PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Adanësia Lodgar
☉ Vampire ☉▼
☉ Vampire ☉
avatar
pic-profil
Messages :
143
Kinahs :
92320
Age :
27
Date de naissance :
11/10/1990
Date d'inscription :
04/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t775-mydeora-valn-fee-acidulee-et-sans-edulcorant http://www.kalerya-entre-monde.com/t956-fiche-technique-de-mydeora-valn http://www.kalerya-entre-monde.com/t1007-journal-intime-de-mydeora-la-fee http://www.kalerya-entre-monde.com/t1006-tresorie-de-mydeora-la-fee http://www.kalerya-entre-monde.com/t1009-dossier-mydeora-la-fee http://www.kalerya-entre-monde.com/t1024-mydeora-valn-dossier-de-maj-rp#6202

Ven 18 Aoû - 13:37
ADANËSIA LOGDAR
La Secte des Flammes - Chef du Sixième Brasier




Informations générales

Logdar
Adanësia ou Ada
54 ans
Ultarime
54 kg
167 cm
Bisexuelle
Vampire impure
Azole - un griffon




Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


On va être discret sur ce sujet, Ada peut facilement se laisser à ses pulsions lorsqu’elle pense à ses hobbies. Je vous rassure, il n’y en pas beaucoup, mais ils sont … spéciaux.

La première, et la plus importante – ou la plus logique, est de boire du sang. C’est à la base un besoin vitale et ne devrait pas compter dans les hobbies mais… et bien, simplement, elle aime goûter différentes variétés de sang. Car pour elle, le goût est différent selon la race – évidemment – mais aussi selon l’humeur de la victime avant d’être sous son emprise. Alors elle part en chasse, à la conquête de nouvelles saveurs. C’est là son plus grand hobby.

Le deuxième, tout aussi important, est la torture. C’est à ce moment précis qu’Ada peut se laisser aller à la plus violente de ses pulsions. Une fois sa victime au bord du gouffre, elle peut soutirer n’importe quelle information, importante ou non, pour la secte. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils l’ont recruté : face à sa folie, rien ne peut lui résister.

Le dernier de ses hobbies, et c’est le plus calme : assouvir sa soif de connaissance. Contrairement aux apparences, Ada est loin d’être une idiote. Elle dévore les livres comme elle vide ses victimes de leur sang. Offrez-lui un livre et elle sera l’un des vampires les plus heureuses des 4 mondes.

Maintenant, il faut que je vous parler de ses phobies. Et bien pour le moment, en 32 années d’existence, sa seule peur pour le moment est de devenir un strigoï. C’est bête, parce qu’elle sait très bien que ça n’arrivera pas tant que ses sens ne la trahiront pas. Mais ça reste figé dans un petit coin de sa tête, sans pouvoir y faire quoi que ce soit.

Le soleil ne lui fait pas peur, et être tuée encore moins. Elle se fait suffisamment confiance pour éviter que ce dernier ne se réalise.

Mais soyons indulgent, elle a encore une paire d’années à vivre, et encore un tas de choses à découvrir. Qui sait, peut-être se découvrira-t-elle une nouvelle phobie ?
Très gourmande – manipulatrice – confiante – intelligente – persuasive – égoïste – cultivée – curieuse – efficace – obstinée – provocatrice – joueuse – charismatique – jalouse – rancunière – observatrice – patiente – spontanée – loyale – accro – capricieuse.




Magie et arme

Magie
Arme


Nom de votre magie : La télékinésie
Ada est capable, par la pensée, de déplacer des objets.
C’est une magie que beaucoup considère comme étant obsolète. C’est ridicule bien sûr, car dans certaines situations dangereuses, la télékinésie pourrait, par exemple, aider à libérer un passage obstrué par des rochers.
Pour que ça fonctionne, Ada doit évidemment avoir dans son champ de vision l’élément qu’elle veut déplacer. Ensuite, elle doit pouvoir se concentrer quelques secondes sur cet élément pour se « connecter » et le faire se déplacer.
Si c’est pratique en un sens, d’un autre c’est un calvaire. Parce que bouger des objets, c’est bien, mais pas n’importe quoi non plus ! Ce n’est pas la taille qui compte, mais le poids. Ainsi, Ada ne peut pas soulever plus de 10 fois son poids ! C’est pas mal me direz-vous, mais parfois, ce n’est pas suffisant ! Et en plus, plus l’objet et lourd, plus Ada a besoin de se concentrer et là… ça provoque des migraines souvent plus qu’atroce !
Est-ce de l'humour que de demander à un Vampire s'il possède une arme? Voyons, ne soyez pas sot. Ada n'a uniquement besoin que de ses ongles, griffes acérées qui s'allongent et se raccourcissent selon sa volonté.
Et puis de toute manière, pour ce qu'elle fait, elle n'a besoin de rien puisque la Secte lui fournit ce dont elle a vraiment besoin.  




Description mentale

Ada fait partie de ces personnes à l’aura plutôt spéciale, qui peuvent, par leur simple présence, s’imposer aux autres. Elle est ce genre de personne qui, en entrant dans une pièce, fait taire toute une assemblée sans qu’elle n’ait à dire quoi que ce soit. Il ne faut cependant pas se méprendre et s’imaginer que tout cela n’est dû qu’à son apparence physique. Ce serait se tromper. Bien sûr, être un vampire, même impur, aide énormément. Mais c’est vraiment autre chose. Il s'agit plus d'une sorte d'aura qu'elle dégage. Un mélange entre les ténèbres et la folie, qui rendent Ada effrayante et attirante à la fois. Et cela est aussi dû à son attitude, sa démarche tantôt féline et sauvage, tantôt sensuelle et charmeuse selon son humeur.

Cette aura n’est pas forcément une bonne chose selon le point de vue dans lequel on se place. D’un point de vue parfaitement extérieur, Ada est une magnifique femme que l’on voudrait pour soi et uniquement pour soi. Elle le sait parfaitement et sait en jouer, pour se nourrir mais aussi pour son plaisir personnel. Ada arrive donc, sans trop de difficulté, à réfréner ses folles pulsions qui pourraient – et ce très souvent – la mettre en danger.

Du point de vue de la Secte, c’est différent. Ada n’a nullement besoin de se restreindre et peut aisément se laisser aller à la folie sans que personne ne lui dise quoi que ce soit. Au contraire, on la laisse faire. Puisque ses méthodes sont la plupart du temps très efficaces. Et très gore. Très salissantes. Mais elle adore ça. Surtout quand elle a déjà « mangé ». Le plaisir de voir du sang gicler partout … Aaaah … rien que d’y penser la vampire est prise d’une soudaine envie de torturer quelqu’un.

Et oui, l’habit ne fait pas le moine. Ada a beau être d’une beauté agréable et charmeuse, son doux visage aux traits sévères dissimule une folie plus grande encore que vous l’imaginez, et je vous laisse le plaisir d’en découvrir les autres facettes. Car quoi de plus excitant que de résoudre ce mystère ?



Description physique

Froide et chaleureuse ; tranchante et clémente ; l'apparence, le corps d'Ada dans son intégralité, est une succession de caractéristiques aux antipodes de l’une, comme de l’autre. Que ce soit en raison d’un visage aux angles doux, mais aux traits sévères. Ou bien encore à une stature assez féminine et gracieuse, mais marquée par quelques petites cicatrices. Même si aujourd'hui elle est plus fort qu'avant, ses débuts furent plutôt... catastrophiques. Ils laissèrent des marques qui ne disparaîtront jamais.
Ce sont des petits détails qui peuvent sembler sans importance, mais ce sont surtout des éléments qui forment un tout cohérent, caractérisant, en fin de compte, une femme complète et complexe, aux multiples facettes. En effet, on peut dire que le physique d'Ada suit à la perfection son esprit, qui se veut tout aussi complexe et constitué de nombreuses contradictions.

Il y a d'abord son visage ; le reflet de toute une personnalité. La trentenaire arbore un faciès très agréable à regarder. Très sensuel même, pour certains hommes. Les femmes n’avoueront jamais ce genre de choses cependant, trop envieuses et jalouses de ce si beau visage.
Quand on regarde bien, on comprend que c’est dû à une ligne de mâchoire toute en courbe et un menton assez pointu. Néanmoins, on ne peut pas dire que ses traits suivent le même chemin. Ada possède un air sévère, depuis toujours. Ses grands yeux rubis et froid y participent pour beaucoup, cela dit. En continuant sur son visage, on constate alors que ses yeux ne sont pas les seuls éléments participant à lui donner son air sévère ; son nez aussi, y participe. Droit, fin, mais anguleux. Pointu, accentuant donc le tranchant de son air. Jusqu'à présent, le visage d'Ada ne fait que refléter une stature certes sévère, mais aussi impartiale et sérieuse.

Toutefois, un élément vient faire tâche dans ce tableau. Tâche car, il ne s'accorde pas avec ce thème récurrent qu'est le tranchant, mais pas pour autant mauvais point, car il participe à adoucir et à rendre la demoiselle encore plus agréable à regarder. Ce sont ses lèvres, car en effet, celles-ci se révèlent être des plus douces et fournit. Ni trop fine ni trop prononcées, leurs teintes naturelles donnent une touche de douceur et de couleur. Car, les couleurs, c'est ce qui lui manque un peu ; son teint blafard, pâle, n'est pas vraiment ce qui la rend des plus agréables. En même temps me direz-vous, c’est un Vampire, logique qu’elle soit pâle non ?
Pour entourer ce visage, Ada possède une longue tignasse d'un blanc presque argenté, lui descendant jusqu’au milieu de son dos. Lorsqu’elle doit « travailler », elle les attache toujours en une queue haute ou en chignon. Si Ada a bien horreur d’une chose, c’est d’avoir les cheveux sales.

Néanmoins, outre son visage, Ada possède aussi un corps très beau à regarder, un mélange de sensualité et de dangerosité qui fait d’elle un vampire redoutablement … séduisant. Des muscles développés, de longs doigts fins et délicats, des ongles acérés, une très belle poitrine fort généreuse, de longues jambes de mannequin. Une beauté pâle et sensuelle qui cache un caractère plus incroyable encore que son physique.



Racontez-nous votre histoire

- Ada, es-tu certaine de vouloir lire ce journal ? Je ne sais pas pourquoi, mais mon instinct me dit clairement que c’est une très mauvaise idée.
Je me redressais dans le grand et confortable fauteuil dans lequel je m’étais installée quelques instants plus tôt, un livre en cuir abimé par le temps dans les mains. Azole s’inquiétait toujours de tout ce qui était bouquin depuis le jour où l’un d’eux s’enflamma, me brûlant les doigts au passage et une partie du visage. Un livre ensorcelé bien sûr, que la proie que je chassais avait pris soin de me faire parvenir pour que je comprenne qu’il ne valait mieux pas partir à sa poursuite. Non seulement je l’ai retrouvé, bien que ce ne fut point aisé, mais en plus, j’eus tout le plaisir de m’abreuver de son sang. Voyant que je me plongeais dans un souvenir fort agréable pour ne plus l’entendre se plaindre, il me mordilla la joue. Je soupirais.
- Tu devrais arrêter de t’inquiéter tout le temps mon vieux, tes plumes vont blanchir. Et puis j’ai totalement confiance en celui qui l’a rédigé, tu devrais en faire autant !
Je l’entendis marmonner avant de s’installer plus confortablement devant la cheminée, où un bon feu crépissait tranquillement. Mon fauteuil étant totalement retourné, la lumière des flammes ne m’atteignaient pas. Pouvoir voir dans le noir était un avantage non-négligeable, qui allait bien me servir cette nuit. Ne faisant pas plus de cérémonie, j’ouvrais enfin l’ouvrage que mon maître et père m’avait laissé avant de partir à l’aventure. En feuilletant rapidement, je remarquais avec un petit sourire qu’il n’avait rien daté du tout. Le fourbe ! Laissant un petit rire s’échapper de ma gorge, je commençais enfin la lecture du journal, un soupçon d’excitation dans le regard.

« Ma chère Ada,
Lorsque tu liras ce journal, je ne serais probablement plus de ce monde. J’ai fait en sorte qu’il te parvienne avant que mon heure ne sonne, et écrire ces quelques lignes me furent effroyablement difficile. J’ai pensé à toi à chaque mot, à chaque seconde qui s’écoulait doucement, sans que je puisse arrêter quoi que ce soit…

Ada, si je t’écris, ce n’est pas pour étaler mes sentiments, tu les connais très bien, je ne les ai jamais cachés. Non, si je t’écris, c’est parce qu’il y a quelque chose que je dois te dire, t’avouer. C’est une confession, pour un crime que j’ai commis par pur égoïsme, et je le regrette aujourd’hui. Parce que je t’ai privé de quelque chose de précieux : la famille.
Oh, je sais ce que tu vas te dire. Qu’il n’y a que moi et Azole. Mais non, ma douce, nous ne sommes pas les seuls. Je vais t’expliquer, et j’espère qu’un jour, tu me pardonneras.

Avant de te transformer en vampire, tu étais une humaine tout ce qu’il y a de plus normale. Enfin, presque normale puisque ta famille était riche, vraiment riche. Du genre à pouvoir s’immiscer dans les affaires des autres sans qu’on puisse dire quoi que ce soit. Mais le plus important, c’est que tu avais une famille qui t’aimait, un petit ami plutôt charmant et de très bons amis. Tes pouvoirs ne s’étaient pas encore manifestés, ton adolescence se passait sans encombre. Bien sûr, tu te doutes que tout n’est pas rose.

Ta mère travaillait comme bijoutière, très douée d’ailleurs. Elle avait un succès fou, et sa beauté ravageait le cœur de beaucoup d’hommes.
Ton père était un fabriquant de jouets pour les enfants. Très réputé aussi, mais comme je te l’ai dis plus haut, tout n’est pas rose. Derrière la façade qu’était l’entreprise, il y avait quelque chose de plus sombre, de plus malsain… le trafic d’exclave. Ton père se faisait une belle petite fortune sur le dos des autres. Ta mère était évidemment au courant mais ne disait rien, trop occupée avec ses bijoux. Toi et tes frères, vous étiez innocents. Mais comme tu le sais, l’innocence s’envole un jour. Sauf que pour toi, ma douce, elle ne s’est pas envolée. On te l’a volé, de la plus cruelle des façons. Parce que tu as découvert ce sombre secret …

Tu sais, c’est très difficile pour moi d’y penser sans avoir des remords. Pas de t’avoir sauvé, ça je ne le regrette pas. Non, ce que je regrette vraiment, c’est de ne pas avoir eu le courage et la volonté de t’emmener te faire soigner. Tu aurais pu être sauvée. J’aurais fait en sorte que tu oublies, que ta famille oublie tout ce qui s’était passé pour que vous puissiez être heureux de nouveau. Mon égoïsme m’a donné une fille, puisque je ne t’ai jamais considéré comme un disciple, et une présence pour la solitude que je traînais depuis trop longtemps. Je t’ai privé d’un avenir probablement radieux, mais vois-tu, quand je vois ce que tu es devenue aujourd’hui… Et bien je peux te dire que je suis très fier de toi. Mais passons, j’étais en train de te raconter cette fameuse nuit où je t’ai trouvé.

Au début, je m’étais laissé guider par l’odeur du sang qui embaumait les environs. Puis je t’ai entendu appeler à l’aide. Plutôt content d’avoir une proie facile – j’aime chasser, mais des fois … et bien j’aime bien me la couler douce ! Bref. Je t’ai aperçue là, dans cette petite ruelle toute sombre, du sang coulant d’un peu partout sur ton corps déjà pâle. Ton visage restait beau malgré les blessures, et tes yeux me suppliaient presque de t’achever. Je pouvais cependant sentir ton envie, ton désir de survivre. Alors plutôt que de soulever pour t’emmener là où on prendrait soin de toi, je me suis penché vers toi et … et bien j’ai fait ce qu’il y avait à faire pour que tu deviennes comme moi. Ensuite, juste avant que tu ne prennes conscience de ce que je t’avais fait, j’ai effacé de ta mémoire ton passé d’humaine.
Tu connais la suite. »


Le feu de la cheminée crépitait toujours, tandis que mes mains tremblaient. Azole se taisait face aux émotions qui traversaient mon esprit, aux sentiments qui se bousculaient dans ma tête. Mon familier se leva, posa sa tête sur mes cuisses et se contenta de fermer ses yeux, son souffle chaud réchauffant ma peau froide. C’était sa manière de me réconforter, de me dire sans qu’aucun mot ne résonne, que je n’étais pas seule. Un petit sourire triste étira mes lèvres tandis que je lui caressais la tête tendrement.
Au bout d’un moment, Azole se releva.
- Tu veux lire la suite ou tu jettes le livre ?
- Je crois que je me fiche de la suite. En fait, je me fiche bien de ce qu’il vient d’avouer. Après tout, qu’est-ce que ça changera à ma vie ?
- Rien, effectivement. Tu arrives à te souvenir de quelque chose ?
- Pas du tout et franchement, ça m’arrange. J’ai autre chose à penser. Tu devrais dormir un peu, demain la journée risque d’être longue.
- Comme tu veux.
Me levant du fauteuil, j’éteignis le feu de la cheminée puis partie m’allonger dans le grand canapé à côté d’Azole qui s’était rapidement endormi.


QUELQUES JOURS PLUS TARD.
- Vous êtes en train de me dire que le prisonnier est mort ? Est-ce bien ce que j’ai compris ?
Le pauvre bougre tremblait comme une feuille, terrifié par l’aura qui se dégageait de moi. Il fallait dire qu’une fois énervée, il était difficile de me regarder sans flipper pour sa vie.
- J- je suis désolé ma-madame …
Lâchant un soupir, je fis signe au pauvre garçon de s’en aller et me dirigeais d’un pas vif et énervé vers les salles de torture. C’était là-bas que je me sentais vraiment moi. A torturer des gens pour mon bon plaisir … Ah rien que d’y penser, un frisson traversa mon bas-ventre. Azole restait près de moi, à lever les yeux au ciel face à ma perversité grandissante. Mais c’était mon âme sœur, malgré mes penchants, il m’aimait autant que moi je l’aimais. Je lui fis un clin d’œil avait de pénétrer dans le 4e sous-sol. A peine arrivée qu’un des hommes chargés de la surveillance vint vers moi, une expression assez confuse sur son visage.
- Pardon madame, mais il y a eu un souci dans l’une des cellules. Un prisonnier un peu taré sur les bords a voulu s’amuser à égorger l’un des gardiens avec un couteau. Il y a du sang partout, on doit nettoyer et …
- Et ça ira très bien, l’interrompis-je. J’’imagine que c’est Adam qui a encore faire des siennes ?
- Oui madame. Vous deviez le voir ?
- Tout à fait. Le dernier interrogatoire ne s’est pas déroulé comme prévu, donc je vais devoir tout reprendre depuis le début.
L’homme blêmit en apercevant le sourire carnassier qui étirait mes lèvres. J’allais pouvoir m’amuser un peu, cela faisait un moment que je n’avais pas eu un nouveau jouet intéressant et revêche.
- Je … hum, je vous laisse passer dans ce cas, madame. Bon… interrogatoire.
- Et bien merci… Jack, c’est ça ?
L’intéressé acquiesça avec un petit sourire. Plutôt mignon… je pourrais en faire mon goûter mais j’avais promis, en entrant à la Secte, de ne pas toucher aux membres. C’était bien dommage, il avait l’air délicieux. Je passais donc devant Jack, lui faisant un petit clin d’œil avant de pénétrer dans la pièce où se tenait, attaché sur une chaise, mon petit Adam. En m’apercevant, son regard pétilla et un sourire sadique étira ses lèvres avant de s’effacer face à mon regard.
- Vous n’êtes pas là pour discuter, c’est ça ?
- Non, Adam. Je ne suis pas là pour discuter. Je suis là parce que mes supérieurs en ont marre que tu tues nos membres un par un par pur caprice. Donc je vais me charger de te faire passer l’envie de recommencer.
Azole, qui se trouvait au fond de la pièce, derrière moi, frissonna. Ma voix ne laissait transparaître aucune émotion, juste une constatation : Adam allait souffrir suffisamment pour me supplier d’arrêter. Ou de l’achever. Le griffon se détourna de la scène tandis que j’avançais, féline face à sa proie, vers le pauvre garçon qui non seulement blêmit, mais fit aussi dans son froc. C’était trop mignon.

Plus loin, Jack retint son souffle. Les cris qui provenaient de la pièce étaient horribles et il s’imaginait ce que pouvait lui faire subir dame Lodgar. Il ne se doutait pas un seul instant que c’était bien pire. Pire que le pire du plus morbide des cauchemars que quelqu'un puisse faire. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait été choisi pour prendre la direction du sixième brasier.





Informations Supplémentaires

Votre surnom
Dydylili

Votre âge
26 ans

Qui est sur ton avatar ?
Iris de Michelle Hoefener (Deviantart)

La catégorie de ta magie
Magie mentale

Nom de ta magie
Adanësia Logdar > La télékinésie

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Pourquoi avoir choisi Kalerya ?
C'est un changement radical de personnage, avant j'étais Mydëora Valn :)

Code de validation



Dernière édition par Adanësia Lodgar le Sam 16 Sep - 13:40, édité 6 fois
❖ Démon ❖▼
❖ Démon ❖
avatar
pic-profil
Messages :
105
Kinahs :
12002
Age :
19
Date de naissance :
07/12/1997
Date d'inscription :
14/05/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1513-presentation-de-vallah http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Sam 19 Aoû - 17:12
Bonsoir, bienvenue parmi nous. Si tu as des questions, n'hésite pas.
☉ Vampire ☉▼
☉ Vampire ☉
avatar
pic-profil
Messages :
143
Kinahs :
92320
Age :
27
Date de naissance :
11/10/1990
Date d'inscription :
04/01/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t775-mydeora-valn-fee-acidulee-et-sans-edulcorant http://www.kalerya-entre-monde.com/t956-fiche-technique-de-mydeora-valn http://www.kalerya-entre-monde.com/t1007-journal-intime-de-mydeora-la-fee http://www.kalerya-entre-monde.com/t1006-tresorie-de-mydeora-la-fee http://www.kalerya-entre-monde.com/t1009-dossier-mydeora-la-fee http://www.kalerya-entre-monde.com/t1024-mydeora-valn-dossier-de-maj-rp#6202

Sam 16 Sep - 13:41
Merci Vallah :)

Et voilà, j'ai ENFIN terminé!
❖ Démon ❖▼
❖ Démon ❖
avatar
pic-profil
Messages :
105
Kinahs :
12002
Age :
19
Date de naissance :
07/12/1997
Date d'inscription :
14/05/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1513-presentation-de-vallah http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Sam 16 Sep - 20:09
Adanësia Lodgar
Orthographe2/2
Vocabulaire 2/2
Conjugaison2/2

Langue française2/2
Originalité1.5/2
Qualité4/4

Note perso2/2
Longueur du texte2/4
Niveau17'5 > 18/20


Validation avec...
Niveau Total21
P. Techniques24
P. caractéristiques120


Félicitation
Bonsoir, (re) bienvenue parmi nous. Présentation agréable et plutôt plaisante. Tu as un vocabulaire riche et ça promet de bons échanges en RP. Tu perds un petit point sur la longueur, 2600 mots environs, ce qui te permet d'avoir 2 points. Dommage ! Et tu perds également un petit point sur l'originalité. En effet, c'est très " stéréotype " de la femme fatale, et au début de la lecture, cela m'a beaucoup rebuté. Néanmoins, elle reste plus que correcte, donc félicitations !

Page 1 sur 1