revenir à ses yeux, lorsque ma petite utilise son pouvoir, ses pupilles se dilatent énormément ne laissant que très peu de place à la couleur de ses iris.
~ Tapis, tapis gris~


Pour finir, maintenant que vous êtes à l’intérieur de la tête de ma fillette adorée, vous ne pouvez pas voir sa démarche lente dénuée de toute envie, ses pas silencieux mais courts… Dû aussi à sa petite taille pour le coup. Cependant, vous pouvez entendre sa voix douce mais monotone tel un métronome donnant un rythme à un saxophone ; ou quelconque instrument d’ailleurs.
Dernier petit point, au niveau vestimentaire, elle porte le plus souvent des habits traditionnels japonais, mais il lui arrive de changer pour des vêtements plus sobres, nonobstant le fait qu'elle est plus à l’aise dans des habits amples. Et puis de toute façon ça reste quand même une gamine de douze ans ! Vous faisiez attention à « la mode » ou à votre manière de vous habillez à cet âge ? Non ? Bah elle non plus !




Racontez-nous votre histoire


~ A la Claire fontaine, m’en allant promener ~

Vous n’écoutez jamais ce qu’on vous dit ou alors vous avez juste décidé d’être collant aujourd’hui ? Décidément, on ne vous a jamais appris à respecter l’intimité des gens n’est-ce pas ? Bon qu’importe, moi, j’ai appris le respect d’autrui et je vous laisse rester et poser votre dernière interrogation. Comment ça ? Vous voulez connaitre son histoire ? Comment en est-elle arrivée là, au Crépuscule sous la protection directe du Prêcheur ? Bon. Très bien, je vais donc vous raconter tout ça, mais d’abord commençons par le début.

~ J’ai trouvé l’eau si belle, que je m’y suis baigné ~


Kalerya, Venalrya, Havento.
Un petit village tranquille loin des grandes villes, loin de la grande populace et tous ces problèmes multi mondiaux. En somme, un endroit éloigné de tout et préservé des atrocités du multivers. D’ailleurs, aucun des habitants ne parlait des conflits qui étaient extérieurs à leur petit cocon. Bien sûr qu’il y avait quelques histoires, une pomme volée, une petite vieille renversée, plein de petits problèmes de rien du tout, très loin d’une guerre thermonucléaire globale en tout cas ! De toute façon, il devait y avoir à peine une cinquantaine de personnes qui résidait là-bas. Avec si peu de monde, vous vous doutez bien que tout le monde se connaissait et que les problèmes étaient vite résolus.
Au sein de ce petit peuple, vivait un gentil petit couple sans problème, une femme aimante, un mari attentionné ; tous deux mages et travailleur pour gagner leur croûte et de quoi vivre, ni dans l’excès ni dans le besoin. On pourrait penser qu’étant donnée leur appartenance à la race des Banshee, ils auraient du mal à s’intégrer parmi d’autres espèces, mais ce n’était pas le cas. En effet, d'un : les banshee sont assez méconnaissable et de deux : étant donné l’isolement du village, tous étaient acceptés comme ils sont. « Venez comme vous êtes » pour ne pas citer un slogan populaire d’une marque tout aussi légendaire.

Un jour vint alors le paroxysme d’une relation amoureuse, d’un couple, d’un amour profond : un enfant. Les amoureux étaient de nature plutôt discrète, mais vous vous savez, dans un village de moins d’une centaine de personnes les nouvelles vont vite ! Un petit mot à la boulangère, celle-ci en parle à son mari, qui en parle à l’épicier, qui en parle au prêtre, qui finalement en parle à ses religieux, qui en parlent entre eux, etc etc. En même pas vingt-quatre heures, tout le monde est au courant ! Une naissance est plutôt chose rare dans ce genre d’endroit et c’est donc l’occasion parfaite de faire une grande fête. L’enfant n’était qu’à l’état de fœtus dans l’utérus de sa mère que les habitants se réjouissaient déjà.

~ Il y a longtemps que je t’aime, jamais je ne t’oublierai ~


Et c’est à partir de ce moment de l’histoire que j’apparais avec ma petite Elyna ! Ah, vous vous demandiez quand est-ce que j’allais venir hein ? Et bien, c’est maintenant ! Cependant, la naissance fut assez étrange, la nouvelle née, une fois sortit du ventre de sa mère, poussa bien son cri instinctif de bébé pour signifier la vie, mais c’est après que ce fut étrange. Premièrement, à la fin de ce cri de vie, ma petite chérie prit une étrange inspiration comme si elle suffoquait puis ses pupilles se sont élargies significativement puis se remirent à la normale. Ce dernier point se fit en une fraction de seconde et personne n’eut le temps de le remarquer. Mais moi, moi qui vis dans sa tête, son âme et son esprit, je l’ai ressenti, je l’ai vécu. La vie de cette enfant allait être différente. Je serais là pour la guider du mieux que je pourrais. Jamais je ne l’abandonnerai à son sort.

Malgré leur discrétion, les Ignotus étaient des gens assez appréciés, toujours gentils et serviable. Comme quoi même les Banshee peuvent être des êtres gentils, par-delà leur race, c’était avant tout deux personnes qui aimaient vivre loin de la foule dans une certaine tranquillité. En fait, tout le village n’était habité que par des gens comme eux, des « solitaires », qui ont fini par former une petite communauté. Revenons à ces jeunes parents. Leur petite maison était encombrée par-ci, par-là, de cadeau en tous genre ; des vêtements de différentes tailles, des jouets, des décorations, etc. Tout servira un jour ou l’autre à la petite nouvelle du village.

~ Sous les feuilles d'un chêne, je me suis fait sécher ~


Les parents s’inquiétaient, car leur enfant dormait énormément, eux qui avaient entendu parler de gens ne dormant pas la nuit à cause de leur progéniture ou qui perdaient leur journée à l’endormir, il n’en était rien. Leur fille mangeait puis dormait jusqu’au prochain repas. C’est tout. Donc forcément stress de parents, maladie ? Problème de santé ? Remède ? Etc. Mais après consultations de divers médecins et sans signe alarmant, ils pensèrent, tous deux, au poids d’une magie qui se réveillera plus tard. Bien entendu, ce n’était que supposition et les deux banshees décidèrent de ne plus y penser et de prendre soin de leur petit ange même si celui-ci avait besoin de beaucoup de sommeil.

Quelques mois passèrent totalement normalement. En effet, lorsque l’on devient parent, on devient souvent assez stupide, pas en mal, c’est juste que l’on a tendance à retourner à notre esprit d’enfant pour amuser notre petit bébé. À cette époque, je ne le savais pas encore et je pensais vraiment que le père et la mère de ma ptiote étaient vraiment idiots mais avec le temps et de la culture, j’ai su que c’était normal. C’est au bout de ces mois que ma Elyna cessa de dormir quasiment vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Les parents commencèrent donc à vouloir s’amuser avec leur chair de leur chair.

-Il est où le bébé… Ah il est là ! Il est où le bébé… Ah il est là ! Il est où le bébé … Ah il est là !


Je ne vous explique même pas comment j’ai vraiment cru qu’on était tombé dans une famille de débiles tarés. Entre le père qui cachait et découvrait son visage avec ses mains et la mère qui faisait les oreilles de lapin à ce premier… Je vous jure ça faisait peur, je n’étais pas prête pour ça ! Mais bon, ça les a surtout effrayés leur petit jeu en fait. En effet, leur fille les regardait avec un visage totalement neutre, sans aucune expression, comme si elle n’avait pas du tout fait attention à ce qui venait de se passer – Alors que moi, je vous promets, j’ai été traumatisée ! -. Les banshees en prirent note, mais n’en tinrent pas compte pour le moment. Ils laissèrent passer quelques semaines encore, toujours en essayant certains jours de faire rire voire pleurer leur fille. Rien. Absolument rien. Même moi, je m’inquiétais, même si je n’étais pas encore experte en émotion, je savais que quelque chose clochait. Cependant, j’avais ma petite idée sur la cause.

Les deux géniteurs n’en parlèrent pas aux habitants de peur de les effrayer, le village était si tranquille que cela pourrait éveiller la panique. Cependant, ils commencèrent à se morfondre sur eux même, pensant qu’ils avaient mal fait leur « boulot » et que leur enfant était mal formé quelque part. Nonobstant, leurs idées sombres, une fut plus claire que les autres. Non loin de leur petite communauté se trouvait un vieux sage, un érudit qui vivait en tant qu’ermite et que tous prenaient pour fou alors que c’était juste un homme avare de connaissance. Ils décidèrent alors d’aller lui rendre visite accompagné de leur enfant chéri. Une fois arrivé, l’homme accepta d’examiner la petite, car cela l’intriguait tout autant que les parents de cette dernière – et que moi aussi par la même occasion -. Je dois vous avouer qu’il faisait un peu peur son visage était parsemé de ride, mais qui ne semblait pas venir de vieillesse, comme de la « fatigue » après avoir testé de la magie. En plus de cela, il avait une énorme balafre à l’œil et la moitié d’une oreille coupée. Ces derniers points étaient cachés par une grande capuche qu’il n’enleva à aucun moment. Après plusieurs heures, qui semblaient être une éternité pour les « clients », à fouiller dans divers livres, relire d’étranges manuscrits et à tester quelques rituels que ce soit sur ma Elyna adorée, le verdict tomba. Il fut pris d’une étrange peur, une peur dont même les pires monstres ne veulent pas, une peur pesante qu’on peut ressentir dans l’air ambiant. Il jeta un livre ouvert au pied du père de famille et s’assied sur un siège assez loin de l’enfant. Muet. Terrifié.

~ Sur la plus haute branche, un rossignol chantait ~


Feeling. C’était le mot qui était inscrit en haut de cette page à moitié déchirée. Une magie qui empêchait son hôte de ressentir la moindre émotion ni sentiment. Le « but » de cette magie était de recevoir absolument toutes ces choses, que l’hôte n’a plus, provenant de tous les habitants de tous les mondes. « Afin de transmettre n’importe laquelle à une personne tierce pour … » Malheureusement, la fin du texte n’était plus là, mais on pouvait s’imaginer que toutes émotions et sentiments peuvent être transmis, que ce soit la joie ou la tristesse par exemple.

C’était une bien triste nouvelle pour les jeunes parents. C’était comme si vous appreniez que votre enfant a une maladie grave quelconque ou une déformation, cardiaque par exemple, c’est très dur à encaisser, mais il le faut. De mon point de vue, ce n’était pas si grave, en tout cas pour l’instant, et au moins je comprenais un peu ce qui c’était passé le jour de notre naissance. Cependant, ma ptiote, elle, ne comprenait rien à tout cela pour l’instant, elle était trop jeune, trop bébé. D’ailleurs, ses géniteurs décidèrent de ne pas lui en parler avant qu’elle ait l’âge de parler pour être sûr qu’elle puisse comprendre et poser des questions si quelques-unes lui venaient.

La petite famille s’en alla donc en direction de leur maisonnette dans leur petit village avec un poids sur le cœur. Une terrible et ancienne magie avait élu domicile dans le corps de leur enfant et il était stupide de le nier. Il fallait donc faire avec, l’éduquer et l’aimer normalement pour son bien, mais aussi pour le cacher à leur communauté qui risquait de réagir violemment. C’était des gens assez simples d’esprit et qui dit éloigner de tout dit peur de toute chose sortant de l’ordinaire.

~ Il y a longtemps que je t’aime, jamais je ne t’oublierai ~


La mère était une personne très intelligente et mit à profit ses connaissances pour éduquer sa fille tandis que son mari, qui était le médecin du village, suivait l’évolution de la petite. Cependant, l’homme était bien moins fort que la femme et s’était mit à boire depuis qu’ils avaient appris de quoi était porteuse leur enfant. Cela faisait désormais cinq ans que cela s’était passés, mais il ne s’en était toujours pas remis. Maintenant, elle était prête pour comprendre toute ces choses qui l’amèneraient à mener une vie différente des autres gens, c’était certain. Et un jour où la mère était en train de faire de la couture, elle eut une idée : faire un bandeau pour les sublimes cheveux de sa fille qui représentera un bon nombre des émotions qu’elle ne connaîtra jamais véritablement. C’était assez simple à faire et la femme était très douée en couture, cela ne lui prit que quelques heures pour le fabriquer. Une fois chose faites, elle le donna à sa chair de sa chair en lui expliquant ce que cela représentait. Avec une tête qui signifiait une grosse incompréhension, celle-ci regarda sa maman et lui posa une mignonne question.

-Maman, c’est quoi des émotions ?


La dame qui était à genoux devant cette petite innocente qui enlaçait son panda en peluche failli fondre en larmes en entendant cette question, mais en prenant une grande inspiration pu éviter ce drame. Elle lui expliqua alors calmement et simplement que c’était des choses que les gens ressentaient et que c’était ça qui différenciait les personnes entre elles. Pour ma part, je commençais vraiment à comprendre pourquoi ma petite Elyna était si… Si… Vide, car elle ne ressentait pas toutes ces choses. -Heureusement à cette époque-là, elle ne recevait pas encore les émotions et sentiments des autres-. C’était très dur pour les parents d’avoir leur fille dans cet état presque végétatif… Plutôt robotique voire cadavérique, mais ils l’aimaient tellement.

~ Chante rossignol chante, toi qui a le cœur gai ~


Huit ans. C’est à huit ans que la vie de ma fillette changea, et la mienne aussi par la même occasion. Elle se réveilla en sursaut, en sueur avec une fièvre à en faire pâlir un brasier ardent. Un flux continu d’image triste ou joyeuse, de parole d’amour ou de haine et plein d’autres types de message ne cessait d’entrer dans l’esprit de ma ptiote. Ce que craignaient ses parents se produisit enfin. L’activation de Feeling.

Ely’ resta assise sur son lit, la tête dans ses genoux, sa peluche serrer contre elle et le corps tremblant avec les pupilles énormément écarquillées. Elle resta dans cette position pendant presque une journée pendant laquelle elle ne but ni ne mangea. Nous essayâmes de contrôler ce flux incessant, de le réguler et de le mettre en arrière-plan. Nous essayâmes de pouvoir « oublier » cette arrivée d’information sans pour autant la supprimer, car c’était impossible. Ce fut ardu, mais l’alliance entre elle et moi fonctionna très bien – logique en même vu que nous sommes pratiquement la même personne – et nous arrivâmes enfin à reprendre le contrôle. Pendant toute cette isolation, ni le père ni la mère n’osèrent s’approcher, ils se méfiaient de cette magie, cela aurait pu aggraver la situation. Nonobstant, notre réussite, la petite tomba sur le côté et s’endormit instantanément. La résistance de l’esprit avait entrainé la fatigue du corps.

L’enfant ne se réveilla qu’au bout de quatre jours et vit son père et sa mère endormie sur deux fauteuils positionnés à côté du lit. Ils ne dormaient que d’une oreille et quand ils entendirent le lit grincer, instantanément les parents se relevèrent et prirent leur fille dans leur bras.

-Tout va bien chérie. Tout va bien.


Personnellement, je pense juste que cette petite phrase était plus destinée à eux même pour les rassurer car leur fille. C’est assez compréhensible quand même. Quelques larmes de joie coulèrent sur les joues des adultes qui étaient heureux du réveil de leur petit bout de chou.

~ Tu as le cœur à rire, moi je l’ai à pleurer ~


C’est une sensation étrange que de recevoir toutes les émotions, tous les sentiments des mondes sans pour autant en ressentir. Pour expliquer un peu mieux, c’est exactement comme un ordinateur qui reçoit un flux de données puis les gardent en mémoire. C’est comme si à chaque inspiration ma Elyna prenait, en plus de l’oxygène, l’azote et autres gaz, une certaine énergie chargée de toutes ces choses qu’elle ne peut éprouver. C’est assez complexe à expliquer, mais après tout, comme tout flux magique n’est-ce pas ?

À cet âge, la petite ne contrôlait pas encore son pouvoir de transmission, mais surtout, c’est parce qu’elle n’en avait pas vraiment conscience. C’est un jour où la mère était partie en course, le père était resté avec l’enfant et il la prit dans ses bras pour lui faire un gros câlin puis s’amusa un peu avec elle en jouant avec les mains. C’est lorsque ma petiote attrapa la main de son papa que celui-ci se mit à pleurer, à rester assis par terre et à bredouiller des choses totalement incompréhensibles, c’était inaudible surtout. Malgré son apparente tristesse, il arriva à se lever et se dirigea vers la cuisine et ouvrit la première bouteille qui lui vient à porter de main. Malheureusement sous le chagrin l’homme pensait que c’était une bouteille d’alcool… Ce n’était pas tout à fait ça. C’était en fait une bouteille de savon liquide que le père de famille s’enfila presque cul sec.
Alors que ma ptiote se dirigea vers la fameuse pièce pour aller voir ce qu’il faisait, elle vit son corps titubé quelques instants puis tomber à la renverse. À huit ans, un enfant n’a aucune force et malgré toute la volonté du monde, Ely’ ne réussit pas à relever son père.

-Papa tu dors ? Faut pas dormir ! Maman a dit que c’est toi qui préparais à manger ce midi, elle va pas être contente si tu dors !


Ah… L’innocence d’une enfant, c’est tellement mignon. Elle ne savait pas que c’était à cause d’elle ce qui venait de se passer. La transmission s’était activée quand il y a eu contact et elle ne put la contrôler car elle n’y avait pas fait attention. Malheureusement, c’était de la tristesse qui s’était échappé cette fois. C’était déjà arrivé ce genre de chose depuis que la magie s’était activée, mais ce n’était jamais de mauvaises émotions qui étaient transmises, là ça avait changé.
Moi qui avais vécu ça de l’intérieur, je l’avais vu, mais je n’ai rien pu faire à temps, car je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite. Ce gentil papa était mort par inattention due à la tristesse que nous lui avons transmise sans faire attention. C’était désolant

~ Il y a longtemps que je t’aime, jamais je ne t’oublierai ~


Une bonne heure après le drame, la mère de cette enfant porteuse d’un lourd fardeau rentra à la maison avec des sacs pleins de bons aliments. Prête à en donner quelques-uns pour laisser son mari préparer un délicieux repas pendant qu’elle jouerait avec sa fille, elle était loin de se douter de ce qui l’attendait derrière la porte.
Elle poussa la porte et vit sa fille debout avec son panda à la main qui traînait par terre.

-Mamaaaaaan ! Papa il est pas gentil, il fait semblant de dormir pour pas préparer le repas !


La fameuse maman sourit en sachant pertinemment que son mari était taquin et suivit sa fille… Dans la cuisine et aperçut le corps de son amour allongé au sol avec la bouteille criminelle en main. Elle essaya de lui faire un massage cardiaque étant donné qu’il ne respirait pas, mais en vain et s’écroula en larme sur le cadavre de son mari. La petite qui était resté à coté ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Elle ne comprenait pas la signification des larmes et donc ne pigeait rien à la situation.

-Il veut pas faire à manger du coup ?


De sa petite voix innocente, elle prononça ces quelques mots qui déclenchèrent chez la femme qui se morfondait, une autre vague de larmes encore plus intense.
Au bout de deux petites heures à essayer de reprendre son sang-froid, elle sortit pour aller chercher de l’aide – et oui, le médecin du village, c’était lui donc bon… -. Malgré sa discrétion et son problème d’alcool depuis la révélation sur la magie de sa fille – que la communauté n’a pas eu vent -, c’était un homme apprécié. Les habitants décidèrent donc de lui offrir un digne enterrement en sa mémoire. La cause de la mort a été désignée comme inattention suite à l’abus d’alcool. La mère en deuil n’avait même pas fait le lien avec la magie de sa fille et qu’aucune bouteille alcoolisée n’était ouverte vu l’heure du drame. Trop occupée à être triste, elle n’avait même pas envisagé que c’était de la faute de son enfant. D’ailleurs, pour l’enterrement, Elyna eut pour consigne d’utiliser de l’eau pour faire semblant de pleurer. Simple mesure de précaution pour que les habitants ne s’interroge pas sur le fait qu’une petite fille ne pleure pas son père mort. Ce fut une épreuve terrible pour cette femme désormais seule avec son enfant, jamais elle n’oubliera son doux époux.

~ J’ai perdu mon amie sans l’avoir merité ~


La relation mère-fille fut plus fusionnelle que jamais après le drame, et même si cette dernière n’était encore une jeune enfant, à partir de son neuvième anniversaire, sa maman prit une décision. En effet, elle décida d’aider sa petite chérie à contrôler son pouvoir. Pour cela, elle se prit elle-même en cobaye et discutait longuement avec ma Elyna qui comprenait l’importance d’avoir le contrôle. Pendant ces phases d’entraînement, cette dernière faisait beaucoup appel à moi pour l’aider à fluidifier sa magie. Nous comprîmes beaucoup de choses grâce à sa maman. D’abord, elle pouvait « décider » de l’intensité de l’émotion ou du sentiment transmis. Ensuite, elle ne pouvait transmettre qu’une seule chose à la fois, mais pouvait faire des alternances. Dernier point, le contact était nécessaire à la transmission, mais l’émotion ou le sentiment pouvait rester plus ou moins longtemps dans « la cible »

À l’âge de dix ans, l’enfant contrôlait plutôt bien son pouvoir et était loin d’être en retard niveau connaissances d’un enfant de son âge, sa mère lui donnait quand même une certaine éducation !
Ma ptiote ne sortait pas souvent, mais lorsqu’elle le faisait aux cotés de sa mère – les deux étaient inséparable !-, les habitants fondaient devant cette bouille toute mignonne. Cependant, ma fillette n’était pas très familière avec le contact humain malgré les instructions et l’entrainement pour falsifier sa véritable nature. Elle fuyait le toucher des gens, car Ely’ savait que par instinct de survie, elle transmettra une profonde tristesse. C’est d’ailleurs pour cette raison que sa mère la gardait toujours près d’elle, limite collé à ses jambes, la protection d’autrui. Mais il fallait quand même l’habitué à sortir et voir des gens.

Pendant deux années, tout se passa bien, la petite chérie à sa maman avait appris à faire diverses activités qui l’occupaient pas mal, comme jouer aux cartes par exemple. Tous les dimanches, le marché entre filles. La mère faisait la cuisine avec l’aide sa fille… Tout comme une gentille petite famille –sans père – normale quoi ! Malheureusement, quand votre enfant ne ressent ni joie, ni tristesse, ni amour, ni haine, ni d’autres choses encore, et bien, c’est assez « compliqué » de le cerner. Cependant, l’avantage, c’est qu’il n’est dérangé par rien du tout et tout lui va.

~ Pour un bouquet de roses que je lui refusai ~


Vous vous doutez bien que Feeling dans l’air –enfin dans le corps d’Ely’-, tout ne pourrait pas bien se dérouler jusqu’à la fin des jours hein !
En effet, un jour un voisin vint toquer à la porte et c’est l’enfant de la maison qui ouvrit la porte à ce grand monsieur qui s’accroupit devant cette petite fille trop mignonne qui tenait son panda en peluche. Il lui demanda alors d’aller chercher sa mère pour lui demander quelque chose et alors que justement celle-ci arrivait, l’homme tira gentiment la joue de ma ptiote.

-Elyna ! Ne le fait pas !


Mais le temps que la génitrice arrive vers sa fille pour la reculer, c’était trop tard. Une profonde tristesse emplissait le grand et musclé homme qui se leva et parti en pleurant. La durée du contact a été courte, donc la transmission a été assez faible, mais cela risquait de provoquer quelques bouleversements. Ely’ regarda donc la porte se fermer violemment grâce à un coup de pied de maître de sa mère et resta le regard fixé sur le bois de la porte. Elle n’avait pas conscience des répercussions que cela pourrait avoir.

-C’est grave, maman ?


Bien entendu, la femme rassura son enfant, mais était inquiète du temps que prendraient les habitants à venir plus nombreux avec de mauvaises intentions devant la maison. Ça ne tarda pas. Une heure plus tard, on pouvait entendre « une foule » (une vingtaine de personnes, ce n’est pas vraiment une foule) au-dehors. Comme elle le pensait, une bonne partie ne laissera pas passer ça. Aucun des habitants n’avait de puissantes magies et du coup, la peur d’un pouvoir dépassant leurs capacités était grande. Les deux banshees ne pourraient rien faire et étaient obligées de se rendre. Une dizaine de personnes emmena la mère et l’autre emmena la fille. Elles étaient séparées pour la première fois depuis quatre ans.

~ Il y a longtemps que je t’aime, jamais je ne t’oublierai ~


Ma ptiote était perdu sans sa maman ! Elle n’avait pas été briefée pour cette situation ! Elle qui d’habitude recevait des consignes avant chaque sortie ! Heureusement, elle restait de marbre, car elle ne ressentait ni panique, ni peur, ni angoisse. Cependant, elle ne savait pas trop quoi faire et sous mes conseils, attendait seulement la suite des évènements. Les personnes qui se tenaient devant elle l’insultèrent de monstre, de contre-nature et d’autres noms peu valorisant, surtout pour une petite fille. Mais ! Je pus remonter un souvenir de la mémoire de ma ptite chérie. C’était le jour où sa mère lui expliquait qu’elle était une banshee. Que c’était une race assez exceptionnelle et d’ordinaire étrange, mais qui se cachait très bien parmi la populace. La mama expliqua même qu’elle et feu son mari étaient des banshees pas banales du tout et qu’ils étaient très particuliers dans leur genre. La plus grande puissance de ces êtres était leur cri qui pouvait rendre fous les gens au tour voire les faire s’évanouir ! Mais oui, c’est ça ! Le cri !

Cependant alors qu’elle s’apprêta à pousser le fameux cri perçant qui faisait la réputation de sa race une voix masculine se fit entendre derrière le groupe qui tenait à parti l’enfant. Il menaça la petite troupe de laisser cette petite fille tranquille sans quoi il devra faire forcing. C’est quand cette première rétorqua que cette fillette était un monstre guidé par une dangereuse magie que l’homme leur proposa d’emmener celle-ci. Bien entendu, les habitants, connaissant le sort qui était réservé à la mère et sachant qu'Elyna ne la reverrait plus, acceptèrent sans hésiter.

Ma chérie décida de suivre cet homme en oubliant totalement sa mère et ne sachant pas du tout ce qui lui arriverait. Après tout, ce n’était qu’une femme qui vivait dans la même maison qu’elle. Ce n’était qu’une personne qui se disait « maman » et qui ne la laissait jamais seule. C’est aussi ça de ne pas éprouver d’amour, il n’existe pas d’abandon de famille, car ce terme est étranger.
L’homme se présenta sous le nom d’Alexander Bianco. Un homme assez petit par rapport aux autres qu’Ely’ a pu voir, aux cheveux blancs et une étrange cicatrice sur l’œil gauche. Apparemment, il était en voyage et était passé par là totalement au hasard, mais finalement, c’est peut-être le Destin qui en avait décidé ainsi. La fin d’une histoire, le début d’une nouvelle.
Je voudrais que la rose
Fût encore au rosier
Et que ma douce amie
Fût encore à m'aimer

Il y a longtemps que je t'aime
Jamais je ne t'oublierai






Informations Supplémentaires

Votre surnom
Ely’

Votre âge
20ans

Qui est sur ton avatar ?
Alluka Zoldyck => Hunter X Hunter

La catégorie de ta magie
Magie perdue

Nom de ta magie
Elyna Ignotus > Feeling

Accès à la zone H/Y/Y
Oui… seulement pour lire bien evidemment !

Code de validation
Un kalérien voyage au pays du chocolat




Dernière édition par Elyna Ignotus le Lun 16 Jan - 19:03, édité 2 fois
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2698
Kinahs :
702668
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Lun 16 Jan - 0:58
Bonsoir et bienvenue chez nous ♥️ Bon courage pour ta présentation ! Si tu rencontres le moindre souci, tu sais où nous trouver :love:
✜ Exotech ✜▼
✜ Exotech ✜
avatar
pic-profil
Messages :
465
Kinahs :
302092
Age :
22
Date de naissance :
11/08/1995
Date d'inscription :
09/11/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1601-refonte-de-compte-lahyra-cyanh-hure-hecate http://www.kalerya-entre-monde.com/t1665-hecate-infinite-perception#11180 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1678-blood-story-hecate http://www.kalerya-entre-monde.com/t1743-pour-une-mort-rapide-hecate#11665 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1668-blood-lane-hecate#11202 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1689-tueuse-en-serie-hecate

Lun 16 Jan - 1:27
Bienvenue parmi nous ! :)


Invité
avatar
pic-profil

Invité
Lun 16 Jan - 3:21
ELYOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOS **
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
avatar
pic-profil
Messages :
841
Kinahs :
118333
Age :
25
Date de naissance :
01/07/1992
Date d'inscription :
09/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t116-siriel-k-vineldyl http://www.kalerya-entre-monde.com/t379-siriel-k-vineldyl-f-t http://www.kalerya-entre-monde.com/t384-siriel-k-vineldyl-ses-petits-tresor http://www.kalerya-entre-monde.com/t382-siriel-k-vineldyl-le-fil-rouge-de-sa-vie http://www.kalerya-entre-monde.com/t383-siriel-k-vineldyl-des-noeud-sur-le-fil#2021

Lun 16 Jan - 12:51
Rebienvenue parmis nous :love:

Un staffien te validera sous peu.


   
● Dragon de foudre - Incube ●
● Dragon de foudre - Incube ●
avatar
pic-profil
Messages :
559
Kinahs :
14897
Age :
21
Date de naissance :
25/09/1996
Date d'inscription :
14/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t99-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t1604-alexander-bianco-ft-refonte http://www.kalerya-entre-monde.com/t363-journal-intime-alexander-bianco#1821 http://www.kalerya-entre-monde.com/t317-tresorerie-personnelle-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t261-dossier-rp-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t362-mise-a-jour-dossier-rp-alexander-bianco#1820

Lun 16 Jan - 20:30
PSEUDO DU JOUEUR

➜ Orthographe :
2 / 2
➜ Vocabulaire :
2/ 2
➜ Conjugaison :
1,5 / 2  Fait attention, des fautes toutes bêtes comme les –er et –é principalement
➜ Qualité :
3 / 4  Quelques fautes de ponctuation
➜ Originalité :
2/2
➜ Respect de la langue française :
2/2
➜ Note perso :
2/2
➜ Bonus longueur du texte :
4 / 4

➜ Niveau
19 (18,5)
➜ Niveau bonus
2
➜ Niveau total
21

➜ Point techniques
21
➜ P.Ts bonus
2
➜ P.Ts total
23

➜ Points de caractéristiques
105
➜ P.Cs bonus
10
➜ P.Cs total
115

➜ Kinahs
10 000

➜ ELYNA IGNOTUS
est validé/e en tant que membre de/du Crépuscule avec un niveau 21, 23 points techniques , 115 points de caractéristiques à répartir sur sa fiche technique dans les statistiques et un total de 10 000 Kinahs





Alexander parle en #7343a3
Byakko parle en #e8891a
Page 1 sur 1