PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Unai T. Underwood, because Loki gonna be ready
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Jeu 22 Déc - 17:41
UNAI TESSALA UNDERWOOD
Crépuscule & membre du 2nd Commandement




Informations générales

Underwood
Unai Tessala
24 ans
Kalerya
Féminin
53 kg
163 cm
Uranussexuelle
Loup-Garou
Edgar - Chaton ♀





Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


Pour commencer, parlons de ses hobbies. Plutôt calmes dans l’ensemble. Se détendre au bord de l’eau à méditer, réfléchir ou encore juste histoire de faire quelque chose, c’est ce qu’elle fait la plupart du temps. Il faut dire qu’avec une origine pareille, il est normal de vouloir rester calme pour ne pas effrayer les autres. En particulier les humains. Unai préfère la solitude, coudre des vêtements dans sa chambre ou encore jouer aux échecs. Le chant aussi fait partie de ses loisirs, lorsqu’elle fait son linge ou qu’elle lave Edgar.
Même par son tempérament calme, les travaux manuels sont ce qu’elle aime le plus. Construire à partir de ressources naturelles ou d’objets recyclés pour obtenir à chaque fois un résultat satisfaisant. Toujours quelque chose d’utile. Il faut dire que dans ce qui lui sert actuellement de chambre à coucher… c’est vide. Tout blanc. Juste une fleur au milieu de tout cela.

De quoi aurait-elle peur alors ? Elle qui semble si calme, si détendue, si réfléchie. Eh bien il se trouve que le feu ne la rassure pas, elle n’en a pas peur mais c’est toujours bien d’avoir une distance de sécurité avec ça. Elle n’est toujours pas sortie de Kalerya depuis sa naissance, elle n’a pas peur de l’étranger et souhaite au contraire, plus tard, se faire un petit voyage sympa. Quand elle sera assez vieille pour ne plus travailler.
Maternelle - Généreuse - Tolérante - Polie - Calme - Raisonnable

Possessive - Menteuse (pour le bien des gens) - Brutale - Franche - Sang-Chaud à l’approche de la pleine Lune





Magie et arme

Magie
Arme


Acide :
Un peu comme une magie élémentaire, mais avec comme source l’acide. Dissoudre la matière, faire disparaître quelque chose… C’est dans ses cordes. Elle se contrôle comme de l’eau mais cette dernière est sa faiblesse. La salive d’Unai en fait aussi partie, ce qui lui permet de blesser gravement une proie en la mordant. Si l’acide est touché par le feu, il s’évapore et s’il y a assez, il se pourrait que la pluie devient un peu plus dangereuse.
Son arme favorite c’est son arc. Toujours avec elle, dans son dos quand elle n’est pas utilisée. Elle est très douée au tir et en ce moment ce qu’elle cherche c’est un acier assez solide pour résister à son acide, histoire d’en fabriquer des pointes et de les lancer avec de l’acide dessus. Mais en attendant, elle continue de trouver d’autres moyens d’améliorer ce petit bijou. Au passage, elle ne lui a donné aucun nom, elle ne s’y attache pas vraiment car s’il casse elle pourra quand même s’en refaire un.





Description mentale

Ce qu’on peut admirer chez elle c’est son sens de la loyauté. Non, elle n’est pas fidèle comme un chien à son chef de commandement, ou à un certain faiblard brun, mais plutôt… Elle sait ce qui est bon pour elle. Si quelqu’un, par un quelconque moyen, peut lui assurer une certaine survie ou qu’il lui est bien utile alors elle n’hésite pas à passer par quatre chemins pour les aider ou les garder en vie. C’est bien ce qu’il se passe dans son commandement. Elle y est bien, elle y est en sécurité (ou presque) alors son chef peut à coup sûr lui demander protection. Même s’il y a quelques exceptions, comme Loki, ce jeune homme faible… mais qui pourrait, un jour, peut-être, qui sait, on sait pas, faire preuve de force. Pour le moment, il lui sert à quelque chose.
De plus, il se trouve qu’elle soit assez généreuse et maternelle sous ces airs de brute. Lors des heures de repas elle fait à manger pour toute une légion, si quelqu’un a besoin de réconfort elle se transforme en psy, c’est un peu la maman qui ne devrait pas être là mais qui y est quand même. C’est vrai au fond, elle aurait pu finir marchande de légumes ça aurait été la même chose…
Même envers un ennemi, la politesse est présente. Si elle le connaît, alors elle l’appelle par son nom, sinon, elle ne l’appelle pas. Pas de surnom, pas d’adjectif, elle reste droite. Les seuls moments où elle s’autorise de petites folies ce sont lorsqu’elle est avec l’Envie. Elle sait que ça l’enquiquine et justement, c’est ça qui est drôle. Un peu d’amusement dans ce monde de fous.

Unai est possessive, vraiment possessive. Quand elle prend la protection d’une personne, si elle s’accroche trop à elle c’est la catastrophe. Quiconque semblant être trop mauvais pour approcher son protégé risque de se mettre dans de beaux draps sans avoir fait quelque chose de mal pourtant. Généralement elle essaie d’éloigner la personne voulue des endroits, personnes, choses potentielles pouvant l’agresser, lui vouloir du mal. Elle va même jusqu’à mentir pour garder son favori hors du danger.

Mais Unai n’est pas là par hasard, elle ne fait pas partie du Second commandement pour cuisiner des gâteaux et nettoyer les chambres. Le Repos. Donner le sommeil éternel aux cibles données. Elle est assez stratégique dans l’ensemble, silencieuse et rapide. Un ordre, un mouvement, un mort. Elle ne laisse pas ses sentiments prendre le dessus lors des missions, même si cela implique un proche, elle a appris à devoir rester fière et droite. Pour elle la mort n’est qu’un simple passage, tant que les personnes qu’elle aime sont dans son coeur.

Nous parlons bien d’un loup-garou là. Que se passe-t-il alors ? Eh bien plus la grande lune approche, plus elle devient sang-chaud. Garder son calme devient plus difficile, elle peut péter un câble à tout moment. Par chance avec ses séances de méditation c’est bien plus simple qu’avant. Mais quand même, il ne faut pas la pousser à bout. Même face au plus grand des dangers elle continuera à se battre, jusqu’à la mort.




Description physique

Unai est reconnaissable de loin, sa tenue étrange et sa taille en font quelqu’un qui peut à la fois se camoufler mais aussi se faire repérer. Un mètre soixante-treize pour une soixantaine de kilos, elle est taillée pour l’endurance et la force. Ses bras bien fins sont pourtant très élégants même avec autant de force. Sa peau est beige presque mate et est douce, comme du pelage… sans pelage. Les traits de son visages sont fins et très féminins. Ses yeux grands et bleu pâle contrastent avec sa chevelure longue, ondulée de couleur ébène. Ces derniers sont tressés et attachés sous un chapeau assez couvert, avec un drap blanc. Ses boucles d’oreilles sont grandes et longues, en fait, tout ce qu’elle a sur elle est très gros. Beaucoup de babioles comme des bracelets, des colliers, des bagues qu’elle a justement transformé en colliers…  Il y en a même pour orner la jupe.
Sa tenue atypique est confortable et est composée d’une robe simple blanche sous une grande veste rouge, noire et blanche, attachée à la ceinture par du tissu rayé. Sous sa robe elle porte un pantalon épais fourré dans ses bottes en cuir. Comme quoi, elle risque pas d’attraper un coup de soleil. Il y a-t-il quelque fois où elle retire ces habits pour en mettre des plus simples ? Oui. Si elle oublie de le laver le soir ou de le mettre à étendre, elle préfère ne mettre qu’une fine robe blanche et un bandana blanc sur sa tête. Pour ses pieds… Des sandales suffiront. Cependant, elle ne se balade jamais sans son arc et ses flèches, sinon, elle opte pour des dagues. C’est facile à cacher dans la culotte.

Si vous avez bien retenu tout ça, alors pour sa forme de loup-garou ce sera bien plus simple. Sous cette forme lupine, ce qui peut être considéré comme son pelage, est noir comme ses cheveux. Ses dents poussent évidemment, ses jambes se déforment en une sorte de pattes arrières et ses mains deviennent de puissantes griffes. On peut presque dire qu’elle triple de taille, elle grandit juste beaucoup pour atteindre au moins deux mètres. Une queue lui pousse, longue, velue mais ma foi très douce. Si sa robe ne tient pas le coup, au moins, elle a toujours son pantalon et une sorte de débardeur avec de fines bretelles. C’est pourquoi pour les plus chanceux, au petit matin, la petite Unai risque d’être dans des habits un peu grand laissant un peu trop voir ses courbes. Mais c’est dommage, il n’y a souvent pas de chanceux car elle préfère s’enfermer.





Racontez-nous votre histoire

Unai se réveille en sursaut, de la sueur sur le front, les mains tremblantes, assise sur son lit avec les yeux grands ouverts. Ce n’est qu’un mauvais rêve… Juste un rêve… Un rêve s’inspirant beaucoup de la réalité. C’est bien, cette fois elle ne s’est pas accidentellement transformée, c’est déjà ça.

« Déjà debout Tessala ? » La voix naïve et rassurante d’Edgar, son chaton, lui fait détourner les yeux du vide qu’elle fixait depuis maintenant quelques secondes. Sa cage thoracique se gonfle et se dégonfle de moins en moins, elle se calme peu à peu alors son animal de compagnie vient sur le lit avec elle, se frotte à ses mains puis se couche sur ses cuisses. « Allez tu sais que tu peux tout me dire, raconte moi ton mauvais rêve.
- Tu ne vas rien comprendre… Tu ne sais pas ce que j’ai vécu, Edgar.
- Alors dis-le moi. Je suis attentive. Et puis il nous reste bien des heures avant que le soleil ne fasse surface.
- D’accord. »



Je suis née ici à Kalerya, de parents loups-garous. J’ai été élevée comme une enfant normale, parmi d’autres enfants normaux. Excepté à la maison parfois. Comme je suis une loup-garou, mes parents savaient que bientôt mes crises allaient faire surface, que durant la pleine lune je perdrais la raison. Alors ils ont évidemment pris soin de me mettre au courant, de me dire ce que je pouvais faire de bons et de mauvais. Et que par sécurité ils m'enfermeraient dans la cave les jours de pleine lune. Je n’ai pas dis non, parce qu’au moins j’avais de la nourriture à portée de mains.

Mon père était l’exemple type du bisounours bûcheron. Grand, costaud, le coeur gros comme ça et un amour pour la famille indescriptible. Il n’était pas du tout branché aux nouveautés, à ce qui est un peu “dépassant” pour lui. Il s’occupait de m’entrainer à me contrôler lorsque je voulais me transformer volontairement, il m’aidait pour rendre le tout assez fluide et ma foi rapide. Car à cet âge je me transformais bien plus lentement. C’est grâce à lui que j’ai gagné en endurance et en force.

Ma mère c’était plutôt le genre de maman à rester à la maison, à prendre soin de sa fille. Entre temps elle tenait la boutique de tissus pas loin d’un restaurant, et parfois je l’aidais. Elle me faisait méditer, me donnait des conseils sur comment me détendre pour qu’une fois le moment fatidique arrivé je puisse me contrôler au mieux. Et en échange je l’aidais à tenir la boutique. Une telle différence d’éducation de mes deux parents m’a permis de trouver comme un juste milieu. Sauf quand je faisais de petites bêtises, mais ça, tous les gamins le en faisait. C’est aussi ma mère qui m’a appris ma magie. A la contrôler, tout ça. On a la même.

La mauvaise partie, dont mon rêve s’est grandement inspiré, se passa peu avant la pleine lune. Je n’avais pas moins de seize ans. Comme toujours lorsque la nuit où ma transformation obligatoire s’approche, j’étais très sur les nerfs à cause des petits tracas du quotidien, rien de bien sérieux. Mais là, c’était vraiment pas le bon moment.

Je méditais sur un banc, les yeux fermés, la tête haute. Il faisait déjà nuit noire. Je voulais vraiment que ma colère passe, histoire que je retourne aider ma mère à la boutique. Quelque chose me chatouillait la hanche, j’ouvris alors mes yeux et constata que quelqu’un voulait voler le bijou autour de mon bassin. Furieuse, je le pousse et me décale de lui. « Non mais vous n’allez pas bien ? Filez avant que je ne vous fasse du mal. Et laissez-moi tranquille. » J’espérais vraiment qu’il m’obéisse. Mais il insista et me plaqua même contre le banc. Lorsqu’il réussit à arracher ma ceinture, je me senti vraiment agressée. Comme en danger de mort.
Je me suis alors transformée et je l’ai mordu sauvagement à l’épaule, ma salive d’acide le faisant autant souffrir que ma morsure. Puis avec mes pattes arrières je l’ai éjecté pour me relever et prendre ma ceinture. J’aurais pu le tailler en pièces mais nous risquions d’attirer l’attention. Dégoûtée je l’ai laissé en plan et je me suis enfuis.

J’ai évidemment tout raconté à mes parents, en détail. Alors ils ont retrouvé la personne que j’ai faillis tuer par légitime défense et lui ont donné de l’argent pour qu’il aille se faire soigner. Mes parents ont toujours été généreux avec les autres. Je ne leur en voulait pas, c’était ma faute à la base. Je me suis enfermée dans la cave pendant quelques jours jusqu’à que la pleine lune soit passée. Et quelques jours plus tard, c’était déjà mon anniversaire.

« C’est là que tu m’as invoqué. Moi, Edgar, ton chaton.
- Je ne savais pas que j’allais tomber sur un chat, mais je suis bien contente. »


Unai soupire et regarde par la fenêtre, elle ne voit pas la lune. C’est une bonne chose. Elle se lève du lit et se change, il ne doit pas être loin des cinq heures du matin. « Où vas-tu ? » Demande Edgar, inquiète. « Je vais prendre l’air, tu peux venir si tu veux. Mais je ne vais pas loin. » Le chaton hoche la tête, prêt à partir. Une fois Unai prête aussi, elle la prend dans ses bras et sort de sa chambre, passant par les couloirs sombres et froids. Mais au lieu de prendre la sortie, elle va vers d’autres lieux. « Loki, hein ? » Unai ne répond pas. Elle veut juste s’assurer que tout va bien. Elle ouvre la porte délicatement et jette un oeil. Bon. Rien à signaler.
Elle fait demi-tour après avoir fermé la porte et finalement se dirige vers l’extérieur. « Tu ne m’as jamais dis, comment tu as rencontré Loki ?
- Tu en as encore des questions de ce genre ?
- Autant que ça me vient. »


Une fois dehors, elle s’assoit sur un rocher et regarde la lune. Encore une fois, elle est décidée à lui raconter ses péripéties.


C’était bien après t’avoir invoqué, je devais être majeure déjà, voire peut-être plus. J’aidais ma maman avec sa boutique de tissus, je connaissais donc chaque matière, chaque emplacement et bien sûr où étaient les tissus les plus rares de la boutique. Ceux en notre possession se trouvaient tout près de la caisse. Ma mère m’a toujours dis que la fourrure utilisée pour fabriquer cette pièce venait d’une créature mythologique que mon père aurait un jour abattu. Donc les intéressés venaient par petites poignées. Et ce jour là devait être un dimanche, il n’y avait pas beaucoup de gens. Sauf un.
Je faisais la vendeuse pendant que ma mère se reposait. La petite clochette au dessus de la porte retentit dans la pièce, déjà de loin j’avais aperçu ce jeune homme. Avec sa tenue, il était pas mal voyant à cette époque. Comme aujourd’hui. Le petit brun s’était avancé vers moi, d’un air tout à fait adorable. Bien trop adorable. « Bonjour, je cherche le tissu rare que vous avez là… celui en fourrure.
- Bonjour monsieur. Nous avons plusieurs fourrures rares. Celle-ci, les autres sont dans le stock arrière.
- Je peux les voir ?
- Bien sûr. »


Je lui souris donc et je parti dans l’arrière-boutique. Mais je me retournai soudainement lorsque j’entendis : « ah la la c’te conne. » Il était déjà dehors en train de partir à toute vitesse, la fourrure en main. Je sorti donc du magasin, et il détalait déjà plus vite. Plus aucune solution. Je pris ma forme lupine et lui couru après. « Reviens ici voleur ! » Il jeta un oeil en arrière et me tira la langue, ce qui eut bien le don de m’énerver. J’ai réussi à accélérer et je l’ai plaqué au sol, lui arrachant la fourrure des mains. « Tu pensais t’en tirer comme ça ?
- Non non non me faites pas de mal ! »
Je le regardais dans les yeux, je me suis relevé et je l’ai aidé. J’ai commencé à lui poser des questions, il me répondait comme s’il venait de perdre sa famille, qu’il faisait ça pour aider un proche mais… A peine je me suis courbée pour ramasser ce qu’il restait de fourrure (que j’avais arraché) il reprit sa course. J’ai donc dégainé mon arc et une flèche lui perfora l’épaule. Il s’étala au sol comme une… crêpe. Je m’assis donc sur son dos, enfonçant bien la flèche dans son misérable corps. « Sa mère… Ca fait mal…
- Donne-moi une bonne raison de ne pas t’achever.
- J’suis trop beau ? »
Un peu déconcerté je lui frappe là où il a mal. « AAAAH ! D’accord d’accord je.. j’ai.. Tu connais le Crépu ?
- ‘scule ? Oui. Et bien quoi ?
- T’es forte… Lourde… Et t’es un loup. Des gens comme toi chez nous, ça peut être utile. Si j’te propose une place gratos hein ? Tu m’libère, j’te ramène là-bas et t’es prise !
- … Si c’est encore un de tes sales coups je te le ferai payer. »


Il n’avait pas l’air de plaisanter malgré sa tête de cinglé, alors je l’ai redressé une seconde fois. « Viens, je vais te soigner. On ira demain au Crépuscule, ce soir tu dors chez moi. Je vais garder un oeil sur toi. Tu es ?
- Loki Sc…
- Bien. Je suis Unai. Allons-y. »
Je le tirais par le bras, là où son épaule était mal en point. Je savais bien qu’il y avait un risque d’aggraver la blessure mais justement. Une fois de retour, j’ai donc annoncé à ma mère la mauvaise nouvelle, sans préciser que c’était Loki. Je n’ai jamais aimé mentir mais cette fois je le sentais comme. Ma mère est retourné s’occuper de la boutique et moi je suis allé dans la salle d’eau avec Loki pour le soigner. Puis pour faire bref, j’ai collé Loki toute la journée pour le surveiller, ainsi que toute la nuit. Nous n’avions pas d’autre lit alors je n’avais que ça à faire.

« C’est comme ça que vous êtes devenu amis ?
- Amis… Je ne sais pas. Mais je me sens responsable envers lui. Il est jeune. Nous n’avons que deux ans d’écart mais je reste son aînée. »
 Elle admirait un instant le paysage avant de reprendre son récit.


Le lendemain nous sommes partis, j’ai fais mon sac et j’ai dis au revoir à mes parents. Pendant le voyage il me semblait bien qu’une fois j’ai faillis violer Loki… Mis à part ça, tout se passait bien. Au final j’ai fini par apprécier la compagnie de ce nain, et donc, à me sentir responsable de lui. Et pourtant il devait être plus fort que moi, mais je m’en fichais pas mal à l’époque. Nous avions atteint le Crépuscule, on peut dire que mon “entretien d’embauche” s’était bien passé. Et j’ai donc intégré le Second Commandement par la suite, ce qui m’allait plutôt bien.

« Et tes parents ? Ils ont rien dit ?
- Non. Ils m’ont toujours mis dans le crâne que c’était à moi seule de forger mon opinion et de faire ce qui me semble juste. Même si j’aurais tué ma mère, je suis sûre que mon père n’aurait quasiment rien dit. Mais ça reste à voir.
- Comment tu fais pour rester ici, Tessala ? Sérieusement, tu es si gentille. Tu aurais pu finir à la congrégation. »
Unai soupire et serre fort Edgar. « Tu es bête. Être gentille ne veut rien dire. J’ai décidé d’accepter la place que Loki m’a offerte ici, et j’y suis bien. Y’a des gens supers ici, je t’assure. » Un grand silence envahit l’espace, Unai semble somnoler à moitié. « Tu te rappelle de mon invocation ? Dis-moi.
- Mon souhait le plus marquant ? … Je dois te dire que j’ai mené une vie banale jusque là. Mais ce qui m’a le plus marqué c’était quand j’étais toute petite. Il pleuvait beaucoup dehors et j’avais laissé ma peluche sous la pluie. Il me l’a ramené, me l’a lavé et séché, puis il me l’a rendu. C’était touchant… Pour une simple peluche. Je l’ai encore, dans mon placard. »


Les premiers rayons de soleil font surface, alors Unai se redresse avec son chaton en mains. Elle rentre se coucher, puisque finalement elle se sent fatiguée. « Du coup, ce mauvais rêve ?
- C’est ce que je t’ai raconté… En plus gore et plus dégoûtant. C’est tout. »
Elle ne veut plus y penser alors elle se dépêche de se glisser sous les draps avec Edgar et s’endort comme une souche pour les quelques heures qui suivent.






Informations Supplémentaires

Votre surnom
Kyou

Votre âge
17 ans

Qui est sur ton avatar ?
Amir Hargal - Brides stories

La catégorie de ta magie
Magie élémentaire

Nom de ta magie
Underwood > Acide

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Code de validation
Rufus Valide  ♥




Dernière édition par Unai T. Underwood le Dim 25 Déc - 20:14, édité 10 fois
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
avatar
pic-profil
Messages :
755
Kinahs :
59372
Age :
25
Date de naissance :
01/07/1992
Date d'inscription :
09/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t116-siriel-k-vineldyl http://www.kalerya-entre-monde.com/t379-siriel-k-vineldyl-f-t http://www.kalerya-entre-monde.com/t384-siriel-k-vineldyl-ses-petits-tresor http://www.kalerya-entre-monde.com/t382-siriel-k-vineldyl-le-fil-rouge-de-sa-vie http://www.kalerya-entre-monde.com/t383-siriel-k-vineldyl-des-noeud-sur-le-fil#2021

Ven 23 Déc - 5:32
Coucou et bienvenue à toi :3

Si tu as un soucis n'hèsites pas :3
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2537
Kinahs :
621942
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
11/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth En ligne

Ven 23 Déc - 7:03
Bonjour et bienvenue chez nous !
Bon courage pour ta présentation :love:
Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais où nous trouver :♥:
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Dim 25 Déc - 19:33
Merci à vous <3 Pas de souci :3
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
avatar
pic-profil
Messages :
755
Kinahs :
59372
Age :
25
Date de naissance :
01/07/1992
Date d'inscription :
09/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t116-siriel-k-vineldyl http://www.kalerya-entre-monde.com/t379-siriel-k-vineldyl-f-t http://www.kalerya-entre-monde.com/t384-siriel-k-vineldyl-ses-petits-tresor http://www.kalerya-entre-monde.com/t382-siriel-k-vineldyl-le-fil-rouge-de-sa-vie http://www.kalerya-entre-monde.com/t383-siriel-k-vineldyl-des-noeud-sur-le-fil#2021

Lun 26 Déc - 7:44
Bonjour,

Si ta fiche est terminée un membre du staff va la prendre en charge sous peu :love:
● Dragon de foudre - Incube ●
● Dragon de foudre - Incube ●
avatar
pic-profil
Messages :
485
Kinahs :
89800
Age :
20
Date de naissance :
25/09/1996
Date d'inscription :
14/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t99-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t202-fiche-technique-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t363-journal-intime-alexander-bianco#1821 http://www.kalerya-entre-monde.com/t317-tresorerie-personnelle-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t261-dossier-rp-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t362-mise-a-jour-dossier-rp-alexander-bianco#1820

Lun 26 Déc - 9:06
PSEUDO DU JOUEUR

➜ Orthographe :
1,5 / 2
➜ Vocabulaire :
1,5 / 2
➜ Conjugaison :
1,5 /2
➜ Qualité :
2/ 4
➜ Originalité :
1,5/2
➜ Respect de la langue française :
1,5/2
➜ Note perso :
1,5/2
➜ Bonus longueur du texte :
3 / 4

➜ Niveau
14
➜ Niveau bonus
2
➜ Niveau total
16

➜ Point techniques
16
➜ P.Ts bonus
2
➜ P.Ts total
18

➜ Points de caractéristiques
80
➜ P.Cs bonus
10
➜ P.Cs total
90

➜ Kinahs
10 000

➜ UNAI T. UNDERWOOD
est validé/e en tant que membre de/du Crépuscule avec un niveau 16, 18 points techniques , 90 points de caractéristiques à répartir sur sa fiche technique dans les statistiques et un total de 10 000 Kinahs




Alexander parle en #7343a3
Byakko parle en #e8891a
Page 1 sur 1