PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Last Drake Standing [Event Halloween]
❖ Dragon du Sable ❖▼
❖ Dragon du Sable ❖
avatar
pic-profil
Messages :
105
Kinahs :
53958
Age :
29
Date de naissance :
07/06/1988
Date d'inscription :
29/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t930-lokka-cheres-heureuse-dragonne-de-sable http://www.kalerya-entre-monde.com/t984-fiche-technique-de-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1004-les-liens-ensables-de-la-dragonne http://www.kalerya-entre-monde.com/t1030-tresorerie-de-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1000-dossier-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1026-mise-a-jour-rp-lokka-cheres En ligne

Ven 3 Nov - 4:44


Lokka Cherès


Trick or Treat ?!

Happy Halloween ~


Vous vous demandez : quel est notre but ? Je réponds par un seul mot : la victoire,
La victoire à n'importe quel prix, la victoire en dépit de toutes les terreurs,
La victoire quelque longue et difficile que soit la route pour y parvenir,
Car sans victoire, il n'y a pas de survie.






    Le moins qu'on puisse dire. C'est que c'est moche. Pas moche dans le sens où la bataille tournait mal, et que le résultat était bancal. Nan. Juste que ces mangeurs d'hommes, c'est pas des premiers prix de beauté. C'est plutôt des premiers prix de 'je-ressemble-à-rien'. Quand je pense qu'à Vanerzame, on traiterait sûrement ces trucs de démons. Ça me fait pleurer pour les vrais démons, qui sont plutôt humains la majorité du temps, quand on y pense. Nan, là, ils méritent juste le nom de 'monstres'.
  Le premier s'engageait déjà sur mon couloir, et d'un geste calculé, avant qu'il ne m'atteigne, j'avais rapidement créé mes glaives. Le sable partant de mes poignets, pour rejoindre peu à peu mes mains, formant lentement l'esquisse de ces deux armes fiables. Je le saisissais juste avant que la bête, la première, ne m'atteigne, et la mêlée pouvait commencer.
  Fort heureusement, le premier arrivait seul, du moins pour un petit instant. Du coin de l'oeil, j'en voyais déjà d'autres arriver, mais j'aurais le temps de m'essayer à quelques trucs sur le premier. Tester la marchandise, voir de quoi c'était fait, et surtout, découvrir ses capacités. Niveau vitesse ça laissait à désirer. Mais je pense que si c'est si craint sur ça, c'est que ce n’est pas n'importe quoi non plus.

    Puis le combat se lançait. Peu avant que le choc ne débute, je prenais le pas pour un peu de surprise, me ruant sur les quelques derniers mètres qui me séparaient de l'hideuse créature, détaillant ses points faibles, ceux qui peuvent paraitre comme tel en tout cas, j'arrivais sur elle à grande vitesse, et précipitais une première lame sur le côté de son cou allongé, plantant ce qui devait ressembler à une épaule et m'y enfonçant sur quelques centimètres. La bestiole hurlait, mais avant que je puisse réussir à sortir ma lame de sable trop enfoncée, c'est une surprise du chef qui me prenait.
  Une deuxième gueule, dans la première, sortait pour s'allonger et venir choper mon bras. Celui qui tenait l'arme enfoncée en tout cas. Serrant les dents en fronçant les sourcils, j'encaissais ce premier choc tant bien que mal, alors que je levais la seconde arme magique, l'abattant sur cette seconde tête pour me faire relâcher. Chose plutôt réussie, dans la mesure où les crocs quittaient mon bras. Quelques gouttes de sang longeant mon membre déjà abîmé, je trouvais ça assez ridicule d'être déjà blessé.
  Et la seconde qu'il me fallait pour émettre ce simple commentaire silencieux, la bête avait déjà trouvé autre chose à faire, pivotant un peu sur elle-même, j'observais et utilisais mes réflexes. Levant mes deux armes devant mon corps, la queue puissante et protégée du bestiau choquait violemment contre moi, m'envoyant valser contre l'un des murs qui étaient censés être nos avantages. Crachant goulûment, je me redressais dans la seconde pour m'écarter sur le côté lorsque la bête essayait de profiter de sa réussite.
  La seconde d'après, c'était moi qui profitais du manque de réaction. Mon pas de côté me mettant en position idéale, pour lancer la lame de sable directement dans la gorge de la bête. Je sentais sa chair et ses os céder sous le choc, sans pour autant la décapiter, restant enfoncé à mi-chemin, les derniers spasmes du monstre m'annonçant que malgré ça, elle était belle et bien morte, s'écroulant juste après sur elle-même.

    Reculant de deux pas, j'essuyais la salive que le choc du mur m'avait fait couler sur le menton d'un revers de la main. Découvrant les deux silhouettes quadrupèdes qui rattrapaient bientôt leur retard sur leur ami au sol.
  Pas eu trop le temps de voir leurs réels points faibles, j'allais déjà devoir improviser quelque chose de plus sérieux. Deux contre une, j'étais dans le mauvais camp. Mais elles ne semblaient pas très intelligentes. Si ce n'est la télépathie de groupe dont j'ai entendu parler avant.
  Reprenant le même jeu que pour la première, je fonçais sur les derniers mètres, lançant mon arme droit sur sa gorge, en estoc. Présentant l'esquive, je savais que ça allait rater. Mais à la seconde où la bête essayait de mordre mon bras comme la première, je retirais mon bras faible, et dans un pas de côté agile, reprenais exactement le même avantage, lançant la seconde lame dans la gorge. Nouvelle réussite, une seconde tombait déjà au sol, en quelques instants.
  Instants suffisant cela dit, pour que la troisième profite de ma concentration sur sa voisine. Une patte levée, elle l'abattait sur moi, et de mon arme qui n'était pas bloquée dans la chair, je levais le bras, parant au mieux l'assaut. Malheureusement, la force de la bestiole était bien impressionnante, et mon épaule s'assurait une jolie entaille, stoppée par ma résistance, mais qui me forçait à flancher un peu. Roulade sur le côté, j'abandonnais le glaive encore planté dans ma victime, qui dans la seconde suivante, retrouvait sa fragilité, et s'étalait au sol, du sable parmi le reste.
  Assaut héroïque, le mangeur qui m'avait fait crouler un peu se jetait sur moi, gueule en avant, pensant sa victoire assurée. Relevant simplement le bras encore armé, j'envoyais s'enfoncer la lame de sable dans sa gueule. Et je la laissais là, le temps qu'elle s'efface comme la première.

    Reprenant place rapidement, face au portail, je changeais les circuits de mon sable, pensant la défensive plus utile. Si je devais tenir toute la nuit. Et dans le même geste, je dégainais mon arme de métal, durable elle. Lame en main, je voyais deux nouvelles invitées approcher, et en même temps une voix derrière moi, qui profitait de la petite pause pour me tendre l'un de leurs produits dopants. Un bonbon ? Haussant les épaules, j'avalais directement la chose, une confiserie rouge.
  Dans la petite attente du prochain combat, je sentais déjà les blessures se refermer. Malins en plus, ces types du Conseil. Mais je sentais aussi mon bras plus aisé. Que ce soit pour la fameuse entaille qui guérit, ou un autre effet de la petite bille, peu importe. Je me lançais tout droit à nouveau, deux adversaires supplémentaires. La nuit serait longue.
  Parant une patte levée, je faisais glisser la petite lame de mon arme, coupant la chair sur le passage, et retournant la lame vers le corps de la bête, l'enfonçant en profondeur pour voir une première s'écrouler. Bien que dans le geste, l'une de ses petites pattes ait pris le temps de griffer mon flanc, ruinant d'ores et déjà ma tenue.
  Mes circuits pas encore prêts pour me parer d'une défense magique, je devais me contenter d'esquiver. Roulant sur le côté lorsque la compagne de la défunte se ruait sur moi. Roulade qui allait un peu trop loin cela dit, me retrouvant bien vite à portée d'une nouvelle ruade de la queue puissante de cette saloperie. Deux fois déjà qu'on m'envoyait dégager contre une paroi solide, coupant mon souffle bien trop longtemps à mon gout, j'appliquais la même stratégie lorsque l'affreux courait sur moi. Le dernier moment, je me décalais, un pas sur sa gauche, lançant la lame dans sa gorge. Et cette fois, de la lame de métal, je laissais rouler le simili de tête que cette bête pouvait avoir.

    Ça ressemblait presque à une victoire, tant je prenais le coup de main. Mais la nuit venait de commencer, et il était bien trop tôt, en étant seule ici, pour pouvoir me reposer sur mes lauriers.
  Dressant ma carcasse soupirante face au portail, je préparais les assauts suivants, jetant des coups d'oeil pressés à mes circuits qui se répartissaient lentement sur mon corps. Espérant que je ne regretterais pas trop d'avoir débuté sur l'offensive, et d'avoir dû attendre pour m'en remettre à ma défense..

Code de Anéa pour N-U




❖ Dragon du Sable ❖▼
❖ Dragon du Sable ❖
avatar
pic-profil
Messages :
105
Kinahs :
53958
Age :
29
Date de naissance :
07/06/1988
Date d'inscription :
29/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t930-lokka-cheres-heureuse-dragonne-de-sable http://www.kalerya-entre-monde.com/t984-fiche-technique-de-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1004-les-liens-ensables-de-la-dragonne http://www.kalerya-entre-monde.com/t1030-tresorerie-de-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1000-dossier-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1026-mise-a-jour-rp-lokka-cheres En ligne

Mar 7 Nov - 18:41


Lokka Cherès


Trick or Treat ?!

Happy Halloween ~


Vous vous demandez : quel est notre but ? Je réponds par un seul mot : la victoire,
La victoire à n'importe quel prix, la victoire en dépit de toutes les terreurs,
La victoire quelque longue et difficile que soit la route pour y parvenir,
Car sans victoire, il n'y a pas de survie.






    Déjà, de nouveaux invités approchaient. Invités d'un autre monde, d'un autre plan, qui venaient se nourrir sur l'un des nôtres, se nourrir de la civilisation. Lame bien dressée, je reculais rapidement, apercevant derrière moi l'un des mages du Conseil qui venait donner les ravitaillement. Et puisque le bonbon précédent, avait eu la décence d'être efficace, soignant mes blessures récoltées à la naissance du combat, alors je n'allais pas cracher sur un dopant de plus.
  Récupérant une nouvelle confiserie, je saluais le soutien que l'homme représentait, alors qu'il repartait la seconde d'après. Gobant le petit truc, jaune cette fois, je reprenais mon arme à deux mains, tenant ma position. Je voyais un peu moins les effets de cette aide-ci, mais soit. Ça devrait bien servir à quelque chose, et dans le pire des cas.. Ça changeait pas mon objectif, qui était de tuer un maximum, l’entièreté même, de ces saloperies qui s'engageaient sur ma route.
  Un bon souffle repartant de mes poumons, je fonçais droit devant moi, vers le plus avancé de ces salopards. Et cette fois, de sa télépathie peut-être, il avait compris ma stratégie, s'arrêtant sur place au moment où je courais à sa rencontre. Et il se préparait au choc, levant ses sales pattes.. J'aurais pu m'arrêter, et entamer un duel sur le temps. Malheureusement, le nombre croissant de bestioles immondes sur ma ligne m'indiquait que ce genre de plan, c'était de la merde. Si je prend tout mon temps avec chacun d'entre eux, je finirais débordée.

         Pas le choix. Lame en main, jambes accélérant. Je n'annulais en rien ma charge, entrechoquant le fil de mon épée contre ses griffes, reculant les bras pour éviter la gueule de crocs, connaissant déjà cette technique bien à eux.
  Pas de côté, estoc, parade, coup suivant, esquive. La mêlée était bien plus disputée que les précédentes. Et même si ça montrait que j'avais compris leurs techniques à eux, ça voulait surtout dire que les duels s'éternisaient, de déjà, deux autres se rameutaient, proches de moi et de mon compagnon de bataille actuel. Merde. Tournant autour de ma proie, je l'utilisais pour le moment comme obstacle avec les deux autres. En prenant garde de ne pas me faire encercler en en laissant passer plus avant dans le couloir. Mince le couloir, mais pas pour autant complètement encombré par le poids des monstres.
  Profitant d'un moment de difficulté pour l'autre, occupé entre un mur à sa gauche, son allié au niveau de sa queue, à droite, et moi qui en profite sur son profil, je finis par le planter au corps. Enfonçant ma lame, et la ressortant aussi vite que je voyais sa masse s'affaisser. Rassurée d'en avoir un de plus sur le tableau de chasse, et donc un de moins pour la nuit, à pourfendre, je voyais au dernier moment le second, qui avait la fenêtre parfaite pour me foncer dessus.

    Soudain, le temps semblait se ralentir. Et mes réflexes se multiplier. Prenant appuie sur le mur juste à côté de moi, je m'élançais. Un saut plutôt risqué, mais qui surprend sans nul doute mon adversaire. Là où je me trouvais il y a un instant, ses griffes pourfendent l'air, preuve que sa réaction n'a pas eu le temps d'être éprouvée, dans la rapidité de l'action.
  Moi, je me trouvais juste au dessus de lui, observant sa tête ridicule, alors que je retombais en plein sur son corps, les deux pieds liés pour forcer le choc de ma chute. Et mes jambes se pliant pour permettre à mes bras d'enfoncer Awiri dans le dos de la bête. Transperçant son corps pendant qu'il chutait au sol, comme une monture épuisée, mais épuisée à jamais.
  Soufflant un coup, je me retournais tout de même avec hâte. Je n'avais pas oublié le petit dernier, bloqué par les deux corps imposant il y a peu, mais maintenant que j'avais sauté au-dessus du soucis, il était en parfaite position pour me bloquer moi. Un cadavre sur lequel j'étais, et l'autre qui me faisait face... Pas un super équilibre tout ça. Et il n'attendais pas long pour passer à l'offensive, pour que ses petits camarades aient le temps de le rejoindre, ou parce qu'il pense pouvoir m'achever et me dévorer maintenant..

    Mais hors de question de laisser ma peau ici. Faisant virevolter mon arme, je parais au mieux de mon habileté. Mes circuits de sables encore un peu lent me faisant regretter comme j'espérais ne pas avoir à le penser, d'avoir débuté l'affrontement à l'agression. Une armure m'aurait carrément sauvé la mise ici.
  J'essayais d'avancer vers l'ennemi, pour me dépêtrer du corps du défunt. gagner un équilibre plus stable. Mais c'est ce qu'attendait le vil, me repoussant au dernier moment, alors que ma cheville glissait sur l'un des pics naturels du cadavre de l'autre. Griffant ma peau sur ce qui était maintenant plus un piège qu'un ennemi, je grimaçais.
  Mais le bestiaux prend sa victoire pour acquise. Un peu trop. Je me blesse, mais je ne chute pas, et alors qu'il fonce griffes en avant pour me régler mon compte, je n'ai qu'à dresser ma lame en avant, dans une estoc rapide. Qui s'empale dans sa gueule, traversant sa gorge et ressortant de derrière ce qui est censé être sa face. Me laissant l'instant d'après, entre trois corps inertes de bestioles affreuses.

    Haletante, je me reculais à nouveau. Un long couloir, c'est fait pour être utilisé. Et avec les corps dans le chemin, ce sera un avantage pour les suivants qui se ruent déjà sur ma zone. Chevauchant les trucs, je les laissais donc tous les trois sur la route, sans gêne. Aucunement. Boitant un peu de la cheville amochée. Restait à attendre les aides, en espérant que cette fois, ce serait un peu plus dans les soins, que dans les drogues.

Code de Anéa pour N-U




❖ Dragon du Sable ❖▼
❖ Dragon du Sable ❖
avatar
pic-profil
Messages :
105
Kinahs :
53958
Age :
29
Date de naissance :
07/06/1988
Date d'inscription :
29/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t930-lokka-cheres-heureuse-dragonne-de-sable http://www.kalerya-entre-monde.com/t984-fiche-technique-de-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1004-les-liens-ensables-de-la-dragonne http://www.kalerya-entre-monde.com/t1030-tresorerie-de-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1000-dossier-lokka-cheres http://www.kalerya-entre-monde.com/t1026-mise-a-jour-rp-lokka-cheres En ligne

Mer 8 Nov - 17:54


Lokka Cherès


Trick or Treat ?!

Happy Halloween ~


Vous vous demandez : quel est notre but ? Je réponds par un seul mot : la victoire,
La victoire à n'importe quel prix, la victoire en dépit de toutes les terreurs,
La victoire quelque longue et difficile que soit la route pour y parvenir,
Car sans victoire, il n'y a pas de survie.






    Observant le premier des mangeurs, des nouveaux arrivant, se débattre pour chevaucher ses amis, je me tournais plutôt sur un nouvel allié du Conseil. Il arrivait rapidement après le précédent, et lorsqu'il me tendait la nouvelle friandise, d'une couleur encore différente, une bleutée, je le retenais quelques secondes, l'interpellant de ma voix, sans trop faire durer le dialogue, sachant qu'il était aussi pressé d'aller aux autres couloirs, ou retourner chercher ses ordres. Vu les sons qui sortaient de chaque zone, les combats faisaient rages partout. Flammes, explosions, lames fendant l'air, un orchestre guerrier qui rugissait dans toute la vallée.

C'est quoi celui-là ? Il fait quoi ?

C'est pour vous soigner !

Hein ? Mais c'est pas comme le r.. Ok.

    Avant que je ne puisse demander des précisions, il repartait déjà. Le dialogue aura été encore plus rapide que ce que je voulais, au final. Tant pis. Hésitante devant l'objet de soutien, ma cheville blessée demandant déjà les précautions... Mais non, je gardais le tout, l'enfilant dans un recoin de ma tenue.
  M'avançant déjà de nouveau, pour accueillir le premier grand acrobate de la vermine. Terminant de chevaucher, enjamber, ses compagnons, il descendait tout juste pour que je le cueille tout frais de ses efforts. Je l'assaillais férocement, sachant que son dos était occupé par les cadavres de ses prédécesseurs, autant l’acculer comme il faut. Et en l'espace de deux ou trois feintes, des estocs annulées, je pouvais lui pourfendre la gorge. Rapide, précis. Un de moins.

    Les deux suivant se donnaient la peine de chevaucher de front leurs camarades. Rendant leurs pas de faucheuses un peu plus compliqués, mais ça n'allait pas me faciliter les choses pour les tenir un à un. Je pouvais pas me lancer dans un duel, si l'autre en profitait pour me contourner.
  D'un autre côté... Un œil rapide à mes circuits, et la magie coulant dans mes veines le confirmant, j'étais fin prête à passer à la suite. Alors autant prévoir le coup. Concentrant un peu de mon énergie, j'intimais peu à peu mon ordre à mon sable. Si je puis dire. L'armure basique devait suffire pour le moment, sinon je pensais au moins voir ce qu'elle donne. De toute façon, celle de la tempête était inutile contre ces trucs. Enfin, l'armure douloureuse.

    Bon, les deux affreux terminent leur escalade. Je me dresse du coup dessous, à deux pas, prête à essayer de tuer en un éclair l'un d'entre eux. Sinon reculer rapidement.
  Sautant sur la gueule du premier, j'essayais directement de viser la gorge. Il venait de descendre, et j'espérais pouvoir profiter de réflexes réduits, mais il avait le temps de reculer sa tête. Mon coup éviscérant l'air avec perfection. Et durant le simple laps de temps pour me remettre en garde, il se ruait déjà sur moi, toute sa charge en avant, me bousculant, et envoyant sa gueule supplémentaire sur mon épaule libre.
  Heureusement, mon armure était là, mais malgré ça, ses crocs perçaient. Moins fort que si je n'avais pas eu de défense. Faut dire que j'aurais pas tenté un assaut aussi aventureux sans protection. Mais ma chair prenait tout de même pour son compte, mon bras remontant au plus vite la lame vers le corps de la bête. Que j'écorche, d'une balafre qui remonte à la naissance de son cou, le faisant lâcher, certes, mais ne le tuant pas sur le coup.

    Un pas en arrière, et j'essayais de profiter de ça, de son étonnement, pour l'achever. Malheureusement, l'une de ses pattes vint parer ma lame, engageant un simple duel de force. Et plus le combat durait, plus son allié devait  nous rejoindre... Alors je prenais un peu plus de risque, changeant de prise, je gardais ma lame contre sa griffe, mais levait la poignée. Poignée dotée d'une lame également. Que je remontais juste sous le menton de la bête, perçant violemment la tête, puis enfonçant au maximum, jusqu'à ce qu'il s'immobilise et s'écroule lentement sur ses pattes rachitiques.
  Ressortant difficilement la lame dans cette position, mon flanc droit est à découvert. Parfait pour la seconde saloperie qui en profite lorsque ma main fini de dégager mon arme de son compatriote. La griffe fonçant en diagonale pile dans mon flanc. Et pour sûr, que si je n'avais pas eu d'armure de sable, j'aurais été éventrée. Parce que le choc était tout de même violent, m'expulsant sur le côté avant même que je puisse voir l'étendu des dégâts, je m'adossais au mur. La charge du monstre se faisant dans la lignée, je roulais sur le côté. Le mur accueillant sa course effrénée, et me laissant le temps, un genou à terre, pour regarder la blessure.

    Malgré le sable qui avait encaissé et ralentis, mon flanc était salement amoché. Je pissais le sang et c'était douloureux, genre.. Vraiment, douloureux. Les dents serrées après cette aide qu'était l'adrénaline, je jetais un œil à la bête. Qui reprenait place pour l'offensive. Le temps pour moi de sortir et avaler ce fameux 'soin' que l'autre m'avait fourni. Le gobant sur le coup.
  Je me redressais ensuite, difficilement. Entre cheville et flanc amochés, j'espérais vraiment, que ce truc ferait l'affaire.
  Levant une fois de plus Awiri devant moi, je me contentais pour le moment de parer et esquiver la bête. Prenant par à cette bataille au ralenti, comme j'aimerais l'éviter. Bien qu'aucun monstre ne semblait débuter l'escalades des corps toujours présent, ça voulait tout de même dire que je perdais du temps. Mais... C'était une bonne idée. Les blessures se refermaient assez rapidement. Plus qu'avec le premier, le rouge. Et petit à petit, je reprenais la force que la douleur me subtilisait.
  Et c'était le moment parfait pour profiter de la surprise. Lorsqu'une griffe se lève une fois de plus, je me glisse de façon téméraire dans son angle. Littéralement dedans. Ce qui force la bête à replier sa griffe un peu plus, et perdre de la puissance dans son coup. Juste ce qu'il faut pour que cette fois, son arme mortelle ne fasse que s'arrêter sur mon sable qui a eu le temps de réagir. Bien en sécurité, aussi proche, je pouvais trancher sans peur. Le fil de mon épée s'engageant une petite balade le long de son cou, et mettant un terme à la vie du monstre. Un de moins.

    Posant une main sur ma hanche, je voyais le peu de blessure qu'il restait se refermer définitivement. Efficace, en effet, ces 'bonbons' du Conseil. Faudrait penser à en vendre, aussi, ou en fournir, quand on part en mission. Juste une idée. Comme ça. Plutôt que des Élixirs dans des fioles qu'on peut casser trop aisément si on est maladroite. N'est-ce pas ?

Code de Anéa pour N-U




pic-profil

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1