PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Anaëtaliah Meredell ♡
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Jeu 27 Oct - 22:07
Anaëtaliah Meredell
Congrégation & Section Médicale




Informations générales
 
Meredell
Anaëtaliah
Vingt ans
Kalerya
Féminin
55kg
1m75
Bisexuelle
Fée
Chat - Ezo





Informations psychologiques
 
Hobbys et phobies
Qualités & Défauts


Hobbys ♡ :

Les occupations de la fée ne sont pas ce que l'on puis qualifier de vraiment diverses. Elles se confondent entre elles, s'entrechoquent, parfois même se mélangent. A première vue, elles paraissent superficielles, banales, sans intérêt. Néanmoins, on peut en distinguer quelques unes, sortant du lot. Tout d'abord, la jeune femme éprouve un plaisir sans faille à coudre, tout au long de la journée.

Se destinant à une carrière de couturière, elle s'acharne à accorder les tissus, et manipule l'aiguille comme s'il s'agissait d'une partie de son corps. Toutes ses robes sont d'ailleurs de sa création, et elle dispose du nécessaire pour les ajuster dans sa sacoche de voyage, n'étant jamais sans ce qui pourrait lui faire défaut dans une situation quelconque. Ses doigts s'agitent autour de la soie qu'elle manipule, comme animés par une magie lui étant inconnue. Aussi, dés lors qu'une minute de repos lui est accordée, il n'est pas rare de la voir fouiller dans son sac pour en sortir une pièce non achevée, se muant dans un silence presque dérangeant pour son entourage tant sa concentration en devient intense.

On conviendra également que la plupart de ses rencontres se font dans une forêt pour une raison plutôt évidente : Anaëtaliah apprécie la beauté de la nature et pourrait s'y promener pendant des heures, sans but précis. S'arrêtant sur la moindre nervure d'une feuille, la courbure d'une pétale d'orchidée, la couleur d'un tronc d'arbre encore jeune.. Tout ceci, bien que loin de la fasciner, la soulage de tous les maux qui pourraient lui traverser l'esprit et lui offre un moment de répit dans un monde qu'elle juge bien mouvementé.

En dehors de ces deux activités ma foi calmes à souhait, rien ne dénote particulièrement de la jeune femme, si ce n'est son puissant désir d'explorer les terres qui l'appellent, au loin, et qui causeront sans doute sa perte..

Phobies ♡ :

De par son appartenance à la race des fées, Anaëtaliah est en constante crainte de voir ses yeux disparaître, et cela va bien plus loin qu'une peur inconsidérée. Prenant soin de cacher le plus possible sa nature, la jeune femme se méfie des inconnus comme de la peste et va jusqu'à paraître hautaine et presque agressive envers ceux qui ne lui inspirent pas confiance. La peur de l'inconnu la hante, et il est rare qu'elle soit tranquille dans un lieu qu'elle ne connaît pas, se trouvant entre l'excitation de la découverte et l'angoisse de disparaître à chaque instant, emmenée au loin par un vil individu qui ne recherche que la gloire.

Contrairement à la majeure partie de la population, la fée n'éprouve qu'indifférence à l'évocation de la solitude. Elle se plaît dans son propre monde, qu'elle s'amuse à bâtir, pierre par pierre, pièce par pièce, en fonction de ce qui lui donne envie. Cependant, elle ressent une légère amertume dés lors qu'une amitié ou un amour se profile devant ses yeux, sans doute nostalgique du drame ayant marqué son existence. Son moindre souvenir la terrorise.
Qualités ♡ :

► Altruisme

Il est impossible pour la fée de ne pas venir en aide à la veuve et l'orphelin. Généreuse, elle sait faire preuve de charité et s'arrête partout où l'on demande de l'aide. Elle donne sans attendre de retours, et devient heureuse au simple contact de la joie d'autrui. Prête à pardonner malgré les erreurs commises, c'est une jeune femme pleine de miséricorde, qui tendra la main au pire des criminels s'il vient à lui prouver sa valeur et ses principes.


► Ouverte d'esprit

Malgré les tensions entre certains peuples, Anaëtaliah est de ceux qui veulent croire à une paix, ou tout du moins, au retour du calme dans les foyers. Elle tente, à chaque nouvelle rencontre, de mettre ce qu'elle a entendu et ce qui se dit de côté sur une race, sur une autre, ou sur un peuple entier. Ainsi, la rancune lui est inconnue, autant que la xénophobie. La personne l'intéresse plus que son apparence, sa forme, ou encore son apparence. Les nouvelles personnalités apparaissant dans sa vie, bien que la bousculant, ne font qu'augmenter son enthousiasme.

► Indépendante et organisée

Rapidement, la fée dût se faire à l'idée qu'elle devrait gérer ses problèmes seule. Et depuis ce jour, nul ne s'incrusta dans ses affaires, ou ne s'inquiéta de la manière dont elle allait gérer les choses. Méthodique et réfléchie, Anaëtaliah prend tous les facteurs en compte lors de ses estimations, ses prévisions. Elle ne laisse rien au hasard, ou tout du moins rien qui pourrait la mettre en péril. Sa prudence lui a valu une existence relativement tranquille, dés lors qu'elle se retrouva à voyager complètement seule.

Défauts ♡ :

► Autoritaire et têtue

Bornée, il faut admettre qu'il est difficile de faire entendre raison à la demoiselle. Campée sur ses positions, elle refusera plus d'une fois d'accepter le fait qu'elle ait perdu. Cependant, cela n'est pas à confondre avec de la mauvaise volonté. Elle écoutera vos arguments, et si elle ne peut les détruire, se soumettra au bout d'un moment. Mais ce n'est pas pour autant que la frustration la quittera et sachez qu'elle n'oubliera jamais cette défaite, aussi minuscule puisse t-elle être, et que celle-ci deviendra un tremplin afin qu'elle soit capable de vous battre à plate couture la prochaine fois, avec un sourire jusqu'aux oreilles.

► Distraite

Anaëtaliah possède une mémoire à long terme, mais elle reste sélective. Toujours en mouvement, il est difficile d'attirer et de capter son attention pendant plusieurs minutes d'affilées, car elle ressentira toujours le besoin de s'évader, même si la situation ne lui déplaît aucunement. Constamment dans les nuages, il arrive plus d'une fois qu'on la surprenne, le regard dans le vide, à fixer le ciel ou tout simplement une branche d'arbre. Certains diraient même qu'elle est étourdie et maladroite en conséquence, mais c'est encore à prouver..





Magie et arme
 
Magie
Arme


Crystallize :
Rapidement, la fée se rendit compte qu'elle possédait une affinité particulière avec les cristaux. C'est ainsi qu'elle parvint à les contrôler dés lors qu'un danger se présentait devant ses yeux et que rien ne lui tombait sous la main pour se défendre. Principalement de couleur verte, ces derniers peuvent prendre la forme qu'elle désire dans la mesure du possible et être autant offensif que défensifs. Former un bouclier devant sa personne ou devant une autre, se changer en pics permettant de lacérer ce qui se trouve sur son passage, renforcer une structure ou au contraire la détruire.. Les effets sont variables, se pliant à la volonté de la lanceuse de sorts, mais il va de soi qu'elle ne s'en sert qu'en cas d'extrême urgence.
Bien que la fée soit d'un naturel pacifiste et bienveillant, le monde n'est pas à son image, et il lui arrive souvent de devoir montrer les crocs afin de se faire respecter et de survivre dans des environnements hostiles. Et malgré le fait que sa magie lui permette d'échapper au danger la plupart du temps, il fut de mise d'acquérir une arme dite traditionnelle pour assurer sa sécurité. N'étant pas une guerrière, ce fut un choix des plus insignifiants dans son esprit, et il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour se décider.

C'est donc tout naturellement qu'elle se dirigea vers son arme de prédilection : un arc. Ce dernier, blanc comme la neige, se trouve la plupart du temps dans le dos de la fée, qui ne le sort qu'en de grandes occasions. Orné de cristaux autour de la poignée, il s'accorde parfaitement avec les tons violacés de la tenue de la jeune femme, et semble être d'assez bonne manufacture. Il reste cependant assez évident qu'il ne lui appartient pas complètement : ne le maniant que trop peu, elle ne possède pas une dextérité des plus étendues, et se rate plus d'une fois. C'est pour cette raison qu'elle ne l'utilise qu'en derniers recours, et cela vaut mieux pour elle, mais surtout pour ceux qui l'entourent..
Visuel:
 





Description mentale
 
Décrivez votre mental en 10 lignes minimum.




Description physique
 
Décrivez votre physique en 10 lignes minimum.




Racontez-nous votre histoire
 
« Elle est magnifique, n'est-ce pas ? ». La jeune femme releva la tête, souriante, le visage apaisé et les yeux pétillants. Son regard se dirigeait naturellement vers son mari, se tenant adossé à la cheminée de leur maisonnée. Ce dernier lui répondit par un vague acquiescement de la tête, alors qu'il observait les alentours avec méfiance. Melinwë avait beau se sentir détendue après tant de détresse à l'arrivée de son enfant, lui ne perdait pas le nord, et encore moins les menaces qui pesaient sur leurs foyers. Il fronça les sourcils, pensif. Les fées étaient des proies, non pas des prédateurs. Il devrait se débrouiller pour protéger sa famille, coûte que coûte. Et cette simple évocation l'empêcha presque de se réjouir de la naissance de la petite qui, silencieuse, somnolait dans ce que l'on aurait pu appeler un berceau de fortune. La mère, prenant sa progéniture dans ses bras, alla quérir l'affection de son bien aimé, se blottissant dans le creux de son torse. Ils vivaient heureux et tranquille depuis de belles années à présent, et avaient décidé d'avoir un enfant, loin de tout. Loin du bruit assourdissant des villes, loin des forêts où nombre de brigands traînaient. Là où personne ne les retrouverait, là où ils fuyaient, dans l'espoir de ne jamais avoir à y retourner. Les yeux d'Anaëtaliah s'ouvrirent, doucement. Elle ne reconnut que des ombres à ce moment précis, mais lisait en elles un amour profond et inconsidéré, une confiance et une protection aveugle. Et elle s'abandonna à eux, sans réfléchir, paisiblement.

Au plus profond des bois, leur demeure se cachait derrière de nombreux feuillages et arbres. La mère, possédant une magie lui permettant de faire appel à la Nature, l'avait suppliée de faire en sorte qu'ils soient introuvables aux yeux de ceux qui les cherchaient, afin d'assurer une enfance calme et respectable à la jeune fée qui grandissait lentement mais sûrement. Le père lui, malgré cette barrière, restait posté au même endroit, presque toute la journée, s'assurant qu'aucune brèche ne s'ouvrait, qu'aucune faille ne pouvait être percé. Lui qui avait tant souffert, s'était retrouvé au bord d'une falaise poussé par les vents pour atterrir dans le vide, ne se voyait pas quitter de vue son objectif principal. Une vie dénuée de violence n'existait pas. Ils essayaient de plonger leur unique fille dans le dépit, dans l'ignorance de ce qui lui tendait les bras et lui trancherait la gorge. Pourtant, avait-il réellement son mot à dire ? Les volontés de sa femme n'étaient que pure tendresse à l'égard de leur petite. Elle ne voulait que son bonheur, pourtant elle la précipitait dans la gueule du loup. Il ferma les yeux, puis se mua à nouveau dans ce silence caractéristique qui lui correspondait à merveilles.

La fée fut éduquée dans des principes des plus simples : le respect de son prochain, l'altruisme, la politesse.. Tant de valeurs qui semblaient évidentes, mais manquaient à beaucoup. Elle ne manqua de rien, sauf peut-être d'une chose. Une seule, et unique chose. « Maman, pourquoi on ne sort pas d'ici de temps en temps ? ». Posant sa main sur la tête de sa fille, la flattant d'une caresse dans son cuir chevelu, la mère se contenta de fixer l'horizon. « Parce que nous n'en avons pas besoin, Ana. Et les autres n'ont pas besoin de nous non plus. Ou tout du moins pas pour les raisons que tu pourrais imaginer, ma chérie. ». Des larmes commencèrent à rendre sa vision floue, et elle ramena son enfant à l'intérieur, sans un mot de plus. Pourtant, malgré tous ces avertissements, la jeune fille à la chevelure immaculée continuait de regarder dehors, se demandant avec insistance ce qu'on voulait lui cacher. En elle se déroulait un conflit quotidien. L'envie d'en savoir plus, et la peur que ce désir lui soit fatal. Elle qui était encore si jeune tremblait de peur face à l'inconnu, mais voulait le connaître plus que quiconque. Elle se résigna, bien longtemps, à commettre cette bêtise, et les années passèrent et se ressemblaient.

A son adolescence, Anaëtaliah quémanda d'apprendre à manier une arme. Sa mère fut bien évidemment contre l'idée. A quoi cela lui servirait-il, après tout ? Mais son mari l'arrêta bien vite dans sa démarche, la prenant au pied du mur. « Si elle venait à sortir. Pire, si on venait à nous l'enlever. » Il fit une pause, avalant sa salive. « Je préférerais qu'elle sache éviter les ennuis seule, plutôt que dépendre de quelqu'un d'autre toute sa vie. ». « Mais.. ». « Tu sais très bien que j'ai raison. Je sais que tu veux la protéger mais ce n'est qu'une mesure de sécurité de plus. ». Il posa son front contre le sien, effaçant ses larmes. « Je resterais à ses côtés, elle ne s'entraînera qu'avec moi. Tu n'as pas de soucis à te faire. ». Et rapidement, l'accord fut donné, et les entraînements commencèrent, en pleine forêt.

La fée s'extasiait, brûlait d'impatience à chaque sortie. Certes, ce n'était qu'un minuscule bout du monde, mais c'était déjà plus que son chez-elle. La jeune fille n'était plus cloîtrée. Elle se sentait libre, pour la première fois. Et les chasses se poursuivaient, sans se ressembler. Peu de progrès étaient faits, mais peu lui importait. Elle s'amusait. Son père sécurisait la zone à chaque fois qu'ils partaient, de peur que quelque chose n'arrive à sa femme durant son absence. Et malgré eux, malgré leur envie puissante de confiner leur enfant dans un havre de bonheur, ils finirent par lui transmettre leur paranoïa. Alors que son géniteur s'avançait petit à petit dans les bois, Anaëtaliah entendit un bruit dans les buissons non loin. S'agenouillant, hésitante, elle tendit les mains vers une chose roulée en boule, pleine de poils, tremblante. Elle la saisit, puis la releva, la cachant sous sa cape pour la réchauffer, et lui sommant de se taire pour ne pas se faire repérer. Et c'est ainsi que naquit son amitié avec Arow, petite créature à qui elle sauva la vie sans le savoir, et avec qui elle pouvait discuter nuit et jour.

Puis arrivèrent enfin un âge où elle se sentit prête à déguerpir de la maison familiale. S'engageant dans la forêt, elle s'arrêta cependant à sa lisière. « Tu es sûr de ton coup ? ». Ezo se mit à rire, frénétiquement. « C'est toi qui a insisté pour qu'on parte faire un tour et maintenant tu veux me mettre la responsabilité sur le dos ? Quelle piètre maîtresse tu fais. ». Elle lui tapa doucement les oreilles. « Amis, Ezo. Nous sommes amis. ». Puis elle le gratifia d'un sourire chaleureux, avant de poursuivre sa route. La balade fut des plus agréables. La fée profita de cette solitude qu'elle n'eut jamais connu, du bruissement des feuilles, du frisson de l'inconnu qui la parcourait et faisait vibrer la moindre parcelle de son épiderme, y provoquant d'infimes frissons qui lui donnaient des ailes. Frottant sa cape, elle leva les yeux au ciel, et les écarquilla d'un seul coup. « Il fait nuit ! Déjà. Qu'est-ce qu'ils vont penser. ». «  Que tu es partie te dégourdir les jambes ? Tu n'es plus une enfant, Ana. Mais tu as raison, on ferait mieux d'y retourner. ». Au même moment, un bruit d'explosion secoua la terre.

Prenant la fuite vers sa demeure, trébuchant à moitié sur les racines apparentes qui lui barraient la route, elle sentait pourtant la chaleur se rapprocher petit à petit. Les flammes dansaient devant ses yeux, et elle comprit. Tombant sur ses genoux, elle se recroquevilla. Partie sans prévenir, elle avait brisé la barrière instaurée par son père, et les avait donc mis en danger. Elle les voyait, courir, s'affoler dans tous les sens, pour tenter de la retrouver. Son égoïsme avait pris la vie des deux seuls êtres qui comptaient à ses yeux. Son insolence et sa curiosité la mèneraient à sa perte. Mais que pouvait-elle faire, à présent ? Ezo lui secoua l'épaule. « Ana' ! Ana' ! ». Elle ne réagissait pas. « Ecoute, je sais que tu es malheureuse, et j'imagine la portée de ce drame dans ton coeur, mais si tu ne t'enfuis pas maintenant, ils ne seront pas les seuls victimes. ». Larmoyante, elle releva la tête vers lui. « Tu voudrais que je les abandonne ? Que la dernière idée qu'ils aient de moi soit celle d'une idiote en fuite après tout le mal que je leur ai causé ? ». Il secoua la tête de gauche à droite, la priant de se relever. « Ils verront que leurs efforts n'ont pas été vains. Sauve toi, reste en vie. Depuis ta naissance, ils n'ont vécu que pour toi. Aujourd'hui, c'est à toi de vivre pour eux. ». Et c'est ainsi que la fée disparut de la circulation, s'éloignant dans les contrées de Kalerya, sans jamais plus se lier à qui que ce soit. Ayant appris l'origine du meurtre de ses géniteurs, elle se contenta de craindre autrui, sans l'approcher. L'enfant venait de mourir, mais la femme allait renaître de ses cendres.




Informations Supplémentaires
 
Votre surnom
Naeel/Anaet'

Votre âge
19ans

Qui est sur ton avatar ?
Emilia de Re-Zero

La catégorie de ta magie
Magie élémentaire

Nom de ta magie
Anaëtaliah Meredell > Crystallize

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Code de validation
Un kalérien voyage au pays du chocolat




Dernière édition par Anaëtaliah Meredell le Ven 28 Oct - 20:51, édité 11 fois
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Jeu 27 Oct - 22:12
Bienvenue à toi Aneathanehtaaahratznonfqfbufebbberpohdell.

Bon courage pour ta fiche !
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2624
Kinahs :
702602
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Mer 16 Nov - 14:04
Coucou,
Tu en es où ? Rencontres-tu des difficultés ?
Merci de nous donner des nouvelles sous 7 jours, sans quoi nous serons contraints d'archiver ta fiche.
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2624
Kinahs :
702602
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Jeu 24 Nov - 17:13
Bonjour, sans réponse de ta part, nous sommes contraint d'archiver ta présentation. Cette dernière pourra être ressortie à tout moment. Bonne soirée.
Page 1 sur 1