PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Après la lune, le soleil
✖ Loup-Garou - Dragon de Lumière ✖
✖ Loup-Garou - Dragon de Lumière ✖
avatar
pic-profil
Messages :
21
Kinahs :
8007
Age :
21
Date de naissance :
30/01/1996
Date d'inscription :
05/03/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1191-fiat-lux-et-facta-est-lux http://www.kalerya-entre-monde.com/t1622-fiche-technique-de-krein-lahdrem http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/t1633-dossier-de-krein http://www.kalerya-entre-monde.com/t1635-mise-a-jour-de-dossier-rp-krein-lahdrem

Dim 16 Juil - 21:03
Krein tomba à genoux en se tenant la tête. La pleine lune arrivait.

Viing ! Ça va être l’heure.
- Je sais, j’arrive.

A ces mots, le petit dragon d’ombre se matérialisa et regarda Krein :

Tu as fait comme prévu ?
- Bien sûr, j’ai tout rangé dans la salle d’à côté et je me suis fatigué le plus possible pour te faciliter la tâche.
- Espérons que cela suffise.
- Espérons.

Le lycanthrope dragon fut soudain pris de douleur, le faisant hurler tellement elles étaient intenses. Viingvokun, sachant ce qu’il allait se passer, s’éloigna quelque peu et se prépara à devoir se battre.
Le visage de Krein ainsi que tout son corps commencèrent à se déformer dans un fracas de craquement d’os et de cris de douleurs. Petit à petit, des écailles jaunes vinrent recouvrir sa peau tandis que lui poussait des cornes et une queue.
Entre chaque cri de douleurs, Krein murmurait des excuses à l’attention de son familier qui avait entre-temps fermé les yeux, ne voulant pas regarder cette scène.
Cela dura un petit temps puis quand finalement la transformation fut finie, la conscience de Krein se dissipa pour laisser place à un animal sauvage et féroce. Les cris furent remplacés par une respiration forte, les excuses par le silence et Krein par un dragon.
Comprenant que la transformation été achevé, Viingvokun pris alors sa forme éveillée et vint s’enrouler autour du dragon de lumière pour restreindre ses mouvements sans le blesser. Mais les hostilités furent ouvertes lorsque le dragon jaune ouvrit la gueule pour mordre le dragon noir et rouge. Viingvokun cria de douleur et vint lacérer les écailles du dragon en représailles.
Le combat dura ainsi toute la nuit. Au final, le dragon de lumière avait réussi à vaincre son ombre mais les pertes de sang et autre l’avait achevé, le laissant gire sur le sol, inconscient.
Lorsque l’aube se leva, Krein reprit sa forme humaine. La douleur de la transformation le réveilla. Il endura du mieux qu’il pouvait ce retour à la normale. Une fois la transformation finie, il s’adressa à son ombre :

“Merci pour ce soir. Et encore désolé.“

N’entendant pas de réponses, il se traina  doucement vers son lit et se coucha, espérant que ses blessures de la nuit cicatrisent rapidement pour qu’il puisse reprendre le travail rapidement.
✖ Elfe du Soleil - Exotech ✖▼
✖ Elfe du Soleil - Exotech ✖
avatar
pic-profil
Messages :
20
Kinahs :
10010
Age :
18
Date de naissance :
06/10/1998
Date d'inscription :
09/07/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1595-jassilen-perley-yliassvel-alias-jasper-pour-faire-plus-simple#10839 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1625-jassilen-perley-yliassvel-guerisseur-novice http://www.kalerya-entre-monde.com/t1639-jassilen-perley-yliassvel-veut-soigner-des-gens http://www.kalerya-entre-monde.com/t1641-jassilen-perley-yliassvel-est-il-pauvre#11076 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1632-jassilen-perley-yliassvel-en-espoir-de-remission#11058 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1640-jassilen-perley-yliassvel-bouge-malgre-sa-paresie#11075

Mar 18 Juil - 0:53

Après la lune, le soleil
Feat. Krein Lahdrem
J'avais rejoint le Conseil très récemment. A mon sens, c'était le meilleur endroit pour aider les autres et mettre mes talents de guérisseur à profit. Après tout, j'avais décidé de consacrer le reste de ma vie à apporter mon soutien aux nécessiteux, il était donc normal que la première chose à faire une fois sorti d'Atlantide fut de trouver un groupe qui me permettrait d'y arriver. Deux d'entre eux avaient retenu mon attention : la Congrégation et le Conseil. Cependant, mon choix s'était porté sur le second, qui prônait davantage les lois que le premier. Je préférais être sûr de rester dans la légalité, bien que ces deux groupuscules travaillaient souvent de concert en réalité. Puis, l'aide apportée aux populations me semblait plus effective ici, là où la Congrégation me donnait plutôt l'impression de privilégier les passeurs et les rapports entre les différents mondes. Or, je m'en fichais un peu de ça, ça me paraissait bien trop abstrait. Le Conseil me semblait bien plus concret !
Tout ça pour dire que j'avais pris quartier dans leur ville, n'ayant de toute façon pas véritablement de toit. Les deux seuls que j'avais connus se situaient à Atlantide et au Bassin des Ames. Concernant le premier, je l'avais quitté dernièrement justement pour pouvoir sortir de cette "prison" et étendre mes possibilités. Quant au second, je n'avais aucune intention d'y retourner pour le moment. Je haïssais cet endroit pour l'obligation qu'y avait notre famille. Peut-être même fuirais-je mes obligations le moment venu. En fait, c'était même plus que probable. A ce jour, c'était ce que je comptais faire. Nous verrions bien d'ici là.
En temps normal, il n'aurait pas été important non plus d'avoir un logement personnel ici. Après tout, mon but était de parcourir ces terres pour aider un maximum de gens sur mon chemin. Ce n'était pas en restant casanier, cantonné à un endroit précis, que j'allais y arriver. Toutefois, en tant que petit novice fraîchement arrivé, on ne pouvait pas dire qu'on me donnait beaucoup de tâches, surtout en extérieur. Aussi, je n'étais pas mécontent d'avoir de quoi m'installer ici en attendant. Puis, ça me servirait toujours après également, pour venir faire une petite pause entre deux missions je supposais.

Aujourd'hui par exemple, on m'avait confié une missive des plus simples, et pas très éloignée de chez moi. Je devais aller soigner un lycanthrope qui s'était blessé dans la nuit. Autant dire qu'on m'avait réveillé de bon matin ! J'avais les yeux encore un peu rougis, n'ayant pas suffisamment dormi, et je baillais à pleine mâchoire régulièrement. Je n'avais pas non plus les yeux en face des trous ! Il fallait comprendre par là que mon cerveau n'était pas encore réveillé. J'avais bien compris ma tâche, mais rien de plus. Par exemple, à aucun moment je ne réalisai que la nuit précédente, c'était la pleine lune, ni ne faisait le rapprochement avec le fait qu'il se soit blessé à ce moment là. De toute façon, enfermé presque toute ma vie à Atlantide, j’avais beaucoup de choses à apprendre des quatre mondes. Il avait besoin de soins, c'était tout ce que j'avais retenu. En fait, je ne me souvenais même pas de son prénom... Son adresse en revanche, si. Je m'y dirigeais donc tranquillement, traînant des pieds. Ma parésie ne me gênait pas aujourd'hui, mais j'étais encore groggy de fatigue. Je m'appuyais même sur mon bâton pour accentuer la flemme qui m'habitait encore. Il faisait beau. Un peu trop, à vrai dire. Je rabattis donc ma capuche sur ma tête, afin de préserver ma peau et mes yeux des rayons nocifs du soleil. Quel comble d'être albinos pour un Elfe du Soleil ! Enfin, je cachais mon ethnie aux autres de toute façon, qui ne voyaient donc que mon albinisme. Je me contentais d'être un Exotech, seconde race de mon hybridité. Ca, de toute façon, c'était plus difficile à cacher, surtout si je me mettais à planer avec des pieds bioniques.

"Il veut qu'il lui fasse de l'ombre ?"

"Non merci, ça ira. Il est tôt, il fait encore frais. Ma capuche me protège bien pour l'instant. Reste dans ma poche si tu veux, pour finir ta nuit. Il n'y a pas de raison que tu ne puisses pas continuer de dormir toi aussi."

Sylver put donc rester sous sa forme endormie. Il était si petit quand c'était le cas qu'il pouvait s'allonger de tout son long dans la poche ventrale de mon pardessus. Evidemment, c'était autre chose sous forme éveillée. La preuve : il avait proposé de me faire de l'ombre, prouvant qu'il était bien plus grand en ce cas. En attendant, il ne se fit pas prier pour se rendormir, bercé par les mouvements lents de mon vêtement, qui bougeait légèrement au rythme de mes pas. Comme le blessé n'était pas très loin, j'arrivai rapidement à destination. Heureusement, ce n'était pas à l'étage. Je détestais les escaliers. Dans ma condition physique, c'était vite fatiguant à monter, voire particulièrement pénible ou impossible selon les désirs de ma jambe. Arrivé devant la porte qui m'intéressait, je toquais dessus à l'aide de mon bâton, avant de parler à travers.

"Euh... Bonjour ! Désolé de vous déranger, on m'a dit de venir vous aider. Vous seriez blessé et auriez besoin de soins. Je peux entrer ?"




♠ La légende est à l'histoire ce que l'huile est à l'eau : aussitôt qu'on les mélange, c'est l'huile de la légende qui remonte à la surface et voile pour un temps les eaux parfois troubles de l'histoire ♠
✖ Loup-Garou - Dragon de Lumière ✖
✖ Loup-Garou - Dragon de Lumière ✖
avatar
pic-profil
Messages :
21
Kinahs :
8007
Age :
21
Date de naissance :
30/01/1996
Date d'inscription :
05/03/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1191-fiat-lux-et-facta-est-lux http://www.kalerya-entre-monde.com/t1622-fiche-technique-de-krein-lahdrem http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/t1633-dossier-de-krein http://www.kalerya-entre-monde.com/t1635-mise-a-jour-de-dossier-rp-krein-lahdrem

Ven 21 Juil - 19:03
A peine, Krein avait pu se rendormir que voilà qu’une personne venait toquer à sa porte. Il grommela quelque peu avant d’essayer de se relever. Mais sans succès. Le combat de cette nuit l’avait vidé de toutes ses forces et il ne pourrait pas bouger avant un moment.

Viing ? T’es réveillé ?

Son ombre mit quelques secondes avant de raler :

Quoi ? J’essaye de me reposer, tu n’es pas le seul à être crevé…
- Je sais, mais on a quelqu’un à la porte et je ne peux pas bouger. Tu pourrais juste ouvrir la porte ?
- Rha… J’y vais… Mais tu n’as pas intérêt à me déranger après ça.

L’ombre du lycanthrope se mit alors à bouger sur le sol et se dirigea vers la porte du logement. Arrivé devant la porte, Viingvokun sorti de l’ombre et se mit à défaire les verrous. Il tira la porte pour que celle-ci s’ouvre et avant qu’on puisse le voir, il se fondit dans les ombres avant de retourner auprès de Krein.

Voilà, c’est fait. Maintenant, je vais me reposer. Pas la peine de m’appeler, je ne répondrais pas.
- Merci Viing et repose toi bien. Par contre, bouche toi les oreilles car va falloir que je cri.

Le dragon lycanthrope prit une grande inspiration et cria de manière à ce que la personne à l’entrée l’entende :

Entrez, je ne peux pas bouger. Je suis dans la première salle à gauche.

Krein fut pris d’une quinte de toux après avoir crié ça. Décidément, ils n’y étaient pas aller de main morte cette nuit. Il souleva difficilement son bras droit et vint poser sa main sur son visage afin de retirer ses cheveux qui venait lui tomber dans les yeux. Il observa rapidement la pièce dans laquelle il était. Les murs ainsi que le sol et le plafond étaient marqué de trace de griffe et de sang, montrant à quel point le combat avait été long et acharné. Le lycanthrope soupira en sachant qu’il allait devoir tout nettoyer par la suite.
Lorsqu’il aperçut l’ombre de l’inconnu qui était venu lui rendre visite il l’interpella :

Désolé pour l’état de la pièce, mais disons que la nuit a été très longue. Merci d’être venu pour t’occuper de moi, je ne pensais pas qu’ils enverraient quelqu’un. D’ailleurs, moi c’est Krein. Et toi ? Tu es ?

Le dragon de lumière offrit un sourire à la personne qui venait d’arriver. Du fait qu’il soit couché à l’autre bout de la salle et que la seule lumière venait de la porte, il ne voyait pas vraiment à quoi ressembler son interlocuteur. Après avoir laissé le temps à ce dernier de répondre, il ajouta :

Désolé de te demander ça, mais pourrais-tu ouvrir les volets que la lumière rentre un peu ? Ça m’aiderait bien pour mes blessures.
✖ Elfe du Soleil - Exotech ✖▼
✖ Elfe du Soleil - Exotech ✖
avatar
pic-profil
Messages :
20
Kinahs :
10010
Age :
18
Date de naissance :
06/10/1998
Date d'inscription :
09/07/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1595-jassilen-perley-yliassvel-alias-jasper-pour-faire-plus-simple#10839 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1625-jassilen-perley-yliassvel-guerisseur-novice http://www.kalerya-entre-monde.com/t1639-jassilen-perley-yliassvel-veut-soigner-des-gens http://www.kalerya-entre-monde.com/t1641-jassilen-perley-yliassvel-est-il-pauvre#11076 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1632-jassilen-perley-yliassvel-en-espoir-de-remission#11058 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1640-jassilen-perley-yliassvel-bouge-malgre-sa-paresie#11075

Sam 22 Juil - 0:44

Après la lune, le soleil
Feat. Krein Lahdrem
J'attendais patiemment une réponse, restant bien en face de la porte tandis que j'enlevais ma capuche. J'étais à l'intérieur, je n'avais plus besoin de me protéger du soleil, et il aurait été malpoli de rester couvert dans un lieu fermé. J'avais hésité à m'adosser contre le mur à côté, mais là aussi je me disais que ce ne serait pas très respectueux envers celui qui allait venir m'ouvrir. Je restais donc droit comme un piquet face à une porte close. Dans le fond, ça avait de quoi paraître un peu ridicule quand on y pensait, de rester ainsi, bêtement, à regarder de trop près un obstacle infranchissable. N'importe qui se plaçant de la sorte face à un mur serait qualifié de fou ou de simplet, et je me sentais grandement ainsi actuellement. Il mettait un peu de temps à venir me répondre, non ? J'espérais qu'il n'avais pas succombé à ses blessures... On m'avait pourtant assuré que ce n'était rien de très grave, ou du moins certainement pas mortel. Mais ce n'étaient pas des médecins, sinon ils n'auraient pas fait appel à moi. Et s'ils s'étaient trompés ? Si ses plaies s'étaient infectées au point de lui devenir fatales ? Je commençais à sérieusement m'interroger sur ce que je devais faire. Je n'allais tout de même pas enfoncer la porte, si ? Enfin, à vrai dire, ce n'était pas comme si j'en avais la force, alors la question ne se posait pas vraiment finalement. Heureusement, on vint enfin m'ouvrir, avant que je ne décide de mettre mes mauvaises idées à exécution, m'évitant sûrement quelques bêtises.

"Bonj..."

Il n'y avait personne derrière la porte. Se moquait-on de moi ? Souhaitait-on imiter mon idée d'un peu plus tôt, en s'adossant contre un mur à l'intérieur peut-être ? Je laissais échapper un petit soupir, avant d'entendre quelqu'un m'appeler au loin. On me disait d'entrer et de prendre la première salle à gauche. L'homme ne pouvait pas bouger, probablement à cause de ses blessures. Il se mit aussi à tousser d'ailleurs, attestant qu'il ne devait pas être dans la meilleure des formes. Comment avait-il ouvert la porte cependant ? Peut-être s'agissait-il de sa magie... Prenant soin de bien refermer la porte derrière moi, je pénétrais dans les lieux pour me diriger vers l'endroit cité. Alors que mes pieds foulaient la pièce où se situait mon grand blessé, je contemplais ce petit espace dans lequel il vivait. Le concerné se trouvait allongé sur son lit, qui se trouvait à l'autre bout de la pièce. Je ne parvenais pas à distinguer précisément ses traits dans la pénombre ambiante. En revanche, la décoration proche de moi, éclairée par l'encadrement de la porte, était pour le moins... originale. Evidemment, je n'étais pas idiot, je comprenais que ces traces de griffes et de sang étaient dues à son état de loup-garou. En revanche, ce ne fut qu'à cet instant que je fis le rapprochement avec cette nuit. Bien sûr ! Il y avait eu une pleine lune, et le pauvre bougre avait certainement perdu le contrôle, décidant de revisiter ce qui devait être sa chambre pour lui offrir une toute nouvelle apparence. Le malheureux s'en excusa, avant de me remercier d'être venu.

"De rien, c'est normal. Après tout, c'est mon métier. Je m'appelle Jassilen-Perley sinon. Je sais, c'est un peu long..."

J'avais l'air aussi blasé que je souriais, ce qui pouvait paraître contradictoire. Disons plutôt que je semblais très nonchalant, ce qui était presque constant chez moi, ou du moins dans mon apparence, refusant de me confier et d'en montrer davantage de moi. D'ailleurs, je ne lui avais pas précisé qu'on me surnommait Jasper. Je gardais ce pseudonyme pour les gens desquels je me rapprochais un minimum, je ne le révélais pas dès les premiers échanges. Généralement, je laissais les gens en trouver d'autres d'eux-mêmes, voire parvenir à le prononcer correctement et en entier, avant de leur proposer mon surnom. Je commençais à m'approcher de lui, afin de l'examiner de plus près, lorsqu'il m'interpella une seconde fois. Il désirait que j'ouvre les volets. Pour y voir plus clair ? Pas forcément, il me précisait que ça l'aiderait pour ses blessures. Vraiment ? En quoi ? Je ne connaissais pas bien encore toutes les particularités raciales... En tous cas, cela ne m'arrangeait pas. Mais j'étais chez lui, je n'allais pas m'imposer.

"Oui bien sûr. Donne-moi une seconde."

J'aurais pu remettre ma capuche sur ma tête, mais ça n'aurait pas été nécessaire. Je n'allais pas m'exposer longtemps au soleil, juste quelques secondes, avant de revenir rapidement vers la sécurité de la pièce. J'ouvrai donc les volets du plus loin que je le pouvais, m’aidant même de mon bâton et de sa forme particulière, en "crochet", avant de me retourner vers le dénommé Krein.

"Aïe !"

Cette exclamation m'avait échappé alors que je découvrais les blessures qui recouvraient son corps. Il ne s'était pas loupé, c'était le moins que l'on puisse dire.

"Désolé, je ne m'attendais pas à... tant de dégâts ? Tu as réussi à te faire ça tout seul ? C'est surprenant..."

Je m'approchais doucement de lui afin de lui appliquer quelques premiers soins.

"Tu préfères des soins naturels ou magiques ? Certains semblent allergiques à l'un ou à l'autre, je préfère demander."

En effet, quelques individus avaient de réelles allergies à certaines plantes, préférant donc être soignés magiquement. D'autres, au contraire, ne faisaient pas confiance à la magie et préféraient la bonne vielle méthode naturelle. Sauf qu'en fait, je n'étais encore qu'un novice concernant les plantes, je n'allais donc probablement pas pouvoir faire grand chose pour lui s'il faisait ce choix. Je gardai le silence cependant. Peut-être choisirait-il ce qui m'arrangerait ? Je n'avais pas envie d'avouer que je m'étais fourvoyé dans ma précipitation à lui venir en aide. De toute façon, je comptais me diversifier en usant des ressources naturelles dont nous disposions, ne serait-ce que parce que ma magie me coûtait à chaque utilisation. Peut-être serait-ce là l'occasion ?




♠ La légende est à l'histoire ce que l'huile est à l'eau : aussitôt qu'on les mélange, c'est l'huile de la légende qui remonte à la surface et voile pour un temps les eaux parfois troubles de l'histoire ♠
Page 1 sur 1