PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Hihi. J'suis nouvelle !
☉ Elfe du soleil ☉▼
☉ Elfe du soleil ☉
avatar
pic-profil
Messages :
3
Kinahs :
8000
Age :
23
Date de naissance :
21/05/1994
Date d'inscription :
22/11/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Ven 24 Nov - 1:00
Liorah Elenwë
La secte des flammes – petit brasier




Informations générales

Elenwë
Liorah
9 ans
Ulratime
Fille
25 kilos
1m30
Nieh ? C'quoi ?
elfe du soleil/Humaine.
Licorne nommée Elros




Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


En dehors de ses entraînements pour la magie et de ses corvées journalière, elle consacre le reste de ses heures a jouer pour éviter de tourner en rond comme un poisson dans son bocal. On la voit donc régulièrement s'amuser en trainant dans les couloirs du niveau supérieur. Dans ces moments qui n’appartiennent qu'à elle, elle s'imagine des mondes et des histoires avec des tonnes d'effets spéciaux dans sa tête. Elle en grande guerrière redoutable, affrontant moult monstres et hérétiques au cours d'un combat épique.
Si elle se contraint à jouer seule, c'est surtout que les compagnons de jeux sont rares dans sa famille. Y'a bien un de ses amis qui à l'air d'avoir son âge, mais à chaque fois qu'elle lui demande de venir jouer avec elle, ce dernier lui répète exaspéré qu'il "n'est pas un morveux" mais un "Nain bordel de merde".
D'ailleurs, l'irritation croissante de son ami n'empêche pas Liorah d'oublier à chaque fois sa réponse. Et de toujours finir par lui reposer la question un autre jour.

Oh... Elle a peur aussi. De trop de trucs quand on essaie de s'en faire une liste exhaustive. Mais heureusement pour elle, la majorité de ce qu'elle craint ne relèvent que de chimères nées de son imagination. Cependant, être seule dans l'obscurité la terrifie jusqu'aux larmes. Surtout si elle n'est pas protégée du monde grâce à la couverture de son lit.

Qualité : Simple, sociale, joyeuse, volontaire, curieuse et gentille
Défaut : très froussarde, en quête constante d'attention, manichéenne, gourmande, capricieuse. 




Magie et arme

Magie
Arme


Maige élémentaire du feu :Pour l'instant. Les talents de la petite dans ce domaine ne feront pas pâlir les grands de ce monde. Elle se limite à invoquer des flammes sur le bout de ses doigts. à jouer un peu en les faisant danser dans le creux de sa paume. Rien de particulièrement terrible. Hein ? Bah même ce simple tour de passe passe ça l'épuise.
Dès qu'elle a du temps libre, elle s'entraine à tenir le plus longtemps possible. "Pour développer ton endurance" d’après sa formatrice. Comme un muscle qu'elle travaillerai au fil du temps. D'ailleurs, ses efforts ont payé : Au début, elle ne pouvait pas maintenir des filaments de feu plus de quelques secondes. Mais maintenant, son record de longévité frôle la vingtaine de minutes.

Par contre, vous figurez pas qu'elle est incapable de faire plus que ça. Il suffit qu'elle perde brusquement son calme pour prouver le contraire. Une émotion forte, un brin de colère, voire un simple bruit nocturne et voilà que la petite s'emballe. Elle fait alors surgir son pouvoir de manière désordonnées et disproportionnée autour d'elle. Risquant surtout de se blesser elle-même. Déjà qu'elle a presque immédiatement envie de dormir après le moindre effort d'ampleur. 'Faudrait tout de même pas qu'elle tombe évanouie après avoir causé un incendie. Ce serait assez difficile de mieux creuser sa tombe.
 
Vous voulez confier une arme ? A une enfant ? De 9 ans ? Z'êtes un peu malade, vous. Pas vrai ?

Déjà qu'elle pourrait se blesser avec un couteau a bout rond, 'faudrait tout de même pas qu'elle manipule un truc un temps soit peu pointu.




Description mentale

Défiant tous les pronostics a priori teintés d'évidence. La gamine à l'air parfaitement normale pour une môme de son âge. On peut même dire qu'elle va pas mal à l'encontre des nombreux préjugés. Arrêtez donc un peu avec vos idées préconçues : une secte à la réputation meurtrière peut aussi se révéler un parfait endroit pour élever et faire s'épanouir une enfant !

M'enfin, pour en venir à la gamine. Les mots manquent rarement pour parler d'elle. Sa normalité forge son originalité. Simplement parce qu'on mesure difficilement l'improbabilité de trouver une fillette de son acabit au sein d'un lieu comme celui où elle vit. Surtout que sa petite personne cumule à elle seule pas mal de tares aux yeux des adultes qui l'entourent :  elle est joyeuse, bavarde, turbulente et surtout, curieuse. Il n'est pas rare qu'elle assomme ses interlocuteurs de questions sans intérêt.
Bref, une bonne caricature de petite peste. Le genre qui peut rapidement démunir beaucoup d'interlocuteurs qui ne savent pas "s'y prendre" avec une gamine. Après, c'est de leur fautes s'ils sont pas foutu de comprendre cette môme. Parce qu'il n'est pas difficile de la canaliser. Surtout quand il est question de vouloir lui apprendre quelque chose qu'elle ne sait pas. Une fois qu'on a compris le truc, happer son attention est un jeu d'enfant même pour le plus médiocre des pédagogue. C'est seulement quand on voit le prodige qu'on réalise quelque chose d'important : La plus dissipée des enfants peut aussi un auditoire attentif à elle toute seule.

Son attitude quémandeuse d'attention traduit son envie de se faire aimer de tous. Et l'effort qu'elle peut faire pour arriver met en lumière une source d'une énergie inépuisable. Le tout dirigé par une volonté à l'épreuve des pires situation. Certaine mauvaises langues vous diront que c'est surtout le seul pan de sa personnalité bon à exploiter. Ce qui en vérité est quand même un peu vrai. Le fait d'être gentille avec les gens la pousse parfois à être dans des situations qu'elle n'aime pas vraiment.

En dehors de ça. Elle est bien embobinée la petite et surtout mue d'une loyauté sans faille envers « Sa famille » comme elle l'appelle. Son adoration pour Evaherya s'est incrustée dans son caractère jusqu'à s'y confondre. Elle ne se sent entière que quand elle accomplie la moindre tâche - y compris les plus ingrates, pour sa communauté. Et même si elle ne mesure pas encore toute la violence de ses propos. Elle considère la mort des infidèles comme un devoir qu'elle se devra d'effectuer quand elle sera grande. Ou plutôt lorsque son entraînement portera ses fruits et qu'elle sera moins dangereuse pour elle même.

Ah, depuis que son don de magie élémentaire s'est révélé a elle. Les gens de sa famille ont associé cet événement a un cadeau de la déesse. Et depuis, la petite s'est mise à prier avec plus de ferveur.



Description physique

Liorah a une allure difficile à manquer. Mine de rien. La petite parait vraiment très jeune pour ce qu'elle est. Trop jeune même. Ne serait ce que par sa petite taille qui avoisine le mètre trente. Son allure fébrile la place d'ors et déjà au plus bas de la chaine alimentaire de son environnement - Surtout quand son environnement est composé des pires criminels des quatre mondes.
Sa démarche dénote parmi ses confrère : elle se déplace souvent sous la pointe des pieds quand elle marche ou court. Un toc qu'elle a acquis depuis sa tendre enfance qui lui donne une allure un peu dansante quand elle se promène dans les allées du quartier général. Ce qui ne l'aide pas a s’intégrer au paysage dans lequel elle évolue n'aide pas a s’intégrer.

Au niveau du visage, la nature a doté cette gamine d'yeux verts expressifs et d'un petit nez en trompette. Le tout assortis de tache de rousseurs qui habillent finement sa peau : elles couvrent son visage sur une surface allant de la naissance de son sourire jusqu'à l'arrête de son nez. Pour ne rien arranger à son air inoffensif, la petite offre un sourire quasi permanent, auquel il manque une canine de lait.

Physiquement, elle a beaucoup pris de son ascendant elfique. Cependant, pas assez pour que cela soit flagrant la première fois qu'on la voit. Quelques rondeurs de l'enfance dissimulent encore des traits trop bien dessinés pour son âge. Le seul reliquats humain dont elle arbore fièrement l'héritage reste la couleur rousse que sa mère lui a transmise. Et cette épaisse crinière aux boucles douces camoufle facilement des oreilles un peu trop pointue pour la norme. Ces dernières sont d'ailleurs parfaitement à mi-chemin entre celles des hommes et des Elfes. Et le plus souvent, invisible sous l'épaisseur de sa chevelure.

D'ailleurs, si vous l'entendez parler ou rire. Vous comprendrez à l'octave de sa voix que cette dernière est à l'image de sa propriétaire : Difficile a manquer. Entre sa voix aigu et son rire chantant. Même ses éternuements sont composés de petits "Aaaatchu" qui se veulent discrets. Mais qui ne le sont vraiment pas au vu du nombre de gens qui se retournent sur son passage à l'entente d'un son aussi incongru dans une ambiance sérieuse.



Racontez-nous votre histoire

Avez vous déjà entendu parler de Eleanor Daryl, Mercenaire de son état ? Nan, probablement pas. Heureusement d'ailleurs. C'est pile poil le type de personne que le monde destine à l'oublie. Un genre de femme impertinente, vagabondant constamment autour des mondes. Avec un inquiétant penchant sur la boisson qui ne la rend pas vraiment plus fréquentable.

Il y avait de cela une décennie et des poussières, Notre héroïne était belle du haut de sa trentaine et de ses dreads rousses. Assez pour s'enticher d'une brochette d'amant à chaque fois qu'elle séjournait en lieux civilisés. Jouissant d'une aura assez atypique, un soir, elle a finalement attiré l’intérêt d'une créature un peu plus unique.
Cette dernière était aussi vagabonde qu'elle. Mais dans le genre élancée avec des cheveux blonds platines et des oreilles pointues. Son visage était dominé par un regard vert presque surnaturel et son sourire était d'une blancheur qui défiait en duel celle du corail ou de la neige.
Il était sûr de lui. Et elle, elle était joueuse. Contre des mots désobligeant, elle montra volontiers bretteuse. Une femmes impertinente contre un homme faussement dédaigneux. Alors ils s'amusèrent de ces duel verbaux l'espace d'une soirée. Ils prolongèrent les réjouissance d'une nuit. Puis de deux.
Et bientôt le vagabond accompagnait Eleanor dans ses pérégrinations pour parcourir le pays en quête de prime et d'alcool local.

M'enfin. Cela faisait quelques mois que nos deux tourtereaux parcouraient le pays. Cette soirée là, la belle avait poliment décliné un verre d'alcool que son amant venait de lui proposer. Étrangement, il avait rit a sa réaction sans la comprendre. C'était véritablement la première fois que l'Elfe la voyait refuser une rasade rafraîchissante. En captant son incompréhension, elle avait lâché un sourire sournois. Fière de prendre son amant par surprise.
Sa main avait alors machinalement caressé son ventre, elle s'était approchée. Puis le lui avait soufflé sans une once de tact : « Je suis enceinte ».
Le futur père une seconde ou deux de mort cérébrale : Durant un instant de ne réalisait pas encore tout ce que ça impliquait. Il y eu comme un instant emplie de fébrilité. Puis un simple sourire chargé d'autant d’inquiétude que d'infinie joie.  





- Liorah, 6 ans.

La bousculade avait faillit virer au drame. Le vampire qu'elle avait malencontreusement ballotté contre le mur la regardait avec une œillade meurtrière. Mais heureusement pour elle, la gamine était imperméable à l'intimidation -du moins quand celle ci prenait une forme trop subtile pour être comprise par elle.
La petite demie elfe offrit tout de même à la créature son sourire le plus adorable et sincère. Même si s'attirer de la sympathie était vain dans cet endroit. Cette enfant est trop resplendissante pour les gens depuis si longtemps habitués aux ténèbres.

- Désolée monsieur.

Le vampire ne répondit pas. Peut être était ce juste une volonté de ne pas gâcher sa respiration pour cette créature. Ou juste le sentiment de peur que lui inspire sa diablesse de génitrice. Ouais probablement cette option. Eleanor, sa mère sévit depuis plusieurs années au sein de la secte. Elle est même une membre respectée parmi les membres du premier brasier. Et rare sont les gens qui ont pu porter la main sur cette gamine sans avoir de douloureux compte à rendre avec cette humaine farouchement douée quand elle possède une lame entre les mains.

Face à la retraite de son adversaire. La gamine soupire de soulagement, un peu rassurée. Échapper aux ennuies n'est pas vraiment dans ses habitudes de vie. Alors voir les problèmes s'écarter spontanément de son chemin est un spectacle aussi rare qu’appréciable. Bien que dans les faits, elle n'y soit vraiment pour rien dans cet épilogue.

Attend... Pourquoi elle s'était mise a courir comme une dératée dans les couloirs déjà ? Hum...  Ses sourcils se froncent. Offrant une expression aussi sérieuse que comique. La mémoire de l'enfant cherche brièvement la raison de sa précipitation irresponsable. Puis s’alarme en se la remémorant. Y'a comme un sursaut, une décharge électrique qui parcourt les muscles de la fillette. Elle trésaille brusquement sous les regard curieux des passants. Puis ses pieds redémarrent au quart de tour sur le sol. La petite se met a courir sur la pointe des pieds à travers les galeries cyclopéennes du quartier général. Elle fonce a travers les couloirs de pierre. Risque l'accident aux détours d'un virage serré. Décent un escalier plus raide que le dos de la gouvernante de la cuisine. Puis enfin arrivée a sa destination, sa main ouvre précipitamment la lourde porte qui la sépare de son objectif.
- Maman !
L’intéressée est assise a une table entourée de visages connus et offusqués. La mère tourne nonchalamment la tête vers la petite. Visiblement habituée à ce genre d'interruption impromptue. Cependant, par soucie de crédibilité. Elle garde cette attitude froide. Sa voix lui offre une réponse laconique.
- Liorah. Je suis en réunion.
Quelques visages étonnés convergent sur la gamine tirant sur la demie douzaine d'année. La petite, elle, est campée dans le sol. Elle n'est pas le moins du monde intimidée par les observateurs. Ou plutôt, elle le serait si elle n'avait pas des œillères qui l’empêchait de voir autre chose que sa maman.
- Attend ! Regarde !
Elle fronce les sourcils, se concentre quelques instants. Une étincelle crépite le long de ses petits doigts. Après une petite hésitation. Un filament de feu s’élève de sa main d'enfant. La flammèche grossie, jusqu'à atteindre le brasier d'une torche. Passé ce cap, les flammes tiennent quelques secondes avant de mourir aussi vite qu'elles se sont embrasées auparavant. Quelques interlocuteurs tiquent sur la précocité de l'enfant en matière de magie. Leur agacement fait place a une lueur d’intérêt un brin inquisitrice.  
De son coté, la petite semble un peu essoufflée par l'effort. Mais difficile à dire si c'est davantage dû à sa démonstration ou à la course qui l'a précédée.
- T'as vu maman ? Hein ! T'as vu ? Je suis une mage !
La remarque attire quelques rictus teinté d'un certain mépris. La mère s'offre même un sourire amusé. Plus maternel que moqueur cependant. Puis après cet once de douceur, elle tranche la situation sèchement. Sa voix parle d'un ton qui ne souffre d'aucune exception, d'aucun attendrissement.
- On en reparlera.
La gamine tente de protester contre cette ignoble injustice. Sa voix mourut a peine sortie de ses lèvres.
- Mais...
La mère s’abaisse a hauteur de sa fillette. Interrompant d'un regard les mots balbutiant de sa progéniture. A cet instant, il est probable que les témoins de la scène l'ai sincèrement envié. Ce n'est pas un don offert a tous de réussir à faire taire Liorah Elenwë avec autant d'aisance.
D'un ton inlassable, la mère répète lentement :
- Je suis en réunion. Et si je ne me trompe pas. Tu devais aider aux cuisines ce matin.
La gamine hoche la tête. Brusquement rendu coupable de négliger ses devoirs envers la famille. Elle n'ose pas parler. Dans un coin, quelques personnes habituées à ce personnage agaçant prennent des notes pour le futur. Histoire d'apprendre à faire taire la petite avec autant d'efficacité que sa génitrice.
- Tu vas y aller ?
- Ui maman
- Ne m'appelle pas comme ca.
- Oui madame.
Une expression satisfaite s'affiche sur le visage de la guerrière.
- Alors vas y.
La petite fait un petit salut miliaire et disparaît en courant derrière la porte. Dans son dos, la scène est déjà oubliée. Tout le monde se concentre déjà sur la prochaine action de leur groupuscule.


Le soir même, Eleanor rejoint Liorah dans leur chambre commune. La mère sent quelque peu l'alcool. Mais la fille ne s'en formalise pas. Au contraire, elle parle sans interruption de tout ce qu'elle a fait aujourd'hui. Comme a son habitude. Malgré les corvées de cuisine. L'enfant semble toujours aussi excitée que le matin. Elle ponctue même son monologue en tentant de faire des petites démonstrations que son maigre talent arrive à produire.
Qu'est ce qu'elle est fatigante. Mais sa mère ravale cette pensée sournoise, elle décide d'engager la conversation. Probablement que c'est une mauvaise idée dans son état. Elle a bu un peu plus que de raison, histoire de fêter son prochain départ de mission.
- Liorah ?
- Oui maman ?

Le regard vert précieux de Liorah se fixe sur le visage de sa maman. Son sourire lui rappelle celui de son père. La mère esquisse un sourire nostalgique. Étrangement, elle se sent un peu mieux.
- Je dois te parler de quelque chose d'important.
- Ah !
Il n'en faut pas davantage pour capter l'attention de l'enfant. La demie elfe se tait instantanément.

- C'est au sujet... De la "famille". Et de ton père.

La môme se fige. Les occasions où le sujet est abordé sont si rares. Alors, même le feu qui éclaire la pièce n'offre plus aucun crépitement. Eleanor accorde ce détail au talent de sa fille. Probablement qu'elle même ne se rend pas compte du prodige qu'elle emploie actuellement.
- Qu'est ce que je t'ai dit a ce sujet ?
La môme joue nerveusement à tresser ses cheveux. Puis arrête pour prendre la parole
- Bah. Quand papa est mort. Tu as rejoint la famille. Parce qu'elle pouvait nous protéger. Nan ?
- Oui. Mais de quoi ?
La fille plisse le front sous la réflexion. Mais... Ouais, nan. Elle ne sait pas de quoi elle est protégée au juste. Simplement parce qu'elle n'a jamais eu l'idée de poser cette question.  Dans le doute, elle sortie sa réponse joker quant il était question d'accuser quelqu'un.
- Bah... Des hérétiques ?
Eleanor approuve. Qu'elle le veuilles ou pas. Quelque chose d'elle a rapidement adhérer à cette doctrine. Un peu comme une tumeur qui se serait greffée à sa pensée. Probablement son deuil difficile avait beaucoup facilité le travail pour lui inculquer le culte dans sa psyché.
- Oui, mais aussi des elfes de la nuit.
La petite fronce les sourcils. Elle est contrariée d'entendre cette réponse. Pas que ce nom lui soit inconnu. C'est juste que... Elle n'aime pas l'obscurité. Forcément que les elfes de la nuit font parti des monstres qui peuvent se cacher sous son lit. Et dont elle vérifie minutieusement l'absence chaque soir avant de se coucher.
- Tu vois Liorah. Le monstre qui a tué ton père en était un. Mais tu connais déjà l'histoire. N'est ce pas ?
La fille hoche la tête d'un air qui arrive étrangement à être à la fois grave et risible. Puis maintenant que tout lui revient, elle complète le discourt de sa maman.
- Ce sont des monstres. La famille a promis de nous protéger d'eux. Pour pas qu'ils me dévore le cœur
Dans ces mots horrifiés. Quelque chose de comique semble faire sourire la mère d'une manière cynique et triste.
- Tu peux en devenir un.
La petite ouvre grand les yeux d'étonnement. Nan... Elle ne veut pas devenir comme ça ! C'est pas un monstre elle ! C'est une gentille !
- Ton pere me disait souvent que sa plus grande peur était de devenir un monstre. Que je l'avais probablement sauvé de ce sort. Parce que...
Et voilà qu’Eleanor se perd dans les souvenirs douloureux dont elle n'arrive pas a s'échapper sans avoir la gorge serrée par l'émotionou l'alcool. Alors elle change de sujet. Tentant de garder une certaine contenance.
- Quand un Elfe perd tout espoir. Il peut devenir un elfe de la nuit.  
Liorah. Peut être quand je partirais. La famille changera de comportement. Elle essaiera peut être te faire perdre espoir. Peut être que ce sera tentant de les haïr. De s'abandonner a la tristesse. Mais...

Probablement que l'alcool lui faisait tourner plus que la tête. Elle en perdait ses mots. Mais elle continue malgré cette petite confusion
- En tant que mère... Je refuse... Je refuse que ca t'arrive.
Et voilà que la grande guerrière avait perdu le combat. La mère qui subsistait en elle se sentait toujours partager entre son dégoût pour ces horreurs qui lui avaient arrachés l'amour de sa vie. Et le sens qu'elle avait trouvé en servant fidèlement Evaherya. Tiraillée, elle venait finalement de céder au bon sens par égoïsme. Elle s'en voulait. Liorah en Elfe de la nuit pourrait être une digne héritière au service du premier brasier. Mais au fond, une partie d'elle était rassurée. De pouvoir la mettre en garde avant de partir. Mortifiée de savoir si cela était suffisant pour qu'elle s'écarte des pièges. Mais heureuse.
- Je comprends pas, maman. La famille veut que je devienne un monstre ?
La mère sourie avec une infinie tristesse.
- Nan Liorah... C'est juste que demain à l'aube, je vais partir en mission. Longtemps, plusieurs mois. Peut être que quand je ne serais pas ils... Ils vont changer de comportement. Envers toi...
Donc j'aimerai que quoiqu'il arrives, toi, tu ne changes pas. Que tu continues d'avoir de l'espoir, de rire, d'être heureuse. Et que tu deviennes même une puissante mage. La meilleure de la famille. D'accord ?

La petite ne saisit vraiment pas tout ce que sa mère raconte. D'autant que haleine recelant l'odeur de l'alcool commence doucement à la gêner. Mais la brave répond quand même avec un ton empreint d'une joie toujours aussi égale.
- Je te le promet maman !
Un sourire soulagé émerge en guise de réponse. Puis la mère reprend sa distance habituelle.
- Maintenant que c'est réglé... Au lit. Demain, tu commenceras ton entraînement à la magie. Et moi aussi, j'aurais une longue journée


Liorah, 9 ans

« Pense a ton souvenir le plus cher ».

Plus facile à dire qu'à faire grommelle la gamine mentalement. Liorah s'approche, puis entre dans le cercle sans savoir quoi choisir. Sa mémoire relève de nombreux faits d'armes amusants et de petites joies quotidiennes. Mais elle n'arrive pas à se décider vers lequel son esprit doit se tourner au moment venu. Elle appréhende. C'est la première fois que son instructrice semble faire un effort pour s'impliquer dans sa formation. Peut être qu'elle a enfin la reconnaissance de son don ? Ou alors est ce un examen ? Peut elle échouer le rituel ? Ça parait ridicule comme idée. Mais... Mais La petite a tellement peur de rater. Dans sa tête, c'est la confusion la plus totale. A tel point qu'elle semble bien partit pour.

Pourtant, quand elle ferme les yeux. Instantanément, ça sonne comme une évidence. Les dernières paroles de sa mère rejaillissent avec la clarté des premiers jours. Fin' pas qu'elle soit morte. Elle est juste emprisonnée dans les geôles des hérétiques. Elle est toujours en vie selon des rapports. Et Liorah s'est jurée de la libérer.

Ouais. Le soir de son départ. C'est son souvenir le plus cher. Car depuis, pas mal de changements se sont opérés dans le comportement des gens de la famille. Notamment au niveau de la considération qu'on lui offre. Les gens qu'elle bouscule par mégarde la prennent au collet. Elle s'est prise des gifles et des coups pour chaque échec qu'elle laisse échapper. Des cicatrices pour chaque protestation. Quelques vampires ont gouté son sang de demie elfe sans qu'elle ne soit particulièrement consentante.
Alors... Ouais. Pardonnez son langage. Mais depuis son départ. C'est la merde. Elle en voufrait presque a sa mère de l'avoir abandonné.  Au sein de sa famille, elle se sent méprisée, quoiqu'elle fasse, dise. Quelque soit ses progrès, elle n'est pas assez bien. Pourtant, son pouvoir n'est pas une preuve de l'intérêt que porte Evaherya pour elle ? Est ce que la famille essaie vraiment de la changer en monstre ? De lui faire perdre espoir... C'est ridicule. Hein ?
Si c'est le cas, ca fait donc plusieurs années que la petite les tiens en échec avec une indolence qui force l'agacement. Parce qu'elle a promis d'être heureuse aupres de sa maman. Et les promesses, c'est sacrées.

- Liorah. C'est bon... Tu peux ouvrir les yeux

La petite obéis, cillant sous la surprise de l'ordre du détail : Elle ne reconnait pas le ton de son instructrice. Elle semble un peu... Étonnée. C'est si rare qu'elle ne soit pas juste sèche avec la petite demi elfe. Après un coup d’œil, elle remarque le cheval au centre du second cercle. Attend. Son famillier... C'est un cheval ? Fin' plutôt un poulain au vue de sa taille. Mais...
Mais c'est trop cool ! C'est trop génial !
Bonjour Liorah.
La voix jaillit dans l'esprit de la petite. Premier contact avec son familier. Elle en aurait le tournis. Du moins, le temps que la tête allongée de la bête se tourne vers sa maîtresse. Mettant en évidence une corne torsadée au centre de son front. La petite reste bouche bée.
La voix rejailli. Une onde d'amusement transparait dans ses mots.
Je ne suis pas exactement un cheval.




Informations Supplémentaires

Votre surnom
Liorah, ou lili. c'me va bien 

Votre âge
21 ans.

Qui est sur ton avatar ?
Pyrah Nikos. De Rwby.

La catégorie de ta magie
Magie élémentaire.

Nom de ta magie
Liorah Elenwë > Magie élémentaire du feu

Accès à la zone H/Y/Y
Oui, pas que j'veuille y écrire par contre.

Pourquoi avoir choisi Kalerya ?
Parce que j'avais besoin d'une excuse pour ne pas réviser mon partiel. Et que je savais que j'allais faire saler Lokka si je prenais cet avatar.

Code de validation



Dernière édition par Liorah Elenwë le Dim 3 Déc - 20:32, édité 10 fois
❖ Démon ❖▼
❖ Démon ❖
avatar
pic-profil
Messages :
117
Kinahs :
12002
Age :
20
Date de naissance :
07/12/1997
Date d'inscription :
14/05/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1513-presentation-de-vallah http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Ven 24 Nov - 20:23
Bonsoir, bienvenue. Si tu as des questions n'hésite pas. Bonne chance pour ta fiche.
❖ Dragon du Sable ❖▼
❖ Dragon du Sable ❖
avatar
pic-profil
Messages :
105
Kinahs :
53958
Age :
29
Date de naissance :
07/06/1988
Date d'inscription :
29/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t930-lokka-cheres-heureuse-dragonne-de-sable http://www.kalerya-entre-monde.com/t984-fiche-technique-de-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1004-les-liens-ensables-de-la-dragonne http://www.kalerya-entre-monde.com/t1030-tresorerie-de-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1000-dossier-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1026-mise-a-jour-rp-lokka-cheres En ligne

Sam 25 Nov - 20:24
Je t'ai tellement grillée, avec ta gamine, ton choix d'avatar, ton pseudo, et ta note de musique sur la partie incomplète ~ Owned la discrétion
☉ Elfe du soleil ☉▼
☉ Elfe du soleil ☉
avatar
pic-profil
Messages :
3
Kinahs :
8000
Age :
23
Date de naissance :
21/05/1994
Date d'inscription :
22/11/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Dim 26 Nov - 13:05
T'oublies la citation de Vampire knight que j'ai mis dans l'histoire ♥️
❖ Démon ❖▼
❖ Démon ❖
avatar
pic-profil
Messages :
117
Kinahs :
12002
Age :
20
Date de naissance :
07/12/1997
Date d'inscription :
14/05/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1513-presentation-de-vallah http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Dim 3 Déc - 18:50
Bonsoir, je suis navré du temps que je mets pour noter ta présentation, je devrais normalement m'en charger mercredi. Désolé de l'attente.
☉ Elfe du soleil ☉▼
☉ Elfe du soleil ☉
avatar
pic-profil
Messages :
3
Kinahs :
8000
Age :
23
Date de naissance :
21/05/1994
Date d'inscription :
22/11/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Dim 3 Déc - 19:10
Pas de problème. Comme je te l'ai dis sur discord. Je ne suis pas pressée :3
❖ Démon ❖▼
❖ Démon ❖
avatar
pic-profil
Messages :
117
Kinahs :
12002
Age :
20
Date de naissance :
07/12/1997
Date d'inscription :
14/05/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1513-presentation-de-vallah http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Dim 3 Déc - 21:21
Liorah Elenwë
Orthographe1.5/2
Vocabulaire 2/2
Conjugaison1.5/2

Langue française1.5/2
Originalité2/2
Qualité3.5/4

Note perso1.5/2
Longueur du texte4/4
Niveau18


Validation avec...
Niveau Total21
P. Techniques24
P. caractéristiques120


Félicitation
Bonsoir. Finalement, j'ai pu te noter plus rapidement que prévu. Pas mal de fautes qui gâche parfois la lecture ce qui est plutôt dommage. Dans l'ensemble une très bonne présentation, agréable et très amusante à lire. Bonne chance pour ta fiche technique. Au passage, tu n'es pas Humaine/Elfe, mais simplement Elfe.

pic-profil

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1