PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Silas
❖ Humain ❖▼
❖ Humain ❖
avatar
pic-profil
Messages :
54
Kinahs :
18680
Age :
20
Date de naissance :
14/06/1997
Date d'inscription :
04/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t778-silas-incomplet http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Dim 8 Jan - 10:52
Silas
La Congrégation




Informations générales

Zerkr
Silas
23 ans
Ultarime
Masculin
70kg
1m78
Hétérosexuel
Humain
Loup (mort)




Informations psychologiques
Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


Hobbys : Lire – Étudier – Se balader – Observer les nuages ou les étoiles – Faire la sieste – Rêvasser – Dessiner.

Phobies: Le deuil – L’échec – La faiblesse.
Qualités : Curieux – Fidèle – Doux – Déterminé.

Défauts : Curieux – Froid – Distant – Peu ponctuel – Asocial – Lunatique – Méprisant – Antipathique – Blasé – Déshonorable.





Magie et arme

Magie
Arme


Nom de votre magie : Arts sombres

Description : La nécromancie que Silas manie provient d'une multitude d’ouvrages obscures. Sa magie est le résultat de l’étude fiévreuse, à la lueur vacillante d’une chandelle, de sombres grimoires portant sur moult sujets tabous. À l’aide de ces écritures impies, il a développé une compréhension profonde des concepts les plus redoutés. Silas maîtrise habilement les aspects fondamentaux de la nécromancie, mais n’a approfondi ses recherches que dans le domaine de la mort et des énergies négatives. Il lui est possible de d’animer des cadavres, de les faire parler, et même de s’approprier les morts-vivants d’un nécromancien moins puissant. Il peut déchaîner des torrents d’énergie nécrotique pour blesser directement ses adversaires, la modeler à sa guise pour améliorer les morts-vivants sous son contrôle ou bien reprendre des forces en volant la vie aux créatures vivantes à proximité. Malgré tout, la nécromancie est, ultimement, nocive et a toujours des effets négatifs. Il est possible de faire d’un cadavre un pantin, mais pas de ramener quelqu’un à la vie véritablement. De même, on peut soigner ses plaies, mais seulement en en infligeant à autrui.

Afin d'utiliser cette magie maléfique, il lui faut réciter quelques incantations apprises par cœur et canaliser les flux d'énergie négative en lui. Cependant, le fait de servir de réceptacle à l'énergie sombre affecte son corps de manière néfaste. En plus de la fatigue habituelle liée à la magie, l'énergie nécrotique qui l'envahit corrompt ses chairs et cause leur détérioration accélérée. Lentement mais sûrement, son corps se nécrose. À cause de cela, Silas a une condition physique empirant lentement. Il est très souvent malade et est peu endurant. Éventuellement, c'est sa motricité fine, puis sa capacité à se mouvoir qui risquent d’en pâtir.
Silas ne possède qu’une dague ayant une lame d’une quinzaine de centimètres. Il s’en sert très peu.





Description mentale

Silas est un jeune homme des plus mélancoliques. Depuis la perte de son compagnon, Œil-de-Nuit, il a perdu toute envie de rire et de s’amuser. L’adolescent qui passait ses journées à rêvasser en suivant le loup en pensées s’est changé en un adulte solitaire et silencieux. En mourant, le loup a emporté le meilleur de son maître dans sa tombe. Fini les longues heures à profiter l’un de l’autre, fini l’enivrant sentiment de se laisser aller aux pulsions animales de son âme-sœur. Pour Silas, le monde n’est plus qu’une fraction de ce qu’il était lorsque Œil-de-Nuit était toujours vivant. Privé de ses sens canins et de sa présence réconfortante, tout lui semble être d’un triste gris bien fade. Résultat, le jeune homme se sent seul, terriblement seul. Lui qui était habitué d’être en contact constant avec son familier se retrouve désormais livré à lui-même. Malgré tout, il refuse de s’attacher à nouveau, incapable de se résoudre à l’idée de pouvoir perdre un autre être lui étant cher.

De cette détresse silencieuse est née la détermination inquiétante qu’on lui connait à ce jour. Silas est décidé à ne pouvoir compter que sur lui-même pour remédier à sa triste situation. C’est de là qu’est née sa curiosité pour l’occulte. Cherchant à ramener Œil-de-Nuit d’entre les morts, il a inévitablement fini par jeter son dévolu sur la magie la plus taboue, la nécromancie. Conscient du potentiel de ces arts sombres, il est prêt à corrompre et profaner si cela signifie qu’il peut approfondir ses connaissances et gagner en puissance. Le jeune homme considère que la fin justifie les moyens et n’a donc aucuns scrupules à s’adonner aux techniques les plus abjectes. Il a une soif inétanchable de puissance et si ce n’était de son allégeance à la Congrégation, il aurait probablement franchi un point de non-retour depuis longtemps. Cependant, conscient des avantages que lui confère l’organisation, il s’efforce de ne pas commettre d’acte impardonnable.

Le nécromancien n’a aucun problème à obéir. À vrai dire, tant que les ordres ne vont pas fortement à l’encontre de ses intérêts, il les suit avec une discipline remarquable. Les missions lui étant confiées ne sont pour lui qu’un moyen de parvenir à ses fins. Seul le pouvoir compte à ses yeux, peu importe son prix. Ainsi, Silas a tendance à se tenir sur le fil du rasoir lorsqu’il est question du camp pour lequel il se bat. S’il se trouve encore à la Congrégation, c’est bien parce qu’il considère que les tentatives du Crépuscule de détruire la Congrégation sont inutiles et sans intérêt. Pour l’instant dépourvu du moindre lien affectif au sein de la Congrégation, il n’y a aucun attachement émotionnel.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire à cause de ses grandes ambitions, Silas n’est pas manipulateur. Il n’est pas doté d’un sens de l’éthique particulièrement développé ou d’une honnêteté à toute épreuve, non, il est simplement mauvais menteur. Bien content de sa relation privilégiée avec son familier par le passé, il n’a pas beaucoup développé ses compétences sociales. Ainsi, c’est toutes ses relations qui en souffrent. Par exemple, il a tendance à ne pas prêter attention au langage corporel de ses interlocuteurs. Il n’est pas quelqu’un de particulièrement naïf, mais cette inhabilité à maîtriser les techniques les plus avancées de la communication l’empêche de percevoir la subtilité de certaines mimiques. À cela s’ajoute un manque d’humour et de tact.

En mission, il est quelqu’un d’efficace. Il ne tergiverse pas et va droit au but. Peut-être avec un peu trop de hâte, il  n’hésite pas à prendre la vie, car la mort ne le répugne pas. Bien au contraire, il s’est découvert une obsession malsaine pour elle et se plait à la répandre. Sa curiosité grandissante quant au décès d’autrui fait de lui un fou furieux aux yeux de certains de ses camarades. Loin d’avoir succombé à la démence, il s’agit surtout d’un désir d’approfondir sa compréhension du trépas. Lorsqu’il a à faire équipe, il n’est pas des plus bavards et est parfaitement confortable avec les silences les plus inconfortables.

Par rapport aux autres, Silas est du genre froid et distant. Il ne cherche pas à se faire remarquer, se faire détester ou se faire ignorer, il ne désire simplement pas s’intégrer à quelque groupe que ce soit. Son air blasé lui vient très naturellement puisqu’il est très souvent ennuyé par la plupart des choses. Très détaché du reste du monde, il préfère ne pas tisser de liens qui pourraient le faire souffrir davantage. De plus, il considère qu’il s’agit de distractions l’éloignant de son véritable objectif. Les seules distractions qu’il s’autorise sont plutôt d’ordre personnel. Musique, lecture, dessin, poésie, etc. Il lui arrive aussi de s’étendre au sol afin d’observer les étoiles. Ses passe-temps sont plutôt tranquilles, puisqu’il n’est pas quelqu’un de très actif physiquement.

Silas ne se fait aucune illusion. Il sait ne pas être un modèle et n’a aucun problème à avoir des défauts. Il est capable de haïr, mépriser ou même simplement perdre patience. Cependant, impossible de le qualifier de totalement mauvais pour autant. Le noir et le blanc ne suffisent pas à qualifier, il faut une importante palette des gris les plus nuancés pour faire son portrait. L’opinion des autres n’a aucune importance pour lui et il ne se donne même pas la peine d’y réagir. La seule chose qui lui importe est de rester dans les bonnes grâces de la division des missionnaires.




Description physique

Silas est de taille légèrement supérieure à moyenne. Du haut de son mètre 78, il lui arrive parfois d’avoir la vue obstruée par quelques rares colosses, mais ce n’est pas chose courante. Le nécromancien ne possède pas une carrure des plus impressionnantes, mais les entraînements qu’il a effectués au cours de sa formation à la Congrégation lui ont assuré une forme physique respectable. Malheureusement, son utilisation de la nécromancie la détériore peu à peu.

Même s’il est de sexe masculin, les traits de Silas sont assez délicats pour aisément rappeler ceux de sa génitrice, on a donc toujours à Silas dit qu’il était le portrait craché de sa mère. Tout comme elle, il a le teint plutôt pâle et cela lui a déjà valu d’être mépris pour un vampire. Depuis qu’il a commencé à se servir de nécromancie, sa pâleur s’est accentuée davantage. La ligne de sa mâchoire est bien définie, son menton est légèrement pointu, son nez est droit et ses sourcils ne sont pas très broussailleux. Son visage affiche constamment un air froid ou mélancolique et ses yeux sombres sont pleins d’une tristesse silencieuse, témoignant d’une horrible tragédie. Il est rare de voir ses minces lèvres s’étirer pour former le moindre sourire que ce soit. Cependant, lorsque Silas sourit, c’est tout son visage qui s’illumine et ses yeux qui se mettent à briller. Durant ces moments de joie, toutes ses souffrances passées semblent disparaître.

Depuis qu’il a laissé ses cheveux sombres pousser, Silas les porte moyennement longs et les attache souvent de diverses manières pour ne pas être gêné par leur longueur. En général, pourtant, il aborde un look plutôt négligé qui semble bien aller avec son air froid.

Silas a l’habitude de se vêtir de noir. Il n’a aucun intérêt pour la mode et préfère se vêtir d’une couleur qui ne fait pas paraître les taches. Pour ces deux raisons, c’est la couleur qu’il porte le plus souvent. Niveau vêtements, il porte une ample cape noire le protégeant des éléments et possédant un capuchon qu’il ne rabat presque jamais sur sa tête. Au niveau du col, elle se referme à l’aide d’une attache en forme de crâne stylisé, subtile représentation de son lien avec l’au-delà. Sous sa cape de voyage, il porte souvent une chemise et un pantalon de bonne qualité et, eux aussi, de couleur noire. On peut reconnaître les traces de pas de Silas à l’étrange fait qu’il ne porte pas de bottes ou de chaussures. Il se balade pieds nus, que ce soit en ville ou dans la forêt.




Racontez-nous votre histoire

Silas est né de parents modestes et peu fortunés. Leur vie ayant été passée à tenter de joindre les deux avec difficulté, sa naissance les plaçait dans une position précaire. Malgré tout, l’arrivée inattendue de cet enfant les remplissait de joie et ils se promirent de faire tout leur possible pour subvenir à ses besoins. Les premières années furent exigeantes, autant physiquement que mentalement, mais le jeune couple désirait être une famille plus que tout. Les mois précédents et suivants sa naissance furent les plus épuisants pour son père, mais il tint bon. Bientôt, ce dernier put quitter le travail aux champs pour se mettre au service du seigneur local en tant que palefrenier. Ses connaissances à propos des chevaux étaient des plus rudimentaires, mais une bonne dose de chance et de persuasion lui permit de se dégoter une place très enviée dans ses écuries. Grâce à cet exploit, la menace grandissante des problèmes financiers se fit moindre et ils purent prendre un moment pour souffler.

Les années passèrent et Silas grandit. Bientôt, sa mère fut elle aussi obligée de se trouver un emploi pour mieux subvenir aux besoins de son enfant. Si elle voulait pouvoir lui offrir l’éducation qu’elle n’avait jamais eue, il faudrait davantage que le seul salaire de son mari. Laissé seul à lui-même, Silas commença à fréquenter les autres enfants du village. La petite bande qu’il rejoignit comptait un peu plus d’une demi-douzaine de membres et ils avaient entre sept et douze ans. À 6 ans, il était le plus jeune du groupe et devait se montrer particulièrement téméraire dans leurs diverses expéditions pour se faire accepter par ses pairs. Qu’il s’agisse de larcins, d’escalade sur un promontoire escarpé ou de quelque autre activité risquée, Silas était prêt à tout faire pour ne pas être exclu du groupe. À de trop nombreuses reprises, il arriva au groupe de devoir se disperser en courant dans toutes les directions pour éviter un adulte en colère ayant été témoin ou victime de leurs mauvais coups.

Un jour, le leader du petit groupe réunit sa bande pour leur faire part d’une nouvelle importante. La veille, il avait eu vent d’un cercle magique dessiné pour l’invocation d’un familier. Selon les rumeurs, le cercle n’aurait pas été effacé après coup et l’invocation d’un familier aurait encore été possible. Tous plus excités les uns que les autres, ils s’entendirent pour se rendre sur les lieux du rituel et y prendre part eux-mêmes. Le lendemain, la bande de chenapans se mit à explorer la forêt en quête du cercle magique.  Ils eurent beau chercher toute la journée, ils n’en trouvèrent aucune trace. Un à un, les enfants affamés commencèrent à rentrer chez eux. Silas, pour sa part, était trop curieux pour abandonner. Toute la journée, le groupe avait passé son temps à spéculer sur le rituel et sa curiosité était à son paroxysme. Il était hors de question qu’il abandonne avant d’avoir eu les réponses qu’il cherchait.  Le soleil se coucha et le pauvre enfant réalisa soudainement qu’il s’était égaré. Seul et apeuré au milieu des arbres qui lui rappelaient une bande de monstres tendant leurs bras tordus vers lui, Silas tenta de retrouver son chemin. Il erra dans la forêt, en vain, et finit par se mettre à sangloter. Il avait été prévenu des dangers de la forêt, mais il avait refusé d’écouter qui que ce soit et était désormais complètement égaré. Si seulement il était rentré au village en même temps que les autres, rien de tout cela ne se serait produit.

Par un heureux hasard, il finit par arriver dans une clairière à l’allure paisible. Ici, la végétation ne prenait aucune forme cauchemardesque et il avait l’impression de pouvoir enfin souffler un peu. Épuisé d’être porté par ses petites jambes depuis si longtemps, il chercha un endroit où s’asseoir et se reposer. En observant le sol, cependant, il remarqua que ce dernier était orné d’un étrange dessin circulaire. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser ce dont il s’agissait, puisqu’il avait cessé d’espérer. Surexcité, il commença à sauter de joie. Du coin de l’œil, il finit par apercevoir un deuxième cercle, légèrement plus loin. De ce qu’il savait du rituel, c’était dans ce cercle que son familier devrait apparaître. Déjà prêt à commencer, il prit place et attendit. Rien ne se produisit et il se demanda s’il ne s’était pas trompé. Non, il devait s’agir du cercle magique, qu’est-ce que ça aurait pu être, si ce n’était pas l’objet de ses recherches ? Sans succès, il tenta de nommer tous les animaux qu’il connaissait et finit par s’asseoir, abattu. Il lui fallait se rendre à l’évidence, il s’était trompé et était maintenant perdu à jamais ! Dans son esprit d’enfant de six ans, il n’y avait plus aucun espoir. Éventuellement, il s’allongea au sol et commença à dériver aux frontières du sommeil. Perdu et apeuré, il tenta de se remémorer les bons moments passés aux côtés de ses amis et de ses parents. Finalement, c’est le souvenir d’une nuit passée à observer les étoiles avec son père qui provoqua l’apparition soudaine d’une éblouissante lueur. Quand l’effet magique se fut dissipé, Silas put apercevoir un grand loup noir aux yeux jaunes et perçants se tenant devant lui. Instantanément, l’enfant se sentit lié à l’animal. Le canidé était son compagnon, son familier.

*Tu t’es attiré de sérieux ennuis pour me trouver, Silas.*

*Mais je voulais vraiment, vraiment te trouver, Œil-de-Nuit. Tu vas m’aider à retourner à la maison, n’est-ce pas ?*

*Bien sûr, petit chenapan. Allez, suis-moi…*

Le loup pista les traces de son compagnon et, ensemble, ils arrivèrent dans la petite chaumière qui servait d’habitation à la famille de Silas à l’aube. Cette arrivée soudaine causa une commotion sans précédent et les parents du petit égaré restèrent sans voix en voyant le loup. Les explications de leur fils les surprirent et les remplirent de joie. Il était doté de magie alors qu’ils ne l’étaient pas. Soudain, ils étaient débarrassés d’un lourd fardeau. Ils n’avaient plus à craindre pour l’avenir de leur enfant, celui-ci pourrait se rendre à la congrégation de Kalérya. Ils tentèrent de le gronder pour s’être égaré dans la forêt, mais le cœur n’y était pas vraiment. Ils préférèrent profiter des derniers jours qu’ils pourraient passer en sa compagnie avant qu’il ne se rende inévitablement dans un autre monde.



***



L’arrivée de Silas à Kalérya fut légèrement effrayante pour lui. Projeté dans un monde dont il ne savait jusqu’à présent rien, il se retrouva seul avec son loup. Même s’il n’était pas totalement coupé de sa famille, cet univers lui était étranger. On lui fit suivre une série de cours et son temps en compagnie d’Œil-de-Nuit en fut réduit.  À Kalérya, on lui apprit à maîtriser le lien avec son familier, à lire, à écrire et bien plus encore. La technologie de ce monde l’émerveilla et il eut du mal à croire que tant d’objets formidables pouvaient exister. Qu’il s’agisse de moyens de locomotion ou d’objets servant à se divertir, les possibilités semblaient illimitées. Pourtant, ce qui plaisait le plus à Silas, c’était de courir avec le loup. Lorsqu’il était confiné à l’intérieur pour assister à un cours ou compléter un travail scolaire, il lui arrivait sans arrêt de se plonger dans le lien télépathique le liant à son compagnon pour le suivre dans ses sorties à l’extérieur.

Prenant un air distrait, Silas rejoignait Œil-de-Nuit en pensées et ils s’élançaient tous deux dans les étendues sauvages bordant le territoire de la congrégation. Lié au loup, le garçon se sentait chaviré par l’intensité de ses sens canins. Les bruits et les odeurs étaient soudainement d’une telle intensité qu’il lui était difficile de ne pas s’y abandonner complètement. Il aimait être un garçon, mais être un loup était tellement plus palpitant. Plus d’une fois on le rappela à l’ordre, mais la tentation se révélait à chaque fois être trop forte. Il passait ses journées en compagnie du loup. Il finit par en venir à négliger ses autres relations et ne se fit aucun ami. Pour lui, cependant, ce n’était pas grave. Il n’avait pas vraiment besoin de la compagnie de qui que ce soit, puisqu’il y avait le loup.

Il se déroula plusieurs années durant lesquelles Silas s’adonna à un tel régime de vie. Avec le temps, il se rapprochait de plus en plus de la bête et commençait à avoir un comportement moins humain. Ses interactions sociales étaient quasiment inexistantes et se limitaient au strict nécessaire. Durant ces brèves rencontres humaines, il évitait de croiser le regard de ses interlocuteurs et se contentait souvent de grommeler de brèves réponses vagues afin d’être laissé tranquille. Heureusement, cela avait l’effet escompté et on le laissait seul, la plupart du temps. Non malheureux d’être ainsi isolé des autres, il continuait de renforcer son lien avec son compagnon. Au final, l’échange d’informations entre eux était devenu constant et les mots obsolètes. Transmettre directement un sentiment ou un concept était beaucoup plus simple et précis.

Ce n’est que vers ses 17 ans que tout cela ne changea à jamais.



***



Comme à son habitude, Silas s’était réfugié dans l’esprit du loup. Ce dernier était à l’extérieur de Kalérya, profitant de sa liberté d’animal. Les dernières semaines avaient été particulièrement ensoleillées et Œil-de-Nuit en avait profité pour étendre son territoire de chasse. Peu importe la distance, ils étaient toujours ensemble. Ainsi, même si le loup était désormais loin de la congrégation, Silas l’accompagnait en pensées, adoptant un air rêveur en classe. Qu’il était bon de s’abandonner aux sensations du loup. Il sentait ses puissants muscles rouler durant sa course effrénée et son épais pelage flotter dans le vent. Que c’était enivrant, il avait l’impression d’être le roi du monde. Il courut de tout son saoul et se reposa à l’ombre d’un grand chêne. Ensuite, tenaillé par la faim, il attrapa un lièvre dont la carcasse encore chaude le fit saliver. Pendant que Œil-de-Nuit se repaissait, il lui fallut changer de classe. Il soupira et en profita pour attraper quelque chose à manger lui aussi. Même s’il aimait vivre les sorties du loup, il ne devait pas se négliger pour autant.

De retour en classe, il se replongea dans l’esprit du loup en reprenant un air distrait. Comme de fait, son compagnon était prêt à poursuivre son exploration des territoires désormais inconnus. S’il ne s’était pas trompé, le loup se trouvait dans la forêt d’Alenriath, un endroit des plus paisibles. Avec un soupir d’aise, il se laissa transporter par l’omniprésence d’une multitude d’odeurs. C’était le genre de chose qui était impossible en temps normal pour un être humain à l’odorat sous-développé. C’était ce qu’il appréciait tant avec Œil-de-Nuit. Tous ses sens étaient tellement aiguisés que le monde l’entourant devenait des plus intenses. La course reprit de plus belle. Contrairement à lui, son compagnon accordait beaucoup moins d’importance à sa vue. Ce qui aurait attiré le regard d’un homme; le feuillage des arbres, la forme des nuages, la beauté des fleurs sauvages, tout cela n’était que superflu pour un loup. L’attention du prédateur était attirée par autre chose. Parfois par la fragrance d’une proie potentielle, parfois par le bruit presque imperceptible causé par un battement d’ailes lointain.

L’investigation de cet environnement merveilleux se serait continuée sans incident, si ce n’avait été d’un soudain vrombissement suivi d’une douleur cuisante dans le flanc du loup. Il glapit, Silas hurla. Toute l’attention se tourna vers la cause de l’interruption du cours. L’étudiant habituellement si calme et toujours l’air absent venait de se lever en poussant un cri de douleur, une main sur l’abdomen. Ses yeux écarquillés ne regardaient nulle part et il semblait en proie à une panique sans précédent. C’était comme s’il était ailleurs. Au loin, Œil-de-Nuit tenta de s’élancer à travers la sylve du mieux qu’il put, mais sa blessure le ralentit et un autre trait empenné vint le cueillir à l’épaule. Constatant que la fuite était impossible, il fit volte-face et se mit à gronder en montrant les crocs. Silas, de son côté, le supplia de s’échapper. Il avait aisément compris que quelqu’un s’en prenait à la vie du loup depuis le couvert des arbres. Malheureusement, il n’y avait aucune échappatoire. Gravement touché, l’animal se savait au pied du mur. Silas lui transmit son sentiment de détresse et d’urgence de toutes ses forces, mais le loup resta sourd à ses supplications. Œil-de-Nuit avait toujours eu un fort caractère. Une troisième vague de douleur les submergea alors qu’une nouvelle flèche perça la chair de l’animal. Le garçon haletait et chercha à se retenir à quelque chose pour maintenir son équilibre. Il n’était pas certain que ses jambes le porteraient encore longtemps.

Rassemblant ses forces restantes, Œil-de-Nuit bondit vers la provenance des projectiles avec l’intention de se débarrasser de son agresseur. Une nouvelle flèche l’arrêta net dans sa course et il s’écroula au sol. Silas, refusant de se couper de son compagnon, fut de nouveau submergé par la souffrance par l’entremise du lien télépathique. Le loup respirait de manière rauque et saccadée, probablement mortellement touché. Plus son sang coulait, plus ses forces diminuaient. Il était apeuré, à la merci de qui avait bien pu le blesser de la sorte. Tout aussi impuissant, à des lieues de là, Silas se mit à sangloter. Ignorant les gens s’inquiétant de son état, il sortit de la classe en titubant. Il devait être en train de rêver, comment une telle chose pouvait-elle se produire ? Pourtant, son plus fidèle ami, son compagnon de toujours, était mourant, loin de lui, criblé de flèches. Le loup fut incapable de lever la tête en entendant des pas se diriger vers lui, mais le sang de Silas ne fit qu’un tour. Ils étaient tous deux effrayés. Une paire de lourdes bottes entra dans son champ de vision et l’inconnu s’accroupit près de l’animal. Œil-de-Nuit n’avait même plus la force de luter et n’eut qu’un léger soubresaut lorsque la lame s’enfonça dans son cou. Sa vision commença à s’obscurcir et Silas lui transmit un maelstrom de puissantes émotions mélangeant colère, chagrin, regrets et affection. Le loup lui adressa une dernière pensée chargée d’amour et commença lentement à dériver vers le néant.

*Prend soin de toi, petit chenapan*

Pétrifié d’effroi et dévasté, Silas sentit les griffes glacées de la mort se refermer sur son compagnon et leur lien cessa soudain d’être.

En état de choc, on dût le transporter à l’hôpital pour s’assurer de la stabilité de son état. Les dégâts n’étaient que psychologique, mais il lui fallut plusieurs semaines avant d’être en mesure d’assister à ses cours à nouveau. Avec la perte d’Œil-de-Nuit, quelque chose s’était brisé en lui et il ne serait plus jamais le même. C’était comme s’il était incomplet, qu’il manquait une part de son être. Tout était devenu fade. Les odeurs étaient moins nettes et les bruits moins précis. Le pire, cependant, c’était la solitude. Il était terriblement seul, plus seul qu’il ne l’avait jamais été. Il ne recevait plus les pensées du loup et ce silence était assourdissant. L’absence de son familier laissait un vide épouvantable dans sa vie que rien ne pourrait combler. À partir de ce moment, on ne lui connut que deux états. Soit il était aperçu à errer visiblement sans but dans les couloirs de la congrégation, soit il était occupé à s’entraîner avec une frénésie qui ne lui ressemblait en rien. C’était attristant de le voir s’épuiser avec une telle ferveur pour se défouler et être capable de s’endormir sans être tourmenté par ses pensées.

Seul le temps saurait apaiser ses maux.



***



Un jour, alors qu’il lui fallait expliquer quelques principes fondamentaux de la magie dans un travail scolaire, il s’était résolu à fouiller dans la bibliothèque pour trouver un livre capable de lui venir en aide. Il commença à feuilleter quelques ouvrages et finit par être distrait par les reliures à l’allure anciennes se trouvant dans les rayons. Il n’avait jamais été très intéressé par les livres, et encore moins par les vieux livres, mais l’apparente ancienneté de ces ouvrages piquait sa curiosité. Il songea qu’il n’avait rien de mieux à faire, de toute façon, et s’égara volontairement dans les rayons. Pendant quelques heures, il se promena entre les interminables rangées de bouquins poussiéreux, consultant certains écrits au passage. La plupart étaient sans intérêt. Il lut quelques recherches ennuyantes sur des cristaux magiques, les théories d’un alchimiste apparemment très connu, un recueil de sortilèges esthétiques, et plus encore…

Rien ne retint son attention à part un livre noir à l’apparence ordinaire. Le tome était couvert d’un cuir sombre et usé et portait un titre très évocateur. « Nécromancie – Les principes fondamentaux ». D’un certain Aymé Tairnaile. La première réaction du garçon fut de reposer le livre. On ne lui avait jamais parlé de la nécromancie en bien et il redoutait cette magie impie. Cependant, à mesure qu’il contemplait la tranche, au milieu de toutes les autres, il sentit son intérêt grandir. Une idée germait dans son esprit. Et si pouvoir imposer sa volonté sur la mort était la solution à ses problèmes ? Exaspéré par sa faiblesse, il attrapa l’objet de sa convoitise et alla le lire dans un coin légèrement mieux éclairé de la bibliothèque. Dès que ses yeux se posèrent sur la première page, il n’arriva plus à s’arrêter de lire. Il avait l’impression que les propos de l’auteur raisonnaient en lui, en lui rappelant le trépas d’Œil-de-Nuit. C’était comme si son expérience de la mort, obtenue via lien télépathique, lui permettait une compréhension encore plus profonde des écrits. Fiévreusement, il lut jusqu’à ce qu’on vienne lui annonce qu’il n’avait plus l’autorisation de rester. Plutôt que d’abandonner, Silas alla inscrire son emprunt au registre et se retira dans sa chambre. Le jeune mage fut incapable de fermer l’œil de la nuit et resta plutôt absorbé par le livre. Le lendemain, il ne prit même pas la peine d’aller en cours et poursuivit son exploration de la nécromancie.

L’apprenti nécromancien ne put sécher les cours très longtemps car ses absences furent remarquées. Heureusement, son temps libre lui permit de garder un rythme de lecture effréné. Aucun ouvrage sur lequel il arrivait à mettre la main n’était particulièrement maléfique, mais il pouvait tout de même à trouver son compte en épluchant les écrits avec avidité. À certains passages, on parlait d’animer les morts. À d’autres, c’était l’utilité d’un cadavre. Parfois, il s’agissait de transmettre d’épouvantables maladies.  Rien de ce qui était à sa disposition d’était explicite dans les méthodes à employer, mais l’assemblage de toutes ses lectures lui permit de s’en faire une idée assez précise.

Éventuellement, après plus de deux mois à bouquiner, Silas eut envie de mettre ses connaissances à l’épreuve. Lors d’une journée nuageuse, il se faufila dans l’un des jardins les moins fréquentés de la Congrégation et s’assit simplement au sol. Il avait emporté des graines de tournesol qu’il plaça dans sa main ouverte, paume vers le haut. Au bout de quelques minutes, un petit oiseau coloré vint se poser sur ses doigts et commença à manger la nourriture lui étant offerte. Avec toute la douceur du monde, Silas tendit délicatement son autre main et parvint à caresser son plumage. Il ne s’était pas attendu à ce que les plumes de l’oiseau soient aussi douces et sourit en les touchant. C’était une créature magnifique. Avec la même tendresse, il referma tranquillement ses doigts sur l’animal inconscient du danger le guettant. Une fois sa main fermée, il continua de serrer et l’oiseau se mit à piailler de panique en se sentant écrasé par cette poigne de fer. Sans perdre son expression sereine, Silas mit fin à la vie du petit animal et aspira son énergie vitale. Une fois sa victime décédée, il l’infusa d’énergie nécrotique. Sous son regard ébahi, le cadavre s’anima. Il se releva difficilement et, pendant quelques secondes, s’agita avec un manque flagrant de coordination, puis s’écroula dans la main du mage.

Silas sourit à nouveau.




Informations Supplémentaires

Votre surnom
/

Votre âge
19 ans

Qui est sur ton avatar ?
Un personnage sans nom dessiné par Mingzhu Yang

La catégorie de ta magie
Nécromancie

Nom de ta magie
Silas > Arts sombres

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Code de validation




Dernière édition par Silas le Mar 18 Juil - 4:32, édité 17 fois
✜ Exotech ✜▼
✜ Exotech ✜
avatar
pic-profil
Messages :
448
Kinahs :
302081
Age :
22
Date de naissance :
11/08/1995
Date d'inscription :
09/11/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1601-refonte-de-compte-lahyra-cyanh-hure-hecate http://www.kalerya-entre-monde.com/t1665-hecate-infinite-perception#11180 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1678-blood-story-hecate http://www.kalerya-entre-monde.com/t1743-pour-une-mort-rapide-hecate#11665 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1668-blood-lane-hecate#11202 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1689-tueuse-en-serie-hecate En ligne

Dim 8 Jan - 11:19
Bienvenue ~


❖ Humain ❖▼
❖ Humain ❖
avatar
pic-profil
Messages :
54
Kinahs :
18680
Age :
20
Date de naissance :
14/06/1997
Date d'inscription :
04/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t778-silas-incomplet http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Dim 8 Jan - 20:11
Merci ♥




Et si tu regardes longtemps dans l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi.
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2585
Kinahs :
702603
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Lun 23 Jan - 18:26
Bonjour, des nouvelles dans l'avancement de ta présentation ?
Sans nouvelle de ta part, nous serons contraints d'archiver cette dernière d'ici 3 jours.
Bonne journée.
❖ Humain ❖▼
❖ Humain ❖
avatar
pic-profil
Messages :
54
Kinahs :
18680
Age :
20
Date de naissance :
14/06/1997
Date d'inscription :
04/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t778-silas-incomplet http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Lun 23 Jan - 18:34
Comme indiqué dans le titre du sujet, elle a été mise à jour le 20 janvier. C'est toujours d'actualité, j'ai juste du mal à l'écrire de manière continue et c'est ce qui me fait prendre un temps pas possible (j'en suis désolé :/ ) !




Et si tu regardes longtemps dans l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi.
❖ Humain ❖▼
❖ Humain ❖
avatar
pic-profil
Messages :
54
Kinahs :
18680
Age :
20
Date de naissance :
14/06/1997
Date d'inscription :
04/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t778-silas-incomplet http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Jeu 16 Fév - 9:54
Enfin terminé. Ça aura été long. Comme ma première idée ne m'inspirait pas vraiment après plus d'un mois à me forcer à travailler dessus, j'ai tout effacé et suis reparti de 0 la semaine passée. J'espère que ce ne sera pas trop pire, mais je me suis dit qu'il valait mieux en finir avant de devenir ridicule et ai fait un gros rush de fiche. C'est plus simple et plus tranquille, j'espère que ça vous plaira :)

Désolé encore d'avoir mis tant de temps à poster un truc complété !
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Jeu 16 Fév - 15:50
Silas
Orthographe2/2
Vocabulaire 2/2
Conjugaison2/2

Langue française2/2
Originalité2/2
Qualité3/4

Note perso2/2
Longueur du texte3/4
Niveau18/20


Validation avec...
Niveau Total20
P. Techniques23
P. caractéristiques115


Félicitation
Bienvenue si je puis dire, Silas.

Petite fiche très sympathique. J'ai remarqué quelques petites fautes, principalement de frappe ou d'accords, mais vraiment très peu, donc je ne pénalise pas ta note.
J'aime le fait que Silas soit fragilisé et traumatisé par la perte de son familier. Et qu'en vivant un idylle avec il se soit totalement donné à lui ; n'ayant même pas éveillé ses pouvoirs pour qu'il sache se défendre et se différencier des autres canidés. J'apprécie aussi la manière dont il est tombé des nues en vivant la mort d'Oeil-de-Nuit.

En somme, une fiche agréable à lire.
J'ai juste été déçue que tu ne fasses pas les 4000 mots. Je voulais te proposer d'en rajouter afin de combler l'espace qu'il te manquait, mais puisque tu as eu plus d'un mois pour rédiger ta fiche, je suppose que c'est tant pis ! :c

Tu restes quand même validé avec un total de vingt niveaux. Félicitations, et profite enfin des plaisirs de Kalerya  dont tu étais privé.
Un admin viendra te mettre ta jolie couleur rouge et ton rang ! :)


❖ Humain ❖▼
❖ Humain ❖
avatar
pic-profil
Messages :
54
Kinahs :
18680
Age :
20
Date de naissance :
14/06/1997
Date d'inscription :
04/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t778-silas-incomplet http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Ven 24 Mar - 21:32
Comme convenu, voici un résumé des changements apportés pour rendre mon personnage un peu plus à mon goût ♥

Le poids, la taille, les hobbys, les phobies, les qualités et les défauts ont subis quelques changements mineurs.

La magie et l'arme ont été complètement changées.

La description mentale a été réécrite et est plus en accord avec le personnage.

La description physique a subie de légères modifications (surtout des corrections).

Quelques paragraphes ont été ajoutés à la fin de l'histoire pour concorder avec la magie choisie.

Au final, l'histoire et la description mentale sont un peu plus longues et la description physique est un peu plus courte.
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
avatar
pic-profil
Messages :
798
Kinahs :
118323
Age :
25
Date de naissance :
01/07/1992
Date d'inscription :
09/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t116-siriel-k-vineldyl http://www.kalerya-entre-monde.com/t379-siriel-k-vineldyl-f-t http://www.kalerya-entre-monde.com/t384-siriel-k-vineldyl-ses-petits-tresor http://www.kalerya-entre-monde.com/t382-siriel-k-vineldyl-le-fil-rouge-de-sa-vie http://www.kalerya-entre-monde.com/t383-siriel-k-vineldyl-des-noeud-sur-le-fil#2021

Dim 9 Avr - 9:49
Coucou,

alors avant de te noter j'aimerais que tu reprennes un peu plus ta magie, pour le moment cette dernière est trop vague et ne dit, malheureusement, pas qu'elles sont ses véritable limite, sa particularité, les contrecoup qu'elle engendre ni même comment elle se manifeste.

Des que tu auras repris ça fait moi signe o/
Désolé pour le retard !
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2585
Kinahs :
702603
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Mar 18 Avr - 18:30
Bonjour, as-tu des nouvelles à nous donner ? :)
Page 1 sur 2