PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Battle Royal [ft. le Crépuscule]
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Dim 6 Nov - 23:43
Du sang coule le long de ses mains, et sa respiration est saccadée. « Hahaaaa.. Tu m'auras bien fait courir pitoyable Être humain.. ». Le corps gisant d'un homme en armure, se trouve à ses pieds, dans une petite flaque de sang. L'homme est dans un état pitoyable, les larmes aux yeux et du sang sur le visage, c'en est fini de lui. Il est tombé sur la pire vermine du Crépuscule, le Péché de l'Avarice, le mangeur d'homme Krow. L'aventurier n'a pas eu de chance, car ce jour-là, la Goule, sur un coup de tête décida de partir à la chasse à l'homme pour remplir sa réserve de viande.

Le monstre se baissa pour achever le pauvre homme, un grand sourire sur le visage. « Hahahaaaa.. Petite vermine.. Dis adieu à ce monde.. Et dis bonjour à la Mort de ma part ! », la gueule grande ouverte, il allait lui arracher un morceau de son cou pour l'achever. « Chef ! Chef ! », un soldat l'interrompit dans son élan. La Goule attrapa le soldat par le cou, et rapprochait son terrifiant visage. « Quoi ?! Ne vois-tu pas que je suis occupé ?! », sa main se resserrait lentement autour du cou de la jeune recrue. « … J-j'ai un.. Message.. De.. De la part de.. De la Luxure !.. », le soldat commençait à perdre conscience petit à petit, mais la main de Krow se desserra, le laissant tomber à terre. Terrifié et à bout de souffle, il se releva immédiatement. « J'ai.. Un message de la part de la Luxure !.. » s'écria-t-il en évitant le contact des yeux de l'Avarice. « Un message de la part de la Luxure dis-tu ?.. Hahaaaa.. Que me veut cette gamine bonne à rien ?.. », demanda Krow, tout en jetant un coup d’œil à sa proie. « Elle m'a dit de vous dire de ne pas oublier la fête de bienvenue du nouveau-venu !.. », le soldat baissa la tête et regarda le sol, montrant sa loyauté et son respect envers son supérieur. Sans dire un mot, Krow s'empara de l'épée du jeune novice puis planta la lame dans le cœur de sa victime gisant au sol, transperçant aisément son armure. « .. Bien.. Emmenez-le dans ma réserve personnelle.. Que mes bouchers aient du travail à faire.. Hahaaa.. », dit-il tout en s'en allant, se dirigeant vers le QG du Crépuscule.

Le Ciel était devenu orangé, le Soleil se couchant peu à peu. Krow pensait être en retard, mais quelle fût sa surprise lorsqu'il arriva dans le jardin. Aucun des Hauts gradés n'est présent. Il jeta un coup d'oeil de droite à gauche, n'apercevant que des sous-fifres et le grand buffet. « Hum.. Pathétique petit pigeon.. Tu m'as fait venir à la hâte, mais toi-même tu n'es pas encore là.. », en colère, il se dirigea vers le buffet, mais l'un des serveurs lui barra la route. « Monsieur, il vous faut attendre que tous les invités soient présent avoir de pouv.. » il n'eut pas le temps de terminer sa phrase, Krow lui asséna un puissant coup de poing qui le fit tomber à terre. « Qui es-tu.. Jeune fou pour me barrer la route ainsi ?.. », son pied écrasa le bras du jeune serveur, et Krow arriva devant le buffer. « Quitte à être arrivé le premier.. Autant me servir et prendre la meilleure nourriture.. Hahaaa.. », il attrapa une assiette vide, puis il commençait à la remplir de plusieurs amuse-gueule, lorsqu'il entendit une personne arriver. Il se retourna pour voir lequel des Péchés allait surgir de derrière l'arbuste. « Qui est-ce ?.. Hahaaa.. »
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Lun 7 Nov - 3:07
Eurydice était en retard. Cela ne lui ressemblait absolument pas. Elle détestait être en retard. En même temps, elle avait eu tant de choses à gérer aujourd'hui … Quelle idée d'avoir organisé cette fête, aussi. Entre son rapport de mission à terminer pour le Prêcheur, les plaintes qu'on lui avait confié en l'absence de ce dernier, et son entraînement qui lui prenait une bonne partie de la journée, elle n'avait pas vraiment le temps de s'occuper de l'organisation. Pourtant, c'était elle qui avait proposé l'idée. Elle avait trouvé tellement triste et dommage de ne pas avoir été accueillie lors de sa promotion au Dixième qu'elle avait envie de faire tout ce qu'elle pouvait pour rattraper ça. C'était pourquoi elle avait décidé d'organiser cette petite fête de bienvenue.

Oh, l'ange n'avait pas fait dans le grand luxe non plus. Une banderole à son nom, quelques ballons et confettis, et surtout un buffet bien garni. Comme les fêtes d'anniversaire dont elle avait toujours rêvé mais qu'elle n'avait jamais eu. Elle avait même invité tout le ''gratin'' du Crépuscule, à savoir les Péchés et les autres chefs de Commandements. Comme ça, il pourrait voir un peu à qui il aurait affaire au quotidien. Elle l'aimait bien, le nouveau, et elle avait envie qu'il se sente aussi bien qu'elle au Crépuscule.

L'ange attrapa son lapin qui dormait en boule sur son lit et se dirigea vers les jardins où auraient lieu la fête.


* Wow ! Qu'est ce que tu fais ? J'étais en train de dormir là … *

- Désolée mon lapin, mais on est en retard à la fête de bienvenue de Luci !

* Quoi ? Ah ouai le mec qui donne des carottes ? Ben tu m'en veux pas mais je préfère rester dormir ! *

D'un bond, il se dégagea de l'étreinte et retourna rapidement dans son lit bien douillet. Eurydice haussa les épaules : elle n'avait pas le temps de le supplier ce soir. Elle reprit sa route en trottinant. Il n'y a aucun nuage dans le ciel : la pluie ne viendra pas gâcher ce moment !

Arrivée sur place, elle aperçu un homme debout près du buffet. De dos, elle ne pouvait pas le reconnaître. Comme s'il avait lu dans ses pensées, il se retourna. Elle sursauta légèrement et le salua gentiment de la main. Krow était le Péché qu'elle trouvait le plus étrange. Déjà par son physique dérangeant, mais également parce qu'on disait de lui qu'il mangeait la chaire humaine. Et même si elle connaissait l'existence des goules et leurs pratiques, elle trouvait cela répugnant. Néanmoins, elle s'approcha, bien décidée à ne pas se laisser impressionner par ce simples à priori.


- Salut Krow ! Désolée pour le retard, j'avais pas mal de trucs à gérer … Mais je vois que tu as commencé, alors ça va ! Tu es tout seul ?

Disant cela, elle jeta un œil autour d'elle. Elle aperçut alors au loin un nouvel arrivant.

- Ah bah … voilà un autre invité qui arrive !



Dernière édition par Eurydice Fael le Lun 7 Nov - 23:22, édité 1 fois
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Lun 7 Nov - 13:11
Battle Royale- ou presque -

Le Crépuscule

Mercredi était comme à son habitude en train de gérer les dossiers des futurs membres du Crépuscule. En tant que Seconde du premier commandement la Foi, elle était en charge du recrutement et son travail n'était pas de tout repos. Mais elle aimait ça, chasser de nouvelles têtes. Son rat était couché bien sagement sur son bureau et l'observait gribouiller sur des feuilles. Il savait pertinemment que Mercredi se surmenait et il s'inquiétait pour sa santé. Elle avait du mal à se procurer de la drogue et sa soif de sang grandissait chaque jour. La vampire lâcha son stylo et sortie de sa manche un petit paquet renfermant de la poudre blanche.

"Vous ne devriez pas, maîtresse."

- Je sais ce qui est bon pour moi, Jocker.

Puis elle dégagea les feuilles posées devant-elle et vint disposer son pêché en une ligne fine. Elle déchira un morceau de papier, le roula puis approcha son visage. Elle inspira d'une traite toutes les particules présentes puis redressa la tête en soupirant. Au même moment, Jocker se redressa et descendit du bureau, se dirigeant vers la porte.

" Je crois que vous avez reçu quelque chose."

- Reçu quelque chose ? J'espère que ce n'est pas encore de la paperasse...


Le rat attrapa le morceau de papier dans sa gueule et gambada jusqu'à la vampire, montant le long de la chaise, jusqu'à ses genoux. Mercredi secoua nerveusement la tête puis déplia la feuille.

" Bonjour !

Vous êtes conviez à une fête de bienvenue, organisé dans les jardins. Soyez présent, il y aura un grand buffet ! "


Après tout pourquoi pas ? C'était une occasion de bien se faire voire. La jeune femme réajusta son kimono aux couleurs violettes et peigna soigneusement ses cheveux ornés d'une grande et belle fleur. Elle se retourna vers son rat tout en venant poser ses mains contre ses hanches.

- Suis-je à ton goût ?

"Très en beauté, comme d'habitude."

- Tu me flattes ! J'aime ça.

La vampire frotta son index sous ses narines, effaçant toutes traces de stupéfiant, puis attrapa Jocker afin de venir le déposer sur son épaule.

- On y va, je pense que ça doit être commencé.

Elle descendit avec dureté les escaliers, se maintenant fragilement aux rambardes. L'effet de la drogue était bien présente, heureusement que Mercredi avait l'habitude et tenait asse bien le coup. Elle arriva dans la cours et marcha en direction de la petite fête. Elle pouvait déjà apercevoir le buffet, ce qui ravi son familier, mais elle découvrit aussi deux personnes près de celui-ci. Ils la regardaient et la vampire se retourna afin de voir si ils n'attendaient pas quelqu'un d'autre. Non, personne. Elle essaya de garder son sérieux et vint à leur rencontre.

- Bonsoir. Je suis Mercredi Allen, Seconde du premier commandement la Foi. Enchantée de faire votre connaissance.

Au même instant elle croisa le regard de la jeune femme qui se tenait devant elle. Une lueur rougeâtre traversa alors les prunelles noisettes de la vampire. L'odeur du sang était très présente, ce qui réveilla doucement son instinct de chasseuse. Elle n'eue pas besoin de pencher la tête pour savoir d'ou provenait l'odeur, elle la leva en direction de l'homme qui se tenait debout près du buffet, une assiette à la main.

"C'est une goule maîtresse. L'odeur du sang doit provenir de cet individu."


Mercredi opina du chef avant de déposer son rat sur le buffet, qui ne perdit pas un instant pour aller se jeter sur un morceau de fromage. Elle attrapa un amuse gueule et vint planter délicatement ses crocs dedans, observant les deux individus. D'autres personnes allaient-elles les rejoindre ?




Dernière édition par Mercredi Allen le Mar 8 Nov - 15:28, édité 2 fois
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Lun 7 Nov - 18:48
ft.
Rhea my Bae ♥
« Le amis, c'est les galères et les emmerdes avant tout. »
La vie ne fait aucun cadeau ♥ Il y a des étincelles ♥
Le temps est un poison. A trop haute quantité il finit tout simplement par avoir raison de tout et tous. Humain, animaux, être de chairs, de bois ou de papier rien ne résistait au temps lui-même. Non c'était un Dieu, c'était bien le seul. Il ne faisait aucune distinction et finissait par faucher tout qui existait en ce bas monde. Peu importe le monde ou l'univers putride où nous vivions le temps frappait, il était omniprésent, et il sévissait de manière juste et aveugle. C'était ça que j'aimais. Même si je vous avouerais que ça me déplaisait de me rapprocher inévitablement de la grande faucheuse, et de savoir qu'un jour mon sablier finirait sans sable. C'était inévitable alors je ne le craignais pas, non, j'attendais la mort plutôt comme une vieille amie, je l'attendais pour qu'elle puisse fermer son voile noir sur mes yeux et me laisser reposer à jamais.
D'ailleurs c'était drôle parce que ma magie m'avait toujours fait penser à ça … Je peux retourner dans le passé, je peux me régénérer d'une mort certaine, mais je sais qu'aussi loin que je peux remonter, je ne pourrais jamais ô grand jamais éviter la mort. Voilà pourquoi je ne fête jamais mon anniversaire, ni les dates symboliques. Elles ne servent qu'à me rappeler que je ne fais qu'avancer vers ma dépouille.

Et voilà à quoi je pensais tranquillement allongé dans les jardins du crépuscule. Cela faisait une semaine que j'étais là et je faisais mon taff, je fumais, je buvais pour oublier l'ennui et la paresse, et ainsi allait la vie. Je reçu un simple message d'un servant. « Eurydice vous donne rendez vous dans le jardin pour une demande expresse de vos .. Camarades. » … Camarades ? Aha je ne pensais pas entendre ce mot ici, ni pour moi ni pour eux. Mais bon il fallait jouer alors j'allais jouer.

Je me dépêchais de me rendre la bas. Il ne me suffit pas plus que quelques pas pour voir une banderole blanche avec un joli et sobre « Bienvenue Luci », il y avait quelques ballons qui virevoltaient tout autour du tissus blancs et je pouvais déjà apercevoir un buffet préparé soigneusement face à moi.
Mmh … Je ne savais pas comment réagir, j'aurais voulu lui dire qu'elle avait fait tout cela pour rien, que c'était complétement taré de sa part de m'inviter comme ça ou de me traiter comme un gamin qui venait fêter ses 12 ans … J'aurais pu, après tout je me sens tellement bien dans la méchanceté que cela ne m'aurait pas dérangé une seconde. Mais non. J'avais un sourire discret, mais sincère. Un chaleur fade venait grandir au sein de mon être. Cela me touchait même s'il me fallut des mois pour être reconnaissant de ce qu'elle avait fait pour moi … Mmh. Les sentiments sont bien énigmatiques.

Je m'avançais d'un pas nonchalant vers le trio qui me faisait face. Eurydice .. Et .. Deux autres personnes. Je passais une main dans les cheveux de la belle Luxure avant de finir à caresser doucement son dos. Je m'approchais de son oreille doucement pour lui glisser un léger

« T'es adorable »


J'avançais devant elle maintenant.

« Ravi de vous rencontrer, je suis la petite recrue qui vient de rejoindre le crépuscule, merci beaucoup de me souhaiter la bienvenue. »


J'avais un grand sourire, mais c'était principalement pour faire bonne impression. J'étais convaincu que mis à part Eurydice personne n'était là pour moi, mais uniquement pour le buffet et pour l'alcool. En parlant de ça je prenais une flute de champagne dorée avant de la porter à mes lèvres. Tout le monde était sûrement arrivé à l'heure qu'il est. Enfin c'est ce que je pensais.



Dernière édition par Luci P. Omnia le Dim 4 Déc - 12:31, édité 1 fois
✽ Loup-garou - Démon ✽▼
✽ Loup-garou - Démon ✽
avatar
pic-profil
Messages :
99
Kinahs :
282002
Age :
23
Date de naissance :
23/01/1994
Date d'inscription :
17/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t108-bridvar http://www.kalerya-entre-monde.com/t368-fiche-technique-de-la-paresse http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/t371-bridvar-eadwolf http://www.kalerya-entre-monde.com/t370-bridvar-eadwolf

Mer 9 Nov - 17:16





Ce jour était à marquer d’une pierre blanche. Pourquoi ? Allez-vous me dire. C’est très simple. Aujourd’hui, je m’étais décidé à sortir. J’avais eu un rendez-vous avec un membre de mon clan pour discuter affaire, car en ce moment, ils manquaient de races plus ou moins rares pour les revendre au marché noir et la drogue ou les armes illégales ne faisaient pas tout. Il me remettait aussi la faute de ne pas lui avoir ramené Siriel cette année où je l’avais pris en charge, j’avais préféré être plus intime à la place. Du coup, il fallait de quoi rembourser cette erreur.

Une fois la discutions fini, il décida de rentrer au clan et j’avais pris la décision de l’accompagner, voulant rester quelque temps là-bas, mais une personne vint nous interrompre.

« Monsieur Bridvar, j’ai une lettre de la part de la Luxure, qui vous convie à une fête pour fêter l’arriver du nouveau venu.
-Ah ah, je ne savais pas que vous étiez du genre à souhaiter la bienvenue au Crépuscule !
-Ta gueule toi. J’ai vraiment la flemme de retourner là-bas, mais bon, on va faire un petit effort tout de même… »


J’avais salué de la main la personne de mon clan avant de partir avec le sous-fifre en direction de Crépuscule. Heureusement, la destination n’était pas super loin, mais il faut dire que je n’avais vraiment pas envie d’y aller… Il y avait intérêt à avoir de bonnes bouteilles d’alcool et un bon banc tranquille pour pouvoir poser mon cul et ne rien glander, mais fêter, l’arriver d’un nouveau membre… Quelle connerie, j’avais l’impression d’être tombé dans une section de tarlouze de la congrégation…

Je ne sais pas le temps qu’on avait mis à rentrer au Crépuscule. J’ouvris les portes du QG, traversai le hall et les couloirs avant d’arriver à la porte des jardins.
Il y avait une banderole, des ballons, un buffet… Même moi, je n’avais pas eu droit à une telle décoration pour mes cinq ans, c’était d’un pathétique sans exemple.

Il y avait déjà plusieurs personnes, je pouvais voir Avarice, une goule assez intéressante, mais avec qui je n’avais jamais spécialement parlé, je pouvais aussi apercevoir Luxure, la personne qui avait organisé tout ça. C’était un ange qui avait l’air plus de la pleurnicheuse d’un shonen qu’autre chose, il ne fallait déjà pas être très net pour créer une fête d’organisation ici.
Il y avait aussi une fille et un garçon que je ne connaissais pas, sûrement la plèbe du crépuscule.

J’avançais donc, Flash sur mon dos comme si je portais un sac à dos. Je ne faisais pas plus attention que ça à la populace si ce n’est de faire un signe de la main en avançant, avant de m’asseoir sur un des bancs, prenant quelques bouteilles avec moi et une assiette de fruits pour mon cher et tendre paresseux.

J’étais plutôt surpris de remarquer que je n’étais pas le dernier péché à arriver. Quoique… L’Orgueil avait sûrement calculé son coût, elle devait être tapie dans l’ombre, attendant que je me pointe avant de faire son entrée à la « remarquez-moi~ » avec son arachne, qui était d’ailleurs en bons termes avec Flash ce qui me surprenait un minimum, mais ne me dérangeait pas plus que ça au final.
Mais en attendant, l’heure était à la descente d’alcool.

créée par Matrona




Je parle en #380B61
Flash en #D99530
Ma seigneurie en #17B517
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 9 Nov - 18:04
battle royale
with Crépuscule & Sahel

Une fête… Depuis le début de l’après midi, Eurydice Fael, allias la Luxure – quoiqu’elle n’était pas aussi bonne que tu ne le pensais, la fois où tu l’avais testée –, cette ange de mauvais goût et de dégout s’attardait aux préparatifs d’une fête… Un bienvenue navrant pour la seule personne qui arrivait presque – je dis bien presque – à égaler ta prétention. Cette personne qui n’était là que depuis une semaine, et que tu détestais bien plus que tous les membres du dixième commandement, et même des autres commandements réunis. Ce type, aux allures de femmelette, était la honte du Crépuscule, mais malheureusement, il s’agissait aussi de la nounou du Prêcheur, essuyant sûrement son menton et sa bouche lorsqu’il mangeait salement…
Bref… Il n’était sûrement pas utile de rappeler que tu le détestais, et de parler du fait que tu n’allais pas arborer une joie immense quant à cette fête.
Pourtant… Pourtant, tu étais toi. Toi. Toi, la grande Sahel. Toi, la merveilleuse Orgueil. Toi, le premier de tous les Péchés… Tu méritais d’être la plus puissante, bien que tu ne l’avais encore jamais vérifié… Mais ne disait-on pas que l’Orgueil est l’origine des vices ? C’était ce sur quoi tu t’étais raccroché, et cela t’allait bien.
Sahel La Noire… Sahel l’Orgueilleuse. Sahel, la Terreur des Mers du Nord d’Ultarime… Sahel, la sirène noire. Sahel, le démon aquatique. Sahel, la Capitaine du « Démon-Sirène » – inutile de préciser que le navire Mulfassien avait été réquisitionné lors de ton arrestation –.
Tant de noms. Tant d’histoires… Tu étais la plus grande. Cela devait se voir. Cela se voyait…
Tu étais la plus belle chose que les cieux avaient conçue… Et c’était pourquoi, de ta chambre faite entièrement de miroirs pour t’admirer en toutes circonstances, tu épiais la petite ange avec un mélange de dégoût – elle était trop rose, trop fluette, trop fluo… elle était trop angélique – et d’engouement. Parce que bon… c’était la Luxure. Une fanatique de sexe. Toujours un plus…

Alors que tu t’armais de ta robe blanche décorée d’une toile d’araignée en or sur ta poitrine, Envy grignotait un insecte. Tu observais. Tu observais…
Tu savais déjà que la Luxure serait là. Il ne te restait plus qu’à observer les autres Péchés. Un… L’Avarice. Deux… Trois… Quatre…
Cela continuait, et tu observais toujours. Tandis que la lettre de la Luxure était chiffonnée et dans la poubelle, Envy te fit remarquer que tu avais beau « détester » cette fête, tu avais aussi hâte de t’y montrer. C’était une fête après tout… Et bien que la banderole était pour Luci – ce petit cancrelat –, tu allais sûrement t’amuser…
Haha… quelle blague. Tu allais prétendre t’amuser. Tu allais gêner Luci. Et là, tu allais t’amuser.
Ce n’était pas tant la fête qui serait amusante, mais les petits actes de guerre sourde.

Alors que tu remarquais l’arrivée de Bridvar, allias la Paresse, et de son familier, Envy s’enfuit avant toi. En mode endormie, en peluche rose, Envy traversait les couloirs. Une araignée rose et pelucheuse… C’était mignon… Une araignée rose, pelucheuse, vivante et mesurant environ trente centimètres de haut, c’était angoissant, pour ces simplets n’appréciant pas les arachnéens…
Lorsque tu remarquas qu’Envy allait droit sur Bridvar, un rictus s’afficha sur tes lèvres. Bridvar, il n’était pas chiant, lui. Il était simple. Il avait du sang de démon, et tu devais avouer que lui, au moins, ne te courrait pas sur les nerfs.
Quant à l’Avarice… Cette goule avait des goûts spectaculaires, et tu devais avouer que tu l’aimais bien… pour l’instant.

Te dirigeant vers les jardins, alors que tout le monde – que tout le dixième commandement – était passé, ou serait absent durant toute la fête, tu allais arriver en diva. C’était tout toi. Et tout le monde le savait…
Tout le monde savait que l’Orgueil voulait se faire remarquer…
Pourtant… Pourtant…
Pourtant, il fallait que tu le fasses. Tu ne désirais pas que tout le monde te remarque et te fasse des remarques… Non… Tu désirais être la dernière attendue…

Posant enfin le pied dehors, dans l’une de tes tenues les plus belles mais habituelles – car tu partais souvent en mission en robe blanche, et celle que tu portais avait même subi, maintes fois, des lavages dans le sang d’autrui, et des combats, dont celui contre Alexander –, tu te dirigeas vers cette fête…

Envy, ayant une à deux longueurs d’avance sur toi, se précipita devant Bridvar. Elle monta ensuite le long de sa jambe, et arriva sur son épaule, pour saluer Flash. Les familiers étaient capables de discuter entre eux. La communication était soit télépathique entre le maître et le familier, soit télépathique entre le familier et un familier. Et il arrivait aussi que certains soient doués de paroles et puissent parler à tout le monde… Tu n’en avais vu que deux ainsi. Onyx, le dragon de cette timbrée qui avait réussi à faire une égalité parfaite avec toi – foutu Congrégation –, et qui s’entendait aussi bien avec ton arachne ; et June, celle de cette foutue espionne du Conseil, qui t’avait échappé.
Envy n’était pas douée de paroles. Alors elle ne pouvait discuter qu’avec Flash et Angel. D’ailleurs, tu la sentais déçue de ne point voir Angel…
Comment cela se faisait il que ton Arachne ait de si bonnes relations avec les familiers de tes collègues ? Angel était un lapin, une créature habituellement dévorée par une arachne. Pourtant Envy l’aimait bien – ils avaient un peu fait connaissance quand toi et Eurydice aviez partagé le même lit –. Flash était un paresseux, et était forcément long à la détente. Pourtant, Envy l’appréciait et le trouvait drôle. Onyx était le dragon de l’ennemi, pourtant Envy l’aimait bien et s’était amusée avec lui. June était le familier d’une espionne ennemie, et pareillement, Envy l’aimait bien…
Envy était une drôle d’arachne. Elle était comme toi. Elle avait la prétention et l’Orgueil pour elle. Cependant, elle était, parmi les familiers, sociable. Elle aimait bien Byako aussi, le tigre électrique du Prêcheur…

Bon sang… Envy aimait les familiers de tout le monde…

Tu soupiras, avant d’arriver. Tu passas tout près de Bridvar, lui adressant un salut, et t’excusant presque – PRESQUE – du comportement d’Envy qui s’accrochait à son dos en plus de son Flash. Tu arrivas devant le petit comité, peu après avoir attrapé un verre de champagne, et tu les saluas tous.
Quel bon vivre.
Tu passas aux côtés de Mercredi, ton « apprentie » et la saluas. Tu dis le bonjour à Eurydice, un petit rictus aux lèvres. En arrivant devant Krow, tu lui souris, avant de lui passer tes salutaions. Enfin, arrivant près de Luci, tu fis semblant de perdre ton équilibre pour renverser ton verre de champagne sur lui, avant de lui dire :

Oh, pauvre petit. Pardon. Et bonne fête.

Puis tu allas chercher un autre verre, avant de revenir.
Et tu fusillas du regard, un regard noir – un regard réellement noir vu que tes yeux étaient totalement noirs – Luci, afin de faire remonter en lui ses peurs, l’espace de quelques secondes…
Ah… Sahel… Ta magie te plaisait terriblement lorsque tu venais créer le ressenti de Peur chez ce petit connard cafard de Luci.
Tu allais ensuite voir ce qu’il se passerait. Ce pouvait être amusant de le faire tourner en bourrique, finalement.
Dieux, que tu le haïssais.


electric bird.




Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 9 Nov - 20:56
De ses mains ensanglantées, il attrape les amuses-gueules pour les fourrer un à un dans sa bouche, véritable hachoir à viande. De ses yeux terrifiant il observe la venue de l'Ange maudite, de la Luxure, d'Eurydice Fael. Ce Péché de la Luxure a le don d'attiser son appétit vorace avec ses formes généreuses. Non, la goule n'est pas intéressée par sa beauté. Il n'est intéressé que par sa chair. La viande d'Ange est un mets plutôt raffiné pour son palais. Eurydice se rapproche toujours plus de lui, le sourire aux lèvres, un sourire qui semble cacher sa véritable pensée. Arrivée devant Krow, elle s'arrête puis elle lève la tête ; « Salut Krow ! Désolée pour le retard, j'avais pas mal de trucs à gérer... Mais je vois que tu as commencé, alors ça va ! Tu es tout seul ? ». Sa question a le don de faire rire la goule intérieurement. « Hahahaa.. Bonjour Eurydice.. Comme tu peux le voir je suis en effet seul si tu ne comptes pas les larbins qui servent de serveurs. », le sourire au visage et la bouche pleine de nourriture, il observe la petite ange comme un prédateur observe sa proie. Elle semble être attirée par quelque chose. Le monstre lève finalement les yeux pour apercevoir Mercredi Allen, le Bras Droit du Premier Commandement. Les mains légèrement tremblantes, et les yeux grands ouvert, Krow ne peut s'empêcher de vouloir extraire tout le sang de cette petite vampire. « Hahaaaa.. ». Elle le regarde, ses yeux ont une lueur rougeâtre, son regard est dirigé vers les mains recouvertes de sang de la goule. Elle peut le sentir, l'odeur du sang qui enduit les mains de Krow. Mais le monstre aussi peut la sentir, l'odeur de sa chair. Deux proies se tiennent devant lui, mais il ne peut les manger, pour son plus grand malheur.

Elle s'avance, sans faire de bruits. Elle a la taille d'une jeune adolescente, et bien sûr, un mignon petit visage. Mais elle est en réalité un homme. Krow ne l'a jamais vu auparavant. Il doit sûrement s'agir du petit nouveau, Luci P. Omnia. Un ancien chasseur de prime qui a fini par céder à la tentation de passer du côté obscur. Il se rapproche lentement mais sans crainte de la Luxure, puis sans prévenir, il passe l'une de ses mains dans les cheveux de l'ange pour finir par lui caresser le dos. « T'es adorable. » dit-il à Eurydice. Le regard finalement tourné vers l'Avarice et Mercredi, il se présente et les remercie. « Hahahaaa.. Haha !.. Mais de rien petit.. » répond la goule tout en ayant le regard fixé sur le petit individu. Krow a l'air amusé de la situation et surtout de la nouvelle recrue, qui a l'air de bien lui plaire, bien qu'il ne sache pas encore pourquoi.

La fête vient de commencer avec l'arrivée du petit nouveau, Luci, mais il manque encore cinq Péchés. La Colère, L'Envie, La Gourmandise, La Paresse et l'Orgueil. Pour Krow, il est normal que la Paresse soit en retard, puisque ce dernier n'a jamais été à l'heure. Par contre, ne pas voir la Gourmandise le surprend un peu, au vu du grand buffet.
Une grande masse noire s'avance d'un pas lent. Lorsque l'on parle du loup, enfin le voilà. La personne la plus impressionnante aux yeux de L'Avarice, le Péché de la Paresse, Bridvar Eadwolf. Ce Loup-garou est plus grand que Krow de quelques centimètres, mais la goule est surtout impressionnée par sa corpulence. Il s'est questionné de très nombreuses fois quant à un éventuel conflit avec un autre Péché, et selon lui, seul Bridvar peut le vaincre. Les autres ne sont que de vulgaires insectes à ses yeux.

Une bonne odeur se fait ressentir dans l'air, emplissant les poumons de Krow et attisant son appétit bien plus que l'odeur de l'ange. Une odeur de viande maritime fraîche, la voici, L'Orgueil. De tous ses collègues, L'Avarice apprécie grandement le Péché de L'Orgueil.
En effet, elle est sa nourriture favorite derrière les humains et les vampires, il s'agit des sirènes. Et le dernier Péché n'est autre que Sahel, cette femme mi-sirène, mi-démone. En sa présence, la goule ne peut s'empêcher d'avoir faim, son odeur est tellement forte et envoûtante, que Krow ne peut s'empêcher de l'observer, l'eau à la bouche. « Hahaaa.. Le groupe d'idoles du Crépuscule presque au complet.. », L'Avarice ne peut s'empêcher de rire lorsqu'il voit ses collègues, il se demande toujours s'il est bien dans le camp des méchants lorsqu'il est en leur présence, à cause de leurs beau visage. Le monstre s'assoit un peu à l'écart, observant ses collègues et surtout, le petit nouveau. « Hahahaaaa.. Dis moi le petit nouveau.. Pourquoi as-tu décidé de rejoindre le Crépuscule ?.. »,  « Serait-ce pour t'envoyer en l'air avec La Luxure ?.. Haha !.. » ajoute-t-il en riant.
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Jeu 10 Nov - 1:19
Eurydice ne connaissait pas cette Mercredi. Tout au plus, ce prénom lui évoquait un célèbre film plutôt connu sur Vanerzame. Elle lui sourit gentiment, et se présenta à son tour, tout en se gardant de dévoiler qu'elle était la Luxure. A vrai dire, elle ne voyait pas bien l'intérêt de se vanter d'être à tel ou tel rang dans l'organisation. Elle s'étonna un instant lorsqu'elle vit les pupilles de la nouvelle arrivante virer au rouge, avant de comprendre qu'il s'agissait probablement d'une vampire. Elle n'en avait pas beaucoup vu, à Coast City. Elle la trouvait très belle, attirante et mystérieuse. Elle avait envie de lui poser plein de questions, sur sa race, sur sa vie, mais elle fut interrompue par une mouvement dans ses cheveux. Sursautant, elle se retourna brusquement avant de s'apercevoir qu'il s'agissait de Luci. Elle soupira, soulagée, le laissant glisser ses mains le long de son dos malgré la couleur rouge qui teintait peu à peu ses joues. Ces caresses ne la laissait pas indifférente. Mais peu de choses la laissait indifférente. Cependant, s'il n'arrêtait pas de la provoquer de la sorte, elle finirait par ne plus réussir à se contrôler, et lui sauterai dessus. Elle en avait tellement envie … En vérité, la seule personne à qui elle pouvait parler sans éprouver la moindre pulsion sexuelle, c'était Krow.

- Tu m'as fait peur …

Elle se contenta de ces quelques mots, et lui sourit. Elle espérait que la fête lui plairait, même si ça ne payait pas de mine pour le moment. Le but n'était pas de prendre une cuite – de toute façon, l'ange évitait de boire de l'alcool, car elle se retrouvait alors incapable de refréner ses pulsions – mais plutôt de rencontrer un peu tout le monde. Pour elle, c'était la base puisqu'ils allaient sûrement devoir travailler ensembles pendant un moment encore. Elle se décida à faire les présentations, puisque c'était elle qui avait organisé tout cela.

- Je te présente Mercredi, second du Premier Commandement, et Krow … péché de l'Avarice.


Peu après Luci, ce fut le tour de Bridvar d'arriver. Celui là, elle ne savait pas trop quoi en penser. C'était un vrai ours … solitaire et mystérieux, avec une carrure imposante et une force non négligeable, mais un sérieux penchant pour la procrastination et le flemmardise. Il représentait bien son péché, certes, mais sa paresse était vraiment agaçante. Il avait même un paresseux pour familier, c'était dire … Le loup garou leur adressa un bref signe de la main, avant de se diriger vers l'autre bout du buffet. L'ange soupira. Ses invités n'étaient peut être venus que pour la nourriture …

Enfin, ce fut au tour de Sahel d'arriver dans la petite assemblée. Comme à son habitude, elle faisait tout pour être remarquée. Eurydice se reteint de pousser un grognement de dégoût, et se contenta de regarder son araignée rose grimper sur le dos de Bridvar. Angel aurait peut être été content d'être avec les autres familiers. Malgré son caractère de cochon, il semblait apprécier leur compagnie. Elle répondit ensuite brièvement au sourire de la démone, puis l'imita et attrapa une flûte de champagne.


- Bien, vu que tout le monde est arrivé, je pense, on peut commencer je crois. Je vous présente Luci, le nouveau chef du Deuxième Commandement ! Et nous sommes tous ici pour lui souhaiter la bienvenue parmi nous.

Elle leva son verre en direction de Luci, et sourit poliment, se sentant légèrement mal à l'aise. Le fait que tout le monde la regarde à cet instant la déstabilisait. Elle n'était pourtant pas timide, mais là … Elle n'était pas dans son élément. Habituellement, quand on la regardait, c'était pour son corps, ses prestations érotiques ou bien quand elle donnait ses directives. Elle n'avait pas l'habitude d'être simplement écoutée.


- Mmmmh .. bien … maintenant, même si certains ont déjà commencé, on pourrait peut être attaquer le buffet.

Elle attrapa alors un amuse bouche, et croqua dedans. Ce fut le moment que choisir la goule pour questionner Luci sur les raisons de son engagement dans le Crépuscule. Eurydice rougit légèrement en l'écoutant. Pourquoi poser ce genre de questions … Elle avait déjà du mal à ne pas sauter sur tout le monde pour assouvir son envie insatiable de sexe, alors s'il commençait à aborder ce genre de sujets … Rien que d'imaginer une scène avec n'importe lequel d'entre eux faisait grimper sa température. Ce n'était pas Luci spécialement, c'était la même chose avec tout le monde. Sauf que ce dernier prenait un malin plaisir à la titiller. Cependant, elle ne se laissa pas décontenancer, et répondit en souriant malicieusement.


- Bien sûr, pour quelle autre raison serait-il venu ? D'ailleurs, c'est bien pour ça que tu t'es engagé, toi, non ?

Sa voix était teintée d'ironie, mais elle se fichait bien de savoir s'il l'avait perçue ou non. Elle se tourna alors vers Mercredi, et dit :

- Je ne t'avais jamais vue avant … Tu es ici depuis longtemps ?

Invité
avatar
pic-profil

Invité
Jeu 10 Nov - 8:01
Battle Royale- ou presque -

Le Crépuscule

Après avoir mangé quelques mises en bouche qui n'avaient absolument aucun gout pour elle, Mercredi aperçu le fameux invité tant attendu. La vampire n'était même pas au courant que la fête avait été spécialement organisée pour lui. C'était seulement un bon prétexte pour se détendre un peu, plutôt que de se remplir les narines de farine dans sa chambre. Apparemment,  il s'entendait bien avec la jeune femme aux cheveux roses. Au grand étonnement de la vampire mais aussi pour son plus grand plaisir, des ondes négatives émanait fortement de celui-ci. Vampirisme, le passif de son pouvoir, s'en délecta alors sans plus tarder, augmentant légèrement sa force physique.

Puis vint la venu d'un autre homme, dont Mercredi devina qu'il s'agissait de la Paresse. Il ne prit même pas la peine de s’exténuer à utiliser sa voix. Un simple signe de main fit l'affaire puis il alla poser son lourd fessier sur un banc. Mercredi haussa un sourcil en pouffant discrètement puis elle porta son regard vers Jocker.

"Je sens que je vais m'ennuyer à mourir."

Son rat se redressa alors sur ses pattes arrières et tendit sa petite patte dans la direction opposée de la vampire.

" Regardez maîtresse, c'est Sahel."

Mercredi s'empourpra, ne sachant pas si elle devait se sentir mal à l'aise ou heureuse d'apprendre sa venue.  Oui, elle la connaissait bien. L'Orgueil elle-même l'avait demandé un soir afin de soudoyer ses services. La vampire vacilla lentement sur ses pieds et tomba nez-à-nez avec la démone qui la salua sobrement avant de passer son chemin. Une petite pointe de déception piqua le cœur de la vampire, puis elle se contenta de murmurer un "bonjour" auquel la démone ne dut pas prêter attention. Elle s'amusa à renverser son verre sur Luci en guise de bienvenu. Mercredi observa la scène, puis se détourna vers le buffet. Elle allait avoir besoin d'un coup de pouce pour se décontracter davantage. La jeune femme attrapa un verre empli d'un quelconque fluide, puis fourra ses doigts dans la poche de son kimono. Elle guetta d'un œil les convives, puis remarqua que la goule l'observait. Elle fronça les sourcils, ornant son visage d'une mine boudeuse, puis se tourna sur le côté et sorti un petit objet rond de couleur bleu ciel. La vampire le glissa entre ses dents et prit une bonne gorgée juste après. Elle se retourna comme si de rien n'était, renversant maladroitement son verre sur la table. C'est alors que la Luxure s'approcha d'elle et s'empara d'un amuse gueule. Ses prunelles flamboyantes suivaient le moindre de ses mouvements, surtout quand la nuque de celle-ci s'offrit à elles. Mercredi détourna le regard et commença à percevoir le moindre bruit environnant comme un écho, un rythme étrange que son ouïe ne pouvait décrire.

Comme par hasard, la Luxure ne put s'empêcher de la questionner à cet instant. Elle allait devoir se concentrer, heureusement qu'elle se trouvait l'une à côté de l'autre. Mercredi crut comprendre qu'elle lui demandait sa date d'arrivée. Elle laissa ses prunelles dévorer l'Ange du regard, puis elle s'approcha dangereusement de son oreille.

- Pas assez longtemps pour ne pas t'avoir rencontré plus tôt.

Mon dieu, fichtre drogue qui la rendait complètement espiègle et prête à mordre tout ce qui bouge.


Invité
avatar
pic-profil

Invité
Ven 11 Nov - 1:31
ft.
Rhea my Bae ♥
« Le amis, c'est les galères et les emmerdes avant tout. »
La vie ne fait aucun cadeau ♥ Il y a des étincelles ♥
La paresse venait finalement d'arriver à la petite réception qu'avait organisé Eurydice. J'avais entendu parler de lui comme j'avais entendu parler de TOUS LES PUTAIN DE PECHES. Je leur arrivais sans aucun doute à la cheville en terme de combats, je les surpassais même en terme d'assassinat, mais quand il s'agissait de se donner de l'importance sans aucune putain de raison ils n'avaient pas leur pareil. Ce n'était sincèrement pas une reproche, j'admirais cette obstination qu'ils avaient à se croire tellement supérieur au reste. Alors que leur plus meurtrière tumeur grossissait dans leur propre rang. J'étais au-dessus du lot quand il s'agit de trancher une tête, planter un cœur ou perforait une artère. Mais bon. Malgré tout cela je leur portais une certaine … Une forme de … Respect. Ils étaient sans aucun doute intéressants et digne de mes pulsions meurtrières. D'un côté La Paresse, un monstre de muscle avec qui je rêvais de partager quelques coups. D'un autre côté l'Avarice, il me plaisait bien avec sa sale gueule … On était tous pourris de l'intérieur, mais lui l'était aussi de l'extérieur. C'était un bon point, un point qui lui offrait quelques points dans mon estime. Il y avait aussi Sahel qui était juste une connasse sans intérêt. Mais on en parlera juste après.
Dans tous ses pêchés il y avait Eury. Je l'aimais bien cette fille elle m'inspirait du calme et de la tranquillité. Tout ce qui manquait dans mon petit esprit dément. Je sais pas j'avais bien accroché. Et j'avais bien du mal à voir cette demoiselle comme 'l'incarnation de la luxure. Voilà sans doute pourquoi j'aimais la pousser jusqu'à ses derniers retranchements. Elle était tellement adorable quand ses petits jouent se teintaient d'un pourpre timide. Et c'était bien la seule que j'appréciais pour ses qualités. Tout comme Sahel qui était bien la seule que je détestais ici.

Alors que Bridvar descendait quelques boissons spiritueuses Sahel décida enfin de montrer le bout de son nez. C'était une fête à mon honneur, et cela ne m'étonnait pas une seule seconde qu'elle vienne pour foutre son petit grain de sel et foutre la merde. Elle était comme ça et je vous avouerai que cela ne m'affectait plus tellement. Au début cela me faisait rire, maintenant je n'éprouvais qu'une sévère et puissante pitié à son égard. Triste. Elle avait ramené sa sale petite tronche à la fête. Et même si elle n'était pas si laide son âme particulièrement abjecte et crasseuse ne me donnait que nausée et haine. Tss. Sale truie. Son premier acte de porcine fut de jeter son verre de champagne sur ma veste. Je la jetais alors sur le sol, laissant apparaître de nombreuses cicatrices sur mes bras. Il faisait chaud et je n'avais prévu qu'une veste avec un t-shirt à manches courtes.

« Tss » Voilà le seul son qui sortit de ma bouche à son égard. Je n'avais pas envie de la briser en mille morceaux. Elle était utile pour mon plan même si elle ne le savait pas encore. Une saleté de pion rien de plus. J'enlevais ma veste avant de la jeter sur le sol, un regard mesquin à son égard. Encore une fois quelques secondes avant je sentis comme un frisson désagréable me traversait le corps .. C'était insistant, déplaisant et ça me donnait des envies de meurtres. Un peu comme l'existence de l'Orgueil. Sans doute je faisais une réaction allergique à cette demoiselle.
L'avarice me lance une petite pique pas si méchante que ça. Cela me fit sourire d'une manière un peu sadique. J'envoyais mon regard vers Eurydice avant de lui dire

« Pour quels bonnes autres raisons j'aurais pu venir au crépuscule ? Le chaos ? La fête, l'aventure, et tout ce qui l'accompagne … La mort peut-être... Mmh non c'est juste parce que je voulais me taper ma petite Eurydice. »

Une petite langue tiré vers Eurydice je venais me moquer amicalement d'elle. J'étais plutôt désintéressé par l'acte charnel, non je préférais voir mes petits copines ensanglantés par mon troisième bras au fond de leur gorge. C'était une vision bien plus intéressante et intelligente que de baiser pour baiser. Je comprenais que d'autres puissent le faire, mais je n'en retirais aucune satisfaction, par conséquent je préférais tout simplement profiter d'autres plaisirs de la vie.

Je m'approchais légèrement de Sahel, avant de lui lancer une petite pique.

« Alors ? Et toi ? T'as rejoins le crépuscule juste pour pouvoir te taper des sous-fifres ou tu sers vraiment à quelque chose ? »


Un petit rictus sur le visage. J'attendais sa petite réaction et j'espérais qu'elle serait bien amusante. Je voulais me divertir … Putain je commence à sonner comme cet enfoiré d'Alex !

Page 1 sur 3