PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kal'ri, le samurai des temps modernes o/
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Dim 27 Nov - 1:34
Kal'ri Riavisrath
Bariath




Informations générales

Riavisrath
Kal'ri
30 ans
Ultarime
Masculin
80kg
1m85
Hétérosexuel
Phenix
Frelon femelle





Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts





<~~ oOo ~~>

Mes hobbies ? Pourquoi je devrais vous raconter ça ? J'y gagne quoi ? Je suis un Bariath, vous savez. Vous croyez vraiment que je le ferais gratuitement. Bon, il est vrai que l'argent n'est pas mon seul moteur, mais il est quand même bien placé. Dans le monde d'où je viens, en tant que simple roturier, l'argent était une des choses les plus importantes. Euh pourquoi j'en suis arrivé là moi ? Ah oui, me payer pour que je parle de moi, c'est ça, c'est vrai. Alors si c'est signé, j'y vais.

Bon, je vais devoir vous calmer par contre, je ne suis pas quelqu'un de très ouvert, donc je n'ai que peu d'occupation. Ça vous en bouche un coin, hein ? Quoi que... Ce n'est pas si fou que ça au final quand on me connaît. J'ai passé mon enfance dans une famille des plus modestes qui tenait une sorte de dojo d'arts martiaux. Donc mon premier et principal hobby, ce fut d'apprendre les arts martiaux, l'art du sabre et de m'y entraîner tous les jours pendant de nombreuses heures. Ouais, j'ai la classe n'est-ce pas ? Un vrai samurai. Du coup, il est normal que j'aime prendre soin de mes armes, principalement de mon long sabre. Que j’entretiens tous les jours pour qu'il reste le plus tranchant possible. Comme vous pouvez le voir, je n'ai vraiment pas beaucoup d'occupations. Ah si j'en ai trouvé une autre, les jeux d'argent ! Vu que j'aime beaucoup l'argent, il est normal que je prenne plaisir à en gagner toujours plus. Les jeux d'argent sont certes à double tranchant, mais c'est tellement efficace pour gagner de grosses sommes rapidement. Du coup, j'en achète dans toutes les villes où je passe. Qu'est-ce que je suis bête, il est vrai que j'adore fumer aussi, correctement assit dans un coin, tranquille, tout en lisant un bon petit bouquin. Parce que vous pensiez que ma culture sortait de nulle part ? J'adore lire. Vu que j'étais solitaire, c'était l'une des rares occupations que je pouvais trouver. Du coup, j'ai appris à apprécier mes moments de calme.



<~~ oOo ~~>

Passons maintenant à mes phobies, c'est bien ça ? Bon, en fait, je crois que je vais encore vous décevoir, car à ma connaissance, je n'ai peur de rien. Je n'ai pas de phobie. Vous voulez vraiment que j'y réfléchisse, mais je n'ai pas spécialement envie d'y penser en fait. Ah, augmenter ma paie ? Là, on peut négocier alors. Car j'en ai vraiment honte et je ne souhaite pas le révéler sans avoir quelque chose en retour. Un grand samurai comme moi, expert du sabre et qui a connu de nombreux combats, avoir peur de ce genre de chose insignifiante, c'est vraiment quelque chose d'humiliant. En tout cas, je vous remercie pour cet effort, mais je trouve ça plutôt glauque quand même. Accepter de payer plus juste pour connaître mes phobies les plus secrètes, je n'aurais jamais pensé que ça intéresserait quelqu'un.

Bref, finissons-en vite, je ne veux pas m'attarder sur cette partie de ma personnalité. Préparez-vous bien... J'ai la phobie des mouches ! Ouais, ces petites bestioles dégueulasses qui te tournent constamment autour. Même quand tu les repousses, elles reviennent sans cesse se poser sur toi. C'est horrible, surtout qu'il n'y a pas plus sale comme insecte, un vrai nuisible. Puis ce bruit qu'elles font, quand tu veux dormir, c'est tellement insupportable que tu ne peux pas t'endormir. Hum... Je vous vois ! Arrêtez de vous marrer où je vous tranche en deux. Vous êtes bien assez gros pour que je ne loupe pas ma cible, pas comme elles. En tout cas, j'ai passé avec succès le moment le plus honteux de ma vie, je devrais pouvoir aborder la dernière de mes phobies, la seule normale, si on peut dire ça comme ça. Je pourrais même dire, que c'est une phobie très sérieuse, donc le premier qui se marre, je le décapite sans sommation. J'ai la phobie de vivre, d'être en vie pour être exact. Vous vous demandez pourquoi n'est-ce pas ? J'aurais dû mourir il y a des années, depuis j'ai la sensation de ne pas mériter la vie que j'ai, donc je la gâche à la première occasion. Ça m'arrive de rechercher la mort par moment. Pour en connaître les raisons, cependant, il faudra attendre mon histoire.


<~~ oOo ~~>

Du coup, maintenant on est obligé de passer à mes qualités et mes défauts. En faite c'est tout aussi chiant que mes phobies ce truc. J'ai l'impression de faire une introspection de moi même. Le pire c'est qu'on pourrait croire que je suis chez le psy et c'est très déroutant. Mais, ça fait d'autant plus bizarre, normalement on paie la consultation, mais cette fois ci c'est l'inverse, on me paie pour que je parle de moi.

En tout cas, il faut vraiment que j'arrête de me disperser comme ça, donc je m'y met aussitôt. Commençons par le plus facile, mes qualités. Puis parce que j'ai la flemme de faire autrement je vais vous les lister un part un. Déjà le plus facile : L'Honneur, car j'ai été élevé comme les légendaires samurais sur Vanerzame, durant l'époque féodale. Donc j'ai un code de conduite très strict. Pour les détails ça sera pour plus tard. Je suis quelqu'un d'extrêmement Calme également. Vous ne me verrez jamais perdre mon sang-froid, ou alors dans de très rares occasions, que vous connaîtrez par la suite. Talentueux, parce que je suis quelqu'un de naturellement très doué, avec d'énormes facilités dans le domaine du maniement des armes. J'ai également une très grande Fierté, car je me refuse à ternir mon image avec des actions dégradantes. Malgré mon rang de Bariath, je garde une image positive de moi-même en toute circonstance. Pour finir, je pourrais dire que je suis Gentil, même si, ça reste très relatif, tout dépend des personnes en face de moi.



<~~ oOo ~~>


Je suppose que maintenant, on doit attaquer mes défauts ? Ouais en fait, vous voulez vraiment casser mon image d'exemple pour les jeunes, hein ? Bande d'enfoirés. Mais je vous rassure, je n'ai pas de défaut, vu que je suis parfait. Hum... Non ça ne marche pas, ce n'est même pas crédible en fait. Ça coûtait rien d'essayer en tout cas, vous ne pensez pas ? Bon, je dois vraiment arrêter de parler pour ne rien dire en fait.

Je commence alors. Du coup, autant aborder mes principaux défauts tout de suite. Je suis quelqu'un de trop Distrait. Quand ça ne concerne pas le combat, je me distrais facilement et je pars souvent sur d'autre sujet sans signe annonciateur. Puis Avare, je suis sûr que vous l'avez remarqué. J'adore l'argent et j'en veux toujours plus, d'autant plus dans ma situation, vu que je suis également Dépensier. Car je ne peux pas m'empêcher d'en dépenser dans les machines à sous ou les magasins que je croise. Ouais ça casse tout de suite mon image de play-boy en fait. Mais bon, je n'ai pas le choix. D'ailleurs, vous pouvez également remarquer que je suis quelqu'un d'assez Arrogant. Car je sais qui je suis et d'où je viens. Je n'ai aucun doute sur mes capacités et sur l'effet que je fais aux gens... Bon, il est vrai que j'en rajoute pas mal aussi. Après il ne faut pas non plus trop rigoler en ma présence hein, je vous vois et je ne suis pas stupide. D'autant plus que je suis quelqu'un d'Impitoyable, au vu de mon éducation. Dès mon plus jeune âge on m'a appris à ne faire preuve d'aucunes pitié avec mes adversaires. Donc évitez de me prendre pour un con. Mais en tant qu'ermite, je suis quelqu'un d'extrêmement Solitaire, je déteste la compagnie des gens, mise à part celle des femmes, bien entendu. Donc les combats se font quand même rare, pour quelqu'un comme moi.





Magie et arme

Magie
Arme


Magie élémentaire d'Air :
Bon on arrive au dossier le plus intéressant, chez moi. Ce qui me rend aussi classe aux yeux de la gente féminine. Ouais, j'aime plaire aux filles, c'est mal ? Bon, alors laissez moi finir.  Donc j'ai la capacité d'utiliser la magie élémentaire de l'air, en gros je manipule le vent et l'air à volonté. Sachez cependant que je n'ai acquis cette capacité, que sur le tard. Pour être franc, je possédais une autre magie par le passé, mais on me l'a scellée dans mon œil droit. Le seul soucis c'est que je n'ai aucun souvenir de celle-ci et de pourquoi on me l'a scellé. Quoi qu'il en soit j'ai dû palier à ce manque en apprenant très rapidement à utiliser cette magie du vent. Possédant déjà une puissante énergie magique, innée, je n'avais qu'à maîtriser cette magie. Même avec mes facilités, je tiens à signaler que ça a été un entraînement des plus sévères. Je n'avais plus connu cela depuis mon apprentissage dans le dojo de mon père. Quoi qu'il en soit, maintenant j'ai acquis la capacité de manipuler le vent et l'air à volonté, sous toutes ses formes. Je peux modeler l'air et le vent autour de moi et en faire ce que je veux, comme des lames de vent tranchantes, des murs d'air, que je renforce pour bloquer les attaques, mais aussi comme des tourbillons en accélérant la vitesse du vent à l'extrême. Former des tornades est par contre plus dur, car la création d'un phénomène naturelle comme celui-ci demande de bonnes connaissances. Après, j'ai certes beaucoup d'énergie magique, mais je m'épuise rapidement quand j'utilise de puissantes techniques. Quand j'ai utilisé toute mon énergie, mon endurance physique en prend un coup et je ne peux plus bouger, comme paralysé par la fatigue.


<~~ oOo ~~>

On passe maintenant à l'objet auquel je tiens le plus dans toute cette vie. Mon arme favorite, c'est à dire le katana. Car oui, je me trimballe constamment avec un long katana en main. Car il est trop long pour être attaché à ma ceinture ou dans mon dos, donc je ne peux que le porter à bout de bras. A côté de ça, c'est ma fierté, car il m'a sauvé la vie un nombre incalculable de fois, quand ma magie ne suffisait pas. Et puis je l'ai depuis que je suis en âge de tenir un katana. Bien qu'avant je ne me trimballais qu'avec des sabres de bois quand j'apprenais l'art du sabre.

En tout cas, vous ne trouvez pas qu'il est magnifique ? Cette longue ligne parfaite, cette courbe sans défaut. De couleur noire et grise, ce sabre me correspondait parfaitement, car je n'aimais pas les trucs trop voyants. Et puis le fourreau dans un ton gris foncé où on peut voir de fins glyphes sous forme de dragon, en dorure. Je tiens aussi à préciser que la taille de la lame de mon katana n'est pas dans les normes car il dépasse les 60cm basiques, car il atteint 90cm de longueur. Cette arme demande donc plus de force physique et plus de compétences qu'un sabre normal, pour être maîtrisé à la perfection.





Description mentale



<~~ oOo ~~>

Bon, le passage le plus chiant. C'est encore pire que d'être chez un psy, car là, je fais vraiment une introspection de moi-même. C'est très grisant, mais d'un autre côté, je peux comprendre pourquoi c'est important que je le fasse. Car ça me permettrait de mieux me connaître. Enfin tout est relatif quand même. Rien que les qualités et les défauts que j'ai détaillés plus haut, j'ai la sensation que ce n'est pas vraiment moi, que ce n'est que quelque chose d'implanté au plus profond de mon être. Oui, dit comme ça, je vais passer pour un fou. Enfin... On me prend déjà pour un fou, un peu plus ou un peu moins, ils ne verront pas la différence toute façon.

Par contre, il serait temps que je passe aux choses sérieuses, vous ne croyez pas ? Car là, je n'ai pas vraiment détaillé mon caractère, il faudrait donc que je le fasse maintenant. Je vais commencer en parlant à nouveau de mes qualités et de mes défauts, sauf que cette fois-ci, je vais les détailler d'avantage. Pourquoi suis-je quelqu'un d'honorable, me demandez-vous ? C'est simple. Mon père est le maître d'un dojo de kenjutsu, l'art par excellence sur le maniement du sabre. Donc dès mon plus jeune âge, on m'a inculqué des valeurs et un code de conduite très stricts. Pour commencer, je ne dois jamais faire preuve d'irrespect envers une autre personne, bien que cela soit difficile, c'est la chose la plus importante au monde. Car si tu es respectueux envers ton prochain, il te rendra la pareille sans aucun doute. Mais aussi, il y a ce qu'on appelle la dignité. Car si je me montre digne en toutes circonstances, j'obtiendrai le respect des gens. Et ce n'est pas seulement dans la vie de tous les jours. Car cela s'applique aussi lors d'un combat, notamment au sabre, puisque c'est ce qu'on m'enseigne. Déjà, on ne me verra jamais attaquer un adversaire dans le dos, je ne peux pas accepter cela, encore moins quelqu'un au sol. Je dois faire face à mon adversaire et ne jamais détourner les yeux de celui-ci. même s'il est sur le point de me tuer, je ne dois pas détourner le regard. Voilà ce qu'on m'a inculqué. Mais pour que cela marche, je dois posséder quelque chose d'indispensable. Vous aimeriez savoir, hein ? Je m'en doutais. C'est tout simple en fait, car c'est le sang-froid, je dois rester calme en toutes circonstances et donc ne jamais m'énerver. C'est ce que je fais depuis tout petit. J'ai donc acquis la capacité à rester détaché, même devant une mort imminente ou le massacre d'innocents. J’exagère peut-être un peu avec mes exemples, mais c'est comme ça. De toute manière, je suis quelqu'un de très talentueux. Mon père ne cessait de me le répéter quand j'étais plus jeune et je le voyais bien, car j'avais plus de facilités que mes camarades. Du coup, c'était bien assez flagrant pour que je le réalise moi aussi. Donc, avec le talent qui est le mien, il est naturel que je puisse me montrer aussi indifférent en tout temps. Je n'ai même pas l'impression de jouer un rôle.



<~~ oOo ~~>


Maintenant que ça c'est fait, si on passait à la suite ? Je vais maintenant vous détailler mes défauts, avec tout autant de précision. On va commencer par celui qui est le plus flagrant chez moi, qui est d'être distrait pour un rien. Après vous allez croire que j'ai un problème de concentration et vous n'aurez pas totalement tort. Car ça dépend beaucoup de la situation dans laquelle je suis et si ça peut mal finir pour moi si je me distrais. Par exemple, dès qu'il s'agit d'un combat ou d'un défi qui pourrait mettre ma vie en danger, j'ai une détermination et une concentration sans faille, quasiment impossible à briser. Mais en dehors de ce genre de situation, vous verrez, il m'arrive fréquemment de sauter du coq à l'âne sans aucune raison. Par exemple, je suis sur un sujet puis d'un coup, quelque chose attire mon regard et ça y est, j'ai oublié ce que je disais ou ce que je faisais. Le pire, c'est que cela peut arriver dix fois en moins de quinze minutes, ce qui est d'autant plus incroyable quand on sait que je ne suis pas quelqu'un de bavard non plus... Bon ok. Je suis un grand bavard, je le reconnais. Surtout que je ne peux pas m'empêcher de dire de la merde quand je suis dans une période de stress intense. Mais ce n'est pas le pire chez moi, car on peut encore gérer ce côté de ma personnalité. À mon sens, c'est mon avarice, le plus dur à gérer, ce besoin perpétuel de gagner toujours plus d'argent, de m'en procurer toujours plus également. Car je n'ai aucun scrupule à en voler quand ça passe sous mes yeux. On aurait pu penser que j'étais cleptomane, mais non, car cela ne concerne que l'argent. À partir de quand cela m'est venu ? Je pense que j'ai toujours été comme ça, vu que je suis un roturier, donc je n'ai jamais eu beaucoup d'argent. Mais ça n'a fait qu'empirer avec le temps. Car, après avoir été banni de ma famille et laissé pour mort, je me suis retrouvé avec plus un sous en poche et j'ai dû voler pour survivre. Mon obsession doit venir surtout de là à mon avis. Et pourtant... Toutes les merdes qui me sont tombées dessus n'ont pas suffit à me changer, je suis resté le même foutu arrogant et prétentieux de ma jeunesse. Celui qui prenait les gens de haut, car il était plus talentueux et plus cultivé qu'eux. Il est vrai que j'en rajoute par moment, mais je crois sincèrement être au-dessus de la majorité des gens.

Du coup, on va conclure sur quelque chose qui me tient à cœur. Vous vous souvenez ce que j'ai dit un peu plus tôt ? Comme quoi j'avais l'impression de vivre une vie qui n'était pas la mienne, de ne pas être moi-même. Je ne disais pas cela en l'air ou pour faire mon intéressant, monsieur. J'ai réellement ce pressentiment qu'il me manque quelque chose. Enfin... Je sais très bien qu'on m'a scellé une magie très puissante dans mon œil, car j'avais fait quelque chose de mal avec. Mais j'ai la sensation qu'on m'a aussi scellé autre chose, au point de ne plus être moi-même. Après ce n'est pas le sujet principal, mais si cela joue sur mon caractère actuel. Du coup, j'ai le pressentiment que sans le sceau, je ne me comporterais pas comme ça. D'ailleurs, quand on y pense, la personne qui m'a apposé le sceau, m'avait raconté quelque chose dans le même style, comme quoi cette magie, dite perdue, m'avait changé, au point qu'elle avait dû sceller une partie de moi en même temps. J'étais devenu trop violent et trop dangereux. Selon ses dires et malheureusement, je ne peux pas en savoir plus car elle est morte.




Description physique




<~~ oOo ~~>


Passons maintenant au physique les enfants. Ouais, vous êtes des adultes, je sais, mais je m'en fous complètement. C'était pour l'effet. Puis, pourquoi je devrais me décrire physiquement ? Je veux dire, je suis devant vous, en chair et en os. Vous me voyez, donc j'ai du mal à comprendre pourquoi vous avez besoin d'une description en plus. J'ai compris, je n'insiste pas et je m'en charge aussitôt.

Comme vous avez dû le remarquer, je suis quelqu'un de plutôt grand. Non en faite je suis très grand. J'ai un physique idéal pour plaire aux femmes. Un bon mètre quatre vingt-cinq suffit pour être vu comme un top model masculin. Même mon poids semble idéal, car je n'ai pas un pet de gras et des muscles bien dessinés sur l'ensemble de mon corps. Oui, quand on a grandi dans un dojo à s’entraîner sans arrêt. Musculation, endurance et techniques de combat, forcément ça muscle. Puis combattre réellement et tuer des gens cela endurcit le corps, peu importe comment on le voit, c'est ainsi. Avec mes quatre-vingt kilos, on pourrait donc dire que je suis une vraie gravure de mode. Mais comme toute personne malheureusement j'ai aussi des défauts, dû à de petites erreurs de jeunesse. Quand on regarde mon dos et mes bras, mais aussi mon torse, on remarquera de jolies cicatrices. Principalement à cause d'armes blanches et des armes à feu. Quand on a combattu autant que moi, ce n'est pas étonnant aussi et cela renforce le sentiment de puissance qui s'échappe de moi. Mais ce que je regrette le plus dans tout cela, c'est le grand tatouage d'un dragon, en noir et blanc, dans mon dos. Après une nuit agitée, où j'avais trop bu, j'ai eu le malheur de perdre un pari. Heureusement pour moi, comme tout les Phenix, j'ai bien entendu une belle gueule, toute fine et élancée. Je pourrais rajouter que je n'ai aucun défaut, d'une pâleur à faire frémit un mort. Ce n'est pas le plus impressionnant, car mon regard est d'autant plus incroyable. Avoir des yeux vairons, ce n'est pas donné à tout le monde, de part leur rareté. J'en suis particulièrement fier, d'autant plus que ce n'est pas naturel chez moi, donc j'y tiens d'autant plus. J'aurais dû avoir les yeux bleus, mais une de mes pupilles à virée au rouge, pour y accueillir un mystérieux sceau, que l'on m'a apposée. C'est de là que viens le kanji au centre de mon œil. Quoi qu'il en soit, toute cette beauté est élégamment entourée par ma jolie chevelure d'un bleu foncé, comme les profondeurs de l'océan. J'aime beaucoup conserver une longueur suffisante pour encadrer mon visage. Même si j'ai raccourci dans mon cou pour que cela ne soit long que devant mon visage. Oui cela me donne un style unique qu'aucun ne possède sur mon monde, mais c'est un bon point, cela me rend d'autant plus unique.

Après, on ne va pas s'arrêter seulement à la beauté de mon visage, cela serait être narcissique, ce qui est faux. Je sais juste qui je suis et ce que je vaux. Cela serait de la fausse modestie de dire que je ne suis pas beau. Puis je ne suis pas le seul à le dire, donc je n'ai aucune raison de réfuter ce que les gens disent. Mais passons à la suite, car mon visage n'est pas la seule chose de parfaite chez moi. En dehors de mon physique, que j'ai déjà décris plus haut, mon style vestimentaire en impose sans aucun doute. Quand on me voit on pourrait d'ailleurs me comparer à un punk, vu que j'ai les cheveux un peu en pétard sur le haut de mon crâne. Puis je porte souvent des chaînes à ma ceinture, mais aussi de longs manteaux de cuir que j'ai obtenu sur des mondes technologiquement plus avancés que sur mon monde natal. Le fait que je m'habille surtout en noir exagère d'autant plus ce côté punk que je donne. Avec le long katana que je porte à la main à chaque fois, j'ai réellement la classe.




Racontez-nous votre histoire

Il est temps maintenant d'aborder la partie la plus complexe, je crois. Mon histoire hein... Raconter ma vie, n'a jamais été ma tasse de thé, mais je vais faire un effort. Oui... Je vais tout vous détailler. Mais je tiens cependant à vous prévenir maintenant, certaine partie de ma vie reste flou. Il y a par exemple une partie de ma vie qui a disparu de mes souvenirs et que j'aimerais un jour pouvoir me souvenir. Mais j'ai la sensation que ce souvenir à été scellé dans mon œil avec le reste.... Quoi qu'il en soit, sortez les mouchoirs, car voici mon histoire.



<~~ oOo ~~>


<~~ oO Chapitre I : Mes premières années Oo ~~>

Alors... Je suis né il y a maintenant trente longues années, sur Ultarime, un monde moyenâgeux. C'est sur l'île d'Arcadia, dans un petit village, habité par des roturiers tout au plus, que j'ai vu le jour. De basse naissance, j'ai malgré tout eu la chance d'avoir une famille aimante avec des revenus suffisamment élevés pour pouvoir vivre un minimum convenablement. Mon père était le maître d'un Dojo de kenjutsu, un art ancestral, venant de Varnezame. On m'a raconté qu'on serait d'ailleurs originaire de ce monde, mais qu'en tant que Phénix on aurait fuit, il y a de ça des siècles, pour venir se cacher ici, se faisant passer pour de simples humains. Mais pour notre malheur, le kenjutsu était très prisé dans cette partie du monde, donc notre famille obtint une très bonne réputation au sein du village mais aussi du royaume et ce malgré nos ascendances Phénix, que l'on tentait de garder secret.

Grâce à la réputation de mon père, nous avions de nombreux disciples, nous permettant de vivre notre vie sans avoir à nous inquiéter de l'argent. C'était comme une tradition familiale, car, selon les dires de mon paternel, ce Dojo était dans notre famille depuis de nombreuses générations et on était garant de son héritage. C'est dans cette optique que dès mes premières années, on commença à m'enseigner l'art du sabre. Alors que j'étais tout juste en âge de marcher et de comprendre, mon père m'initia à son art. Car ils m'avaient eu sur le tard, leurs âges faisaient qu'ils pouvaient partir à tout moment. Sauf qu'il fallait un héritier pour diriger le dojo quand ils seraient parti. Ouais... c'était quelque chose de difficilement compréhensible pour un gosse de mon âge. Mais je ne pouvais qu'obéir, étant donné que c'était le chef de la famille. Et puis il m'impressionnait. Malgré son âge avancé, mon père transpirait la puissance et la discipline, qu'il avait obtenues après de nombreuses années d’entraînement. On pourrait même dire que je l'admirais, malgré la rudesse de ses entraînements. Je ne pouvais m'empêcher de le voir comme un surhomme. Je pouvais cracher du sang ou bouffer de la poussière lors de mes exercices, je n'arrivais pas à lui en vouloir ou à le détester. Bien au contraire, je lui en étais reconnaissant, dans un sens, car il me rendait fort.

Dans un monde comme le nôtre, c'était la loi du plus fort et si tu voulais survivre il fallait le devenir. Il semblait aussi que ce n'était pas la seule raison pour laquelle mon père souhaitait me renforcer à ce point. Je sentais au plus profond de moi, qu'il y avait quelque chose qui m'appelait. A mesure que je grandissais cette forme de vie, si on peut dire, ne cessait de m'attirer à elle, toujours plus fort. J'ignorais ce que c'était, mais j'avais la sensation que c'était à cause de ça que mon père m’entraînait à ce point là.

Dans un sens, j'appréciais réellement d'avoir autant d'attention de la part de mon père, car dès mes premières années je le voyais comme un monument, énorme et dur comme le roc. Pour la douceur et la tendresse, c'était ma mère qui s'y collait et on peut dire qu'elle était forte pour me réconforter quand je revenais du dojo, le nez en sang. Elle passait des heures à me recoudre le nez, alors que je m’égosillais à encenser les prouesses de mon père dans le maniement du sabre. C'est cette vie que je voulais et je n'en voulais pas d'autre, jamais je n'aurais pensé que ces jours heureux n'allaient pas durer. Encore moins que cela viendrait de moi... Plus précisément de cette chose qui m'habitait depuis ma naissance et qui avait progressivement prit le contrôle de moi. A partir de ce moment là, c'était comme si je vivais ma vie en rêve, comme si j'étais spectateur de ma propre histoire.



<~~ oOo ~~>


<~~ oO Chapitre II : La descente en Enfer Oo ~~>

J'étais âgé seulement d'une dizaine d'années environ, quand tout commença à déraper. Mes parents remarquèrent des changements dans mon comportement, à mesure qu'une magie mystérieuse prenait le contrôle de ma personnalité. Je devenais régulièrement violent envers les autres disciples, mon arrogance poussé à l’extrême. C'était comme si je m'en prenais à eux par suffisance, car je les surpassais en tout point. Mon talent ne faisait pas tout, cette entité inconnue en moi ne cessait de me pousser à mal me comporter avec les gens. Je devenais de plus en plus odieux avec ma mère et je commençais également à me rebeller contre mon père, refusant ses entraînements, le défiant littéralement. Mais tout cela ne semblait être qu'un long mauvais rêve, car il semblait que je ne contrôlais plus ma vie. Encore aujourd'hui quand j'y réfléchis, quand j'essaie de m'en rappeler, tout semble flou et rien ne semble réel.

Il s'avérait que ce n'était pas une entité qui prenait contrôle de moi, mais une magie mystérieuse dont on héritait dans la famille depuis les temps anciens. C'était une magie qu'on disait perdue depuis longtemps. Selon les mots de mon père, nous étions les gardiens de ce savoir depuis des centaines d'années. Notre entraînement avait pour but de renforcer notre corps et notre mental, pour pouvoir résister aux attraits du pouvoir, qui sommeillaient en nous. Mais chez moi, ma personnalité et mon talent naturel pour maîtriser mon énergie faisaient écho à cette magie. C'est pour ça qu'il fut aisé de me contrôler. J'en perdais peu à peu la tête, mes accès de violences se faisaient d'ailleurs de plus en plus forts à mesure que les jours s'écoulaient. Jusqu'au jour où avec cette magie perdue, je massacrai sans sommation la totalité des élèves du dojo. C'est le soir même que mon père me retrouva debout au milieu d'une flaque de sang, alors que de nombreux corps jonchaient le sol au milieu de la cour.

Pour ma défense, je tiens à signaler que je n'étais plus moi même. Le visage maculé de sang, mon regard était comme vide, habité par un pouvoir obscur. Mais surtout ce fut à ce moment là que je connu ma première mort, car aussitôt après m'avoir vu dans cet état, mon père dû assister à une combustion spontanée, mon corps réduit à l'état de cendre. Voilà comment mourraient les Phénix, mais une heure après j'étais déjà en train de renaître. Retrouvant mon corps d'avant ma mort, j'étais hébété de me retrouver au milieu de tous ces cadavres, mon père, agenouillé à côté de moi. Pour être franc cependant, je n'ai aucun souvenir du massacre. Mon père me l'a raconté après m'avoir ramené à la vie, selon ses dires en tout cas. mais je me souviens parfaitement des sentiments qui m'étreignaient. Cette honte et cette haine viscérale envers moi même pour avoir fait ça... Encore maintenant quand je vous parle, j'ai le cœur qui se serre à l'idée que j'aurais pu massacrer des dizaines de gens, qui plus est des enfants.

A ce moment-là, j'avais déjà mon œil rouge, avec le kanji incrusté dedans. Selon les dires de mon père, à l'époque, c'était un sceau qu'il m'avait apposé en sacrifiant la totalité de son énergie magique. Lui coûtant sa dernière résurrection. Rien que ça, c'était une raison de plus pour me haïr, pour détester la vie en elle-même. Car à partir de ce moment-là, je me sentis vraiment étranger sur terre. Je ne méritais pas de vivre ma vie, alors que j'avais massacré autant de gens. J'aurai dû rester mort, je n'aurai jamais dû revenir à la vie. Rien que cela me mettait dans un état de profonde déprime. Mais ce n'était pas tout, après mes actes, il en informa la famille royale d'Arcadia, me jugeant coupable du meurtre de tous ces enfants. C'était d'ailleurs logique, s'il ne voulait pas que tout le reste de la famille soit exécuté, il ne pouvait que me dénoncer. C'est pour cela que je ne lui en voulais pas, surtout qu'il n'avait pas l'intention de me livrer à eux, il me laissa suffisamment de temps pour m'enfuir et quitter le royaume. Il prit également le temps de m'expliquer de me parler de la région, de me nommer des lieux où je pourrais m'arrêter. Surtout il m'expliqua comment survivre dans un monde hostile comme le notre. Définitivement, je ne pouvais pas lui en vouloir...



<~~ oOo ~~>


<~~ oO Chapitre III : Infamie Oo ~~>

Je ne vous mentirai pas, c'était vraiment dur pour moi. Je n'avais pas plus de douze ans et je devais déjà affronter la terreur de la solitude mais aussi la certitude que la famille royale enverrait des chasseurs de prime pour me tuer. J'étais faible, n'ayant que des compétences martiales pour me défendre, sans magie. Alors que mes ennemis, eux, auront sûrement de puissantes capacités magiques. Mais avant de penser à ça, je devais trouver un moyen de survivre au milieu d'un monde sauvage et inhospitalier. Pour un gosse, aussi talentueux soit-il, ça restait un vrai enfer. Heureusement pour moi, mon père m'avait laissé une petite fortune pour que je ne manque de rien, du moins les premières années. C'est à cette époque-là que je pris conscience de la valeur de l'argent et surtout à quel point j'en avais besoin.

Heureusement pour moi, mon père envoya les premiers chasseurs à l'opposé de ma direction. Ce qui me laissait le temps de disparaître totalement. De plus, mon paternel leur avait donné un faux signalement, donc il ne savait pas à quoi je ressemblais, il me fut donc facile de me fondre dans la masse. Puis j'étais doué, donc il me fut assez aisé de rejoindre le prochain village pour m'y cacher. Au début, ne pouvant me montrer, je vivais dans la rue en volant la nourriture dans les auberges. Petit et entraîné par mon père, je m'en sortais plutôt bien dans ce domaine. Me fondant aisément dans les ombres, pour ne pas me faire voir.

Cela dura comme ça pendant bien deux longues années, traversant de nombreux villages et découvrant de magnifiques paysages également. Mais je me sentais de plus en plus seul, ma famille me manquant, mes amis aussi, sauf que je ne pouvais rien y faire. Imaginez si dès votre plus jeune âge on vous arrachait à vos parents pour vous lâcher en plein milieu d'un monde sauvage où la loi du plus fort règne. Je suis sûr que vous n'auriez jamais pu survivre plus d'un mois complet. A plusieurs reprises j'ai cru y laisser la vie, mais quelque chose au plus profond de moi ne souhaitait pas me voir mourir une seconde fois. Malgré mon désir de ne plus vivre, j'étais comme accroché à cette vie que je haïssais du plus profond de mon cœur. C'était vraiment terrible de souffrir sans pouvoir mourir. Dans ces moments-là tu ne souhaites qu'une chose c'est mettre fin à tes jours. Seulement j'avais beaucoup trop de fierté pour me suicider, valeur que mon père m'avait enseignée. Donc les enseignements de mon paternel me forçaient à vivre ma vie comme un nomade, sans attache.

Mais je devais aussi me fondre au sein de la population à certain moment, car je ne pouvais plus voler de la nourriture et j'avais grand besoin de retrouver un train de vie correct. Cette vie n'était pas faite pour moi. Avec les années qui s'écoulaient, j'avais grandi, mon physique avait évolué et surtout je ne ressemblais plus au gamin qui fuyait pour sa vie. Cette période m'avait renforcé et malgré le fait que j'étais toujours mineur, on pouvait voir que mon visage était plus dur, plus tendu, les traits tirés. Je ne ressemblais clairement plus à un adolescent d'une quinzaine d'années. En tout cas je retrouvais pieds peu à peu au point que j'avais même retrouvé le sourire.



<~~ oOo ~~>


<~~ oO Chapitre IV : Renaissance  Oo ~~>

Après plusieurs années de fuite, j'arrivais à m'enfuir d'Arcadia pour rejoindre l'île de Xiaoshi, me permettant de me détendre déjà un peu plus. Il y avait de moins en moins de chance qu'on me trouve. J'étais certes à côté mais je me sentais déjà un peu plus en sécurité. Puis j'étais tombé sur une aubergiste vraiment gentille qui décidait de prendre soin de moi. C'était la première fois que quelqu'un semblait s'inquiéter de mon bien être. Mais j'étais devenu un loup solitaire, comme un sabre sans fourreau, je ne laissais personne m'approcher. Cependant, cette aubergiste était différente car je ne me sentais pas en danger en sa présence. Puis elle m'offrit le gîte et le couvert sans que j'ai à payer. En échange je devais juste travailler pour elle dans son auberge.

Trouvant pour la première fois depuis ma fuite, un chez moi, je me sentais de plus en plus en sécurité. Bien entendu ce n'était qu'une illusion et j'en avais pleinement conscience. Car mes années d'errance m'avait apprit à toujours rester sur mes gardes, à conserver une lame sur moi en toute circonstance. Mais je pouvais profiter d'avoir un lieu où dormir pour reprendre mon entraînement. Ce n'était qu'une question de temps avant que les chasseurs de prime me retrouvent. Donc il était temps pour moi d'apprendre à utiliser la magie. Heureusement pour moi, mon père m'avait donné un grimoire lors de ma fuite, pour que, quand j'en aurai besoin je puisse apprendre la magie. Car c'était indispensable pour pouvoir se défendre. De toute manière je savais déjà quelle magie j'allais apprendre, car j'avais déjà lu la totalité du livre. Quand on passait ses nuits en pleine forêt, c'était un moyen comme un autre de s'occuper l'esprit, encore plus dans mon cas.

La magie élémentaire de l'air, voilà ce que je voulais apprendre. Avec mon art du kenjutsu, je savais que je pourrai fusionner les deux arts ensemble pour en faire un style de combat unique, bien à moi. J'étais déjà naturellement doué pour manipuler et contrôler mon énergie magique, donc il ne me fallut pas longtemps pour comprendre comment utiliser la magie élémentaire. Après tout j'étais habitué à m'entraîner dur, donc ce n'était pas quelque chose qui allait me prendre longtemps à maîtriser.

Pour preuve, au bout d'une dizaine de mois, j'étais parvenu à contrôler totalement cette magie. Mais je ne m'arrêtais pas là, car c'était insuffisant selon moi. Vu que j'étais devenu un mage, il était temps pour moi d'invoquer mon familier. J'avais lu dans le grimoire, que c'était quelque chose d'incontournable pour un mage. Du coup j'en profitai d'être toujours à l'auberge pour m'en occuper. Le rituel n'était pas très compliqué, donc je n’eus aucun mal à l'invoquer. Enfin... si, j'exagère en disant cela. Car, après tout ce que j'avais vécu, j'avais du mal à me rappeler d'un souvenir heureux. Mais au final j'avais pu en trouver un au fin fond de ma mémoire. Le premier souvenir de mes parents, aimants et aux petits soins avec moi. Ce n'était pas bien compliqué au final. En y repensant c'était mes parents qui m'avaient le plus apporté dans ma vie et j'avais trahi leurs espérances... Quoi qu'il en soit, à partir de ce moment-là, je ne fus plus jamais seul, car un frelon de la taille de ma main, venait de devenir mon nouveau compagnon. Une femelle que j'appelai Moucheronne, car pou moi, elle me faisait penser à une grosse mouche...



<~~ oOo ~~>


<~~ oO Chapitre V : Un voyageur pas comme les autres Oo ~~>

A cette époque-là je pensais m'être enfin trouvé un pied à terre, un endroit où je savais qu'on m'attendait. Mais il semblerait que je n'étais pas fait pour me poser sur le long terme. Car arrivé à ma majorité, un événement eut lieu, me forçant à prendre de nouveau la fuite. Sauf que cette fois-ci, c'était réellement la goutte de trop et cela me forcera à ne plus jamais me lier à quelqu'un. Enfin... Revenons d'abord à ce fameux événement. Contrairement à ce que vous pensez, je n'ai pas été retrouvé par la famille royale. En fait un accident aura lieu dans l'auberge, révélant à leurs yeux, ma nature de Phénix. L'aubergiste était bien sûr au courant, mais étant entouré de personnes en tout genre, je ne pouvais pas rester. Il suffisait qu'il y ait des chasseurs de prime qui traînent dans le coin pour qu'ils en informent d'autres. Et puis cela pouvait faire l'effet boule de neige. Faire le rapprochement entre le massacre quand j'étais petit et le jeune homme de quasiment vingt ans de la race des Phénix que j'étais devenu.

Heureusement, dans mon malheur, je fus assez réactif pour ne pas me laisser prendre. Je disparus donc assez facilement. Mais cette fois-ci, j'avais pour objectif de quitter totalement le monde d'Ultarime. J'espérais qu'ainsi on arrêterait de me poursuivre. J'étais encore bien naif, cependant, pour espérer ça. Car pendant mes années de sédentarisme, à l'auberge, je m'étais découvert une addiction assez gênante pour les jeux d'argent. C'est d'ailleurs à cette époque que je pris conscience de ma dépendance à l'argent. J'étais malgré tout chanceux d'avoir la Moucheronne avec moi, car elle faisait un peu office de voix raisonnable dans ma tête. Pour une bestiole volante elle avait d'avantage les pieds sur terre que moi, si vous saisissez le comique de la situation. Donc grâce à elle, j'étais plus ou moins capable de ne pas m'arrêter dans chaque auberge pour jouer mon argent. Surtout que je n'en avais pas beaucoup et je devais économiser ce qu'il me restait.

C'est comme ça que j'ai commencé à voyager à travers les trois autres mondes, vagabondant tout en me fondant dans la masse grouillante de chaque peuple, durant quinze longues années. C'était le seul moyen pour moi de semer mes poursuivants, dans un premier temps, vu que j'avais une cible constante sur le front, en tant que Bariath, puis je n'arrivais pas à rester en place plus de quelques jours, j'étais sans cesse en mouvement. C'était d'ailleurs déplorable qu'on me mette dans le même panier que ces criminels sans foi ni loi, mais je n'y pouvais rien. Encore plus avec l'arrivée de cette organisation mystérieuse, appelé Crépuscule. Des criminels en tout genre qui se seraient réunis pour affronter la Congrégation. Après je ne connaissais pas les détails, donc je me trompais sûrement. Quoi qu'il en soit, je n'avais clairement pas envie d'être prit entre deux feux.

Mais vu qu'on m'avait listé parmi les Bariath, cela ne serait qu'une question de temps pour qu'un émissaire de cette organisation criminelle vienne à moi pour me recruter ou pour me proposer un de leurs obscurs contrats. Puis je n 'étais même pas sûr que je pourrai refuser leurs offres, car j'avais grand besoin d'argent. Je commençais sérieusement à être en difficulté pour vivre. C'était vraiment une bataille de tous les jours pour savoir si je pourrai me nourrir. Depuis que je régulais mes arrêts dans les établissements de jeu, je commençai à taper dans mes réserves et je ne pouvais pas continuer ainsi. Plus les jours passaient et plus je sentais que je devais me poser définitivement quelque part. En faite, j'en avais marre de me cacher et rejoindre les Crépusculaires pouvait être la solution. Mais j'étais également un Phénix, si cela se savait ils pourraient se retourner contre moi aussi.

Donc pour résumer ma situation actuelle en quelques mots, j'ignore totalement ce que je ferai à partir de maintenant...





Informations Supplémentaires

Votre surnom
Light et Kalriiel :o

Votre âge
27 ans et des poussières

Qui est sur ton avatar ?
Rokudo Mukuro - Kateikyoushi Hitman REBORN!

La catégorie de ta magie
Magie élémentaire

Nom de ta magie
Kal'ri Riavisrath > Magie Élémentaire de l'Air

Accès à la zone H/Y/Y
Oui :o

Code de validation
Un kalérien voyage au pays du chocolat




Dernière édition par Kal'ri Riavisrath le Sam 3 Déc - 20:36, édité 47 fois
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2624
Kinahs :
702602
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Dim 27 Nov - 3:06
Coucou et encore une fois bienvenue o/
Bon courage pour ta présentation /o/
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Dim 27 Nov - 3:09
Merci !
J'espère vous impressionner avec ma fiche :p
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2624
Kinahs :
702602
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Dim 27 Nov - 4:13
Une correction des fautes et nous en reparlerons :cache: :jesuisdehors:
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Dim 27 Nov - 4:15
Roooooh j'ai à peine commencé ma fiche et tu brise mes rêves TT Tu es cruelle !
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2624
Kinahs :
702602
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Dim 27 Nov - 5:17
Maieuh, je rigole :'( c'est un conseil, c'est tout :love:
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Dim 27 Nov - 5:19
Ouais ouais sadique ! :p
Non mais tu m'as motivé à corriger mes fautes après chaque partie terminé, donc ça va :D Généralement, je corrige une fois ma fiche totalement finie, pas cette fois xD
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Dim 27 Nov - 8:54
C'est mieux de corriger après chaque partie, surtout si tu vises une longue fiche xD c'est moins chiant que de tout corriger à la fin seulement.
Et puis en fait non, corrige AUSSI à la fin, tu auras plus de chances de nous impressionner <3

Bienvenue
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Dim 27 Nov - 9:14
ROKUDOOOOOOOOOOOOO
Dites vous en avez pas marre de prendre des persos qui suintent tellement la classe :'( ? Bref ! Bon courage et pour toutes demandes, hésites pas ~ Bienvenue ~
✜ Exotech ✜▼
✜ Exotech ✜
avatar
pic-profil
Messages :
470
Kinahs :
302092
Age :
22
Date de naissance :
11/08/1995
Date d'inscription :
09/11/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1601-refonte-de-compte-lahyra-cyanh-hure-hecate http://www.kalerya-entre-monde.com/t1665-hecate-infinite-perception#11180 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1678-blood-story-hecate http://www.kalerya-entre-monde.com/t1743-pour-une-mort-rapide-hecate#11665 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1668-blood-lane-hecate#11202 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1689-tueuse-en-serie-hecate

Dim 27 Nov - 11:44
Bienvenue :D


Page 1 sur 2