PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Quand l'anathème sonne l'heure.
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 19 Juil - 19:21
Bryac Absynthe
Chasseur de primes




Informations générales

Absynthe
Bryac
26 ans
Eclypteth
Homme
60kg
1m75
Hétérosexuel
Humain
Cheval (Gélinotte)




Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


Depuis son innocente enfance, Bryac Absynte est baigné dans la chaleur de la forge, et la bonne ambiance d’une taverne. Son père lui a appris très tôt le maniement de l’épée, et dans cette optique, la bagarre est une partie à part entière de sa vie, et par ce fait, un loisir. Sa famille habitait un faible village, dont le nom a dû être oublié avec le tempS. Cette petite bourgade devait se défendre seul, ce qui explique alors que les hommes devaient être entraînés pour défendre femmes et enfants contre toutes formes d’obscurantismes.

Votre chemin vous a très certainement amené dans ce genre de petite taverne, où l’alcool coule à flot, où les serveuses se font courtisées par tous les gueux déçus de leurs mariages, où les conversations et autres ragots ne prennent jamais fins, et bien, la taverne du coin, nommé Le Chaudron Vertueux en faisait bien partie. Et Bryac est un compagnon de boisson hors pair ! Je vous l'assure !

Bien sûr, la forge de feu son père, était spécialisée dans la Gemmomancie et la Forgerune, deux savoirs qui ont par pré-requis, savoir lire et écrire. Le futur forgeron dû apprendre à lire, bien que mauvais élève au début, il se mit à aimer la lecture, et porte toujours dans ses affaires, un, voir deux livres, sans omettre les grimoires qu’il se doit d’étudier. (Et qu'il lit dès que l'occasion s'y présente).

*
*       *

Cependant, et comme vous et moi, Bryac reste un simple humain, qui a ses angoisses, ses peurs. Aussi incroyable qu’il puisse paraître, notre combattant forgerune, n’est que très peu à l’aise en hauteur, pour ne pas dire qu’il a le vertige -et d’ailleurs, ne le lui dites pas, il risquerait de se vexer- ainsi, il peut grimper quelques mètres, mais au bout d’une certaine hauteur -environ cinq mètres- il refusera catégoriquement de monter, et trouvera une excuse malvenue comme simple prétexte.

Sachez-le, Bryac a été élevé en même temps que son frère, et son enfance a été d'une forte gaieté, ainsi jouait-t-il très souvent avec ses amis à diverses jeux que seules les jeunes âmes en ont le secret. Et c'est pour cela que notre mage supporte mal la solitude. C'est pour cela qu'il voyage très souvent avec des compagnons de routes et si ce n'est pas le cas, il partage sa vie avec Gélinotte, un familier invoqué par le rituel connu de tous pendant sa jeunesse.

Pour finir, le Panagaré -car il est souvent nommé ainsi- a une peur profonde, bien plus puissante que les autres, certains d’entre vous frémiront  à l’annonce de leurs noms, cette vermine infâme, êtres moribonds, je parle ici des Strigois. Pour définir plus précisément cette phobie, ce n'est pas le fait d'avoir très peu de chance de survie face à un tel monstre qui effraie notre cavalier, mais ce manque d'empathie, d'humanité dont font preuve ces monstres.

Comme vous le savez maintenant, cette homme a lu dans sa jeunesse beaucoup de livre chevaleresque qui ont développé chez lui un sens aiguë de l'honneur, on peut donc dire que Bryac est loyal. Cependant, il faut gagner ses services, par l'argent ou alors contre un autre service. Ainsi il n'est pas rare de le voir dormir chez une famille de paysans lorsque ces derniers, trop pauvre, ne peuvent lui payer la somme équivalente au service proposer.
D'un point de vu amical, le dernier né Absynte fera tout pour aider ses amis, tant que ceux-là ne lui demande pas de déborder sur ses principes.

Une autre qualité, fort utile dans ce monde rempli de danger : être combatif. Peu importe contre qui il se bat : il restera au combat jusqu'à la mort ou presque. Il faut bien l'avouer, notre guerrier aime la vie, mais n'a pas peur de la mort. Ainsi, il évitera les combats bien trop dangereux pour lui, sauf si cause il y a.
Enfin de compte, pour être plus clair : si le combat semble mortel, il l'évitera, sinon, il se battra jusqu'à ce que la célèbre silhouette encapuchonnée, emporte son, voir ses adversaires.

Au fond de nous, nous sommes tous curieux, certains le cache car considérer comme un défaut, celui-ci ne vous apportera que des malheurs, mais considérez le comme un qualité est cela peut très vite devenir un atout : la curiosité apporte la connaissance et cette dernière est une arme au même titre que peut l'être une épée. Et ça Bryac l'a bien compris. Néanmoins, cette curiosité le pousse souvent à intervenir dans les conversations et à ce mêler aux affaires des autres. Ce côté-là est très renforcé car notre mage est assez empathique. Il a tendance à vouloir aider ceux qui semble être dans le besoin, bien évidemment, on ne parle pas de contrat ici, mais par exemple, une famille pleure un fils disparu, Bryac peut tenter d'intervenir.

A propos du pistage ; dans un petit village comme celui-ci, les familles chassent pour leurs besoins, ainsi chaque membre de la famille est contraint d'avoir un rôle lors de la chasse : préparation des pièges, des arcs, des flèches, pour les femmes et les jeunes enfants, et parfois, la chasse en elle-même si ils le souhaitent cependant les hommes sont souvent les plus envoyés en forêt. L'homme n'est pas un bon chasseur quand il s'agit de tirer à l'arc, (le jour où vous le croiserez, je vous invite à tirer avec lui, c'est fort comique !) cependant, c'est un fin limier, qui sait pister une trace mieux que n'importe quel être humain ! (Bien évidemment certaines races de ces mondes ont des pouvoirs olfactifs, visuelles et auditifs bien plus puissant qu'un humain lambda, je n'vous le fais pas dire !), de ce fait, c'est une personne très observatrice et qui juge souvent en premier lieu le physique d'une personne.

*
*       *

Bien évidemment, personne est parfait, et comme tout le monde ici-bas, Bryac a des défauts plus ou moins présents dont je vais faire ici, les détails. Tout d'abord, il est dû genre à ce vexer rapidement. Bien qu'il ne le montre pas souvent, je vous informe que lui annoncer tout ses défauts, en tête à tête n'est pas la meilleure des idées, et j'espère pour vous, que vous savez vous battre, où bien que vous avez la patience d'entendre toutes sortes d'excuses pathétiques car bien qu'il ait conscience de ses défauts, il en existe certains qu'il n'accepte pas, notamment celui présenté précédemment.

Dans un second lieu, le Panagaré est un homme assez nerveux. Il le saura notamment lors d'un contrat, car il ne supporte pas l'échec. La nervosité est un défaut plutôt pénible, en plus de créer des maux de ventre, il fait faire des erreurs. Notamment lors de la préparation d'un combat contre un monstre ou bien contre un camps de bandit. C'est pour cela qu'il lui faudra à l'avenir un ami qui pourra le rattraper dans ses erreurs.

Le fait de voyager seul lui à doté d'une certaine assurance quant à ses idéaux et ses manières de vivre, de réfléchir et de combattre, voilà pourquoi il est entêté, et il sera ardu de lui faire entendre raison, et parfois, même si tout les éléments usent de leurs pouvoirs pour qu'il ait tord. Par conséquent, notre mage runiste, à tendance à foncer tête baissée si il connait le terrain. Malheureusement, parfois, il arrive de se tromper, et c'est alors repartie pour une série de péripéties hasardeuses.

Pour finir, son dernier défaut remarquable est dû à son éducation. Son frère, Erden, fut le plus fort des deux, plus imposant, aussi faisait-il figure de grand frère protecteur. Bryac se trouvait souvent sous son ombre, et ainsi apprit-il à se faire discret.




* Loyal * Combatif * Curieux * Observateur *

*Susceptible* Nerveux * Entêté * Discret *



Magie et arme

Magie : La Runomancie
Arme : Isa-Uruz


La runomancie est un art ancien, oublié par la plupart des peuples. Cette magie consiste à modifier une arme ou une armure en y ajoutant des effets élémentaire, par exemple, une arme enflammée, on peut également ajouter un glyphe de protection sur une armure.

Pour employer une telle magie, faut-il encore savoir les formules correspondantes : elles se trouvent dans des grimoires, qui à l’image d’une explosion cadavérique, sont parsemés dans le monde d’Ultarime. La disparition de ces grimoires fut une des causes de l’extinction de cette magie. A force d'utiliser les sorts, avec le temps, le mage peut y mettre sa petite touche afin d'en améliorer l'utilisation.
Entre-autre, si on connaît la technique, on peut utiliser des effets sur les individus, l'emploi d'une technique de feu sur de la laine l'enflammera mais, si on l'utilise sur une armure en métal, il n'y aura aucuns effets : il faudra alors connaître une technique qui implique la chaleur. Malheureusement, les livres expliquant leurs fonctionnements n'existe plus ou bien ils sont cachés dans des profondeurs abyssales.

Faut-il également savoir que les yeux sont des outils nécessaires à la lecture : voilà pourquoi un aveugle ne peut pas utiliser cette magie. Aussi, l’employer trop souvent reviendrait à devenir aveugle : la souffrance sera le premier symptôme : un atroce complainte résonnerait alors dans votre crâne. Arrivera ensuite, le second et dernier symptôme : les douces perles rouges apparaîtront : à l’apparence d’une larme, elle annonce un destin tragique : la perte de la vue, et par ce fait celle de la runomancie.

Il n’est pas rare de voir les yeux des mages employant cette magie perdu, s’illuminer lors de l’annonce d’une formule. Ce qui explique notamment l'usure de l’œil.

Ensuite, cette magie ne dure pas éternellement : l’effet est immédiat mais n’est pas permanent. Il durera pas plus d’une heure. Le second moyen, bien plus dangereux que la patience est d’effacer les runes et les glyphes inscrite sur les armes et armures (dangereuse car l'effet appliqué peut se retourner contre l'effaceur).


La première chose qu’on remarque sur cette arme, c’est sa lame : assez épaisse et large semble pouvoir parer tous les coups, la vérité en est différente : la lame supportera bien les parades en son centre, cependant, un coup trop puissant sur le bout, plus fin que les autres parties, risquerait de la casser. Aussi est-elle bien poli, sa couleur diaphane n’est que le reflet de ce qui l’entoure.  

Un œil affûté remarquerait qu’Isa-Uruz est taillée dans un bloc de métal : il ne semble y avoir aucune jointure, même la lanière en cuir protégeant la main d’une fusée assez mal taillé semble s’inscrire dans le métal. Aussi cette dernière permet de se battre à deux mains. Pour éviter que l'épée s'échappe de la main de son possesseur, seconde lanière semble avoir été conçue en guise de dragonne.  

On remarquera également aucune pierre précieuse : en vérité seule son excentricité semble porter un zeste de valeur. Même les dorures sur la garde semblent fausses (et pour cause, cette dernière a été plongée dans un acide spécial, donnant au métal cette couleur or, fort appréciée des pirates et autres brigands)

Aperçu de l'arme:
 






Description mentale

Si un mot résume bien le personnage qu'est Bryac, c'est bien "paradoxal". Bien que très stable psychologiquement (il n'est pas d'humeur changeante), on peut assurément dire que nous avons là un individu assez peu méfiant. Il ne fait pas partie de ceux qui se sont faits trahir à maintes reprises et peut se montrer un tant soit peu naïf à contrario, il ne se fait aucune illusion sur les personnes qui l'entourent ainsi il adopte un point de vue assez objectif très apprécié par ses amis. Voilà pourquoi Bryac produit de bons conseils.

De par son objectivité, il peut arriver que le mage manque de tact, bien que la franchise soit souvent bien vue dans la société, il peut également causer le moindre mal sans qu'il s'y rend compte dans le moment immédiat.
En outre, lors de rassemblement, il dégage une aura froide défiant ainsi toutes les personnes voulant discuter avec lui, pour autant, en petite compagnie, celui-ci sera beaucoup plus assuré et par ce fait, exprimera ses idées plus souvent.

Sur un plan plus psychologique, Bryac est un assez bon observateur (de par sa qualité de limier) et également un esthète convaincu : certes il ne parle pas, mais il n'en pense pas moins. Il apprécie la compagnie de jolies dames et ne manquera pas de porter secours à quelconques demoiselles en détresse.

Il apprécie également les nouvelles rencontres, et aime entendre les récits de ses compagnons de route
La lecture de livre chevaleresque lors de son enfance a fait germé en lui un puissant chêne : un code de l'honneur. Bien que propre à lui-même, on peut remarquer des similitudes avec les chevaliers errants des contes et légendes d'autrefois. Il portera ainsi son aide à tous individus injustement molestés, injurier, et j'en passe. Malheureusement, s'impliquer dans les affaires d'autrui impliquent souvent d'avoir sois-même des ennuis : Bryac s'est souvent sorti de situation difficile grâce à son arme, pour autant, un jour, il faudrait qu'il se débrouille autrement, et il le sait mais n'est pas pour autant prudent.
Grâce à ce code, ce dernier est un compagnon loyal.

En effet, il n'est pas un leader-né. Bien au contraire : il est assez docile tant que les ordres n'empourpre pas son honneur ; ne tolérant pas l'échec, il préfère s'assurer que le travail est bien fait (voilà pourquoi c'est un mauvais chef, un maigre manque de confiance envers les autres en est la cause) et par ce fait, il préfère travailler seul. Bizarrement, la solitude ne l'enchante guère et aussi se sentira-t-il plus rassurer lorsqu'il fera la route avec une autre personne. (Pas dans une mesure d'être plus fort en nombre, mais plutôt pour le simple fait d'avoir la présence d'un autre).
Étant avant-tout un pisteur hors-pair doublé d'un chasseur, il pratique la patience comme personne et ce, peu importe la situation.
En fin de compte, Bryac est un humain et pratique inconsciemment l'introspection : cette façon de penser lui a toujours permis de s’améliorer avec le temps, de se bonifier tel un bon cru d’Ultarisme.

*
*       *

Gélinotte

Pour le coup, ce cheval est parfaitement lucide, bien heureusement pour Bryac : il lui donnera toujours son avis sur les décisions que portent son maître : c’est un rapport qu’ils ont depuis qu’ils se connaissent.

 N’étant pas très observateur, il se fit énormément à son instinct, et si ce dernier lui dicte d’être méfiant avec un individu, il le sera, et peut ne pas en parler à son ami de toujours.
Gélinotte est entre-autre,  un joyeux luron : moqueur et fin larron, adepte des pommes, il trouvera toujours un moyen de détourner l’attention du jeune Absynte, pour y dévorer un de ces fruits qu’il adore tant.

Plus jeune, les deux amis avaient pour habitude de causer quelques ennuis, rien de bien méchant, des bêtises d’enfants : échanger le sucre et le sel, émousser les couteaux de table avec les sabots de Gélinotte : ils travaillaient mains dans la mains pour faire crier les voisins.
Aujourd’hui, le cheval partage un code de l’honneur similaire à son invocateur, mais bien plus tourné vers la dérision : il joue toujours de mauvais tours aux gueux et gueuses trompeurs et autres mal aimable, il ne manquera pas de pousser son maître à l’aider.






Description physique

Le mage est d’une banalité sans appel : d’une taille acceptable pour un homme, assez grand pour être perçu, sans se démarquer dans les grandes foules traversant les rues marchandes, il arbore des cheveux châtains qu’il oublie trop souvent de couper : ainsi ils sont souvent rassemblés en une queue de cheval basse, pratique pour le port du casque. Il a un visage plutôt fin, sans être pour autant efféminé et entretiens une barbe assez courte.
Souvent enveloppé par son armure, son corps est dépourvu de couleurs hâlées, pour autant, sa pigmentation lui permet d'avoir un teint assez "doré".
Les individus ayant vu Bryac sans armure sont souvent surpris par sa corpulence : ayant un métabolisme un peu plus rapide que les autres humains (en général bien évidemment), son corps ne s’engraisse pas. Néanmoins, il faut de la consistance pour porter cette armure mais notre chasseur de primes reste pourtant fin au yeux de ses compagnons et ceux qui l’ont vus sans son attirail.

Aussi parlons de cette protection en alliage titane-acier. Au départ, ce n’était qu’une simple armure, ayant, certes, un visuel peu commun : de la fourrure de loup,grisonnante comme la barbe d’un vieillard, est attaché en haut du plastron, de façon à ce que le froid protège le possesseur des lames glaciales des vents froids, ce même amas de poils fit naître un pseudonyme : le Panagaré. En effet, les paysans des coins reculés jusqu’aux marchands des plus grandes villes ont tendances à lui donner ce nom.

Le haut est constitué que d’un plastron sans manche, offrant une protection au corps, certes, mais laisse les bras et le coups ouvert à toutes perforations et autres coups dévastateurs.
Cependant, cette structure permet à Bryac de pouvoir esquiver à l’aide de roulade sans être trop gêné. Cependant un élément peut-être remarqué : une boucle en métal a été ajouté et semble servir de seconde chance, si la ceinture de cuir, support du fourreau, vint à lâcher.

En dessous de cette plaque métallique se trouvait au tout départ, un simple drap rappelant tristement un sombre suaire. Ce lugubre morceau de tissu descend jusqu’aux genoux mais qui ne s’arrête que de part et autre de ses jambes.
Quant à son pantalon : celui-ci n’est fait qu’en cuir, avec des renforcements aux niveaux des articulations. Le casque lui, permet de protéger ce que le plastron ne protège pas : le cou. En effet, celui descend afin de protéger le fils de vie mais la nuque reste cependant accessible. De formes rondes, il arbore une collerette en haut du heaume, ce n’est que pur décoration, mais cela apporte un charme terrible à l’armure. Elle semble avoir recueilli autrefois, une série de rémiges de martinet noir, aujourd’hui disparue.

De simples épaulettes en cuirs offre une maigre protection aux épaules, laissant tout de même le gros des bras à l’air libre(mais recouvert du même tissu situé sous le plastron).
Les gantelets sont du même alliage, et les bottes en cuir également, rien de remarquable à leurs sujets.

Si je m’exprime parfois au passé, c’est qu’il y a eut une évolution avec le temps : lors de ses voyages, Bryac fit la découverte de l’incroyable monde de Vanerzame : aussi prit-il connaissance du Kevlar.Il dépensa ce qu’il lui restait comme argent afin d’installer une petite couche entre son armure et le draps protégeant ainsi son corps de quelques attaques par balles. Bien évidemment, les balles de petits calibres ne passerons pas. Attention, cependant, aux projectiles plus puissants.  




Racontez-nous votre histoire

Il eut toujours des êtres maléfiques, sociopathes, sadique et j'en passe. Malheureusement, les humains n'ont pas de pouvoir comme les loups-garous, comme les demi-dieux et toutes ses créatures pour se protéger. Se sentiront-ils plus faibles que les autres ? Deviendraient-ils paranoïaques et à voir des ennemis sur tout ce qui est inhumain ? Seuls les dieux le savent.
En tout cas, notre histoire commence en Ultarime, au début de l'an de grâce 576, dans un petit village de pêcheurs bordant la Plage d'Émeraude.

“ Les hybrides ne dévorent pas les enfants, Agnel”.

Même le feu sembla écouter la conversation : tantôt grande et puissante puis calme et douce, la lumière qu'envoyait l'âtre apportait un doux zeste de cordialité et pourtant la
conversation sembla être d'une froideur défiant la mort elle-même…

“Et puis, regarde, elle nous soigne, nous bichonne, en bref, elle prend soin de nous et puis, c'était peut-être une meute de loups”.

L'homme qui parlait arborait une barbe brune bien garnie et quelques rides apparaissaient déjà sur son crâne et au niveau de ses yeux. Le voile nocturne avait enveloppé la contrée depuis un bon moment déjà, pourtant, ce même homme portait encore un tablier en cuir, noirci par le feu.
Son interlocuteur, un vieillard maigre et frêle, le regardait avec des yeux vides. Il ne semblait pas en colère, mais pas non plus heureux. Il éclata alors d'un rire forcé qui le fit tousser.


“Une meute de loups ? Si loin de la forêt ? M'enfin Alek. Il a trop de mystères autour d'elle et si tu la protèges, ils te passeront dessus, sois-en bien sûr”.

Lors qu'Agnel termina ses mots, il se leva sans un mot, laissant sur la table, un verre de bière encore à moitié plein et une écuelle vide.
Ce petit village de pêcheurs fut en proie à une complication des plus regrettables. Deux enfants, frères et soeurs, furent portés disparus en début de semaine et lorsqu'ils découvrirent la funeste beauté des corps déchirés et incomplets, les gueux incultes durent trouver le coupable, le bouc émissaire.

Les murmures glacés de l'hiver poussèrent le gibier vers le sud de l'île. Et les prédateurs avec, mais le petit hameau se trouva trop loin des sombres et lugubres sous-bois pour avoir peur des bêtes de la nuit.
Alors, ils portèrent leurs accusations sur un être différent d'eux, il est évident que l'humain a peur de l'inconnu.

Une hybride s'était logée près du village, elle ne parla pas beaucoup, mais pour autant, elle n'eut pas l'air d'être du chiendent. L'habit fait le moine et penser l'inverse est un mépris qu'il faut corriger.
L'hybride eut à la place des mains, des serres acérées et un bec à la place de la bouche. Au lieu de chercher, le groupe de paysans prirent au vol la solution de facilité, forcée par le destin.

Le lendemain soir, Alek avait laissé sa tendre épouse et leurs fils Erden chez lui et avait accompagné le groupe de pêcheurs. Ils étaient tous chauffés à blanc. La peur s'était déjà transformée en haine. Secrètement, le père de famille se doutait de quelque chose : c'était trop rapide. Il accordait beaucoup d'importance à la réflexion et remettait souvent en doute les avis des autres, néanmoins, que peut un simple humain contre une troupe d'Hommes terrifiée par leurs morts et celles de leurs progénitures.

La maisonnée où vivait la pauvre créature paraissait au premier abord lugubre : en bois sombre et pourrissant comme un cadavre desséché, la pierre, recouverte par une épaisse toison verte. En ruine. Lorsque le groupe pénétra dans la vieille bâtisse, l'ambiance fut fort différente : une odeur de pain y flottait à l'instar des maisons de nos grands-mères, aussi était-elle éclairée par un foyer central d'une belle taille. L'intérieur de nos maisons reflète l'âme des habitants dit-on.

Cependant, le groupe de paysans, d'abord hésitant et surpris, se ruèrent vers l'escalier, où ils trouvèrent la pauvre dame, stupéfaite, elle se m'y ensuite en position de défense et elle se débattit mais trop tard.
La pauvre fut prisonnière des chaînes du destin et tout semblait être tracé pour elle. Sur un bûcher de fortune, construit en aval du village, elle maudit les villageois et leurs progénitures futures. Alek se taisa ,mais sa conscience lui dicta de faire quelque chose. Elle criait, elle hurlait que ce n'était pas elle. Lorsque ses yeux croisa ceux du forgeron, il comprit que ce n'était pas elle, il y avait trop de peur, trop d'innocence. Lorsque l'étincelle fit naître la flamme et que le feu grandissait, les cris s'arrêtèrent et une voix tremblante annonçait un châtiment funeste.

“Puisque vous ne connaissez, si ce n'est que violence,
Avec vos armes, vous ne partagez, ne serais-ce,
Qu'amitier. Puissent-elles, dès cette renaissance,
Ne jamais vous quitter, vous, être purulents,
Sans quoi votre sang n'irriguera que vos corps pourrissants”


Les cris, jamais ne réapparurent; même quand sa peau fondit. Les villageois restèrent, sans échanger de mots. Le crépitement du feu était alors le seul bruit dans tout le cloaque.

Les lunes passèrent et lorsqu'une femme avait mis au monde un monstre, les pêcheurs comprirent le sens. Les nourrissons doivent avoir une arme, préparée avant leurs naissances, sans quoi ils naîtraient avec des formes disproportionnées et mourront sur le coup.
Ceux qui n'avaient pas de tels outils disparurent dans des conditions étranges. Alek avait forgés des armes de pacotilles, n'étant absolument pas préparé à telle calomnie. Le village fut abandonné. Encore un lieu maudit, oublié de tous.

*
*  *

Le continent de Lovumaxia dorénavant reconquis par la vie, promettait une seconde chance à la petite famille Absynte et dans le courant de l'année suivante, Ambre mit au monde un nouveau garçon.
Son père avait alors préparé pour sa naissance, une ancienne arme, appartenant à sa famille depuis des générations. Ainsi ils le nommèrent Bryac.

Le petit bourg où il habitait se trouvait, lui, en plein continent, situé entre montagne et forêt, la pêche avait cédée à la chasse. Et les deux frères eurent un début d'enfance paisible, à base de bêtises et de crise de rire, l'innocence est l'insouciance, elle apporte la gaieté que seuls les enfants savent retranscrire avec tant de poésie.
Mais quand l'aîné atteint ses sept ans, le père prit soin de leur faire apprendre l'art de la lecture et de l'écriture. Ces principes sont la base même de la magie transmise de père en fils, de forgeron en forgeron : la Forgerune. C'est également à cet âge là que l'arme leur étant destinés, doit se ranger à leurs côtés pour toujours.Aussi les deux jeunes gens débordant d'énergie apprirent à se battre selon un code de l'honneur strict. On n'affronte pas un adversaire désarmé, Alek leurs apporta également, la connaissance du Moindre Mal. On peut tuer, si c'est pour faire le bien.
Leur mère, Ambre aux yeux noisettes ne prenait pas souvent pars à leurs éducations, mais elle soignait les blessures avec une délicatesse sans appel, transmettant tout son amour pour ses deux fils.


Pourtant, lorsque la routine s'installa, la mésaventure réapparue. On retrouva le corps sans vie du grand-père. Si il serait mort naturellement peut-être que la douce et joyeuse vie Lovumaxiaresque aurait tenue ses engagements pour autant, le grand-père, blanc comme un linceul, dans son lit, avait lâché son arme, disposée sur le côté du lit.
Alek pourchassé de nouveau par ses démons, les cris d'une hybride sans importance, maudit pour n'avoir rien fait, pensa trouver repos dans un nouveau monde. Une nouvelle vie.
La famille s'échappa alors par l'un de ses portails pour se poser dans les hauteurs d'une grande ville : Shadelight, en territoire Eclypteth.
La petite bourgade paisible, acceptaient la famille assez chaleureusement : on a toujours besoin d'un forgeron pour faire des clous, des chevilles et c'est encore mieux, si celui-ci pratique une magie oubliée.
Erden, arrivé à l'âge de quatorze ans commença à pratiquer l'art fin de la Forgerune. Créant des armes, mais pas seulement, il apprit à manier les métaux selon son bon plaisir et vite. Mais ce ne fut pas le cas de son frère. Plus nerveux, plus rapide, mais aussi plus fragile et moins fort, le métier de la forge ne lui parut pas à son goût. Bryac lui, rêvait de parcourir le monde, d'aventures et de rencontres, et l'enfant fut bien triste.
Portant le fardeau d'avoir une arme d'un certain poids, il prit l'habitude de l'accrocher dans son dos, (il dormait le plus souvent sur son ventre, ainsi l'arme ne venait pas troubler son repos), il ne pouvait pas encore se battre avec.
Sa mère, réticente à l'idée qu'il quitte la demeure familiale, désapprouvait totalement les leçons d'escrime qu'Alek avait pris plaisir à lui faire apprendre et il fut sujet de disputes fréquentes au sein du couple.


La relation entre les deux frères s'aigrit rapidement : pendant que l'autre travaillait durement le métal, l'autre rêvassait et partait à l'aventure dans les bois.
Alek, ne pouvant pas laisser son fils sans rien faire -surtout que ce dernier passait son temps à gambader dans la proche forêt en quêtes d'aventures un peu trop périlleuses, même pour un petit chasseur doué-, choisit alors de lui apprendre la runomancie. Étroitement liée à la Forgerune, c'est si on peut le dire, la forme magique de celle-ci.
Plus pratique et plus puissante -si l'expérience s'en suit- mais elle assez dangereuse pour ceux et celles qui la manipulent. Le premier cours qu'eut le jeune homme ne fut que sur les règles à respecter sur l'emploi d'une telle magie.
Bryac, souvent seul, la mère prit la décision de créer un ami pour son dernier fils.
Dans une salle aussi sombre que carré, le jeune se disposa alors dans un cercle tracé à la craie. On lui dit de penser à son plus beau souvenir. Quand il ferma les yeux, la seule image qu'il apparut sous ses paupières fut un lapin bien cuit, non, un lièvre. Un lièvre qu'il avait lui-même chassé ! Et qu'est-ce qu'il en était fier ! La petite assemblée que composait son frère, sa mère et son père l'avaient applaudi si fort ! Son coeur battait la chamade, se rappelant l'excitation de la traque, la peur de l'échec, l'adrénaline qui s'écoule dans les veines. Oui, il voulait ressentir encore ses émotions viv-


“Bryac, tu peux ouvrir les yeux tu sais”

Pourtant, le jeune homme resta les yeux fermé un instant de plus, au moment où il se sentait le plus éloigné de sa famille, celle-ci lui offrait un trésor incomparable, un ami sur qui compter, un confident. Une voix puissante, masculine déchira le silence qui régnait dans sa tête.

Maintenant, faudrait vraiment que tu me regardes et qu'on part d'ici, je m'ennuie un peu

Le jeune homme ouvrit les yeux, soudainement, surpris, l'impatience de la découverte lui prit de court. Devant lui, il vit la grosse tête d'un cheval. Robuste, alezan. Ils restèrent à se regarder, longtemps.

*
*  *

“Plus vite Gélinotte ! Plus vite !”

Le cheval hennit de plus belle, comme un unique réponse. Cela ne faisait pas moins de trois jours qu'ils traquaient une bête qu'on avait plaisir à nommer galinodon. Chassant en groupe, ce dernier était pourtant seul. Plus gros et certainement plus vieux, “un ancien chef de meute” en avait déduit le jeune chasseur. L'infâme créature avait dévorée les charmantes poules de la vieille commère du village. Dans toute sa générosité, le limier s'était attaqué à la source du problème. La piste l'avait conduit dans les bois. Nombreux dangers y traînés et la malédiction, infâme anathème, blasphème de la vie pesait dans les pensées du jeune homme.

Filant à fier allure, même la plus rapide des libellules n'aurait pas pu les devancées et lorsque le voleur de poule fut en vue, le cavalier se mit debout sur les étriers. Il avait d'ors-et-déjà une stratégie.

Alors Gélinotte, tu n'arrives pas à terrasser un vieux galinodon ?
-Attends voir, je ne suis même pas à ma puissance maximum
"

Bryac éclata de rire : de toutes évidences, le cheval n'en pouvait déjà plus. La grosse bête d'une taille bien supérieur à la moyenne de sa race, se prit les pattes dans les noueuses racines des grands arbres qui peuplaient la région, tombant aussi sec.

Le garçon ne lui laissa pas de temps de répit : il sauta lui-même de son cheval pour asséner un coup de grâce.

Évidemment tout ne se passe jamais comme prévu. Ratant son coup de peu, il faillit se faire pincer par le puissant bec de la bestiole, encore à terre à ce moment précis.
Elle se releva rapidement, en hurlant à la mort, un bond hors-normes et la voici derrière lui. Agile, le jeune homme fit une pirouette latéral, Isa-Uruz percuta le semblant d'épaule du galinodon, créant une entaille assez profonde pour que la douleur fit perdre la tête à la bête.
Le mâle déchu fonça tête baissée sur Bryac qui n'avait aucun moyen d'esquiver le coup.
Les sabots virent taper sur les côtes de l'animal qui s'étala sur le tronc de l'arbre le plus proche par la force du coup.
Profitant que la bête soit sonnée par le coup, le jeune mage employa sa magie. Ses yeux blanchirent un peu, ce qu'il faut pour effrayer un enfant. La créature hurla de plus belle quand elle se rendit compte qu'une partie de sa peau brûlait. Celle qui recouvrait son crâne vit des inscriptions orange se déposer délicatement, comme une mouche qui se dépose sur un cadavre pour y pondre ses oeufs. Puis vint le temps où elle noircit, charbon, la créature s'affaissa de plus belle. Complètement défigurée et aveuglée par la colère, elle ne put voir les coups de sabots de Gélinotte. Ces derniers explosèrent son crâne en autant de petits morceaux qu'il y a d'étoiles dans l'univers.

Heureusement que je suis là pour te sauver la vie, hein p'tit gars
-Tu ne crois pas si bien dire le poulain, j'aurais le droit à une bonne viande pour moi et de l'avoine pour toi.
-Alors là, je proteste ! Je veux des pommes sinon, je ne ramène pas ce machin-là.”

Bryac accepta pour les pommes.
A leurs retours, on découpa les mauvais morceaux, pour en garder que le meilleur et la petite famille célébra la victoire du petit héros et du fier destrier.

Bryac, je veux mes pommes !

Le jeune homme soupira et avoua qu'il n'avait pas d'argent pour lui en acheter. Et les deux confrères savaient pertinemment ce que cela voulait dire.
Gélinotte faisait le beau, le destrier tel qu'on peut se l'imaginer le cou courbé, la jambe droite levée, formée un parfait angle droit. La jeune femme qui gardait la boutique du coin semblait être en parfaite admiration devant lui et n'y vu que du feu.

Bryac prit quelques pommes dans son sac, discrètement, puis s'échappa sans que personne ne le remarque, allant dans le sens contraire des regards.

C'est bon, ramène ta fraise.
-Tu veux dire, la pomme, non ?
-C'était pas drôle.
-Tu trouve ?

Et le cavalier ne répondit pas. Personne n'aime vraiment voler et Bryac respecte son code de l'honneur, on ne vole pas, mais il stipule aussi qu'on doit toujours aider un ami dans le besoin.

*
*  *

La famille Absynte vécut un événement d'une ampleur, pourtant, rien ne présageait une tragédie, sauf peut-être la guilde qui protégeait Midgard qui s'allie avec une organisation de malfrat… Pour autant, la télévision n'existe pas dans ce monde, enfin pas encore. Et le seul moyen d'avoir des nouvelles, c'est d'y être.

Les Absyntes eux, y furent. Tout d'abord, ils sentirent une douce odeur de brûlé, rappelant alors les grands feux de forêt. Quand Alek, accompagné de ses deux fils surgirent de chez eux, ils furent surpris. Très surpris.
Le petit village prenait feu. Maison après maison. Un incendie, sûrement ? Loin de là. Un petit contingent avait débarqué dans le petit village humain et alors armé de torches et d'armes, ils semaient la terreur parmi les habitants.


Arme à la mains ils essayèrent d'aider ceux qui n'étaient pas encore morts, en vint. Tout le monde finit par mourir, un jour ou l'autre.
Les gens criaient, pleuraient, priaient et mourraient. Et pendant qu'Erden prenait la main de sa mère pour l'inviter à sortir le plus rapidement possible, Bryac remarqua alors que le contingent ennemi n'était composé en aucun cas d'humains, mais ceux qui étaient pourchassés, si.
Chevaux chargés, ils partirent, abandonnant encore une fois, des gens destinés à mourir, tout en tuant ceux qui se dressaient sur leurs passages. Peut-être que les Absyntes sont des couards après tout. Peut-être ont-ils un code de l'honneur pour se rassurer, nul ne sait.

Lorsqu'ils atteignirent le portail beaucoup d'autres de leur race les avaient rejoints. Certains pleurant encore, d'autres maudissant cette terre. A chaque fois qu'un Absynte s'installe sur une terre, malheurs y arrivent. Le dernier-né en vint même à se demander si cela ne fait pas partie de la malédiction.

En tout cas, trois des quatre s'installèrent en Kalerya. L'autre demanda la bénédiction du père et le pardon de la mère et du frère. Au final, il eut une armure en guise d'au revoir et un petit sac de viandes séchées.
Et lorsque le cavalier, dorénavant solitaire, se mit en selle pour rendre le monde meilleur, pour découvrir de nouvelles choses, pour se sentir libre, Alek s'approcha de lui, seul.

"Ecoute mon fils. La malédiction que tu connais a comme source le monde d'Ultarime, sur la plage d’Emeraude, et j'ai besoin de toi pour nous délivrer de ce mal. Va en ce lieu, cherche un village abandonné et trouve l'objet qui relie cet anathème à nous autre.

Et le père s'en alla, s'en se retourner, sans dire une nouvelle fois adieu et comme une petite brise légère et comique, Gélinotte murmura :

Et bien mon pote, on a un sacré fardeau sur les épaules
"Tu crois pas si bien dire..."



Informations Supplémentaires

Votre surnom
Euh... Allons-y pour Bry :D

Votre âge
Bientôt dix-huit ans ! Allélouja !

Qui est sur ton avatar ?
Armure de Faraam dans Dark Soul, provenance du Art Book de Dark Soul 2 remasterised by SAWDA LE SANG <3

La catégorie de ta magie
Magie Oubliée

Nom de ta magie
Bryac A. > Runomancie

Accès à la zone H/Y/Y
Allons-y Alonzo !

Pourquoi avoir choisi Kalerya ?
Pour raconter un peu ma vie, je cherchais un forum RP ayant de grandes possibilités, et c'est plus difficile à trouver que ce que l'on peut croire, surtout que le vôtre semble être très actif, et c'est exactement ce que je cherchais,
alors..

Code de validation



Dernière édition par Bryac A. le Ven 25 Aoû - 13:37, édité 33 fois
❖ Démon ❖▼
❖ Démon ❖
avatar
pic-profil
Messages :
91
Kinahs :
12000
Age :
19
Date de naissance :
07/12/1997
Date d'inscription :
14/05/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1513-presentation-de-vallah http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Mer 19 Juil - 20:43
Bonsoir, bienvenue parmi nous. Si tu as des questions n'hésite pas.
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2637
Kinahs :
702602
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Mer 19 Juil - 20:50
Bonsoir et bienvenue :love:
En cas de besoin, n'hésites pas à solliciter le staff !
Bon courage pour la rédaction de ta présentation :♥:
❖ Humain ❖▼
❖ Humain ❖
avatar
pic-profil
Messages :
345
Kinahs :
106510
Age :
19
Date de naissance :
06/10/1998
Date d'inscription :
11/12/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t710-gotov-serebro-zto-svjatoe-rossii#4319 http://www.kalerya-entre-monde.com/t726-gotov-est-passe-par-ici-il-repassera-par-la#4395 http://www.kalerya-entre-monde.com/t715-gotov-mafioso#4344 http://www.kalerya-entre-monde.com/t711-gotov-arsenal-d-un-mafieux#4324 http://www.kalerya-entre-monde.com/t722-gotov-est-hyperactif#4369 http://www.kalerya-entre-monde.com/t723-il-court-il-court-le-gotov#4370

Mer 19 Juil - 20:51
Bienvenue parmi nous o/

Oh, j'aime beaucoup ton avatar, il est classe ♥

N'hésite pas si tu as des questions ^^






● Heize - Démon ●▼
● Heize - Démon ●
avatar
pic-profil
Messages :
41
Kinahs :
10006
Age :
18
Date de naissance :
29/04/1999
Date d'inscription :
16/07/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1637-someone-to-hate-hazore-guil-rega-note-visee-18 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1643-angel-of-pride-hazore#11083 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1649-pas-sur-que-tu-aies-vraiment-envie-de-me-croiser-hazore#11094 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1646-ce-n-est-jamais-assez-hazore#11091 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1645-dossier-de-hazore#11089 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1647-git-gud-hazore#11092

Mer 19 Juil - 21:44
Bienvenuuuuuuuuuuuuue :1:
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 19 Juil - 22:30
Merci à tous pour vous messages de bienvenue ! J'espère qu'on fera plus ample connaissance sur la CB ! :D

Gotov : c'est l'armure de Faraam dans Dark Soul !
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2637
Kinahs :
702602
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Mer 19 Juil - 23:39
Je te conseille, si tu le peux et si tu en as envie, de te connecter sur le discord, c'est là que nous sommes essentiellement :)
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Jeu 20 Juil - 2:04
D'acc ! Je fonce alors, merci pour le renseignement !
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Ven 25 Aoû - 13:39
J'annonce ! Je pense avoir terminé ma candidature ! (Désolé pour le temps mais je n'étais pas vraiment satisfait de l'histoire). Malgré l'utilisation de Bon Patron, Word et de ma relecture il se peut que quelques fautes circulent encore, je m'excuse d'avance !
Bon courage !
❖ Démon ❖▼
❖ Démon ❖
avatar
pic-profil
Messages :
91
Kinahs :
12000
Age :
19
Date de naissance :
07/12/1997
Date d'inscription :
14/05/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1513-presentation-de-vallah http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Ven 25 Aoû - 20:55
Bryac
Orthographe1.5/2
Vocabulaire 2/2
Conjugaison2/2

Langue française1.5/2
Originalité2/2
Qualité4/4

Note perso1.5/2
Longueur du texte4/4
Niveau19/20


Validation avec...
Niveau Total21
P. Techniques23
P. caractéristiques115


Félicitation
Bonsoir. Malgré quelques maladresses au niveau de la syntaxe et de l'orthographe, cette présentation est plus que correcte. Un vocabulaire particulièrement riche et très agréable à lire ce qui mérite le 19/20.
Félicitations et bienvenue officiellement parmi nous.


Page 1 sur 1