PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Des ténèbres provient la lumière ..
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Sam 10 Déc - 5:10
Le mage de l'Ouest
La Congrégation & Chef Division 2




Informations générales

Sigdril
Taltaris El
34 ans
Eclypteth
Masculin
85 kg
1m98
Hétéro
Dragon de l'ombre
Renard





Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


Taltaris adore "jouer" ! C'est un grand joueur capable de jouer sur n'importe quel fait et dans n'importe quelle situation. Il a déjà touché à tous les jeux existants sur cette planète en passant par les combats à mort aux jeux de cartes les plus basiques. Il adore parier, mais seulement quand il y a quelques choses à gagner et surtout quand il est sûr de sa victoire. Doté d'une bonne dose d'intelligence et capable de dresser une stratégie en quelques minutes, notre mage s'est tiré profit des moindres situations, surtout quand celle-ci touche aux jeux. Grâce à son expérience de joueur, il est capable de percevoir le mensonge et la triche. Certes, il lui est plus facile de déceler un donneur en train de couper son jeu, ou de voir un client compter les cartes, que de dire avec certitude que son interlocuteur lui crache en plein visage avec des contes de fées grotesques.

Néanmoins, cet atout de joueur lui permit de dévier sur un autre univers. Taltaris aime découvrir son prochain et surtout savoir comment pensent les hommes. Avec son passé et son autre passion pour la psychologie humaine, notre homme a développé une certaine capacité à influencer et à décrypter le langage corporel. Avec son savoir et ses connaissances, il est toujours à la recherche d'un ultime ouvrage pour venir garnir sa collection. Souvent en train de fouiner dans les bibliothèques, il se documente toujours sur le même sujet. Oui, notre mage pourrait aisément se reconvertir en psychothérapeute. Pour pouvoir également étendre sa culture, il lui arrive de prendre du temps pour aller interroger les grands criminels de notre époque. Essayé de décortiquer l'esprit d'un psychopathe, d'un violeur compulsif, voir d'un tueur en série, est certainement le plus grand défi que peut se lancer notre individu. A travers ses échanges, Taltaris développe sa compréhension de l'être humain, mais surtout élargit ses capacités de manipulateur.

Pour devenir un être doué dans la manipulation d'autrui, il faut développer une certaine ferveur pour la curiosité. On dit souvent que c'est un vilain défaut, mais bon Dieu qu'il est jouissif !! Le savoir est une chose, mais la possibilité de connaitre des secrets en est une autre. Notre mage est donc un grand adorateur de l'information. Il est capable d'effectuer de nombreuses heures de travail simplement pour apprendre un secret d'une autre personne. Bien sûr, savoir que le facteur se tape la bouchère n'est aucunement intéressant. Il faut tout de même ajouter une certaine valeur à cette information. Connaître le secret d'un juge, ou d'un commissaire de police, est toujours un bon investissement sur le long terme.

La défaite n'est pas quelque chose que redoute notre héros, car c'est de ses erreurs qu'on tire les plus grandes leçons. Non, Taltaris a peur d'être rejeté et abandonné à son triste sort. Même s'il est d'un naturel solitaire, il aime être entouré d'autres personnes et surtout de pouvoir être utile. Il ne veut surtout pas finir ses vieux jours seul dans une cabane au fond des bois. Il recherche ainsi la compagnie des autres, mais surtout de la gente féminine qui lui fait cruellement défaut. Pourtant, il ne ressemble aucunement à un pestiféré, mais il cherche tellement à décrypter les autres que parfois, il est maladroit dans ses démarches. Sa difficulté à exprimer ses sentiments, est un rempart de plus dans la conquête de l'être aimé. Suite à sa magie, notre héros a également une appréhension du feu et des flammes.

Loyal - Déterminé - Calme - Mature - Stratège - Intelligent - Fidèle

Enigmatique - Joueur - Mélancolique - Solitaire - Téméraire - Curieux - Alexithymique - Destructeur - Colérique - Manipulateur - Froid





Magie et arme

Magie
Arme


Nom de votre magie : Lunar
Cette Magie permet à son utilisateur de créer et contrôler l'élément de la Glace. Contrairement à la Magie de Glace Constructive, elle ne permet pas de donner de grandes formes à ses sorts. Cette magie est supérieure à une autre magie de glace, suite à sa classe de magie "Oubliée". Néanmoins, elle est inférieur à une magie de classe "Perdue". Elle permet à son utilisateur de congeler quasiment instantanément tout ce qu'il désire et permet d'invoquer un froid très puissant. Cette magie serait l'opposée de la magie "Solaris", mais lui étant tout de même inférieure en puissance.

Maîtrisant cette magie, Talatris a toujours une température corporelle inférieure à celle d'un être humain normal. Ainsi, il éprouve constamment une sensation désagréable de froid. Elle lui ronge les os et rend ses articulations sensibles. Cette sensation de froid baisse lorsqu'il est proche d'un feu, ou au soleil en pleine été. Mais en contrepartie de la perte de cette sensation gelée, notre homme développe une peur de la chaleur. Il n'est pas à l'aise avec les flammes et une chaleur trop importante peut facilement lui faire perdre connaissance.

Pouvant invoquer un grand froid, notre héros a développé une certaine résistance aux températures négatives, mais nullement une invulnérabilité. S'il use trop de sa magie, il commence à éprouver un froid glacial dans tout son corps. Ses extrémités deviennent bleus et des engelures se forment sur ses doigts. Son corps commence alors à se transformer partiellement en glace. Si Taltaris dépasse encore cette limite, il finira en statue de glace, gelé de l'intérieur par sa propre magie.

Un corps froid dépense de l'énergie pour se réchauffer. Ayant toujours froid, le corps de Sigdril travaille à double régime et dépense une quantité astronomique d'énergie. Il a souvent besoin de se reposer et surtout d'avaler une grande quantité de nourriture pour avoir assez de calories à brûler. Si vous le privez de nourriture pendant une semaine, il mourra tout simplement de faim et de froid.

La légende voudrait que Taltaris tire son pouvoir de la Lune.

Une épée de chevalier à l'effigie des templiers. Quelques parties métalliques en guise d'armure pour protéger certains membres de son anatomie. Une sacoche avec un jeu de cartes, un trousse pour crocheter les serrures et quelques carnets de notes avec un stylo.





Description mentale

Quand on prend du recul, on obtient une meilleure vision des choses voir de la situation. On entre alors dans le rôle d’un observateur. Dans ce cas, on peut alors mettre à profit ses idées, mais également ses stratagèmes. Notre homme est un fin stratège, capable de penser à des probabilités sur plusieurs années. Il peut mettre une stratégie en place et avoir des résultats quasi-parfait. Néanmoins, le facteur destin ou malchance peut facilement mettre de la difficulté dans une situation prédéfinie. Avec le temps, Taltaris réussit à restreindre le pourcentage d’action de cet élément mystère. Ses stratégies devenaient de plus en plus complexes, mais également pensées. C’est-à-dire qu’il est capable de prédire les mouvements d’une cible ou de faire en sorte que celle-ci oriente ses mouvements en fonction des couloirs de notre héros. La stratégie la plus difficile est de faire croire à son adversaire que c’est lui qui à toutes les cartes en main. Ainsi, quand vous frapperez, il ne verra pas le coup venir et sera pris de cours. Ce genre de situation fait naître une grande satisfaction personnelle chez notre homme. Il aime quand un plan s’exécute sans le moindre souci. Il aime la réussite, la victoire et déteste perdre. C’est un grand mauvais perdant, mais toujours avec une humilité hors norme. Car même dans la défaite, il faut savoir conserver son honneur !! Toutefois, il faut faire très attention de ne pas se laisser emporter par ses émotions et vouloir aller plus vite que la musique. Il faut toujours garder ses objectifs en tête et surtout agir dans le plus grand calme.

La manipulation n’est pas une science infuse. Sigdril aime que ses plans soient parfaits, mais il aime également tirer toutes les possibilités d’une quelconque personne. Il est un très grand manipulateur autant dans la gestuelle, la parole que dans les actes. Avec ses stratégies, il voit toutes les ouvertures qui s’offrent à lui .. Mais avec sa manipulation, il place ses pions comme sur échiquier. Il sait forcément qu’il ne peut égaler les plus grands de ce monde, mais parfois, il s’étonne à trouver des subterfuges sur du long terme. On ne va pas rentrer dans les détails de son avenir et de ses plans, mais il faut savoir qu’une alliance avec lui est toujours murement réfléchis. S’il s’allie avec vous, c’est qu’il désire quelque chose en retour ou qu’il profitera de votre influence pour réaliser quelque chose dans le futur. Il faut toujours se méfier de notre homme, car derrière son sourire se cache un grand manipulateur. Le monde est son échiquier et vous êtes ses pions !!

Pour disposer d’une telle aisance dans la manipulation et la stratégie, notre héros est en faite un grand esprit. Son intelligence dépasse largement celle de la moyenne, voir même celle de la plupart des hommes. Il y a toujours plus intelligent que soi, voir tout simplement plus fort. El est conscient de ses facultés et au travers d’un entraînement intensif, il a réussi à faire de son intelligence son arme la plus redoutable. Il dispose de connaissance quasiment sur tout ce qui l’entoure. Depuis son plus jeune âge, sa curiosité prenait une part très importante de sa psychologie. Il était curieux sur n’importe quel sujet et désireux d’apprendre d’avantage pour augmenter ses connaissances. Il développa alors son esprit dans le but d’en faire une arme voir un atout. Un atout qu’il serait en mesure de contrôler et avec lequel il ferait des prouesses. Ainsi, il fut rapidement en mesure de manipuler les gens et de mettre des plans sur pieds.

Chaque être vivant est doté du droit à la vie. Même dans un combat sanguinaire, notre héros aura toujours des remords à ôter la vie d'une personne. Certes, dans certains cas, il sera obligé de le faire, surtout quand on voit le palmarès de certains criminels. Il répugne toute violence gratuite, meurtre, carnage, bain de sang, viole, pillage et surtout maltraitance ! La maltraitance ne se dévoile pas qu'au travers de violences physiques, mais aussi à travers des violences verbales. Dans le contexte de l'armée, Achille déteste que l'on utilise son grade pour rabaisser les autres. Il a pour tendance à prestement monter dans les tours et à cogner l'auteur de cet outrage. Même s'il sait faire preuve d'un grand sang-froid et d'une patience à toute épreuve, il n'a pas pour coutume de sous-estimer les autres. Cela peut survenir dans un combat, comme lors d'une simple rencontre. Par la suite, on peut rajouter que notre homme est un défenseur de la veuve et de l'orphelin. Il sera toujours présent pour venir en aide à un innocent ou un collègue, même si pour cela, il doit risquer sa vie. Cela touche son honneur de guerrier et d'homme. Il ne laissera jamais personne en arrière et ne fuira jamais devant les difficultés. Il préfère surmonter les problèmes, plus tôt que de baisser les bras. C'est grâce à cet état d'esprit qu'il réussit à gravir promptement les échelons.

_ _ _  _ _ _  _ _ _   _ _ _   _ _ _

Taltaris, un simple nom qui a fait trembler tout un quartier durant plusieurs années. Un homme à la force d'un dragon et à l'agilité d'un félin. Le fantôme noir, le roux, le démon, Mister Secret, la dernière ombre, tellement de surnoms lui furent inculqués par les citoyens, les mercenaires et les touristes. Mais le plus récent à l'heure actuelle était celui de "mage de l'ouest". Il était sorti de nulles parts celui-ci, mais au moins il collait un peu plus à son être. C'était une simple phrase qui n'avait aucun impact direct avec sa personnalité et ça, c'était vraiment une bonne chose. Même si notre homme était, pour ça part, du bon côté de la balance, il ne se privait pas d'utiliser les divers maux que regorgent cette terre pour les utiliser à son propre escient.

Grâce à sa faculté de disparaître dans l'ombre et son talent inné pour se mouvoir sans le moindre bruit, Taltaris était prédestiné pour devenir un voleur hors pair. Vu que cette voie lui était déjà toute tracée, il ne perdit pas de temps pour s'y engouffrer. Il était vraiment doué pour le vole, mais son jeu préféré était le vole d'information. Jouant avec la cupidité des hommes, la honte des secrets inavoués et la fourberie du mensonge, notre mage est devenu un expert dans l'art de manipuler les autres. Gardant toujours secret ses diverses machinations, provenant directement d'un esprit très éclairé, il est capable d'abattre son ultime atout à la dernière seconde.




Description physique

Le début de son physique se tient tout d’abord d’une taille des plus surprenante pour un homme, et qui plus est, d'un dragon. Du haut de son mètre quatre-vingt et dix-huit centimètres, on peut vraiment dire qu'il est grand. On aurait même l'impression de se mesurer à un géant. Son poids est proportionnel avec sa taille et avoisine les soixante kilos, ni trop lourds, ni trop maigres.

Le haut du crâne, les cheveux : de couleur orange. Ils forment une coupe banale de mi-longueur et lui tombent juste après les oreilles. Puis vient des yeux couleur noire, représentant parfaitement son surnom. Plongé, son regard à l’intérieur de ceux-ci, serait comme regardé dans le fond d’un trou noir et apercevoir en son fond, le néant, l’antimatière.

Ensuite vient de belles joues, bien formées qui peuvent prendre des tendances rougeâtres en fonction de certaines circonstances. Au milieu du visage se trouve un nez, ni trop allongé, ni trop gros, juste bien comme il faut pour donner un peu de charme à ce visage.

En dessous se trouve des lèvres rosâtres fines et douces. Permettant à notre jeune homme de faire fondre d’un sourire radieux et plein de charisme quelques belles femmes du globe. Bien sûr, en dessous de celle-ci se trouvent une dentition quasiment droite et alignée, blanche comme la neige. Pourquoi une telle hygiène ? Vous avez déjà vu une femme embrasser un chacal ! Puis pour finir, un petit menton permettant de faire de ce beau visage une œuvre d'art, qui pourrait faire des jaloux et des jalouses.

Le reste du corps de notre mage est une œuvre qui s’est façonnée au fil de nombreux entrainements et d’heures de musculation. Ses épaules sont larges, ses biceps développés, ses abdominaux forment une tablette de chocolat, ses cuisses sont bien musclées, ses fesses bien fermes et son … censuré … Bref, notre héros, à défaut d’avoir un visage charmant, il est aussi constitué d'un corps d’athlète, ce qui est semblable à la plus part des guerriers de ce monde.

Le timbre de sa voix est masculin, mais ne plonge ni vers le grave, ni vers l'aiguë. Lorsque notre jeune homme doit s'exprimer, il le fait avec calme affichant toujours un grand sang-froid. Néanmoins, en duel, lors d'un boost d'adrénaline conséquent, vous pourrez l'entendre hausser le ton et lancer quelques jurons à son adversaire.

Il se tient avec assurance et arbore habituellement un sourire décontracté sur son visage. Quand il s'ennuie, il pose toujours sa tête sur son avant-bras et regarde en direction du plafond. Il attend que le temps passe jusqu'à qu'il soit délivré de ce calvaire. S'il est dans une impasse, vous le verrez toujours mettre sa main dans les cheveux et tourner autour du pot. Pareil quand il est gêné .. Le rouge lui monte vite à la figure. Sinon, pour le reste, il est tout aussi banal qu'un autre être humain.




Racontez-nous votre histoire


Chapitre 1 : Le Début


Eclypteth était un royaume oublié par les avancées. Il était resté figé dans une époque lointaine. Une époque où seuls les chanceux avaient un avenir glorieux. Si vous étiez un enfant d'une lignée noble ou d'une riche famille, alors vous aviez le choix de votre métier et un avenir doré. Pour les autres, le plan de carrière était moins compliqué. Soit vous étiez paysan, soit vous étiez une catin. Oui, comme avenir, on avait vu mieux. Tout portait à croire que notre nouveau-né allait finir avec une fourche à la main. Mais il n'en fut aucunement le cas, car Taltaris, de son petit nom, était né d'un union pas comme les autres. Sa génitrice était une trainée du village qui mourut lors de l'accouchement. De toute façon, avec tous les dégâts qu'avait causés notre nourrisson à sa sortie, elle était juste bonne pour la casse. Cependant, son père était un être remarquable. Il s'agissait d'un Dragon ! Animé par une douleur extrême suite à la mort prématurée de sa compagne, le vieillard décida d'offrir son don dès la naissance du bébé. D'un geste doux et délicat, il déposa un baiser sur son front avant de lui transmettre son essence vitale. Dans un dernier souffle, il prénomma l'enfant Taltaris El Sigdril.

Notre nouveau-né fut accueilli dans une famille à la bourse conséquente, pour palier à l'infertilité de la doyenne du foyer. Le riche marchand acheta l'enfant contre quelques pièces. Il servirait de domestique. Un avenir plus glorieux que mourir de froid abandonné dans une étable. Taltaris fut élevé par la servante en chef de la famille. Une fois qu'il fut en âge de comprendre et d'user correctement de son corps chétif, il aida aux tâches ménagères. Son quotidien était bercé par le bruit du ruisseau pour laver le linge et celui du balai pour nettoyer la demeure. Néanmoins, notre enfant n'était pas maltraité. Il avait le droit à deux repas chauds par jour et un toit au-dessus de sa tête la nuit. Ce fut quelques années plus tard que notre enfant commença à aspirer à une autre vie. Il voulait devenir chevalier. Un droit qui lui serait immédiatement refusé contenu de sa classe sociale.

Les années passèrent et Taltaris fut autorisé à rejoindre le corps militaire. Il était devenu écuyer. C'était certainement la plus haute marche qu'il pouvait espérer atteindre dans cette institution. De ce fait, il passait son temps à ramasser du crottin et à nettoyer des armures. Mais pour lui, c'était amplement suffisant, car il pouvait se rendre utile. De plus, son imagination débordante prenait facilement le dessus sur sa réalité. Il se voyait toujours chevalier en train de chasser des monstres et de protéger le royaume. Grâce à son rôle de servant, il était autorisé à arpenter quelques endroits qui lui seraient normalement interdit. Le seul endroit qui l'intéressait réellement était la bibliothèque. Tallerais ne savait ni lire, ni écrire. Ce fut dans ce lieu, avec l'aide de la gérante, qu'il apprit et s'épanouit dans les livres. Ce fut à cette époque précise que naquit sa curiosité pour le monde qui l'entoure. Il voulait en voir plus et surtout en apprendre plus ! Mais il fut vite rattrapé par la réalité de son quotidien. Pourtant, il réussit à tirer profit de sa situation. Avec son statut, il était amené à rencontrer d'autres écuyers. Grâce à certains dialogues et quelques subterfuges, il pouvait apprendre les défauts des autres combattants. En échange de cette information, son chevalier pouvant augmenté ses chances de victoire, lors des duels organisés par la royauté. Contre ses informations, Taltaris échangea des heures d'entraînement à l'épée. À l'adolescence, il savait déjà comment s'y prendre avec les hommes. L'information commençait à prendre une part importante dans son esprit. Hélas, une fois que le guerrier avait atteint un poste important dans l'armée, il congédia notre servant. Taltaris se retrouvait dans la rue, seul et laissé à son triste sort.


Chapitre 2 : Hors-la-loi


Conférence. Ce mot sonnait faux, étrangement guindé. Quoi qu'impose la Loi des rues, cette nuit sentait la violence. Taltaris fit signe à Mûn et Oswald de se défaire de leurs armes. Pour une conférence de ce type, la Loi des rues exigeait que chaque lieutenant soit secondé de deux de ses combattants et que tous soient désarmés. L'Acropole, ce n'était rien de plus qu'un large rectangle entouré d'entrepôts et de caisses. Mais pendant la journée, c'était le coeur de cette cité, animé par les riches marchands qui achetaient et vendaient des places sur les navires commerciaux transitant par les ports de la ville. Les douze coups de minuit allaient bientôt sonner, et l'Acropole, désert, n'était plus traversé que par les gardiens en patrouille. L'Acropole était une des rares parties de la ville qui n'avaient pas encore été divisées et annexées par les incessantes rixes entre gangs rivaux.

- C'est une erreur !!

Déclara une voix féminine provenant de la foule agglutinée autour de notre trio. Il s'agissait d'Ëlza. Notre héros la regardait d'un air amusé. Elle savait exactement à quoi elle devait ressembler : une vieille pimbêche aigrie et rabat-joie.

- Tu veux parier Ëlza ?
- Sûrement pas contre toi, démon.

Ëlza était une humaine au grand talent dans le domaine de l'espionnage. Elle avait contracté une dette auprès du Boss de notre héros quelques année auparavant. Sigdril l'avait racheté à une maison clos où elle aurait certainement perdu la vie. Il s'était vu en elle lorsqu'il avait été abandonné par la militaire. Il avait déambulé de longs jours avant de trouver refuge dans un entrepôt. La faim rongeait pas à pas notre homme. D'une façon qu'il n'était pas en mesure d'expliquer, il avait réussi à se fondre dans une ombre. Le vilain, présent à cet instant, l'avait directement embauché. Taltaris avait rapidement gravi les échelons et était maintenant devenu un des lieutenants de ce criminel. Sigdril frappa dans ses mains. Le groupe se tut. L'heure n'était plus aux discussions.

- Pas de sanglots ..
- Pas de tombeaux,
murèrent les autres membres du gang en guise de réponse.

C'était leur façon à eux de se souhaiter "bonne chance". Le trio entra dans l'Acropole une simple lampe à pétrole à la main. Le reste du groupe restait concentré à l'extérieur. La Loi des rues l'exigeait. En face de notre groupuscule, on pouvait apercevoir d'autres lumières signalant l'arrivée des Black Cats. Greed, le lieutenant adverse, avait choisi d'amener Escanor et Omey, exactement comme il l'avait prévu. Omey était chétif, mais très habile avec un couteau. Escanor était bâti comme un bloc de granite, près de deux mètres, tout en muscles. Taltaris et Greed entrèrent dans un duel de regards, tandis que leurs seconds procédaient à des fouilles corporelles.

- C'est bon Chef !

Pour le moment tout se passait pour le mieux. En théorie, les deux hommes allaient discuter, présenter des excuses, se mettre d'accord sur les frontières du Cinquième Port, et ensuite, ils iraient boire un verre ensemble.

- Je suis un homme d'affaires, ni plus, ni moins lui avait expliqué notre lieutenant.
- T'es un voleur, Tal'
- N'est-ce pas exactement ce que je viens de dire ?
- Soyons claires ! Tout ce qu'on veut, c'est une part un peu plus grosse du gâteau.
- Le Cinquième Port est à nous ! Les Spectres sont les premiers à se servir chez les pigeons qui viennent s'y amuser.
- T'es jeune fiston. Tu comprends peut-être pas comment marche les affaires.

Le Cinquième Port était une partie de la ville laissée à l'abandon quand Taltaris l'avait annexée. Il l'avait fait réhabiliter, avait construit les docks et les quais. Désormais, le Cinquième Port offrait un mouillage aux navires marchands, ainsi qu'aux bateaux du monde entier, chargés de curieux et de soldats qui voulaient visiter la citée et profiter de ses plaisirs. Les Spectres s'étaient tout de suite emparés du lieu, guidant les touristes et leurs portefeuilles vers leurs bordels, leurs tavernes et leurs salles de jeu. Le Cinquième Port avait fait la fortune du Boss et consolidé le statut des Spectres comme acteurs de poids dans l'Acropole. Mais le succès avait toujours des effets secondaires. Les Black Cats avaient envahi le Cinquième Port et attiraient désormais les pigeons sur lesquels ils n'avaient aucun droit.

- Le Cinquième Port est à nous. Non négociable.
- Fais pas le malin, mec ! Tout le monde sait que t'es la colonne vertébrale des opérations du vieux. Et si t'étais pas dans le coin ?
- Je crois entendre une menace. Mais je préfère en être complètement sûr avant de décider de la suite.
- Tu entends ce petit prétentieux merdique ? Les jeunes comme toi, c'est des puces. Et tu sais quoi ? J'en ai marre de me gratter !

Une détonation déchira le silence de la nuit. Oswald poussa un cri et s'effondra. Taltaris reste de marbre et ne porta aucune attention à son sous-fifre. Mûn était figé, comme si le moindre geste entraînerait sa mort.

- Employer des gardiens pour accomplir ta basse besogne. C'est pas donné pour un gang comme les Black Cats.
- Je leur fais signe de tirer dans ta jambes ? Ou peut-être le bras ??
- Vas-y alors !
- Ou non, les entrailles pour la douleur !
- Allez, elles sont où, tes couilles ? Donne l'ordre de tirer !

Un autre coup de feu servit de réponse. La balle atterrit aux pieds de Greed. Le lieutenant recula, choqué. Taltaris affichait un large sourire. Il ouvra les bras et regarda en direction du ciel.

- Vas-y, Ull, plante-moi une balle dans la tête. Mes messagers vont discuter avec ta femme et ils se pointeront chez ton capitaine avant que mon corps ait frappé le sol !!
- Comment as-tu fait ? L'argent c'est l'argent.
- Ma monnaie d'échange est plus forte. Je fais le commerce d'information ! Ce que font les gens quand ils pensent que personne les regarde. La honte, ça a plus de valeur que les billets de banque.
- Toujours une longueur d'avance, hein ?

Un homme gisait à terre, la neutralité du territoire avait été violée, l'odeur âcre de la poudre flottait encore dans l'air. Combien de sang coulerait ce soir ? Plusieurs détonations surgirent dans le silence de la nuit et viennent se répercuter comme un écho. Les trois Black Cats furent criblés de balle. C'était fort dommage pour Greed, un fusil coûtait vraiment une fortune dans ce royaume perdu dans les méandres du temps. Taltaris sortit un mouchoirs de sa poche et essuya quelques gouttelettes de sang sur son visage. Il leva une main en l'air et les gardiens quittèrent leurs postes. Sans même un regard, il quitta les lieux accompagné de son fidèle second. Oswald avait été vu pactiser avec l'ennemi, il n'avait que ce qu'il mérite.


Chapitre 3 : Le Tartare


À force de jouer avec le feu, on finit par se brûler. Notre homme voulait toujours plus d'informations pour évincer ses concurrents, qu'il finit par tomber dans un guet-apens. Capturé par les soldats de royaume, il fut envoyé sur une île non loin de l'archipel. Le caillou était nommé "la porte des enfers", car il abritait une sordide prison du nom de Tartare. Dans ce lieu, il n'y avait aucune hygiène, ni aucune règle. Les crapules de la pire espèce étaient agglutinées dans cette geôle. L'espérance de vie était estimée à quelques mois. La prison était nappée d'une odeur de moisissure, d'urine et de corps sales. Sigdril connaissait très bien cet endroit. On y organisait des combats à mort pour amuser les riches du coin. Pour une fois, il ne sera pas dans les tribunes à perdre son argent.

- Tourne la roue ! ordonna un maton.

Devant l'entrée de l'arène, un petit barbu rachitique, pieds et poings liés, se tenait à côté d'une grande roue en bois sur laquelle étaient gravés des dessins d'animaux. Le prisonnier leva ses mains et actionna la roue. Une aiguille rouge cliqueta gaiement sur le bord, et lentement la roue s'immobilisa. Une exclamation d'horreur s'élevait de la foule. Le prisonnier fut dépourvu de ses chaînes. Il ramassa un couteau dans une pile d'armes et recula autant qu'il le pouvait de la bouche d'un tunnel. Une créature rampait vers l'arène. Une sorte de reptile avec un gros corps couvert d'écailles, une tête plate et large, et deux fentes jaunes à la place des yeux. La bête bougeait lentement en sinuant sur le sol. De l'écume sortait de sa gueule immense. Il s'agissait d'un Reptilus Verde. Le poison qui lui coulait de sa bouche était mortel.

Le prisonnier se jeta sur le monstre en brandissant son couteau, mais le gros lézard sautait si rapidement. Le vieillard s'élançait sur lui, et presque instantanément la bête se retrouvait à l'autre bout de l'arène. En deux seconds, elle plaqua au sol le malheureux et cracha son poison sur son visage. Les os du prisonnier se brisaient dans un craquement ignoble. La foule sifflait de mépris. Le combattant n'avait pas offert un combat spectaculaire. Les prisonniers n'étaient pas obligés de lutter. Ils tentaient leur chance pour recevoir de meilleurs repas, des cellules privatives, de l'alcool et des visites de filles du bordel.

Taltaris avait les pieds dans le sable de l'arène. La douceur des grains venait lui chatouiller le bout des orteils. Son torse nu semblait taillé dans l'acier. Son corps était fait tout en muscles. Cela faisait déjà plusieurs mois qu'il survivait dans ces lieux. Tic tic tic tic tic. Serpents. Tigre. Ours. Sanglier. La roue cliquetait joyeusement avant de ralentir pour s'immobiliser complètement. Le gardien retira ses chaînes à notre héros. Le public hurlait et frappait des pieds. Taltaris restait planté sur place, silencieux, et ne bougea pas plus quand la grille s'ouvrit que quand les loups surgirent dans l'arène. Trois grosses bêtes enragées, qui se piétinaient les unes les autres pour attraper notre prisonnier.

Sigdril s'était accroupi à la dernière seconde, et par un puissant coup de poing, avait envoyé valser le premier loup. Roulant sur lui-même, il s'emparait d'un couteau dégoulinant de sang. En position défensive, il attendait tranquillement son prochain adversaire. Le loup sur sa droite s'élança vers lui. Taltaris se baissa et lui enfonça le couteau en plein ventre. Une petite hésitation lui coûta quelques secondes. Le troisième loup s'était déjà jeté sur lui pour le renverser dans le sable. Le loup enfonça ses crocs dans l'épaule de notre combattant qui emporta l'animal dans sa chute. La bête avait lâché prise et recommença son assaut. Notre voleur écarta la mâchoire de la bête de ses deux mains, bandant ses muscles au maximum. La gueule du loup se brisa dans un horrible craquement. Il ramassa ensuite une pierre et l'acheva avec. Il en fit de même avec le premier encore inconscient. Les spectateurs hurlaient, tapaient des pieds plus fort encore. El fut ensuite conduit à sa cellule. Un médecin venait s'occuper de ses blessures.

Néanmoins, aujourd'hui était un jour particulier. Même avec le goût du fer en bouche, il pouvait sentir ce doux parfum : celui de la liberté. Non, il n'avait rien gagné de plus qu'un pot de chambre avec ce combat. Aujourd'hui, il comptait bien s'évader de cette prison maudite. Il n'aurait besoin que d'un petit coup de pouce extérieur. Heureusement, il pouvait compter sur son fidèle second pour traverser un plan qui tienne la route. Il n'avait plus la moindre influence dans l'Acropole, mais il pouvait toujours compter sur ses alliés passés. Une fois le médecin sortit de sa cellule, Taltaris se concentra sur ses pouvoirs. La cellule était très sombre et il n'eut pas beaucoup de mal à masquer sa présence dans l'ombre. Il frappa le gardien sur la tête, ce qui déclencha une vive douleur dans son crâne. Sa blessure à l'épaule était une gène. Il échangea d'uniforme avec le maton et partit en direction de l'étage inférieur.

Il n'avait aucun mal à retrouver son chemin dans la forteresse noire. Soudainement, des cris germèrent de l'arène, mais à un niveau supérieur à d'habitude. Tous les monstres avaient été libérés de leurs prisons et ils semaient la zizanie dans les tribunes. Sigdril put partir en direction du tunnel sans être arrêté une seule fois. Au bout du tunnel, on tombait sur un lot gargantuesque de cellule vide. Il y avait une petite ouverture en guise d'écoulement. Taltaris s'engouffra dans la cavité et déboucha à l'extérieur de la prison. Dans une barque, Mûn l'attendait à la sortie. Une poignée de main et les deux acolytes quittèrent les lieux.


Chapitre 4 : Nouvelle Ère


Taltaris était enfin libre. Ses crimes ne furent jamais assez graves pour l'envoyer dans cette prison. Il n'avait que quelques rixes et des affaires d'escroquerie à son actif. Un gang adverse avait dû payer une sacrée somme pour le faire enfermer au Tartare. Suite à cela, il avait perdu toute influence dans l'Acropole et avait été même remplacé. Il ne faisait plus que figure de figurant, voir de médiateur. Pourtant, grâce à ses conseils avisés et ses informations précieuses, notre héros réussit à acquérir de nombreuses pièces d'or. Cependant, parfois, il recevait d'autres offres. Il était coutume d'utiliser le troc dans les trafics. De ce fait, Sigdril reçut une quantité phénoménale de livres en tous genre. La plupart des ouvrages parlaient de religion. Néanmoins, avec la venue de visiteurs, on pouvait facilement trouver des documents provenants d'autres mondes. Ainsi, notre marchand recevait des bouquins sur l'anatomie humaine, la cuisine, l'environnement, etc ... Après quelques lectures sur les autres royaumes, il avait dans l'idée d'aller les visiter. Il voulait se spécialiser dans l'étude de l'esprit humain. La manipulation était un art pour lui et il voulait en maîtriser la moindre parcelle.

Pour recevoir certains informations dites "confidentielles", notre trafiquant avait pour habitude de gonfler un peu le prix. Ce jour-là, il reçut un très vieux ouvrage d'un moine bien particulier. Le manuscrit était couvert d'une lanière de cuire brunâtre. Ses feuilles, jaunies par le temps, étaient déchirées et en mauvais état. Taltaris ne pourrait rien tirer d'un tel volume, mais sa curiosité prit le dessus sur sa raison. Il ne regratta nullement son choix, car le livre changea complètement sa vie. La magie était une notion inconnue à notre marchand. Il ne connaissait que le commerce et les jeux de cartes. Il n'avait encore jamais vu réellement de magie. Il n'avait pas grandi dans un lieu propice à cet usage. Ici, on savait marchander ou se bagarre, rien de plus. Après cette découverte, El prit une pause sur son trafic. Il passa plusieurs mois à déchiffrer seulement les premières pages du parchemin. La tâche serait ardue, il lui faudrait de nombreuses années pour comprendre cette magie. Par la suite, Taltaris commença à se renseigner sur cet étrange pouvoir. Il avait connaissance des portails, mais n'en avait jamais vu un en vrai. Pour lui, l'Acropole, c'était tout son passé, toute sa vie et tout son futur. Il ne pouvait imaginer un avenir hors de ce port. Notre apprenti mage continua ses recherches, il découvrit un monde propice à l'apprentissage et à l'usage de la magie, un monde du nom de Kalerya. Hélas, pour le rejoindre, il lui faudrait tout abandonner. Il n'était pas encore prêt à passer le pas.

Notre homme était en réalité un dragon et pouvait faire appel à ses dons. Il n'avait été capable d'user de son pouvoir qu'une dizaine de fois en plusieurs années d'existence. Certains de ses sens étaient légèrement supérieurs à ceux d'un autre humain. Enfin par là, il voulait dire aux autres races. Oui, dès son plus jeune âge, il fut confronté à la triste vérité : il était vraiment entouré de gens particuliers. Ceux avec qui il avait le plus de mal, c'était les succube et banshee. L'un pouvait vous tuer d'un baiser et l'autre vous exploser le cerveau en un cri. Bon, on pouvait aussi parler de sa propre particularité. Il l'avait toujours caché jusqu'à présent et n'en parlait à personne. Un petit secret qu'il s'efforçait de conserver. Le plus dur fut certainement la prison. Pour amuser la galerie, on l'avait fait combattre en tant que monstre dans l'arène. Les spectateurs venaient en masse les jours de pleine lune. On ne voyait pas un dragon tous les jours. Forcé à tuer, cet acte avait grandement meurtri l'âme de notre héros. Le trafic et les bagarres, c'était une chose, le meurtre en était une bien différente. Il n'avait pas l'habitude de se salir les mains. Maintenant, il devait juste se rendre à l'évidence, le monde n'était que péché et violence.

Quelque temps après, l'Acropole commençait à perdre en influence. Les gangs disparaissaient les uns après les autres. Ils étaient soit racheté par une nouvelle organisation, soit simplement annihilé. Horsea était entré en alliance avec une organisation du nom de "Crépuscule". Depuis ce jour, tout avait changé, tout. Les gangs furent évincés, des lieutenants disparaissaient, des cadavres étaient retrouvés en mer, une tension électrique était palpable dans l'atmosphère. Il était temps de se retirer des affaires. Sigdril prit quelques ouvrages, le vieux manuscrit et quitta précipitamment les lieux. Son sixième sens l'alertait d'un danger imminent. Quelques jours plus tard, dans les journaux, il apprit que le hangar numéro dix, c'est-à-dire le repaire des Spectres, avait pris feu et fait plusieurs victimes. Le coeur de notre héros se serra et il fit la promesse de venger ses camarades.


Chapitre 5 : Le Mage de l'Ouest


Taltaris avait quitté l'Acropole, mais également son monde. Suite à un accident, un portail avait implosé, tuant au passage de nombreuses personnes. Un conflit éclata contre Vanerzame. Vu l'apparence de notre apprenti mage, il fut souvent confondu avec un humain lambda. Pour fuir ce conflit, notre ancien marchand emprunta pour la première fois un portail. Il émergea dans un monde du nom de Kalerya. Un monde composé essentiellement d'eau avec des îles parsemées un peu partout. Sigdril pouvait sentir la magie s'écouler, comme un long fleuve tranquille, dans cette région. Il était aux anges, sa quête d'exploration pouvait enfin débuter. Les débuts étaient laborieux, car il n'était pas du tout accommodé à une telle technologie. Même aujourd'hui, il s'émerveillait en envoyant un simple texto.

Pour pouvoir apprendre à maîtriser correctement sa magie et son don, Sigdril avait la possibilité d'entrer dans une sorte d'école. Cette académie n'avait aucun but lucratif. Elle tâchait d'enseigner aux citoyens du monde à mieux comprendre la magie, pour, par la suite, garantir une paix durable. Néanmoins, notre homme soumettait quelques réticences. Il avait vécu dans un univers où la confiance n'avait pas sa place. Il voulait donc maîtriser cette magie, seul et sans aide. Il s'était rendu dans une région reculée, une zone boisée, sans habitation aux alentours. Il débuta une incantation et tomba dans les pommes, quelques secondes plus tard. Il devait se rendre à l'évidence, il était vraiment nul pour ce genre de pratique. Il décida tout de même d'entrer au sein de l'académie. Depuis ce jour, il ne l'avait toujours pas quitté.

Avec sa maîtrise de l'esprit humain, il fut rattaché au domaine de la médecine. Pendant plusieurs années, il apprit à connaître les races qui peuplent l'univers. Il apprit les différences entre les quatre mondes. On lui enseigna à maîtriser son don et sa magie. La magie fut beaucoup plus complexe et difficile à apprendre. On lui permettait également d'user de son talent pour aider les autres pensionnaires. À l'écoute de son prochain, il pouvait, à travers des discussions, aider les individus à surmonter une épreuve psychologique. La perte d'un proche, le deuil, la peur de l'échec, la dépression, le burnout, ... Il y avait tellement de possibilités et tellement à faire. À l'académie, il eut la chance de recevoir un familier. Une créature unique qui avait un lien psychique avec son possesseur. Les dents entités pouvaient communiquer par télépathie. Sigdril se plaça dans un cercle d'incantation, un autre, vide, lui faisait face. Il devait se concentrer sur un souvenir joyeux. Vu son passé, cela était complètement impossible. Alors, il pensa à la joie qu'il ressentait après une belle transaction. Le cercle s'illumina et un petit renard noir surgit de la forme géométrique. Un animal symbole de la ruse, cela collait parfaitement à notre héros. Dans cette institution, notre dragon apprit à faire confiance aux autres. Il se fit des camarades et n'avait plus besoin de camoufler sa particularité. À force d'entraînement, Taltaris réussit à atteindre le poste de missionnaire. Il était donc envoyé dans les différents mondes pour enquêter, inspecter et maintenir l'ordre. La congrégation était une grande famille qui travaillait main dans la main avec les autres nations pour un but commun : la paix.






Informations Supplémentaires

Votre surnom
Alexander (OPW)

Votre âge
25 ans

Qui est sur ton avatar ?
Gildarts de Fairy Tail

La catégorie de ta magie
Magie Oubliée

Nom de ta magie
Taltaris E. Sigdril > Lunar

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Code de validation
Lulu valide ♥




Dernière édition par Taltaris E. Sigdril le Ven 16 Déc - 15:02, édité 18 fois
✜ Exotech ✜▼
✜ Exotech ✜
avatar
pic-profil
Messages :
416
Kinahs :
101009
Age :
21
Date de naissance :
11/08/1995
Date d'inscription :
08/11/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1601-refonte-de-compte-lahyra-cyanh-hure-hecate http://www.kalerya-entre-monde.com/t1665-hecate-infinite-perception#11180 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1678-blood-story-hecate#11252 http://www.kalerya-entre-monde.com/t470-mayu-boite-de-pandore#2520 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1668-blood-lane-hecate#11202 http://www.kalerya-entre-monde.com/t471-mayu-fil-rouge#2521

Sam 10 Déc - 5:40
Bienvenue~


Invité
avatar
pic-profil

Invité
Sam 10 Déc - 8:41
Merci à toi :)
●  Loup-Garou - Démon ●▼
● Loup-Garou - Démon ●
avatar
pic-profil
Messages :
88
Kinahs :
282001
Age :
23
Date de naissance :
23/01/1994
Date d'inscription :
17/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t108-bridvar http://www.kalerya-entre-monde.com/t368-fiche-technique-de-la-paresse http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/t371-bridvar-eadwolf http://www.kalerya-entre-monde.com/t370-bridvar-eadwolf

Sam 10 Déc - 10:38
Bienvenue, j'aurais quelques points pour ta fiche

D'abord, le dragon de l'ombre est déjà pris par un membre, désolé
Ensuite, ta magie n'a pas de contrecoups, mis à part dégager le côté humain (qui pour moi n'est pas un contrecoup). Une magie perdue doit justement avoir des contrecoups sévères pouvant entraîner la mort de l'utilisateur.
Ensuite, le péché de la colère est réservé par un autre joueur et les péchés sont dans le Crépuscule. Hors, ton personnage fait partie du conseil.

Voilou, c'est tout ce que j'ai à dire :nomad:


Je parle en #380B61
Flash en #D99530
Ma seigneurie en #17B517
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Sam 10 Déc - 12:22
Merci pour les infos !

Je sais que le dragon était déjà pris, néanmoins je ne trouve pas la présentation du membre en question. De plus, il est présenté d'une autre couleur dans la liste des Dragons. J'avais donc cru à une absence ou autre. Sachant qu'un autre personnage est également souligné de cette manière.


Alors je t'arrête tout de suite, je n'ai aucun intérêt avec le Crépuscule où des 7 péchés capitaux .. ce n'est qu'une simple tournure de style.

Je vais voir pour ma magie. Cela dépendra surtout de la réponse à ma première interrogation :)
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Sam 10 Déc - 15:10
Apres discutions avec le staff, il s'avère que le dragon de l'ombre est bel et bien libre. Tu peux donc le tenter si tu le souhaites, Taltaris.

Ensuite, si les péchés capitaux ne sont qu'une simple tournure de phrase, cela peut aller, mais fais attention : sur un fofo comme Kalerya, le péché de [nom d'un péché] est le nom'd'un'poste important du Crépuscule, donc cela portera souvent à confusion si tu emploies cette expression. Néanmoins, il n'y a pas de probleme si ce n'est qu'une expression.

Pour ta magie, comme l'a dit Bridvar, tu dois avoir de reels contrecoups effectifs, sans ça, tu n'auras pas ta magie perdue.

Au plaisir de lire ta fiche quand elle sera terminée ^^
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2538
Kinahs :
621942
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
11/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Sam 10 Déc - 15:11
Bonsoir bonsoir et bienvenue parmi nous :love:
Dans un premier temps, bon courage pour ta présentation. Si tu as un souci ou quoi que ce soit d'autres, n'hésite pas, nous sommes là pour ça.

Ensuite, je t'inviterai à parler de manière plus correcte. Dans le sens où, " je t'arrête tout de suite ", ressort de manière assez... Sèche. On ressent de l'agacement. Alors que Bridvar fait son travail de modérateur et te prévient des situations concernant les postes vacants et autres du forum. Ensuite, tout le staff a compris que tu cherchais à incarner le péché de la colère, sans pour autant faire partie du crépuscule. C'est donc un simple souci de communication.

Pour finir, je viens de check les dragons et Ragnir avait réservé le dragon de l'ombre, d'où sa colorisation en orange. Néanmoins, ce dernier ne donnant aucune nouvelle depuis la notation de sa présentation, qui n'a pas atteint le niveau minimum requis pour prétendre à être un dragon, ce dernier est libre. Tu peux donc tenter ta chance.

Bonne soirée :love:
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Sam 10 Déc - 15:34
Alors loin de moi de me permettre de tels propos envers qui que ce soit. Ma tournure de phrase était mal adaptée, veuillez m'excuser pour la mésentente .. Je ne suis personne pour dénigrer les avis de quiconque. De plus, c'est toujours avec grand plaisir que je reçois les conseils avisés du Staff.

Si j'ai offensé quelqu'un, je le pris de bien vouloir me pardonner. Je ne pensais pas à mal.
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2538
Kinahs :
621942
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
11/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Sam 10 Déc - 15:54
Il n'y a pas de souci Taltaris, je préférais juste voir s'il y avait un problème et calmer ce dernier, si tel était le cas. Bon chance si tu tentes le dragon de l'ombre du coup :)
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Jeu 15 Déc - 14:15
Présentation Terminée, Bonne lecture :)
Page 1 sur 2