PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Léonel T. King - Refonte Arslan Strauss [Terminée]
✜ Vampire ✜▼
✜ Vampire ✜
avatar
pic-profil
Messages :
16
Kinahs :
18000
Age :
21
Date de naissance :
25/09/1996
Date d'inscription :
20/04/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1606-leonel-t-king-refonte-arslan-strauss-terminee http://www.kalerya-entre-monde.com/t1872-fiche-technique-leonel-t-king#12439 http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Mar 11 Juil - 21:30
Léonel T. King
Chasseur de Prime




Informations générales

Tachibana. King
Léonel
207 ans (30 en apparence)
Vanerzame
Homme
94 kilos
207 cm
Pansexuel
Vampire
Buse Pattue (Arya)




Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


Léonel est un homme des plus curieux, il apprécie grande l'exploration, parcourant les terres vierges du mondes ou les grandes cités des quatre mondes. Pourtant, il apprécie aussi lire des récits d'aventures ou des ouvrages plongeant dans une histoire fantastiques. Léonel est un homme des plus curieux, il apprécie grande l'exploration, parcourant les terres vierges du mondes ou les grandes cités des quatre mondes.

En ce qui concerne ses phobies, l'homme est traumatisé par la strangulation, étant souvent blanc ou sursautant lorsqu'une personne pose ses mains sur son cou.
Qualités: Joyeux, Curieux, Polyvalent,
Défauts:  Impétueux, Rancunier.  




Magie et arme

Magie
Arme


Kaïo :Il s’agit d’une magie permettant la manipulation du ki, de la magie hautement concentré, de la pure énergie en soit. Ce ki provient forcément de celui de l’utilisateur, il ne peut piocher dans celui présent naturellement autour de lui.

Ce pouvoir permet de faire deux choses.

La première possibilité peut souvent être considéré comme un boost, mais il ne s’agit pas vraiment de cela. Il s’agit plutôt de conversion de puissance, le ki augmente une caractéristique de son utilisateur en allant pomper dans une autre, donc si sa puissance physique augmente, c’est au détriment de sa puissance magique qui diminue sous la magie. Il s’agit aussi d’augmentation et diminution temporaire, les caractéristiques comme la quantité magique ou l’intelligence ne peuvent être modifié, car il ne s’agit pas d’élément vraiment palpable.

La deuxième possibilité permet d’extérioriser le ki hors du corps de son utilisateur, lui donnant simplement des formes basique. Il s’agit de puissance magique brute, permettant d’être offensif, mais étant aussi risqué pour l’utilisateur, car il doit alors accuser le recul lors de l’utilisation. Le ki peut être envoyé dans une zone de cinq mètres de rayon autour de l’utilisateur.

Ce pouvoir possède bien sûr des contres-coups, l’utilisateur ne peut user de sa magie trop longtemps avant d’en ressentir des effets secondaires comme des blessures légère ou pire des os qui se fracture sous le poids de la magie. Il produit aussi couramment des sensations d’anémies ainsi que des spams musculaires pendant un temps après sa dernière utilisation.

Aucune Arme Classique.




Description mentale


Léonel, jeune aventurier, homme altruiste, capable de faire le don de soi ? Il n’en est strictement rien, tu ne corresponds à aucune de ses facettes que l’un vient de t’attribuer. Tu es un homme qui a décidé de fuir la réalité oppressante qui l’entourait pour aller construire la sienne et vivre comme bon lui semble. Il est normal d’être ainsi pour toi, c’est le fait de vivre aussi longtemps qui t’a amené à quitter la réalité des humains pour plonger dans celle des êtres vivant plus d’un siècle.

Cependant, il ne faut pas croire que le vampire est un être solitaire, tu aimes rencontrer des gens, sympathiser, apprendre à connaître et comprendre par-dessus tout. Tu aimes aussi avoir des compagnons, tu es un homme grégaire, tu supportes mal la solitude, tu es comme le vent, tu emmènes les nuages avec toi sur ton chemin. Et comme le vent, lorsque tu es dans un groupe, tu te mets aux commandes, tu viens diriger les personnes, les guider à ta façon, le fait d’être plus vieux et plus expérimenté te font penser que tu es digne de cette place.

Tu es un homme empathique, tu sais te mettre à la place des autres ou du moins essayer, voir comment tu te comporterais, ce que tu pourrais ressentir. Pourtant, cela n’est pas confondre avec quelqu’un de très compatissant, du moins pas dans les extrêmes. Les modes pour être réconfortant ou un soutien, tu les connais, mais tu n’es pas doué pour les appliquer. Tu es un être beaucoup trop libre pour venir t’enchaîner à tout le monde, cela n’empêchera pas que tu t’accroches à une ou deux personnes, tu restes un homme plein d’espoir.

En général, dans ton comportement envers les inconnus ou quelques clients, tu les traiteras de la même façon qu’ils le font avec toi. Tu agis comme un miroir, reflétant leur façon d’être, il n’y a qu’envers tes proches que tu oseras briser la glace pour laisser parler le vrai toi, sans créer cette sensation un peu malsaine. C’est une façon comme une autre de faire le tri entre les personnes intéressées et les personnes étant là uniquement pour toi, la personne que tu es et non pour la race ou le pouvoir que tu possèdes.

Tu es homme capable de tuer, mais par obligation et non par plaisir, tu n’aurais pas de remords à ôter la vie à quelqu’un. Cela ne serait pas la première fois et il s’agit surtout du fait que tu agis pour vivre pour toi et réaliser tes rêves et non pour t’occuper de ceux des autres. C’est de cette façon que tu arrives à garder la joie de façon continuelle, c’est le fait d’être centré sur un objectif, d’avoir une bouée pour ne pas te noyer dans cet océan qu’est la vie d’un vampire. Tu comptes aussi sur les personnes vraiment proches pour te sortir en cas de besoin, car si tu les guides, tu espères avoir la même le jour, où toi le vent, tu risques de perdre les pédales.

Tu es homme très ouvert d’esprit, tu ne t’arrêtes jamais sur une idée, tu fais toujours évoluer les bases sur lesquelles tu te reposes, tu espères ainsi gagner en maturité et pouvoir toujours trouver une solution à tes problèmes. Cette conscience libre t’a offert le goût de l’aventure, ce qui explique pourquoi tu es toujours sur les routes, tu dévores autant les paysages que tu vois que les connaissances qui tombent entre tes mains, tu es un puis de savoir. Un être qui absorbe la connaissance qu’il reçoit et qui peut la donner, tu sais qu’en tant qu’être vivant longtemps qu’il est de ton devoir de pouvoir retranscrire la connaissance et la partager à ceux qui le désirent et le méritent.

Les défauts, tu en possèdes, tu aurais aimé ne pas en posséder certains. Il est encore possible de te donner un grand défaut, un léger côté possessif, il ne se montre que lorsqu’une des personnes proches à toi semble s’éloigner, tu montres une mauvaise facette de toi, cela est dû au fait de savoir que la personne risque de disparaître et que tu veux profiter au mieux de ton temps avec elle. Il est encore possible de te donner un grand défaut, un léger côté possessif, il ne se montre que lorsqu’une des personnes proches à toi semble s’éloigner, tu montres une mauvaise facette de toi, cela est dû au fait de savoir que la personne risque de disparaître et que tu veux profiter au mieux de ton temps avec elle.



Description physique


Léonel, tu es un homme qui sort des sentiers battus, ta carrure est des plus impressionnantes. Ton corps élancé te fait dominer la plupart de tes congénères, il est rare de voir une personne aussi grande. Bien entendu, ta taille n’est pas le seul élément venant te donner autant de présence, la façon dont tu as taillé ce dernier par l’entraînement, voilà l’autre argument pour définir ta carrure.

Si l’on t’observe de plus près, on peut voir un dos large, des épaules bien dressées, les muscles se dessinant le long de ta colonne, se mélangeant aux cicatrices que la vie t’a donné au cours de ton périple. On a l’impression de voir un étrange tableau lorsque l’on contemple ce dernier, une longue cicatrice traverse ton dos dans sa longueur, ressortant sur ton teint hâlé, il est possible d’en observer d’autres, certaines donnant l’impression d’être des marques causées par les brûlures.

En regardant devant, on voit un corps en meilleur état, qui semble avoir été épargné par la vie. Il présente toujours la même musculature que tu as développée, ces muscles dessinés, ressortant fortement, qui même avec des vêtements permettant de voir que tu n’es pas un être à prendre à la légère. Il serait possible de continuer de parler de ton corps ainsi, mais il est temps d’écouter les détails de ta musculature.

Concentrons-nous un peu sur ton visage, tu as beau avoir eu deux cents ans il y a peu, ton visage semble avoir été épargné par l’âge, tu ne présentes aucune ride, aucune cernes ou encore aucuns cheveux blancs. Le fait que tu sois un vampire arrive à expliquer les quelques traits juvéniles qui se baladent un peu partout sur ton visage. Pourtant, ton visage possède une certaine dureté dans ses traits, mais ta façon de sourire vient adoucir le tout, donnant un petit charme que tu sais utiliser lors d'entretiens pour ton métier.

Remontant sur ton nez fin et légèrement écrasé, mais pourtant ne donnant pas un air vilain à l’homme que tu es, cela se marie parfaitement avec le reste. Tes prunelles, des joyaux étincelants ayant une couleur unique, celle de l’ambre, te donne une profondeur dans ton regard, ce dernier étant déjà profond et intense par ta façon d’observer les gens. Ton regard est aussi unique sans doute grâce à tes origines. Il ne faut pas oublier la couleur de tes yeux qui peut changer, tu peux laisser la teinte du sang envahir tes iris sous le coup de la faim ou simplement de l’émotion.

Ta chevelure aussi est assez original en soit, tes cheveux ne sont pas épais, ils sont fins, flottant facilement au vent, car oui, tu laisses pousser ces derniers, te tombant alors dans le bas milieu du dos. Tu tires la plupart des mèches en arrières, dégageant une partie de ton front. Noir de jais voilà leurs couleurs, mais ces cheveux possèdent une multitude de reflets passant par le gris et le violet, donnant un concert de couleurs l’été.

Parlons maintenant de ta tenue, tu portes souvent un pantalon large au niveau des genoux, autant faciliter les déplacements et c’est un bon vêtement contre la chaleur et les longs voyages. Pour le haut, tu portes souvent des tuniques légères, au col grand ouvert, tu as l’impression d’étouffer sinon. Tu portes aussi une veste près du corps et toujours ouverte, pour les chaussures, tu optes pour une paire de bottes montante en générale. En ce qui concerne les couleurs, tu n’as pas vraiment de préférence, tu prends en fonction de ton humeur ou de ce que tu trouves au cours de tes voyages.



Racontez-nous votre histoire



An 1810 - Allemagne

À cette époque, le pays était pauvre, en pleine transition d’un nouveau genre, un pays déchiré aussi politiquement. Tu es né dans ce contexte mon Léonel, mais tu en garde peu de souvenir, bien trop jeune pour garder une trace de cela dans ta mémoire. Il serait plus exact de dire que tu gardes simplement quelques bribes de souvenirs, cela concerne uniquement ta mère et la première rencontre avec la personne qui compte changer ta vie.

Du peu que tu arrives à mémoriser, ton esprit te rappelle que tu n’as jamais vraiment eu de chez-toi, soit dans la rue, soit dans des ruines, ce sont les seuls décors qui t’ont marqué. Le froid aussi, voilà un élément des plus marquant, le vent glaçant ta peau, c’est peut-être ton premier souvenir sur cette terre inhospitalière. Ta mère est ton second souvenir, tu n’avais pas de paternel, vous viviez ou plutôt surviviez à deux vagabondant de rue en rue, de quartier en quartier, et même de ville en ville par certaines occasions.

Ta mère avait un travail, un métier qui était fait de tout temps, mais qui restait aussi dégradant aux yeux du peuple. Ta mère est ton second souvenir, tu n’avais pas de paternel, vous viviez ou plutôt surviviez à deux vagabondant de rue en rue, de quartier en quartier, et même de ville en ville par certaines occasions. Il te marque encore maintenant, te faisant avoir certains cauchemars, ce vague mélange de plaisir et douleur.

Tu ne comprenais pas vraiment à l’époque ce que ta mère faisait réellement, mais pour toi, elle était une héroïne, la raison était simple, tu voyais toujours qu’elle était mal en faisant cela. Pourtant, elle se sacrifiait ainsi pour réussir à vous nourrir tous les deux, vous maintenir en vie. Tu avais maintenant cinq ans, l’Allemagne venait de subir un grand changement ou plutôt une révolution, le territoire était enfin unifié en quelques sortes, mais ce n’était pas le plus important, il s’agissait de l’époque de la révolution industrielle.

Cela ne venait pas améliorer vos conditions de vie, bien au contraire, ta mère ne pouvait travailler dans ce genre de structure nouvelle, mais elle recevait beaucoup plus de client à cause des conditions sociales et économique dans le pays. Tu comprenais finalement ce qui se passait durant ces fameuses sessions de travail, tu étais entré par erreur dans ce qui vous servait de logement. Tu avais ainsi vu ta mère attaché et un homme faisant, tu ne sais quoi, mais cela marquait ton esprit, c’est un souvenir vif qui ne change pas et ne s’efface pas avec le temps.

Les choses n’allaient pas en s’arrangeant pour toi et surtout pour ta génitrice, elle tombait malade, son travail et vos conditions de vie venaient rendre les choses beaucoup plus compliqué. Trois ans, voilà le temps qui s’écoulait entre le début de la maladie et la fin de vie de ta mère, tu avais appris à voler pour subvenir aux besoins les plus primaires de votre vie, mais tu n’avais pas les moyens de voler de quoi soigner cette chose qui consumait sa vie. Tu la voyais ainsi partir, rejoindre le ciel ou l’enfer comme le disait la religion, mais tu ne voulais pas qu’elle parte, tu en vins à maudire la religion, si Dieu était si bon pourquoi tout le monde ne pouvait être heureux ?

Une nouvelle année s’écoula, tu avais essayé de trouver du travail, mais rien à faire, vous deviez être en plein essor industriel, mais rien ne trouvait les portes, trop maigre et faible pour ça. Tu continuais de voler, du moins de faire de ton mieux, les récoltes étaient faibles et ton corps tenait de moins en moins le coup. Le climat non plus n’était pas clément. L’hiver 1819 était rude, tu ne sais pourquoi, mais tu le trouvais dur, sans doute, car tu étais plus faible que d’habitude.

Les sensations dans tes bras n’existaient plus, tu avais simplement l’impression d’avoir deux poids sur tes bras, tu ne pouvais plus les bouger. Tu traînais contre un mur, écroulé sur un amas de boue et de neige, tes os étaient glacés, mais ton corps n’avait même plus la force de trembler, ton esprit était vague, tu avais l’impression de t’endormir, mais tu sentais que tu ne pourrais te réveiller si tu osais fermer les yeux, tu allais donner ton dernier soupir dans peu de temps.

Du moins, les choses devaient se passer ainsi, tu entendais alors des bruits de pas désordonnés, comme si quelqu’un courait, tu pouvais voir des lumières au loin, des torches allumées. Des villageois couraient partout, mais tu n’en comprenais pas la raison, ce petit élément vint te faire puiser dans tes dernières ressources pour rester éveillé.

Tu voyais alors une jeune demoiselle s’approcher de toi, du moins, elle te paraissait jeune au vu de la pénombre. Tu ne pouvais discerner clairement son apparence, mais elle était vêtu comme toi de vêtement en lambeaux et ses longs cheveux semblaient partir dans tous les sens. Tu la voyais se mettre à genoux devant toi, son visage s’approchant de toi, même ainsi, il faisait trop sombre pour l’observer correctement.

Cependant, tu sentais quelque chose de visqueux te couler dessus, c’était un liquide chaud, tu te demandais bien de quoi il pouvait s’agir et ton esprit fut assez vivace sur le coup. C’était du sang, elle saignait, mais tu ne sais point pourquoi. Elle restait immobile, tu avais peur, qu’est-ce qu’elle te voulait ? Tu pouvais alors entendre sa voix, elle était belle, on aurait dit une douce mélodie lorsque tu l’écoutais.

“Petit, tu vas mourir dans quelques minutes, alors pourquoi ne pas offrir ta vie pour en sauver une autre, tu auras au moins servi à quelque chose dans ton existence. Alors laisse moi boire ton sang avant que tu ne trépasses.”

Tu ne comprenais pas grande chose à ses propos, en quoi ta vie pouvait en sauver une autre, si tu allais mourir. De plus, pourquoi parler de boire le sang d’une personne ? Cela venait te rappeler une histoire effrayante que tu avais une fois entendue, l’histoire d’un comte qui suçait du sang, mais tu n’arrivais pas à t’en rappeler plus. Tu bougeais alors doucement la tête, de haut en bas, tu ne savais pas ce qu’elle allait faire, mais elle avait raison, tu allais mourir et rejoindre ta mère, donc autant partir en te disant que tu aurais sauvé une vie, mais tu venais plaindre cette personne qui vivrait dans ce monde injuste.

Tu sentais la demoiselle se rapprocher, tu sentais son corps contre le sien, il était chaud, très chaud même pour une personne normale. Peut-être que c’était l’hiver qui te faisait ainsi ressentir les choses, tu sentais alors sa voix caresser ton oreille, elle te donnait les dernières paroles d’un condamné.

“Tu as rapidement accepté, je ne pensais pas que cela serait si facile. Dans ce cas, je vais t’offrir un cadeau.”

Tu comprenais encore moins les choses, pourquoi offrir quelque chose à une personne qui va mourir ? Tu ne pouvais pousser ta réflexion plus loin, les dents de la demoiselle se plantait dans ton cou, t’arrachant un cri étouffé, tu n’avais même plus la force de crier en ce bas monde. Tu sentais ton cœur battre partout à travers toi, tu sentais ce corps qui était le tient devenir encore plus froid, tu sentais la vie qui partais. Tu tombais finalement dans les bras de Morphée, ces bras qui ne viendraient sûrement jamais te relâcher.

An 1840 - France

Vivant ! Comment peux-tu être vivant, alors que la vie te quittait ? Du moins, tu pensais qu’elle t’avait quitté ce soir d’hiver, mais il n’en était rien, il s’agissait d’une renaissance, le début d’une nouvelle vie. La demoiselle qui t’avait mordu était une vampire, une suceuse de sang, elle avait consommé ton élixir de vie pour garder la sienne intacte, les humains étant sa nourriture.

Cependant, comme promis elle t’avait fait un cadeau, tu étais devenu comme elle. Elle avait fait don d’une partie de son sang pour te transformer, il s’agissait d’un échange en soit. Finalement, tu t’étais réveillé quelques jours plus tard avec une fougue que tu n’avais jamais ressentis ça avant. Ton corps aussi avait changé, tu n’étais plus maigre et surtout te sentais beaucoup plus puissant, tu étais perdu au début, mais cela fut court. La raison de cela, c’était que la demoiselle était restée à tes côtés pour te guider, pour ne pas t’abandonner.

Tu avais appris son nom, elle se nommait Elizabeth Tachibana, elle parlait énormément, mais rarement d’elle. Tu savais à peu près son âge, elle avait plus de deux cents ans et aussi qu’elle avait été exilé de son pays, mais tu n’en savais point plus. Tu étais surpris au début, mais elle vint rapidement te montrer vos capacités pour réussir à te convaincre et surtout te faire comprendre que tu vivrais aussi longtemps qu’elle.

Le temps continuait de passer, tu apprenais à vivre dans l’obscurité de ce monde, à te nourrir différemment, cela n’était pas simple, mais tu finis par rapidement oublier ton attachement à l’humanité après quelques années. Tu avais maintenant vingt ans, tu vivais dans une demeure assez stable, tu ne savais pas comment vous en étiez arrivé là, mais vous aviez réussi à avoir cela grâce à une amie de la demoiselle. C’était étrange de se dire que les espèces non-humaines dirigeaient indirectement ce monde dans l’ombre.

C’est à cette époque que tu appris l’existence de la magie en ce bas monde, une source pouvoir extrêmement rare selon la vampire, elle te disait souvent que dans son pays, la quantité de magie défiait tout ce que l’on trouvait ici. Elle profitait alors de ce moment pour t’enseigner l’utilisation la plus rudimentaire de son pouvoir : Kaïo. Elle voulait que tu puisses te défendre contre n’importe qui, car tout le monde ne serait pas aussi agréable à rencontrer qu’elle ou ses amis.

Le temps passait encore pour toi, tu avais l’impression qu’il s'écoulait beaucoup plus vite pour toi que pour les autres, c’était assez impressionnant. En l’an 1835, tu prenais pour la première fois de ta vie le train, cela faisait seulement quelques années qu’il avait été installé sur les terres d’Europe. Ainsi, tu te retrouvais en France, toujours en compagnie d'Elizabeth, tu devais la suivre pour le moment, elle était ta maîtresse et toi son serviteur vampirique.

Il y avait aussi d’autres raisons à ce que tu restes avec elle, il te fallait encore des connaissances pour survivre en ce monde et surtout te faire des rencontres pour toujours avoir des personnes sur qui compté en cas de problème. Ton entraînement était toujours au rendez-vous, en à peine quelques années, tu avais simplement réussi à remplir ta réserve de magie, car tu étais un simple humain à la base, un être qui ne peut posséder de magie.

Mais ta mutation en vampire à changer les choses, elle a fait naître en toi une source de magie qu’il a fallu stimuler et éveiller. C’est donc jusqu’en 1840 que tu appris alors à user de la magie sous sa forme la plus pur, la ressentir et la manipuler principalement. C’est aussi à ce moment-là que les choses devinrent plus compliquées pour toi, ton corps arrêtait de vieillir tout simplement, tu gardais toujours ton apparence d’homme de trente ans, il te fallu cinq longues années pour t’en rendre compte.

Tu comprenais pourquoi, il fallait vivre dans l’ombre maintenant et surtout  pourquoi nous ne restiez jamais longtemps au même endroit. Il fallait éviter de se faire repérer par les humains, ils ne devaient pas avoir connaissance de votre existence. C’est donc ainsi qu’en l’an 1850, vous décidiez d’aller en Angleterre, pays qui semblait diriger le reste du monde à présent et surtout une amie précieuse de ta maîtresse semblait résider à Londres.

Ce fut aussi l’époque où tu changeas de nom, tu ne pouvais garder celui de ta mère, en l’honneur de ta maîtresse, tu devais porter son nom, mais il t’en fallait un second. Tu te rappelais alors de comment te nommait ta mère en étant enfant “Mon petit King”, c’était un mot qu’elle aimait beaucoup, c’est donc en octobre 1850 qu'exista officiellement l’homme portant le nom de Léonel T.King.

An 1888 - Angleterre


Presque quarante ans que tu es dans le pays du thé, toi et Elizabeth aviez changé plusieurs fois de zone pour maintenant loger pendant un moment à Londres. Vous aviez mis plus de temps que prévu pour rejoindre le contact de la demoiselle, une petite excentricité de la vampire, elle voulait passer par plusieurs endroits afin d’en profiter pour diverses raisons.

Cependant, un détour d’une trentaine d’années, c’était assez important, du moins de ton point de vue d’humain. Tu profitais toujours de ce voyage pour en apprendre plus et maîtriser la magie, tu commençais enfin à obtenir les bases, tu pouvais faire circuler le ki en toi et t’en servir pour te renforcer. Londres était une ville étrange, c’était ton impression, tu pensais tomber sur quelque chose de raffiné en venant dans un pays aussi à cheval sur l’étiquette, mais la plupart des paysages étaient ternes en ces lieux.

La personne chez qui vous deviez loger était une personne de la noblesse anglaise, une demoiselle répondant au nom de Diane, tu te souvenais bien d’elle, comment pourrais-tu l’oublier ? Elle qui fut ton premier et unique amour pour le moment, cette demoiselle qui finira tristement, elle qui périrait de tes mains. Tu appris rapidement qu’elle n’était ni une humaine, ni une vampire, mais une goule, une espèce étant dépendante des humains aussi. À la différence qu’elle dévorait ces derniers.

Elle était belle et son parfum te revenait de temps en temps en mémoire, tu étais maladroit à l’époque face aux choses de l’amour et ta maîtresse n’était pas des plus utile dans ce genre de situation. Elle exprimait souvent ce que tu pensais dans ton esprit, te faisant rougir comme un jeunot, ce que tu n’étais plus depuis longtemps. Fort heureusement, Diane était réceptive la plupart du temps, c’est même elle qui prit les devant avec toi, te dérobant tes lèvres pour ton premier baiser et le reste de ton corps pour votre première fois.

Et voilà enfin l’an 1888, l’endroit où tout a basculé pour toi, tu restais souvent dans sa demeure avec ta maîtresse, t’entraînant pendant qu’elle vivait sa vie de noble, le soir était votre lieu de rencontre. Finalement en été, tu avais ton premier emploie, celui de valet de ta chère et tendre. C’était un moyen pour elle de t’avoir sous la main quand bon lui semblait.

Cependant, un soir, les choses basculèrent, en lisant les journaux de l’époque, tu pouvais entendre parler d’un Jack l’Éventreur, un homme tuant des prostitués dans la plupart des assassinats qui lui était associé. Une certaine douleur au cœur te prenait, tu pensais à la possible famille de ces femmes, ces demoiselles regardées de haut alors qu’elles essayent simplement de survivre comme toi et ta mère à l’époque. Te voyant lire ce sujet, c’est Diane qui vint converser avec toi dessus, elle voulait te montrer quelque chose en rapport avec ceci, tu ne comprenais pas vraiment ce qu’elle voulait tant te faire voir.

Tu compris alors rapidement lorsque la nuit en vous baladant dans les rues de Whitechapel, ta douce goule vint jouer avec une de ses femmes travaillant sur le trottoir. La poursuivre, la dévorer vivante et finalement la tuer. Tu restais bloqué en voyant ça, celle que tu aimais retirait ainsi des vies, sans que tu ne connaisses les raisons et surtout pourquoi te montrer ça à toi ? Tu la regardais dans le vague, la laissant venir à toi, un grand sourire sur le visage et venant t’embrasser, te laissant un goût tendre et de fer dans la bouche.

“Voilà mon amour, je partage mon secret avec toi, c’est mon petit pêché, tuer des humains pour le plaisir et en même temps profiter de leur chair pour me nourrir. Vu que nous allons rester ensemble un moment, autant que tu connaisses ce que j’aime vraiment, tu pourrais peut-être te joindre à moi pour boire leur sang. Je suis sûr que nous serions un magnifique duo.”
Tes yeux semblaient avoir perdu leur étincelle de vie, tu plongeais ton regard dans celui de Diane venant simplement demander pourquoi elle tuait uniquement des prostitués. Tu arrivais à comprendre pourquoi elle pouvait tuer des humains, c’était essentiel pour elle, mais tu avais aussi du mal à cerner le fait de jouer autant avec la proie.

“C’est simple, tout le monde s’en fiche d’elle, elles ne sont que des moins-que-rien, des femmes qui sont prêtes à vendre leurs corps pour de l’argent. Je me nourris et je débarrasse la population de ces choses-là.”

Tu venais doucement sourire, un peu jaune sur le coup, tu te doutais que cela puisse être la raison, mais tu ne pensais pas que ton premier amour serait une demoiselle pensant ainsi derrière son masque de noble. Peut-être que tu voyais la vrai Diane devant toi, tu venais finalement éclater de rire, laissant s’échapper par la même occasion toute ta frustration. Tu ne pouvais la laisser faire, pas par héroïsme, mais par vengeance, faire payer à toutes les personnes qui méprisaient indirectement tes origines.

Tu approchais doucement de la goule venant l’attirer à toi et posant ta main vers son cœur, un large sourire sur le visage, il cachait tes futures actions, mais ta douce venait l’interpréter comme une acceptation, jusqu’à tes paroles.

“Tu sais Diane, je suis un fils de pute. Un véritable fils de pute, ma mère était une prostituée en Allemagne, je l’aimais ma mère, elle faisait de son mieux dans ces conditions afin de nous permettre de vivre. Elle a même donné sa vie pour me laisser vivre, je ne peux donc te laisser parler ainsi de cette facette du monde, toi qui de ta tour d’ivoire nous juge sans savoir. J’espère que l’au-delà sera clément avec toi.”

Tu voyais alors son visage se tordre de douleur, pendant tes paroles, tu avais chargé le peu de magie que tu pouvais, afin de percer la peau de la belle et atteindre son cœur. Venant ainsi laisser à la place de celui-ci un trou béant, tu venais de mettre fin à la carrière de Jack l’Éventreur en ce début d’hiver 1888.

Tu rentrais sur le territoire de la goule portant son corps inerte entre tes bras, marchant dans la rue sous les yeux des peu de personnes fréquentable. Une fois rentrée, tu croisais le regard de ta maîtresse. Elle ne disait rien, à part ces quelques mots “Je savais que cela finirait ainsi.”. Tu rageais, elle savait alors tout, les déboires de ton amante ainsi que la réaction que tu aurais en apprenant ça et pourquoi n’avait pas eu la bonté de te prévenir, de te mettre au courant de tout cela ?

Tu ravalais ta peine et ta rage, tu devais partir d’ici, tu reprenais ainsi la route en compagnie de ta maîtresse pour une vie monotone et s’en attaches pour le restant de tes jours, tu comprenais enfin le fardeau d’être née humain et vivre en tant que vampire, cela s’appelait la morale.

An 2017 - Kalerya

Le temps passa, tu étais aux États-Unis lorsque la Première Guerre mondiale fit parler d’elle, c’était un événement des plus intéressant selon Elizabeth, mais tu n’y portais pas beaucoup d’attention, ton esprit se plongeant dans l'entraînement et l’instruction afin d’oublier légèrement ta peine. Il en était de même pour la Seconde Guerre, mais cette fois-ci tu pouvais goûter les conséquences de celle-ci, tu étais au Japon lorsque celle-ci débuta et tu y étais encore au moment de la fin, tu pourrais témoigner des deux bombes sur le pays, des conséquences et surtout de la peur qui régnait et que toi-même tu avais ressenti ce moment-là.

En l’an 1963, Elizabeth mourut n’ont d’une maladie, mais de vieillesse, elle avait atteint sa limite en tant que vampire. Elle partit comme à son habitude avec ce visage sévère, mais pour changer, un léger sourire flottait sur elle. Tu allais maintenant continuer seul, te servant de tes connaissances durement gagné pour vivre un peu partout, tu ne désirais pas réellement t’installer quelques parts.

Ainsi, le temps s’écoula et une nouvelle se fit entendre, l’existence d’autres mondes, des lieux possédant des personnes comme toi et surtout beaucoup plus présent et n’ayant pas besoin de te cacher pour vivre comme tu étais véritablement. Tu décidais de t’y rendre afin de voyager et découvrir de nouvelles terres. Il y a une chose qui te surprit en venant sur ces terres, la quantité de magie, tu souffrais les premiers temps, ton corps devant s’habituer à assimiler beaucoup plus de magie qu’avant.

Tu étais assez surpris par le mode de vie beaucoup plus retardé que sur Vanerzame, il n’y avait que Kalerya pour concurrencer cet endroit et ceux grâce à la magie. En ce nouveau lieu, tu ne connaissais personne, tu devais alors gagner ta vie comme tout le monde, mais appartenir à un groupe n’était pas vraiment quelque chose qui t’intéressait, il s’agissait surtout d’être sous les ordres de quelqu’un.

Tu choisis alors l’alternative de chasseur de primes, un moyen simple de gagner de l’argent et de voyager par la même occasion, c’est ainsi qu’après deux cents ans d’existence, tu voyageais en terres inconnues et t’occupais de gagner ta vie en aidant le peuple à ta façon.



Informations Supplémentaires

Votre surnom
Baka

Votre âge
20 ans

Qui est sur ton avatar ?
Sinbad - Magi: The labyrinth of magic

La catégorie de ta magie
Magie élémentaire, perdue, oubliée, etc...

Nom de ta magie
Ton nom > Nom de ta magie

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Pourquoi avoir choisi Kalerya ?
Car,je l'aime bien :DD

Code de validation



Dernière édition par Léonel King le Mer 4 Oct - 21:43, édité 3 fois
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2700
Kinahs :
702668
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth En ligne

Sam 16 Sep - 19:01
Bonjour, as-tu des nouvelles à nous donner ? :)
Bonne soirée !
● Dragon de foudre - Incube ●
● Dragon de foudre - Incube ●
avatar
pic-profil
Messages :
563
Kinahs :
14897
Age :
21
Date de naissance :
25/09/1996
Date d'inscription :
14/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t99-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t1604-alexander-bianco-ft-refonte http://www.kalerya-entre-monde.com/t363-journal-intime-alexander-bianco#1821 http://www.kalerya-entre-monde.com/t317-tresorerie-personnelle-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t261-dossier-rp-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t362-mise-a-jour-dossier-rp-alexander-bianco#1820

Sam 16 Sep - 19:17
Oui, je continue, je suis au mental ^^
J'avance petit à petit, j'espère là finir rapidement ^^



Alexander parle en #7343a3
Byakko parle en #e8891a
✜ Vampire ✜▼
✜ Vampire ✜
avatar
pic-profil
Messages :
16
Kinahs :
18000
Age :
21
Date de naissance :
25/09/1996
Date d'inscription :
20/04/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1606-leonel-t-king-refonte-arslan-strauss-terminee http://www.kalerya-entre-monde.com/t1872-fiche-technique-leonel-t-king#12439 http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Jeu 2 Nov - 20:36
Voilà, après un long moment, j'ai terminé ma fiche o/
✽ Banshee ✽▼
✽ Banshee ✽
avatar
pic-profil
Messages :
30
Kinahs :
10000
Age :
21
Date de naissance :
09/06/1996
Date d'inscription :
31/10/2017
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1819-arcadius-sidh http://www.kalerya-entre-monde.com/t1835-fiche-technique-arcadius http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/t1843-le-periple-d-un-medecin-aux-allures-de-croque-mort http://www.kalerya-entre-monde.com/

Ven 3 Nov - 10:33
Ho ! un fan de Magi ! Toi je t'aime déjà !
❖ Démon ❖▼
❖ Démon ❖
avatar
pic-profil
Messages :
117
Kinahs :
12002
Age :
20
Date de naissance :
07/12/1997
Date d'inscription :
14/05/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1513-presentation-de-vallah http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Sam 11 Nov - 12:11
Leonel
Orthographe1.5/2
Vocabulaire 2/2
Conjugaison2/2

Langue française1.5/2
Originalité2/2
Qualité4/4

Note perso2/2
Longueur du texte4/4
Niveau19/20


Validation avec...
Niveau Total21
P. Techniques23
P. caractéristiques115


Félicitation
Bonjour, félicitation pour ta validation. Tu nous proposes ici une présentation plus que correcte et vraiment intéressante, quelques fautes d'orthographe, d'oubli ou de syntaxe de temps à autre qui peut par moment gêné, mais rien de bien grave. Bienvenue.

pic-profil

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1