PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
À quoi ça serre ? [Jasper]
❖ Phénix - Ange ❖▼
❖ Phénix - Ange ❖
avatar
pic-profil
Messages :
88
Kinahs :
18019
Age :
20
Date de naissance :
06/02/1997
Date d'inscription :
18/04/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1375-ca-allait-alessa-terminee http://www.kalerya-entre-monde.com/t1428-fiche-technique-alessa#9785 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1398-rencontres-et-peripeties-alessa http://www.kalerya-entre-monde.com/t1455-alessa-ses-tresors-et-ses-babioles http://www.kalerya-entre-monde.com/t1450-dossier-d-alessa http://www.kalerya-entre-monde.com/t1532-alessa-lu

Dim 6 Aoû - 20:39
ft. Jasper
Des quoi ? Qu'est-ce que ça mange en hiver ces bestioles ? Oh ! Elles sont adorables !

À quoi ça serre ?
Alessa n'avait jamais été une élève conventionnelle, inutile de le nier. Entrée à l'académie à l'âge où l'étudiant moyen en sort, la rouquine avait nécessité plus de soins et d'attention pour s'en sortir. Tous ces efforts avaient enfin fini par payer. Pour avoir son diplôme à la Congrégation, il fallait effectuer une mission sans son chef de section et la mener à bien. Son aventure avec Gotov au village des zombis aurait suffi, mais comme elle s'était retrouvée mêlée à cette histoire par un hasard abracadabrant - et par un maire assez paranoïaque pour avoir sur lui quatre masques à gaz, dont un cassé - la direction avait décidé de l'envoyer sur une petite mission de routine pour officialiser sa réussite. C'était désormais chose faite : la petite n'était plus une étudiante, mais bien une fière membre de la section médicale de la Congrégation !

Bon. C'était quand même un peu plus long, comme titre. Tant pis.

La Congrégation étant ce qu'elle était, la phénix n'avait pas vraiment eu l'occasion de chômer. À peine avait-elle eu le temps de célébrer l'espace d'une soirée qu'on l'envoyait donner un coup de main à la division médicale du Conseil, en manque d'effectif. Ce n'était pas surprenant. Les jeunes nouvellement diplômés se dirigeaient en majorité écrasante vers les rôles de missionnaires, beaucoup plus excitants et permettant de voyager avec facilité sur les quatre mondes. La situation devait être bien semblable au Conseil. Et puis, Alessa ne pouvait guère s'en plaindre. Elle n'avait jamais eu l'occasion de mettre les pieds dans cet établissement, et dans leur bibliothèque. Autant profiter de ces quelques jours pour visiter, pas vrai ?

La rouquine s'était donc rendue, avec Ash, son familier, au quartier général du Conseil, où elle avait été plutôt bien accueillie. Les premiers jours se passèrent sans encombre. La guérisseuse était guidée, elle apprenait le métier, les limites à ne pas franchir. Les soins étaient traditionnels : il valait mieux garder la magie pour les urgences. De ce fait, beaucoup de médicaments et de potions étaient nécessaires aux soins des malades et des blessés.

Médicaments et potions qui nécessitaient des herbes.

Herbes qui étaient le dada d'Alessa, depuis quelques mois maintenant.

Herbes qui, aujourd'hui, n'étaient pas accessibles à cause d'un... Souci technique.

Autant dire que la rouquine s'était immédiatement proposée pour aider. On l'emmena vite à l'écart pour lui expliquer la situation : des hyumireäs, vraisemblablement une mère et son petit, avaient trouvé refuge dans la serre du Conseil pendant la nuit. La femelle était sur la défensive et agressive. Impossible, donc, d'avoir accès aux lieux, et de faire l'entretient des plantes. Le superviseur insista toutefois : aucune des deux créatures ne devait être tuée dans l'opération. Un coéquipier, qu'elle devrait facilement reconnaître à son albinisme, avait déjà été dépêché sur les lieux, elle n'avait plus qu'à le rejoindre aussi vite que possible. La nouvelle diplômée prit à peine le temps de se saisir de son bâton et des directives de mission avant de se ruer vers la sortie, mais elle fut arrêtée dans son élan par un scientifique à l'air inquiet.

- On doit vous l'avoir dit, mais les hyumireäs sont des créatures sensibles et pacifiques, ils ne doivent pas être blessés... Ceci dit, leurs fleurs ont quelques propriétés intéressantes, alors si vous pouviez en récupérer, la division scientifique trouvera un moyen de vous récompenser... Voici comment faire. Merci d'avance!

Il glissa un papier dans les mains de la demoiselle avant de repartir, sans lui donner le temps de réagir, les joues écarlates. La phénix demeura un instant saisie d'une certaine stupeur. Ash la rappela vite à l'ordre, et le duo reprit sa route. Heureusement, le bâtiment n'était pas bien loin, et ils y furent en un clin d'œil. Une certaine nervosité la prenait soudainement. Très franchement, avant d'avoir lu le petit mot dépliant du scientifique sur les hyumirëas, la jeune femme ne savait même pas de quoi il s'agissait. Était-elle vraiment à la hauteur ?

« Te mets pas trop la pression, ça ne devrait pas être complexe comme mission. Tu t'habitueras vite à ce tract... Regarde, ça doit être ton équipier ! »

La petite patte de Ash, perché sur son épaule, pointa en direction d'un homme à la chevelure neigeuse qui inspira de suite une certaine confiance à Alessa. Pas qu'elle était du genre méfiante, direz-vous. Elle s'approcha à grands pas, un sourire aux lèvres, s'arrêtant devant l'albinos. Amicale, elle ne lui tendit toutefois pas la main, détail qui n'échappa pas à son tigre de poche.

- Salut ! Je suis Alessa, j'ai été envoyée pour aider.

La rousse se détourna pour observer la fameuse serre, aux allures bien plus classiques qu'elle ne l'aurait pensé. À vrai dire, elle était mêmes plutôt modeste en taille, ce qui, ici, ne voulait pas dire grand-chose : il pouvait très bien s'agir d'une dimension yao surdimensionnée. Son regard ne pétillait que davantage à cette simple pensée. Elle pourrait prendre beaucoup de notes pour aider ses propres plantations. Après tout, son salaire actuel prenait la poussière, pour le moment. La phénix se ressaisit vivement, avant de tendre le bout de papier donné par le scientifique à son partenaire.

- La section scientifique m'a abordée, ils aimeraient bien avoir accès à quelques fleurs de ces hyumirëas... Ça n'a pas l'air si complexe, aux premiers abords !

Il était, entre autres, question d'un câlin et d'un contact front à front. Enfin, ils verraient bien en temps et lieux. Selon la présence plus ou moins impressionnante de griffes et de crocs...

- Prêt à y aller ?

Alessa avait franchement du mal à dissimuler son excitation. Difficile de dire si c'était majoritairement à cause des plantes où de l'idée de découvrir une nouvelle espèce.

✖ Elfe du Soleil - Exotech ✖▼
✖ Elfe du Soleil - Exotech ✖
avatar
pic-profil
Messages :
20
Kinahs :
10010
Age :
19
Date de naissance :
06/10/1998
Date d'inscription :
09/07/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1595-jassilen-perley-yliassvel-alias-jasper-pour-faire-plus-simple#10839 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1625-jassilen-perley-yliassvel-guerisseur-novice http://www.kalerya-entre-monde.com/t1639-jassilen-perley-yliassvel-veut-soigner-des-gens http://www.kalerya-entre-monde.com/t1641-jassilen-perley-yliassvel-est-il-pauvre#11076 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1632-jassilen-perley-yliassvel-en-espoir-de-remission#11058 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1640-jassilen-perley-yliassvel-bouge-malgre-sa-paresie#11075

Lun 7 Aoû - 0:11

A quoi ça serre ?
Feat. Alessa
Se passait-il tant de choses pendant notre sommeil ? C'était la question que je me posais, tandis qu'on était, une fois de plus, venu me confier une nouvelle tâche à peine réveillé. Cela faisait déjà deux fois en peu de temps, à croire que tout arrivait dans la nuit. Y avait-il eu une pleine lune durant ces dernières heures ? Réfléchissant brièvement, j'en vins à la conclusion que non. Avec un peu de chance, ce n'était donc pas une nouvelle histoire de loup-garou, ou de toute autre race se transformant à ce moment-là. De toute façon, je n'étais pas encore très réveillé, il n'était probablement pas utile de tenter de deviner par moi-même. D'autant plus qu'on me renseigna très vite sur ma mission, le messager ayant probablement d'autres choses à faire, lui aussi. Ainsi, il me fallait me rendre à la serre pour résoudre un problème de hyumireäs, qui auraient infiltré l'endroit et qui ne parviendraient pas à en être délogés, la faute d'un comportement protecteur, certainement dû à une crainte du personnel des lieux. Il n'en fallait pas davantage pour me convaincre : je sautai aussitôt du lit, me précipitant pour me préparer au plus vite, avant de gagner au pas de course la cible de ma quête. J'étais très enthousiaste pour deux raisons. D'abord, il s'agissait d'un travail au sein de la nature. Autrement dit, l'un des endroits que j'affectionnais le plus. Il ne fallait pas me le demander deux fois pour que j'accepte une tâche s'y déroulant. Ensuite, je connaissais les hyumireäs, mais seulement de nom. Or, j'avais très envie d'en rencontrer. Sylvanoshei aussi, d'ailleurs, qui était autant motivé que moi. De plus, lui et moi adorions protéger la nature lorsque celle-ci était en danger ou qu'elle avait des problèmes. Dans le cas présent, je craignais qu'il ne soit fait du mal, involontairement, aux deux créatures, ou qu'elles s'en fassent toutes seules dans la panique. Grâce à mon empathie, je ne doutais pas un instant de pouvoir les apaiser. C'était probablement pour cette raison qu'on m'avait assigné à cette mission, mes talents de guérisseur n'étant pas forcément nécessaires dans cette histoire. En fait, peut-être que si dans la tête d'autrui... Il était vrai que je dissimulais certaines de mes facultés derrière ma magie de soin, cachant ainsi des dons me venant d'ailleurs, et qui pourraient me démasquer si je les dévoilais autrement. C'était aussi ce qui me confortait quant à la réussite de ma quête : grâce à mon ethnie, j'étais capable de comprendre les animaux. Ensuite, je pourrais également, toujours grâce à mes particularités raciales, les réconforter pour mieux les approcher et les aider. Enfin, Sylver pourrait aussi m'être d'une grande aide. Après tout, qui mieux qu'un Ent tel que lui pourrait gagner la confiance de ces deux créatures ?

"Je me suis fait mal..."

Ca m'apprendra à courir comme ça ! Je savais pourtant très bien qu'il me fallait éviter de tels efforts physiques... Il n'était pas nécessaire d'en donner davantage à ma parésie pour qu'elle me rappelle qu'il me fallait m'économiser au maximum, et que le moindre faux pas pouvait m'handicaper. Ainsi, alors que j'étais parti comme une flèche de mes appartements, je finissais le trajet bien plus lentement, en m'appuyant légèrement sur mon bâton à chaque pas. La douleur n'était pas trop forte encore, mais suffisante pour me gêner dans mes déplacements. Peut-être aurais-je pu aller un peu plus vite, voire ne pas me servir de mon appui, mais je préférais éviter tout risque d'empirer la situation. J'avais déjà été suffisamment inconscient comme ça, il valait mieux jouer la sécurité pour la suite. Je m'en voudrais terriblement si la mission devait se compliquer à cause de ça.
J'avais finalement atteint ma destination. Alors que je faisais quelques pas dans la serre, je pus ôter ma capuche, l'épaisse couche de branchages au-dessus de moi me protégeant naturellement des rayons du soleil. Une raison de plus pour tant apprécier la nature. Je laissais une petite brise souffler sur mon visage, fermant les yeux l'espace d'un instant pour profiter pleinement de cette agréable sensation. Hormis la nuit, j'avais rarement l'occasion de sentir mes cheveux souffler au vent. Cependant, je rouvris bien vite mes paupières, un bruit de pas précipités, derrière moi, attirant mon attention. Je me retournai pour voir arriver Alessa, le sourire aux lèvres. Je ne la connaissais absolument pas, elle s'était juste très vite présentée. En fait, elle était même très directe, me précisant aussi qu'elle avait été envoyée pour m'aider. Ah ? Voila qui me chagrinait et m'agaçait quelque peu. J'aurais préféré agir en solitaire. Puis en être informé aussi. Toutefois, je n'en laissais rien paraître, gardant cette expression nonchalante sur mon visage. Elle ajouta que la section scientifique lui avait exposé une requête, consistant à récupérer des fleurs des hyumireäs. Encore un détail qu'on n'avait pas trouvé bon de me confier avant... Au moins, la concernée se montrait tout autant enthousiaste que moi. A défaut d'être seul, peut-être partagerais-je cette expérience avec une amoureuse de la nature. C'était toujours ça.

"Eh bien, enchanté ! Je m'appelle Jassilen-Perley."

Curieux de voir qui me parlait, Sylver glissa sa tête dans l'encadrement de la porte d'entrée. Il était déjà en train de parcourir la serre jusque là, étant sous sa forme éveillée pour l'occasion.

"Et voici Sylvanoshei. Vous n'avez pas à avoir peur, il est adorable avec tous ceux qui aiment la nature. Je crois deviner que c'est votre cas."

D'un tempérament changeant, mon familier ne semblait pas très enclin à la discussion aujourd'hui. Il retourna rapidement dans la serre, préférant la compagnie des siens pour le moment.

"Euh... Il ne faut pas lui en vouloir, il est assez lunatique."

Je n'allais pas dire qu'il avait de multiples personnalités, même si ça aurait été plus juste.

"Je ne savais pas que j'aurais une partenaire pour cette mission. Je suis plutôt proche de la nature, c'est pourquoi on m'a envoyé ici. Vu que ça risque d'être une mission délicate, j'avoue être un peu surpris de voir quelqu'un d'autre sur le coup."

Je la détaillais vaguement et brièvement, sans me montrer méprisant pour autant, avant de hausser les épaules.

"Je suppose que vous avez vous aussi vos talents pour la situation. Vous voulez m'en parler pendant qu'on marche ? Il faudra juste éviter de parler trop fort, pour ne pas effrayer les hyumireäs lorsque nous serons proches d'eux. Ils peuvent facilement se cacher, surtout dans leur élément. Nous aurions vite fait de ne pas les voir alors qu'ils seraient juste à côté de nous !"

Je me retournai alors pour reprendre ma marche. Je m'aidais toujours de mon bâton pour ce faire, rendant mon avancée un peu plus lente qu'une personne lambda. Cependant, je ne fis aucun commentaire là-dessus. Je n'aimais pas me plaindre, ni parler de mes handicaps. De toute façon, si elle n'était pas bête, elle comprendrait très bien toute seule.




♠️ La légende est à l'histoire ce que l'huile est à l'eau : aussitôt qu'on les mélange, c'est l'huile de la légende qui remonte à la surface et voile pour un temps les eaux parfois troubles de l'histoire ♠️
Page 1 sur 1