PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Après la lune, le soleil
✖ Loup-Garou - Dragon de Lumière ✖
✖ Loup-Garou - Dragon de Lumière ✖
avatar
pic-profil
Messages :
13
Kinahs :
8006
Age :
21
Date de naissance :
30/01/1996
Date d'inscription :
05/03/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1191-fiat-lux-et-facta-est-lux http://www.kalerya-entre-monde.com/t1622-fiche-technique-de-krein-lahdrem http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/t1633-dossier-de-krein http://www.kalerya-entre-monde.com/t1635-mise-a-jour-de-dossier-rp-krein-lahdrem En ligne

Dim 16 Juil - 21:03
Krein tomba à genoux en se tenant la tête. La pleine lune arrivait.

Viing ! Ça va être l’heure.
- Je sais, j’arrive.

A ces mots, le petit dragon d’ombre se matérialisa et regarda Krein :

Tu as fait comme prévu ?
- Bien sûr, j’ai tout rangé dans la salle d’à côté et je me suis fatigué le plus possible pour te faciliter la tâche.
- Espérons que cela suffise.
- Espérons.

Le lycanthrope dragon fut soudain pris de douleur, le faisant hurler tellement elles étaient intenses. Viingvokun, sachant ce qu’il allait se passer, s’éloigna quelque peu et se prépara à devoir se battre.
Le visage de Krein ainsi que tout son corps commencèrent à se déformer dans un fracas de craquement d’os et de cris de douleurs. Petit à petit, des écailles jaunes vinrent recouvrir sa peau tandis que lui poussait des cornes et une queue.
Entre chaque cri de douleurs, Krein murmurait des excuses à l’attention de son familier qui avait entre-temps fermé les yeux, ne voulant pas regarder cette scène.
Cela dura un petit temps puis quand finalement la transformation fut finie, la conscience de Krein se dissipa pour laisser place à un animal sauvage et féroce. Les cris furent remplacés par une respiration forte, les excuses par le silence et Krein par un dragon.
Comprenant que la transformation été achevé, Viingvokun pris alors sa forme éveillée et vint s’enrouler autour du dragon de lumière pour restreindre ses mouvements sans le blesser. Mais les hostilités furent ouvertes lorsque le dragon jaune ouvrit la gueule pour mordre le dragon noir et rouge. Viingvokun cria de douleur et vint lacérer les écailles du dragon en représailles.
Le combat dura ainsi toute la nuit. Au final, le dragon de lumière avait réussi à vaincre son ombre mais les pertes de sang et autre l’avait achevé, le laissant gire sur le sol, inconscient.
Lorsque l’aube se leva, Krein reprit sa forme humaine. La douleur de la transformation le réveilla. Il endura du mieux qu’il pouvait ce retour à la normale. Une fois la transformation finie, il s’adressa à son ombre :

“Merci pour ce soir. Et encore désolé.“

N’entendant pas de réponses, il se traina  doucement vers son lit et se coucha, espérant que ses blessures de la nuit cicatrisent rapidement pour qu’il puisse reprendre le travail rapidement.
✖ Elfe du Soleil - Exotech ✖▼
✖ Elfe du Soleil - Exotech ✖
avatar
pic-profil
Messages :
14
Kinahs :
10004
Age :
18
Date de naissance :
06/10/1998
Date d'inscription :
09/07/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1595-jassilen-perley-yliassvel-alias-jasper-pour-faire-plus-simple#10839 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1625-jassilen-perley-yliassvel-guerisseur-novice http://www.kalerya-entre-monde.com/t1639-jassilen-perley-yliassvel-veut-soigner-des-gens http://www.kalerya-entre-monde.com/t1641-jassilen-perley-yliassvel-est-il-pauvre#11076 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1632-jassilen-perley-yliassvel-en-espoir-de-remission#11058 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1640-jassilen-perley-yliassvel-bouge-malgre-sa-paresie#11075

Mar 18 Juil - 0:53

Après la lune, le soleil
Feat. Krein Lahdrem
J'avais rejoint le Conseil très récemment. A mon sens, c'était le meilleur endroit pour aider les autres et mettre mes talents de guérisseur à profit. Après tout, j'avais décidé de consacrer le reste de ma vie à apporter mon soutien aux nécessiteux, il était donc normal que la première chose à faire une fois sorti d'Atlantide fut de trouver un groupe qui me permettrait d'y arriver. Deux d'entre eux avaient retenu mon attention : la Congrégation et le Conseil. Cependant, mon choix s'était porté sur le second, qui prônait davantage les lois que le premier. Je préférais être sûr de rester dans la légalité, bien que ces deux groupuscules travaillaient souvent de concert en réalité. Puis, l'aide apportée aux populations me semblait plus effective ici, là où la Congrégation me donnait plutôt l'impression de privilégier les passeurs et les rapports entre les différents mondes. Or, je m'en fichais un peu de ça, ça me paraissait bien trop abstrait. Le Conseil me semblait bien plus concret !
Tout ça pour dire que j'avais pris quartier dans leur ville, n'ayant de toute façon pas véritablement de toit. Les deux seuls que j'avais connus se situaient à Atlantide et au Bassin des Ames. Concernant le premier, je l'avais quitté dernièrement justement pour pouvoir sortir de cette "prison" et étendre mes possibilités. Quant au second, je n'avais aucune intention d'y retourner pour le moment. Je haïssais cet endroit pour l'obligation qu'y avait notre famille. Peut-être même fuirais-je mes obligations le moment venu. En fait, c'était même plus que probable. A ce jour, c'était ce que je comptais faire. Nous verrions bien d'ici là.
En temps normal, il n'aurait pas été important non plus d'avoir un logement personnel ici. Après tout, mon but était de parcourir ces terres pour aider un maximum de gens sur mon chemin. Ce n'était pas en restant casanier, cantonné à un endroit précis, que j'allais y arriver. Toutefois, en tant que petit novice fraîchement arrivé, on ne pouvait pas dire qu'on me donnait beaucoup de tâches, surtout en extérieur. Aussi, je n'étais pas mécontent d'avoir de quoi m'installer ici en attendant. Puis, ça me servirait toujours après également, pour venir faire une petite pause entre deux missions je supposais.

Aujourd'hui par exemple, on m'avait confié une missive des plus simples, et pas très éloignée de chez moi. Je devais aller soigner un lycanthrope qui s'était blessé dans la nuit. Autant dire qu'on m'avait réveillé de bon matin ! J'avais les yeux encore un peu rougis, n'ayant pas suffisamment dormi, et je baillais à pleine mâchoire régulièrement. Je n'avais pas non plus les yeux en face des trous ! Il fallait comprendre par là que mon cerveau n'était pas encore réveillé. J'avais bien compris ma tâche, mais rien de plus. Par exemple, à aucun moment je ne réalisai que la nuit précédente, c'était la pleine lune, ni ne faisait le rapprochement avec le fait qu'il se soit blessé à ce moment là. De toute façon, enfermé presque toute ma vie à Atlantide, j’avais beaucoup de choses à apprendre des quatre mondes. Il avait besoin de soins, c'était tout ce que j'avais retenu. En fait, je ne me souvenais même pas de son prénom... Son adresse en revanche, si. Je m'y dirigeais donc tranquillement, traînant des pieds. Ma parésie ne me gênait pas aujourd'hui, mais j'étais encore groggy de fatigue. Je m'appuyais même sur mon bâton pour accentuer la flemme qui m'habitait encore. Il faisait beau. Un peu trop, à vrai dire. Je rabattis donc ma capuche sur ma tête, afin de préserver ma peau et mes yeux des rayons nocifs du soleil. Quel comble d'être albinos pour un Elfe du Soleil ! Enfin, je cachais mon ethnie aux autres de toute façon, qui ne voyaient donc que mon albinisme. Je me contentais d'être un Exotech, seconde race de mon hybridité. Ca, de toute façon, c'était plus difficile à cacher, surtout si je me mettais à planer avec des pieds bioniques.

"Il veut qu'il lui fasse de l'ombre ?"

"Non merci, ça ira. Il est tôt, il fait encore frais. Ma capuche me protège bien pour l'instant. Reste dans ma poche si tu veux, pour finir ta nuit. Il n'y a pas de raison que tu ne puisses pas continuer de dormir toi aussi."

Sylver put donc rester sous sa forme endormie. Il était si petit quand c'était le cas qu'il pouvait s'allonger de tout son long dans la poche ventrale de mon pardessus. Evidemment, c'était autre chose sous forme éveillée. La preuve : il avait proposé de me faire de l'ombre, prouvant qu'il était bien plus grand en ce cas. En attendant, il ne se fit pas prier pour se rendormir, bercé par les mouvements lents de mon vêtement, qui bougeait légèrement au rythme de mes pas. Comme le blessé n'était pas très loin, j'arrivai rapidement à destination. Heureusement, ce n'était pas à l'étage. Je détestais les escaliers. Dans ma condition physique, c'était vite fatiguant à monter, voire particulièrement pénible ou impossible selon les désirs de ma jambe. Arrivé devant la porte qui m'intéressait, je toquais dessus à l'aide de mon bâton, avant de parler à travers.

"Euh... Bonjour ! Désolé de vous déranger, on m'a dit de venir vous aider. Vous seriez blessé et auriez besoin de soins. Je peux entrer ?"




♠ La légende est à l'histoire ce que l'huile est à l'eau : aussitôt qu'on les mélange, c'est l'huile de la légende qui remonte à la surface et voile pour un temps les eaux parfois troubles de l'histoire ♠
Page 1 sur 1