PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Demetria Elonnon - La Buveuse de Sang en Brique qui brisait des genoux (alerte titre à rallonge)
✜ Vampire ✜▼
✜ Vampire ✜
avatar
pic-profil
Messages :
179
Kinahs :
246705
Age :
25
Date de naissance :
23/07/1992
Date d'inscription :
20/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t238-demetria-elonnon-la-buveuse-de-sang-en-brique-qui-brisait-des-genoux-alerte-titre-a-rallonge#916 http://www.kalerya-entre-monde.com/t267-on-the-road-again-ft-de-demetria-elonnon#1228 http://www.kalerya-entre-monde.com/t281-my-wardrobe-tresorerie-de-demetria-elonnon#1440 http://www.kalerya-entre-monde.com/t268-my-secret-report-dossier-rp-s-de-demetria-elonnon#1229 http://www.kalerya-entre-monde.com/t406-oh-god-i-make-an-update-of-my-report-maj-dossier-rp-s-de-demetria

Ven 28 Oct - 11:48
Demetria Elonnon
Chasseuse de Prime




Informations générales

Elonnon
Demetria
22 ans (VZ) - 44 ans (KR)
Unknow
Femme
53 kg
155 cm
Hétérosexuel à tendance Bi
Vampire
Jack Frost





Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts



De part sa principale activité, Demetria doit savoir s'imposer, et montrer qu'elle ne rigole pas. Alors quelques fois, elle démonte quelques rotules afin de montrer qui est le patron. Elle y prend un malin plaisir, mais cela n'arrive pas tous les jours. Sinon, elle a quelques activités normales : dormir, lire des livres, manger des pancakes à foison, et enfin, de temps en temps organiser de fausses collectes de sang, par qu'il faut bien qu'elle fasse ces briquettes.

Cependant, il lui arrive de penser à son enfance, et à regretter ce qu'elle est. Aussi, rare sont ceux à qui elle confie être un vampire, de peur d'être délaissée. Plus que tout, elle craint de céder à nouveau à ses pulsions et mordre quelqu'un pour sang, et cette fois-ci, le tuer.

Elle serait capable d'aller jusqu'au bout du monde pour une personne qu'elle estime, et qu'elle affectionne beaucoup. Aussi voudrait-elle le protéger de tout, d'elle-même inclus. Ne manquant pas d'imagination, rien ne lui échappe, même s'il lui arrive de montrer le contraire. Pour certains d'entre vous, cela pourrait être considéré comme un qualité qu'elle boive du sang en brique, pour d'autre, cela pourrait être vu comme un faiblesse.

Par contre, ce sens du détail peut très vite la perdre, la faisant parler, tellement qu'on voudrait pouvoir la muter de temps en temps. Mais qui oserait le lui dire, quand on sait qu'elle se laisse rarement faire. Voulant être respectée de tous, il lui arrive d'être brutasse, bien qu'au fond, elle reste une jeune femme jouant avec de la nourriture et qui boit des briquettes de sang.





Magie et arme

Magie
Arme


Nom de votre magie : Improbable Passage
Demetria est capable de créer des réseaux de portails qui permettent de transporter individu, objet et magie. Les portails peuvent être doté d'attributs qui peuvent, selon le désir de Demetria, accélérer ou ralentir ce qui traverse un portail, donner un bonus/malus en PP/PM, avoir des propriétés curatives légères. Vous l'aurez compris, il s'agit plutôt d'une magie de support.
Une paire de dagues.





Description physique

Ce n’est pas que j’aime les miroirs, mais de temps en temps, ça fait du bien de voir à quoi je ressemble. Aujourd’hui, j’ai l’air pas trop mal pour aller briser quelques genoux. Tu veux savoir à quoi je ressemble hein, petit coquin. Satisfaisons ta curiosité alors. Par où commencer… On dit souvent qu’on se découvre de la tête aux pieds. Faisons le contraire alors.

Aujourd’hui, comme tous les jours, je porte des chaussures montantes blanches à semelles roses, histoire de bien tenir mes chevilles quand je saute sur les gens pour leur briser les genoux. Si je lève l’une de mes chaussures, on peut voir la semelle ! Si, je te jure lecteur, la semelle ! Bref, je parle de la semelle parce que sur celle-ci, bien qu’elle soit rose, oui, j’aime le rose !
Pardon.
Donc sur ma semelle figure mon emblème : un marteau avec un éclair. On peut le retrouver sur mon blouson, mais on y reviendra plus tard.

Remontons la caméra maintenant. Là, ce sont mes jambes, nues. J’ai la chance d’avoir de beaux mollets, forgés à la sueur de mon front, avec mes escapades dans les quatre mondes. Puis au-dessus, ce sont mes cuisses, de belles cuisses. Mais ça ne veut pas dire que je suis nue, petit coquin, je suis en jupe. Ça te choque une fille en jupe qui brise des genoux ? Disons que j’aime bien sentir le vent sur mes jambes, et puis, je me sens légère comme ça. Pour la peine, tu ne sauras pas ce qu’il y’a sous ma jupe rose. Oui, ma jupe est rose !

Maintenant, je suis un peu perdue. Est-ce qu’on aborde ma taille ou mes mains ? Je suis pour le suspense. Allons-y pour les mains.

Alors, sur mes mains, qu’elles sont belles mes mains : avec des doigts ni trop fins ni boudinés, normaux quoi, parfait pour briser des genoux. Puis, pour ne pas trop me faire mal et ne pas les défigurer, mes mains hein, je porte des mitaines, roses toujours, qui ont la particularité d’être ajourées sur le dos de la main, dans une forme rectangulaire. Des fois, je me lèche la main à cet endroit, sans raison particulière. Les gens pourraient trouver cela étrange, moi ça me détend.

Lorsqu’on remonte le long de mes membres supérieurs, on peut constater l’existence de mes muscles. J’en ai assez pour briser des genoux à la pelle. Puis, il y a quelques poils aussi, juste un léger duvet, tout discret. Voilà mes coudes, mes beaux coudes, qui sont cachés par de brassard -roulement de tambours- blancs. Oui, ils sont blancs mes brassards. Avoue que tu t’attendais à du rose hein.

Bref, revenons à mon tronc, ma taille quoi. Je ne fais pas une taille de guêpe, mais je ne suis pas énorme pour autant. Disons que je suis équilibrée, suffisamment pour briser des genoux en tout cas. Niveau vestimentaire, on peut penser que c’est un mélange de pleins de choses avec des couleurs et des thèmes différents. Oui, j’aime la diversité, je porte une jupe, et je ne porte pas que du rose. Non mais…
J’arbore une magnifique veste noire à col qui se termine au niveau de ma taille. On peut trouver dans mon dos mon emblème, le même que sur mes semelles : un marteau avec un éclair. Pourquoi cet emblème me demanderiez-vous. On m'a souvent dit que j'étais vive comme l'éclair et que je frappais fort comme un marteau, tout bêtement. Allons, allons, ne soyez pas déçu. Sous la veste, il y a deux couches de vêtements, de couleur rouge et bleu clair.
Sous cette couche, on peut voir mon sublime débardeur blanc. Je dis "sublime" parce qu'il est échancré, en forme de cœur, entre le décolleté et la clavicule. Enfin, je porte une sorte d'armure qui commence au milieu des épaules et du cou et se termine par la taille, avec un magnifique nœud à l’arrière, au-dessus de ma jupe. Cette armure est très pratique. En plus du nœud trop mignon, elle permet de maintenir ma poitrine, notamment lorsque je brise des genoux, ce qui allège pas mal mon dos.

Comment ? Vous voulez mes mensurations ? Bande de coquins.
Et ce que vous attendiez tous, mon minois ! Oui oui, vous attendiez désespérément de connaître mon visage.

Eh bien, que dire… je pense avoir un visage assez expressif, du moins, on ne m’a jamais dit le contraire. Quand je me regarde dans le miroir, je vois un visage rond, mais pas trop non plus. Disons ovale. Je vois des taches de rousseur sur mes pommettes, sous mes yeux bleu turquoise. D'ailleurs, fait amusant, ils changent de couleur, et deviennent rouge écarlate lorsque je bois ma briquette de sang. J'avoue avoir été assez curieuse de voir cela lorsque l'on m'a fait remarquer ce détail la première fois. Il paraîtrait aussi que ça me le fait lorsque je m'énerve. Bref. Ensuite, je vois mon petit nez, mes sourcils pas trop épais. Je vois aussi mes cheveux roux. Oui, je suis rousse aux yeux bleus, ça vous en bouche un coin, hein.
Bon ben voilà, je crois qu'on a fini.

Si vous avez bien tout suivit, vous avez forcément dû remarquer que je n’étais pas très grande. Sachez que cela n’est pas handicapant lorsqu'il s’agit de briser des genoux. Voilà, vous êtes prévenu. Aussi, de par ma nature, je bronze très facilement et j'attrape vite des coups de soleil.

Maintenant, c'est l’heure du petit-déjeuner !


















Au fait, sous ma jupe, je porte un caleçon blanc, et je fais du 85E.






Description mentale

*S’étrangle avec un pancake*

-Mais, vous êtes encore là ?! On ne peut même plus manger tranquille ici, c’est dingue. Vous voulez en savoir plus sur moi.

*Mange un pancake en feignant la réflexion*

Jack, parle leur de moi. Tu feras ça mieux que moi.[/i]
Jack : Mais ?!
-Tututute ! Pas de « mais ». J’veux manger moi.
Jack : Bon, soit. Laissons cette fille à l’imagination débordante manger en paix. Par où commencer ?
Vous avez pu vous en rendre compte, Demetria est une personne assez atypique. Pétillante et enjouée, elle se caractérise principalement par son enthousiasme sans bornes. Elle a aussi l’extraordinaire capacité de passer du coq à l’âne, en pleine conversation. Elle peut être un tel moulin à paroles qu'on pourrait avoir l’impression qu’elle s’exprime de manière aléatoire, alors qu’en fait, du moins dans sa tête, tout est lié.
Esprit libre, Demetria est assez versatile, dans le sens où sa personnalité change en fonction de son humeur, elle est capable de devenir une nuisance pour les gens autour d'elle, de perdre le sujet d'une conversation, et même faire des crises d'angoisse. Heureusement, ce dernier cas n’arrive pas trop souvent, parfois seulement, lorsqu’elle se remémore son passé.
Toutefois, elle reste une personne perspicace, et est capable d'être sérieuse la plupart du temps, tout en faisant preuve de sa légendaire légèreté.
Demetria est très ouverte avec les gens qu’elle croise et développe facilement des liens avec eux. Probablement en raison du fait qu'elle soit un vrai moulin à paroles, elle est une personne très sociale et sympathique. Mais attention à bien la canaliser, elle peut très vite être ingérable et saouler son auditoire. En soit, Demetria n’est pas une fille très difficile à vivre. Il suffit juste de savoir la canaliser.
-C’est un peu insultant, je trouve.
Jack : Elle n’en reste pas moins quelqu’un de fiable, qui se fiera toujours aux décisions des autres, lorsqu’elle ne fait pas bande à part, même si elle peut être contre cette décision. Elle essayera toujours d’aller jusqu’au bout des tâches qu’on lui confie, en se donnant à fond.
-Merci Jack.

*Mange un nouveau pancake*



  




Racontez-nous votre histoire


Jack : Démétria et moi sommes arrivés en l’an kalerien 1726 à Foreslate, du moins, c’est ce que…
-Jack, laisse-moi raconter notre histoire s’il te plaît.
Jack : Ah ouais ? Tu te la joue comme ça. D'abord, tu veux que je parle à ta place, et maintenant, tu...
-Jack...
Jack : Bien, comme tu voudras.

Je vais vous raconter une histoire, celle de notre vie, à Jack et moi, jusqu’à aujourd’hui.
Comme il vous l’a dit le narrateur, nous sommes arrivés en 1726, du moins, c’est ce que l’on nous a dit. Je vivais à Foreslate avec d’autres enfants d’autres races, qui pillaient pour vivre. Nous étions un genre de groupe de vagabonds sylvestres. Bien sûr, nous avions un foyer où quelqu’un nous attendait. On l’appelait l’Ancêtre, parce qu’il était très vieux, du moins, il disait avoir vécu très longtemps et avoir connu nombre d’évènements. Il m’avait raconté qu’il nous avait trouvés, Jack et moi, un jour de pluie de Zaluro, au sud de Foreslate, dans la Forêt Perdue. Selon lui, nous jouions tous les deux sous un petit nuage de neiges, à construire des monuments qui lui étaient quelque peu familiers. En me voyant, il estimait que j’avais 6 années kaleriennes. Il s’approcha de nous, tout en se méfiant de Jack, et nous demanda nos noms et où étaient mes parents. Nous étions incapables de lui répondre, car nous ne nous souvenions de rien du tout. Se rendant compte que nous étions amnésiques, il entreprit de nous prendre sous son aile. Avant de quitter la plage, il me disait que je ne voulais pas lâcher un plaid qui traînait là. En l’examinant de plus près, il vit des noms brodés, nos noms : Demetria Elonnon et Jack Frost. Il trouvait nos noms très étranges. Jamais il n’en avait entendu de semblables à Foreslate, mais cela ne l’empêcha pas de me prendre avec lui. Il nous éleva, avec les autres vagabonds, et quand je fus en âge, je partais moi aussi à la chasse : dérober des marchands imprudents, cueillir des baies. Je participais à la vie de notre communauté.
Un jour, à l’orée de mes 14 ans...


Jack : *tousse*
Quoi ?
Jack : T’as pas juste l’impression que t’oublie un détail essentiel ?
Non ?
Jack : Peut-être pourrais-tu me présenter à nos lecteurs ?
Ce n’était pas déjà fait plus haut ?
Jack : Pas vraiment non.
Ah…
Jack : Je vois. Autant que je le fasse moi-même. Bon beh, comme vous l’aurez compris, je suis Jack Frost. L’Ancêtre a dit que j’étais comme le familier de Demetria, son fidèle compagnon. Il était d’ailleurs surpris de me voir avec elle, car selon lui, rare était les enfants à avoir un familier à 6 ans, notamment dans mon genre. À quoi je ressemble ? Eh bien, on pourrait me voir comme un genre de bonhomme de neige à bonnet et collerette à grelots bleus, mais sans carotte. Qu’est-ce qu’on peut dire d’autres… Je ne fais pas plus d’un mètre, je mange, je dors, je lévite –comme ça, je ne me fatigue pas les jambes- et je ne suis pas obligé de me manifester physiquement. Oh, et puis des fois, je change d’apparence, et puis…
On a compris je pense.
Jack : Maieuh…
Poursuivons.

Vers l’âge de 14 ans, la vie se compliqua un peu plus pour nous. Comme à mon habitude, je partais à la chasse avec d’autres enfants. Je pense, à cette époque, que je faisais partie des enfants qui se déplaçaient avec le plus de facilité dans les arbres. Je ne faisais alors pas toujours attention. Et ce jour-là, je payais mon inattention. J’allais tellement vite que j’avais fini par manquer des branches, et je chutais. Personne ne pouvait me rattraper, j’allais beaucoup trop vite. Je voulais à tout prix m’arrêter, mais je ne le pouvais pas. Je me souviens encore aujourd’hui du désespoir qui m’accablait, et de la peur qui s’ensuivit. Ma magie s’était révélée d’elle-même, au moment où j’en avais eu besoin. 

Au début, personne n’avait compris ce qui s’était passé. J’étais encore sous le choc, au sol. Un jeune garçon de la bande me ramena auprès de l’Ancêtre, et lui raconta toute la scène. L’Ancêtre essayait de me calmer, mais j’avais peur de moi-même, de ce que je pouvais faire. Je me sentais différente des autres tout d’un coup, comme si j’étais un monstre. J’étais censée mourir, mais au lieu de ça, j’avais juste les bras dans un sale état. J’avais fait apparaître un portail, juste comme ça. Et puis s’ajoutait le fait que j’avais Jack. Personne ne savait ce qu’il était, mais je l’acceptais. Il était la première personne dont je me souvenais, et cela me suffisait. Mais je savais qu’au fond, il existait de la méfiance à notre égard dans la communauté. Nous étions des monstres. Du moins, c’était mon ressentie.

Je m’étais isolée pendant plusieurs semaines du reste de notre communauté. L’Ancêtre venait me voir, pour essayer de me calmer, en vain. Seul Jack y parvenait. Mais un jour, il me dit que je n’étais pas un monstre. Qu’au contraire, j’étais une personne chanceuse, à qui la vie a bien voulu donner une chance. Même si personne ne savait d’où je venais, j’avais reçu ce magnifique don et je devais m’en réjouir. Il m’apprit alors ce qu’était la magie et que dans le monde, d’autres personnes en faisaient usage. Il m’invita alors à l’utiliser. La première fois ayant été un accident, je ne savais pas comment m’y prendre. Mais, lorsque j’avais accepté que cette magie fût une partie de moi, je réussis à faire apparaître un portail, juste devant nous, et puis un second. L’Ancêtre me confia alors que de toute sa vie, il n’avait jamais vu de magie semblable à la mienne, qu’elle devait être très rare et que je devais la chérir précieusement. Il me confia aussi la véritable nature de Jack et le lien qui nous unissait lui et moi.

Dès lors, je paraissais plus enjoué que jamais. J’avais repris la chasse et la course dans les arbres. J’avais appris à utiliser les portails pour me déplacer encore plus vite, et pour surprendre les marchands. Je m’amusais beaucoup. Et puis, j’ai appris aux autres à utiliser mes portails, non sans quelques accidents, mais on s’amusait, c’était ce qui importait.

Cette vie prit fin lors de mes 20 ans.

Un beau jour, alors que j'explorais la forêt perdue avec d'autres enfants, je fus prise de violentes douleurs à la mâchoire. J'écourtais mon aventure pour consulter l'Ancêtre. Entre-temps, deux dents de lait supérieures étaient tombées pour laisser place à deux canines pointues. Il fut décontenancé en les voyants, et me fit ingurgiter une mixture qu'il m'ordonna alors de prendre tous les jours. Il me révéla que j'étais en réalité un vampire, et tout ce qui allait avec. Les jours qui suivirent furent très dérangeant. Bien que l'Ancêtre ne l'eût révélé à personne d'autre, je sentais l'angoisse de la communauté à mon égard. En même temps, je les comprenais. Moi non plus je n'apprécierais pas qu'on désire mon sang. Puis, tout se passa très vite. Il y avait du feu, tout le monde paniquait. Des mages étaient là. L’Ancêtre les désignait comme des raffleurs. Il disait qu'il était là pour moi, pour mon sang, que quelqu'un m'avait dénoncé. Il me donna une réserve de la mixture pour que je ne m'en prenne à personne pour un temps. Puis...
Le trou noir. Je ne me souviens pas de ce qu'il s'est passé, seulement m'être réveillée dans un lit. Jack prétendit et prétend encore ne pas se souvenir de ce qu'il s'est passé. Nous devons probablement être sensibles à la magie mnémonique.

Bref...

Lorsque je repris connaissance, Jack se trouvait à mon chevet, endormi. Je me redressais pour découvrir une pièce qui m'était complètement étrangère. Encerclée par quatre murs et une porte, avec quelques meubles disséminés, j'étais bien loin de mon austère chambre dans mon arbre. Le fond sonore attira mon attention. Au lieu de chants d'oiseaux et des bruissements des feuilles, j'entendais comme une sorte d'animations humaines au-dehors. Je me glissais alors hors du lit, sans réveiller Jack, et je me dirigeais vers la fenêtre. J'entrouvrais le rideau. Le temps de m’accommoder à la lumière extérieure, je me rendis compte que j'étais bien loin de ma forêt. J'avais vu sur une rue passante, où se mêlaient beaucoup de personnes, bien plus que ce que j'avais l'habitude de voir. Je découvrais ce qu'était une ville. Sans que je m'en rende compte, une jeune femme avait pénétré la pièce. Elle s'enquit d'abord de mon état de santé, puis me souhaita la bienvenue chez elle. Kana, tel était son nom, me disait m'avoir trouvé inconsciente à quelques kilomètres d'ici, sur la pointe sud de Lavurya Après s'être assurée que j'allais bien, elle me prit dans ses bras en me disant que je pouvais rester ici aussi longtemps que je le souhaitais.

J'étais resté huit années. Kana et moi étions devenues très proche. Au début, elle s'était rendu compte que j'étais complètement illettrée. En tant qu'enseignante, elle se chargea de mon éducation. Ce fut dur au départ, mais très vite, je fus saisi par l'envie d'en savoir toujours plus. Aussi, après avoir maîtrisé la lecture, je dévorais chaque livre qui me tombait sous la main. De temps en temps, je m'aventurais dans la bibliothèque de la ville sans me faire voir, afin de lire de nouveaux livres.
Mon corps subissait de nombreux changements. Kana me fit comprendre que cela était tout à fait normal, que j'étais en train de devenir une jeune femme. Mes premières menstruations furent horribles. Je m'en souviens encore, j'étais tellement effrayé par le sang que je perdais. Heureusement que Kana était là. D'autres changements s'opéraient en moi. Je me mettais à manger de plus en plus de viande, de plus en plus saignant. Cela m'inquiétait, j'avais fini le stock de mixtures que m'avait donné l'Ancêtre, et jamais je n'avais évoqué à Kana que j'étais un vampire. Mon ouïe et ma vue s'amélioraient, notamment dans la pénombre. D'étranges pulsions me saisissaient, et je me surprenais à désirer son cou. J'arrivais à me contrôler, mais en une nuit, tout vola en éclats.

Je m'en souviens très bien. C'était une nuit de pleine lune. Je ne trouvais le sommeil, alors j'avais décidé de regarder dehors, par la fenêtre. C'était pendant ces nuits-là que mes pulsions étaient les plus fortes. Cette nuit-là, je perdis le contrôle de moi-même. Lorsque je revins à moi, je buvais son sang. Mes canines étaient profondément ancrées dans son cou. J'entendais Jack crier mon nom, mais je m'en fichais. C'était trop bon. Boire le sang d'un être humain était si bon. Comment avais-je pu m'en passer jusque-là. Plus je buvais, mieux je me sentais, comme si j'étais en train de recouvrer mes forces, que je n'avais fait que m'affaiblir ces huit dernières années. Puis, j'entendis un râle. Kana commençait à convulser. Lorsque je me rendis compte de ce que je faisais, je fus prise d'une profonde aversion et je me jetais en arrière. J'allais la tuer. Jack me sermonnait, mais je ne l'entendais qu'à peine. J'étais horrifiée par moi-même. C'était ça, être un vampire, boire le sang d'êtres humains, le trouver bon et encore en vouloir, en les mordants dans le cou. Je n'en voulais pas. Je me laissais fondre en larmes. Jack essayait de me consoler, mais au fond, il se sentait comme moi. Nous influencions l'un l'autre émotionnellement. Je pris alors la décision de partir, je ne pouvais plus rester ici. J'allais alors dans ma chambre faire mon baluchon, puis j'ouvris un portail devant la fenêtre. Je n'avais pas vraiment réfléchi à la destination, je voulais aller le plus loin possible. Au moment de le franchir, un son se fit entendre derrière moi. Kana semblait avoir fait appel à ses dernières forces pour venir jusqu'ici. Je ne pus retenir mes larmes. Elle me disait qu'elle avait toujours su ce que j'étais, et qu'elle savait qu'un accident comme celui-ci pouvait survenir. Elle ne m'en voulait pas et m'implorait de rester.

Jamais nous nous sommes revus depuis cette nuit, à ce jour.

Dès lors, nous vivions de ce que nous pouvions. Refusant de mordre des personnes, je perdais graduellement de ma force. C'était une sensation désagréable. Je faisais alors de temps en temps de petites visites nocturnes dans les centres médicaux, afin de leur prendre quelques poches de sangs frais. Je me servais ici directement lors de certains dons du sang, puis je me faisais des briquettes de sang. Ce n'est pas tous les jours très pratique, mais je préfère cela à mordre les gens. Aussi, Jack et moi avions décidé de parcourir le monde, afin d'en savoir plus sur nos origines. Nous exécutions alors toutes sortes de demandes, sauf les missions qui demandaient de tuer des personnes. Nous nous contentions de les arrêter. Cela nous a permis d'aller presque partout, mais nous ne savons toujours rien. Un jour, nous trouverons.


Jack : *tousse*
Quoi ?
Jack : Ben en fait, j'ai quelque chose à te dire. L'Ancêtre m'a fait jurer de rien te dire jusqu'à que tu sois prête, et je pense que tu l'es.
Plaît-il ?!
Jack : Pour lui, nous ne serions pas originaires de ce monde, de Kalerya, Il m'a confié cela avant qu'on se sépare.
Comment ?! Tu le savais depuis tout ce temps et c'est maintenant que tu me le dis !
Jack : Pour tout te dire, je m'en suis souvenu que maintenant. Je crois que c'est à cause de sa magie.
Je...je crois me souvenir de quelques choses. Ah ! Ma tête me fait mal. Je me souviens de ça, l'Ancêtre nous disant que nous n'étions pas d'ici, de faire très attention et de... Qu'est-ce qu'il avait dit ? Ka...kaviniath. La Congrégation ?
Jack : Je crois bien.
Bien. Nous connaissons donc notre prochaine destination.




Informations Supplémentaires

Votre surnom
Lothi

Votre âge
24

Qui est sur ton avatar ?
Nora Valkyrie - RWBY

La catégorie de ta magie
Matérialisation & Création

Nom de ta magie
Demetria Elonnon > Improbable Passage

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Code de validation




Dernière édition par Demetria Elonnon le Dim 30 Oct - 11:44, édité 5 fois
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2585
Kinahs :
702603
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Ven 28 Oct - 17:08
Coucou, bon courage pour ta fiche et encore bienvenue :D
✜ Vampire ✜▼
✜ Vampire ✜
avatar
pic-profil
Messages :
179
Kinahs :
246705
Age :
25
Date de naissance :
23/07/1992
Date d'inscription :
20/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t238-demetria-elonnon-la-buveuse-de-sang-en-brique-qui-brisait-des-genoux-alerte-titre-a-rallonge#916 http://www.kalerya-entre-monde.com/t267-on-the-road-again-ft-de-demetria-elonnon#1228 http://www.kalerya-entre-monde.com/t281-my-wardrobe-tresorerie-de-demetria-elonnon#1440 http://www.kalerya-entre-monde.com/t268-my-secret-report-dossier-rp-s-de-demetria-elonnon#1229 http://www.kalerya-entre-monde.com/t406-oh-god-i-make-an-update-of-my-report-maj-dossier-rp-s-de-demetria

Dim 30 Oct - 11:46
Elle est là.
Elle arrive.
La Vampire buveuse de sang en briquette qui brise les genoux !

❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2585
Kinahs :
702603
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Dim 30 Oct - 15:33
PSEUDO DU JOUEUR

➜ Orthographe :
1.5 / 2
➜ Vocabulaire :
1.5 / 2
➜ Conjugaison :
2 / 2
➜ Qualité :
4 / 4
➜ Originalité :
2 / 2
➜ Respect de la langue française :
2 / 2
➜ Note perso :
2 / 2
➜ Bonus longueur du texte :
4 / 4

➜ Niveau
19
➜ Niveau bonus
2
➜ Niveau total
21

➜ Point techniques
21
➜ P.Ts bonus
2
➜ P.Ts total
23

➜ Points de caractéristiques
105
➜ P.Cs bonus
10
➜ P.Cs total
115

➜ Kinahs
***

➜ DEMETRIA ELONNON
est validée en tant que membre des Chasseurs de primes avec un niveau 21, 23 points techniques , 115 points de caractéristiques à répartir sur sa fiche technique dans les statistiques et un total de 10 000 Kinahs

Félicitation pour ta validation :love:
J'avoue que j'ai bien aimé ta présentation et son développement durant son enfance. Cela me fait un peu penser à Peter Pan, je ne sais pas pourquoi ! Quelques petites fautes, des répétitions, mais rien qui ne dérange la lecture plus que ça. C'est donc avec un joli 21 que tu es validée !

Je te souhaite donc BON RP !

Tu peux filer faire ta fiche technique, ton dossier de notation RP et ton dossier de mise à jour RP !

✜ Vampire ✜▼
✜ Vampire ✜
avatar
pic-profil
Messages :
179
Kinahs :
246705
Age :
25
Date de naissance :
23/07/1992
Date d'inscription :
20/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t238-demetria-elonnon-la-buveuse-de-sang-en-brique-qui-brisait-des-genoux-alerte-titre-a-rallonge#916 http://www.kalerya-entre-monde.com/t267-on-the-road-again-ft-de-demetria-elonnon#1228 http://www.kalerya-entre-monde.com/t281-my-wardrobe-tresorerie-de-demetria-elonnon#1440 http://www.kalerya-entre-monde.com/t268-my-secret-report-dossier-rp-s-de-demetria-elonnon#1229 http://www.kalerya-entre-monde.com/t406-oh-god-i-make-an-update-of-my-report-maj-dossier-rp-s-de-demetria

Dim 30 Oct - 15:48
Nan ! À un point du 20 T.T
N'empêche, c'est pas si mal 19 :D

Mille merci ! Je suis content que ça tu ais aimé :)

Je file sur ma FT.

On the road again !



*SHAKESPEARE*
*RADICAL RED*
Page 1 sur 1