PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Rhea - destroy what destroys you
✜ Vampire - Dragon de la Glace ✜
✜ Vampire - Dragon de la Glace ✜
avatar
pic-profil
Messages :
88
Kinahs :
274660
Age :
22
Date de naissance :
26/10/1994
Date d'inscription :
20/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1596-rhea-destroy-what-destroys-you#10848 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1696-rhea-embrace-the-cold#11358 http://www.kalerya-entre-monde.com/t309-rhea-our-possessions-define-us#1568 http://www.kalerya-entre-monde.com/t310-rhea-write-whatever-you-like#1571 http://www.kalerya-entre-monde.com/t328-rhea-preserve-the-past-forge-the-future#1663

Jeu 20 Oct - 17:50
Rhea 'Eden' Sørensen
Chasseuse de primes




Informations générales

Sørensen
Rhea Eden
23 ans
Kalerya
Femme
62 kg
1m70
Hétérosexuelle
Vampire
Wyverne





Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


En général, Rhea passe son temps à travailler, non pas qu'elle n'ait pas de hobby en dehors de ça, mais ils ont tous plus ou moins un rapport avec son métier. La traque, que ce soit pour trouver sa cible ou pour se procurer une jolie gorge à mordre est l'un de ses passe-temps favoris. L'excitation de la chasse, se sentir puissante, voir la peur ou la colère monter chez sa victime, elle adore ça et c'est surement la partie qu'elle préfère. Elle jubile à l'avance rien qu'en pensant au combat qui va suivre, à comment elle va se battre cette fois-là, à ce qu'elle va apprendre de nouveau. La connaissance l'attire tout autant que la bagarre, elle veut savoir, tout, tout le temps. Que ce soit pour en apprendre plus sur elle-même ou sur tout autre chose, elle s'en moque, elle veut juste savoir. Les gens ou les livres peu lui importe, elle se tiendra tranquille juste pour en savoir plus. Puis viens le moment de la paye, lorsque la bourse pleine de Kinahs vient alourdir le creux de sa main. Elle va pouvoir s'amuser et s'adonner à un autre de ses hobbies, le voyage. Passer d'une ville à une autre, d'un monde à l'autre même. Trouver de nouvelles proies, découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles habitudes, comme une enfant devant un magasin plein de jouets, elle adore ça et voyage autant qu'elle le peut, son argent gagné passant principalement là-dedans.

Loin d'être aussi insensible et invulnérable qu'elle le prétend, Rhea doit faire face à certains désagréments. Extérieurs ou non, ils ont le don de la mettre dans un état, soit de profonde colère, soit de peur ou de tristesse qu'elle essaye de voiler en prétextant un simple besoin de se nourrir. La colère, c'est ce qui l'anime lorsqu'on lui vole sa cible, gare à celui qui oserait se mettre entre elle et son but, elle serait bien capable de se venger en prenant la tête du gêneur en plus de celle réclamée par ses employeurs. La déranger pendant qu'elle mange ne serait d'ailleurs pas plus intelligent, un regard noir et la bouche pleine de sang pour mettre en garde avant de se jeter sur la gorge du malheureux s'il n'a pas compris la première fois. Malheureusement, après avoir commis son crime, il faut nettoyer et c'est surement la partie qu'elle déteste le plus. Souvent, elle laisse le soin à ses employeurs de passer derrière elle, mais ce n'est pas toujours accepté par ces derniers... Un mélange de tristesse et de colère, c'est ce qu'elle ressentirait si elle venait à perdre son familier, même si elle joue les détachées, perdre son compagnon lui laisserait un trop grand vide et lui ferait bien trop mal. Rapidement, la tristesse se muerait en colère et il ne lui faudrait pas longtemps avant de se lancer à la poursuite du responsable. Sa plus grande et réelle peur au final, c'est la lumière. La perte de son bras, carbonisé par la lumière du soleil a laissé une trace en elle, si bien que dès que sa peau entre en contact avec une lumière naturelle, elle se tend, tremble et repense à cette immense douleur qu'elle a ressentie alors que son bras gauche était maintenu sous ce soleil écrasant...
ambitieuse - arrogante - attentive - audacieuse - autoritaire - calculatrice - charismatique - combative - compliquée - confiante - cultivée - curieuse - déterminée - directe - efficace - égoïste - ferme - fidèle - franche - impatiente - indépendante - intelligente - intéressée - intuitive - jalouse - joueuse - leader - logique - manipulatrice - méfiante - observatrice - obstinée - persuasive - protectrice - rancunière - rusée.





Magie et arme

Magie
Arme


Création & manipulation de la glace :
Rhea, elle peut créer et manipuler la glace comme bon lui semble, elle en use et abuse depuis des années, de telle sorte qu'elle a presque un contrôle total sur tout ce qu'elle fait. Refroidir l'air autour d'elle, geler ce qu'elle touche ou encore créer armes, boucliers et autres objets divers et variés. C'est d'autant plus simple lorsqu'elle a une source d'eau près d'elle, pas besoin de se concentrer sur la création, il lui suffit juste de geler le liquide pour le manipuler à sa guise. Au début, ça lui demandait de la concentration, des efforts et ses créations ne duraient que quelques secondes. Mais à force d'entraînement, elle a réussi à créer plus, plus longtemps et presque instantanément. Sa magie la rendait plus forte à chaque fois qu'elle apprenait quelque chose de nouveau et elle adorait ça. Aujourd'hui encore, elle cherche à se dépasser, à faire grandir ce pouvoir et à devenir toujours plus forte.
Feyn - une épée :
Au départ, Rhea pensait pouvoir se reposer sur sa magie seulement, avant de se rendre compte que sa glace ne serait jamais aussi tranchante et aussi solide qu'une véritable arme, alors elle a fait l’acquisition d'une épée. Elle l'a fait fabriquer spécialement pour elle et n'acceptera jamais de la voir dans les mains de quelqu'un qu'elle n'aurait pas choisi. Un peu plus légère et petite que la normale, son épée lui permet de ne pas perdre en vitesse et en agilité lorsqu'elle l'utilise, tout en lui laissant la possibilité d'utiliser sa magie en même temps que sa lame.





Description mentale

Rhea n'est pas vraiment quelqu'un que l'on pourrait qualifier de gentil, mais aller jusqu'à dire qu'elle est méchante ne serait pas beaucoup plus vrai. Complexe est sûrement le mot qui conviendrait le plus. Elle oscille entre le noir et le blanc, joue sur la frontière relativement instable du bien et du mal par ses actions et sa manière de penser. On pourrait croire que tout est parfaitement calculé, qu'elle est comme une machine bien huilée qui fait juste assez pour que la balance reste équilibrée, mais il n'en est rien. Son impulsivité la pousse à suivre son instinct un peu trop souvent, son humeur et ses envies influent bien trop sur ses actions, et même ses plus proches amis ne sont jamais sûrs de toujours être à l'abri dans ces moments-là. Elle peut autant aimer sans compter que haïr sans fin, passer de la joie à l'énervement en moins d'une minute si quelqu'un a le malheur de la contrarier.

Pourtant, les humeurs changeantes de la chasseuse de primes n'affectent en rien son charisme et ses capacités à diriger. Leadeuse dans l'âme, elle sait se poser en chef dans un groupe, même si elle préfère de loin le travail en solitaire, les erreurs sont moins nombreuses et moins compliquées à rattraper d'après elle. Capable de diriger une équipe et de se faire obéir, elle n'hésite pas une seule seconde à user de son autorité et à hausser la voix s'il le faut. Ferme et d'une grande franchise, elle est prête à exposer ses convictions et à défendre son point de vue de manière féroce jusqu'à ce qu'il soit accepté, sans pour autant forcer les autres à penser comme elle, à ses yeux, chacun est libre de ses choix et croyances, elle les respectera tant qu'on respectera les siennes. Fidèle à elle-même et à ceux qu'elle estime dignes, elle se considère comme libre de mentir et manipuler comme bon lui semble, si cela lui permet d'attendre ses objectifs. Ambitieuse et indépendante, elle tente par tous les moyens de se faire un nom chez les chasseurs de primes, partant du principe que plus elle sera reconnue, plus la paye sera conséquente. Déjà mortellement efficace, elle sait qui lui reste tout de même du chemin à parcourir avant de pouvoir prétendre être parmi les meilleures, même si elle reste confiante en ses capacités.

Mais faire attention de temps à autre ne pourrait que lui être bénéfique, son impulsivité et son égoïsme la poussent souvent à faire des choix qui pourraient s'avérer n'être rien de plus que des erreurs. La patience n'étant pas son fort, Rhea s'est bien trop souvent retrouvée dans les situations délicates et ses talents de persuasion, de combattante ou sa ruse ne pourront pas toujours la sortir des ennuis dans lesquels elle se fourre. Pleine de cette arrogance qui lui est propre, elle ferme les yeux sur ses fautes lorsqu'elles lui sont reprochées ouvertement, mais a au moins l'intelligence d'y réfléchir une fois seule. Sa soif de connaissances et sûrement l'une des rares choses qui arrivent à la garder tranquille, curieuse de tout, la demoiselle s'avère avoir une culture assez riche dans beaucoup de domaines différents, sa logique et ses capacités d'observation l'aidant beaucoup. Déterminée à en apprendre le plus possible, elle passe beaucoup de temps en compagnie des personnes dotées d'un véritable savoir, que son interlocuteur soit savant ou simple citoyen, et cette passion d'apprendre, elle veut la partager. Elle passe un peu de son temps libre auprès d'enfants et leur raconte ses passages dans les différents mondes, tente de leur donner le goût du voyage et cette volonté d'apprendre qui lui est chère. C'est malheureusement un côté d'elle qu'elle s’efforce de dissimuler, elle veut les protéger au maximum des dangers qui pourraient venir sur eux à cause d'elle, bien consciente que les chasseurs de primes n'ont pas que des alliés, mais peut être est-elle simplement trop méfiante.

Il y aurait tant d'autres choses à dire sur elle, mais la décrire entièrement serait chose impossible, parce qu'elle aime jouer, Rhea. Calculatrice au possible, même son physique a été façonné de telle sorte qu'on ne puisse pas se douter une seule seconde de la bête qui sommeille au fond d'elle. Elle pourrait montrer une facette de sa personnalité à quelqu'un que son voisin en connaîtrait une autre. Elle s'amuse, porte plusieurs masques quand ça lui chante, jongle avec les images que les gens peuvent avoir d'elle et passe le temps comme elle le peut. Peut-être le monde n'est-il qu'un vaste terrain de jeu à ses yeux, et tant que cet échiquier géant lui permet d’échapper à l'ennui sans faire vaciller sa petite vie à elle, il n'y a aucune raison pour qu'elle tente de le changer.




Description physique

Elle est agréable à regarder Rhea, la plupart des gens s'accordent à le dire, certains plus subtilement que d'autres néanmoins. Un peu plus grande que la moyenne des femmes, mais pas trop non plus, un mètre soixante-dix pour soixante-deux kilogrammes, beaucoup se plaisent à la taquiner en lui rappelant qu'elle est un peu trop légère pour sa taille, en oubliant le poids inexistant de son bras gauche puisque sa prothèse ne pèse pas bien lourd non plus. Et encore, légèrement musclée sans l'être trop, son poids s'en retrouve modifié aussi, sans cette masse de muscle, la chasseuse de primes serait très certainement en situation de maigreur. Heureusement qu'elle n'est d'ailleurs pas du genre à se vexer pour si peu, sinon beaucoup de coups ou d'insultes seraient partis sans que l'on puisse l'arrêter.

Pourtant, c'est loin d'être la première chose que l'on remarque en regardant Rhea, sa peau très pâle ne laisse aucun doute sur son appartenance à la race des vampires, bien qu'elle tente de temps en temps de réchauffer son teint par le biais de cosmétiques, avant d'abandonner l'idée en se trouvant ridicule devant son miroir. Elle ne s'est jamais vraiment trouvée mieux avec du maquillage et n'en utilise jamais, mais de temps à autre, elle s'arrête devant son reflet et réessaye, curieuse de comprendre comment la plupart des femmes arrivent à se sublimer avec tous ces artifices, sans pourtant jamais y arriver elle-même. De toute façon, elle préfère miser sur ses longs cheveux blancs comme neige, ils viennent caresser le bas de son dos au rythme de ses pas, et trop souvent, on lui a demandé si la couleur était naturelle, si bien qu'elle a fini par affirmer que oui à chaque fois que la question lui a été posée. Simples à coiffer, elle se contente pourtant de les habiller d'un petit nœud noir qui a su trouver sa place sur le haut de son crâne, elle ne les coupe d'ailleurs que très rarement et les laisse lisses en toute circonstance. Elle aime passer la main dans ses cheveux et se mettrait presque à ronronner si quelqu'un d'autre venait à le faire, mais ce n'est pas donné à tout le monde pour autant. Et si ses cheveux ne suffisent pas à la rendre magnifique, ses yeux le feront. Son regard couleur océan se plantera dans celui de son interlocuteur, sans vaciller une seule seconde, ses longs cils battant au rythme de ses paupières. Beaucoup disent qu'on pourrait tuer pour ces yeux et pourtant, lorsqu'ils se colorent de rouge, c'est la fuite. Plus question de compliment ici, elle est en chasse et ne s'arrêtera pas tant qu'elle n'aura pas mis la main sur sa proie.

Mais toute œuvre d'art a son défaut. Aux yeux de la plupart des gens, c'est ce bras mécanique d'un noir profond qui entache à sa beauté, mais certains affirment que ça ne fait qu'ajouter à son charme déjà présent, une touche d'imperfection qui la rend unique. Relié à son épaule par la magie d'un mage guérisseur puissant, elle doit pourtant faire renouveler le sort une à deux fois par semaine, selon l'utilisation qu'elle en fait. Fabriquée par le même artisan que pour sa lame, la pièce de métal est adaptée à la morphologie de Rhea, bien qu'un peu plus légère à la demande de cette dernière, aillant d'ailleurs déjà été brisée plusieurs fois, la chasseuse de primes en garde toujours une ou deux de rechange chez elle au cas où, même si elle ne peut absolument pas la rattacher à son corps par elle-même. La prothèse lui permet de se servir de son bras gauche à peu près normalement, elle peut porter des charges plus ou moins lourdes, mais sur une durée très limitée, pour ne pas l'endommager. Cependant, elle est incapable de ressentir quoi que ce soit avec ce bras, le toucher n'est pas une sensation présente dans ce membre factice et cette perte de sens peut l'handicaper autant que l'arranger dans certains cas. Pour ajouter à cette imperfection, de multiples cicatrices, presque invisibles pour la plupart, parcourent son corps, vertiges de quelques ratés durant ses différentes missions, mais la plus impressionnante, c'est la longue entaille maintenant guérie qui parcourt son dos, du haut de la colonne vertébrale au bas de ses côtes droites.

Vestimentairement parlant, elle affiche une nette préférence pour les tenues légères, qui ne la gênent pas dans ses mouvements, à dominantes blanche et noire pour ce qui est des couleurs, il arrive très souvent que ses vêtements reviennent tâchés de rouge, le sang de ses victimes ne faisant pas état de la couleur de ses habits. Se déplaçant essentiellement la nuit à cause de sa crainte presque maladive du soleil, il lui arrive cependant de n'avoir d'autre choix que de s'affubler d'une grande cape à capuche, rabattue sur le devant afin de ne laisser aucune parcelle de peau en contact avec la lumière du jour et de porter des vêtements un peu plus couvrants pour bien se protéger.




Racontez-nous votre histoire

Les portes de l'hôpital s'ouvrent à la volée, laissant passer un homme visiblement affolé. Quelques flocons de neige profitent de cette ouverture pour envahir le petit hall d'entrée et s'accrocher aux cheveux de l'invité surprise, encore en train d'essayer d'expliquer la situation. Ses yeux teintés de rouge à cause de la panique et sa peau presque aussi blanche que la neige encore accrochée à ses chaussures, ne laissent aucun doute sur sa condition de vampire. Rapidement, on se précipite pour l'aider, mais ce n'est pas lui qui a besoin d'aide, c'est sa femme. Ses cheveux en pagaille et son visage déformé par la douleur inquiète les médecins, mais finalement, le diagnostique est bien moins alarmant, elle va accoucher. Un déni de grossesse, ça n'avait rien d'exceptionnel, ça arrivait de temps en temps, et le plus souvent les parents n'en étaient pas moins heureux. Ce sera le cas ici, les nouveaux parents plus que charmé par cette petite fille qui, bien qu'imprévue à la base, avait réussi à les faire sourire dès ses premiers instants. C'est donc en plein Niruth 1717, dans une petite ville de Lavurya, à Kalerya, que Rhea Eden Sørensen voit le jour.

Née de deux vampires relativement bien nés et avec un métier à la paye honorable, les Sørensen ont toujours veillé à ce que leur fille ne manque de rien, pas même de l'amour de ses parents. Elle a grandi dans cet univers, avec sa famille heureuse et les amis qui allaient et venaient de temps en temps, racontant leurs voyages et parlant sans retenue de ce qu'ils pensaient de l'évolution de la Congrégation de l'Entre-Monde. L'ouverture de l'Académie qui y était rattachée, bien que datant de quelques années déjà, devait encore faire ces preuves aux yeux de ces géniteurs et de leurs camarades. Elle écoutait sans jamais trop comprendre au début, mais elle adorait les entendre discuter des mises en place des différents portails, petite déjà, elle trouvait la magie fascinante et avait littéralement sauté de joie lorsque les siens étaient enfin apparu. Ils avaient été difficiles à déceler au début, Rhea ne faisait que refroidir de quelques degrés l'air ambiant sans même s'en rendre compte et ses parents mettaient ça sur le compte d'un courant d'air qui faisait chuter la température de la pièce. Il a fallu attendre que la magicienne en herbe gèle complètement sa soupe un peu trop chaude pour que ses capacités à maîtriser la glace soient enfin révélées. À partir de là, elle a fait vivre un petit enfer de glace à ses parents, les bêtises s'enchaînaient sans qu'ils ne puissent arrêter la petite tornade de gel qu'était devenue leur fille.

La solution s'est présentée à eux un peu avant les dix ans de la demoiselle. Des représentants de l'Académie avaient proposé de prendre Rhea sous leur aile afin de lui apprendre à maîtriser son don qui, d'après ce qu'elle avait compris, lui permettrait peut-être d'aider les gens autour d'elle dans un futur plus ou moins proche. Si la plupart des parents sont fiers de voir leur progéniture partir pour cette école prestigieuse, ceux de la jeune vampire étaient un peu plus réticents. L'établissement existait depuis quinze ans maintenant et ce qui les retenait n'était rien de plus que leur attachement à leur fille, ils ne faisaient que se cacher derrière une excuse qui ne tenait plus la route depuis un moment maintenant. À force de persuasion, les envoyés de la Congrégation ont fini par convaincre les deux parents - avec l'appui non-négligeable de Rhea qui avait insisté pendant des jours pour y aller - à la seule condition qu'elle y entre une fois ses dix ans passés.

Elle a regardé les mois passer à une lenteur qu'elle n'aurait jamais pensée possible. Son impatience grandie de jour en jour et elle tente de satisfaire sa curiosité en posant des questions à ses parents sans jamais se lasser, ne voulant pas comprendre qu'ils n'y avaient eux-mêmes jamais mis les pieds. Si cette agitation fait sourire sa mère, son père, lui, s'agace de plus en plus à l'idée que sa première fille puisse partir loin de lui sans que ses protestations ne puissent y faire quoi que ce soit. Peut-être sans trop s'en rendre compte, il avait même commencé à délaisser sa fille aînée pour la plus jeune, née cinq ans plus tôt et, intérieurement, il se retrouve à espérer que la Congrégation ne lui prendrait pas aussi son deuxième enfant. Le lendemain des dix ans de Rhea, comme promis, les envoyés de l'Académie sont venus la chercher et c'est non sans un pincement au cœur qu'elle dit au revoir à sa famille. Les premiers jours sont durs pour elle, c'est la première fois de sa vie qu'elle se retrouve vraiment sans ses parents, ici, elle est seule. Il lui faut quelque temps pour ce faire à cette nouvelle vie malgré les coups de téléphones réguliers de sa mère, qui lui assure que tout va bien se passer. Il lui faut quelques semaines avant de se faire des connaissances, et des mois pour ce faire de vrais amis.

Au fil de son apprentissage, sa soif de connaissance ne fait que grandir et la pousse bien trop souvent à sortir en douce pour s'entraîner, elle avait même arrêté de compter le nombre de fois où elle s'était fait attraper dehors en pleine nuit parce que le sort qui venait de lui exploser à la figure avait fait un peu trop de bruit. À la longue, elle était même devenue une habituée de l'infirmerie, ses séjours y étaient réguliers et parfois bien trop longs à son goût, souvent, elle se surprenait à décourager alors qu'elle fixait le plafond blanc, allongée sur le petit lit, on ne peut plus inconfortable de la pièce entièrement immaculée. Apprendre à maîtriser sa magie était bien plus dur qu'elle ne l'aurait cru, et elle était bien moins douée que ce qu'elle espérait, mais elle n'a que douze ans, elle a encore tout à assimiler.

Ces doutes disparaîtront deux ans plus tard, lorsqu'elle peut enfin prétendre passer le rituel d'invocation du familier. De ses souvenirs, jamais son cœur n'avait battu si fort dans sa poitrine, en posant le pied dans le cercle magique, ses poils se sont dressés sur ses bras et dans sa nuque. Elle ressent un mélange étrange de peur et d'excitation qui la fait trembler de tout son être sans qu'elle ne puisse se maîtriser. Une fois au centre, elle a cherché des yeux une assistance quelconque, elle connaissait le rituel par cœur bien sûr, mais là, elle avait besoin d'un soutien moral. Elle croise le regard des quelques adultes qui vont encadrer son invocation, elle n'y retrouve pas le réconfort attendu, mais prend une grande inspiration tout de même, et lorsque la voix de l'un des encadrants retentit, elle expire. Toutes les étapes sont énumérées, une à une, et en même temps, elle se les répète tout bas. Ses tremblements ont disparu, elle se concentre au maximum, elle refuse d'échouer. Elle trouve un souvenir heureux, le plus agréable dont elle puisse se souvenir, et elle y pense de toutes ses forces. Elle se revoit il y a quelques années, entourée de ses parents et de sa petite sœur. Cette fois là, ils avaient pu quitter la ville pour se rendre dans la forêt d'Alenriath , ça n'avait duré qu'une semaine, mais cela avait suffi à Rhea pour lui donner le goût du voyage et l'envie de découvrir le monde. Si son propre pays pouvait lui offrir autant de beauté, qu'en était-il des autres mondes ? Le cercle s'est mis à briller et elle a ouvert les yeux. Son familier est apparu dans le cercle en face d'elle, comme prévu et un sourire a illuminé son visage alors que son esprit se connectait à celui de son nouveau compagnon.

Jormag est une Wyverne mâle pratiquement aussi grande que Rhea lorsqu'elle est en forme éveillée, mais n'excédant pas la taille d'un chat sous forme endormie. Les deux ont grandi de concert depuis l'invocation et leur lien devient plus fort au fil du temps. Leurs chamailleries sont plutôt amusantes à voir, même si les gens n'ont en général que la version de la vampire qui se garde bien de mentionner les fois où elle a perdu la joute face à son familier. Partageant ce goût pour le savoir et les combats, ils ont une synchronisation quasiment parfaite lors des exercices et des batailles, mais dès qu'il s'agit d'une question de la vie courante, leurs manières de penser divergent et ça se termine souvent en discutions sans fin. Cependant, ils n'en restent pas moins attachés l'un à l'autre et sont près à tout pour se préserver des dangers éventuels.

Cette synchronisation et cette envie d'apprendre les à conduit à réaliser quelques missions en ville et c'était là l'occasion pour eux de passer un peu de temps en dehors de l'Académie, mais comme souvent, l'imprudence de la demoiselle les a mis dans une situation délicate, et cette fois-ci, sa gaffe avait surpassé toutes les autres. Elle a profité d'un instant d'inattention de son accompagnateur pour filer en douce, elle tient absolument à voir le cirque qui s'est installé dans le coin pour un temps très limité. La Wyverne a protesté encore et encore sans que sa compagne ne daigne lui accorder une once d'attention, mais a tout de même décidé de suivre le mouvement pour garder un œil sur elle, râlant qu'elle n'avait pas beaucoup changé entre ses quatorze et ses seize ans. Son escapade au cirque a duré presque une heure et elle sait qu'elle va se faire disputer en arrivant au point de rendez-vous qu'elle a fixé avec son accompagnateur s'ils venaient à être séparés. Mais Rhea n'a pu voir que le coin du petit café qu'elle devait rejoindre avant de tomber dans les pommes, suivie de très près par son familier qui s'écrase au sol dans un bruit sourd. Tombée dans un sommeil profond, elle n'a même pas l'occasion de sentir les bras qui viennent s'enrouler autour d'elle pour la porter et l'éloigner du lieu où elle voulait se rendre. Lorsqu'elle a ouvert les yeux, la première chose qui l'a frappé, c'est cette sensation de faiblesse, cette impression que ses jambes ne pourraient même pas la porter si elle venait à se lever. La deuxième, c'est le lien, très faible qu'elle ressent avec son familier, prouvant qu'il était encore en vie, mais loin, voir aussi faiblard qu'elle.

Elle s'est redressée dans un lit placé au milieu d'une grande pièce pratiquement vide. Son regard a fait le tour de la chambre, ici, une grande armoire, là, un lavabo et aux fenêtres, d'épais barreaux. Elle s'est levée d'un coup, a failli percuté les lattes du plancher en se prenant les pieds dans la petite couverture qu'elle venait de balancer par terre, et s'est jetée sur la porte, verrouillée bien sûr. Elle commençait vraiment à paniquer et son cœur s'emballait beaucoup trop, à ce rythme, elle n'allait pas tarder à se mettre à pleurer. Les larmes commençaient déjà à lui monter aux yeux lorsqu'elle comprend qu'elle vient que se faire kidnapper à cause de son imprudence, si elle était restée près de son professeur, cela ne serait jamais arrivé. La poignée de la porte se tourne d'un coup et l'ouverture laisse passer une grande femme, pas très vieille, elle doit avoir un peu plus de vingt ans, mais Rhea n'avait jamais été très douée pour deviner l'âge des gens de toute façon.

La nouvelle venue lui tend une petite bouteille remplie de sang en lui assurant qu'elle ne risque rien, mais la jeune vampire recule d'un pas en détournant la tête, résolue à garder la bouche fermée. Sa mère lui avait bien trop souvent répété qu'elle ne devait sous aucun prétexte boire du sang dont l'origine lui était inconnue, le risque de devenir un strigoi était bien trop grand. Un soupir échappe à sa geôlière qui pose le récipient sur la table basse près du lit où s'est assise la prisonnière, elle lui tend le bras en lui faisant signe de mordre pour se nourrir, mais Rhea ne bouge pas d'un millimètre, seuls ses tremblements trahissent sa peur. Dans un haussement d'épaule, son interlocutrice baisse sa manche en commençant à repartir, sans se retourner, elle prévient que d'autres personnes viendront et que ce serait bien si elle pouvait se montrer un peu plus coopérative avec eux. La porte se referme dans un claquement et l'adolescente laisse les larmes couler silencieusement. Elle observe le soleil se lever par la fenêtre et se cache du mieux qu'elle peut pour éviter la lumière, incapable de se souvenir de ce qui s'était passé et depuis quand elle était ici. Elle n'avait même pas souvenir d'avoir senti quoi que ce soit avant de s'écrouler dans la ruelle. Rapidement, le soleil a envahi la pièce et il a fallu qu'elle attende encore quelque longues minutes avant que la porte ne s'ouvre de nouveau, sur un homme cette fois. Il jette un rapide coup d'œil à Rhea avant d'aller fermer les rideaux pour qu'elle puisse bouger librement. Pourtant, elle refuse toujours de bouger, ce qui agace particulièrement son hôte qui a l'air bien moins patient que celle de tout à l'heure. Il attrape la vampire par le bras et la tire violemment de sa cachette pour l'asseoir sur le lit, elle pousse un cri et tente de forcer autant qu'elle le peut. Il grogne et appelle quelqu'un dans le couloir par un nom qu'elle ne retiendra pas tout de suite, elle profite de ce petit instant d’inattention pour mordre de toutes ses forces le bras qui la retient prisonnière. Il lâche prise assez rapidement et elle n'attend pas plus longtemps pour filer vers la porte restée déverrouillée, mais sa course est rapidement stoppée par un nouvel arrivant, surement celui qu'on venait d'appeler. Il l'attrape par les épaules avant de lui parler d'une voix douce qui n’apaise en rien la demoiselle, alors, comme un dernier recourt, il pose sa main sur la joue de la fuyarde qui se sent de nouveau lourde. On la rattrape in-extremis avant qu'elle ne touche le sol et de nouveau, on l’emmène sur le lit qui semble être devenu sa place attitrée.

Bien éveillée et pourtant dans l'incapacité de faire des mouvements précis, elle a été obligée d'écouter son ravisseur. Il parlait d'une voix douce et s'est présenté sous le nom de Gabriel pendant qu'il préparait Rhea à une prise de sang assez importante au vu de la poche qu'il venait de relier à son bras. Elle s'affole intérieurement en voyant le liquide rouge glisser le long du tube et faire grossir petit à petit le sachet transparent. Lui, il continue de lui parler, comme pour la distraire, il évoque Sarah et Dimitri qu'elle a pu rencontrer plus tôt, mais se tait sur les raisons qui le poussent à lui faire ça. Une fois la prise de sang fini, il lâche le bras de l'adolescente qui, à la fin du contact physique, commence peu à peu à reprendre ses esprits. Mais lorsqu'elle est enfin complètement maîtresse de son corps, ils sont déjà partis et la porte est de nouveau close.

Les journées se ressemblent toute pour Rhea. Le matin très tôt, on vient lui faire boire le sang de l'un de ses geôliers, le plus souvent, se sont Dimitri et Sarah qui s'y collent, le premier n'accorde généralement pas un mot ou un regard à la jeune vampire et se contente de lui tendre le bras et de repartir aussi sec, la jeune femme par contre, lui parle un petit peu, la complimente sur ses cheveux, ses yeux et son familier qui sont « magnifiques » selon ses dires, un jour, elle l'a même embrassée et plus le temps passait, plus elle le faisait souvent. Elle ne comprendra que bien plus tard que Sarah était en réalité une succube qui profitait d'avoir un vampire à disposition pour se nourrir sans trop de difficultés. Une fois le repas passé, elle n'a qu'à attendre la fin de matinée pour que Gabriel vienne lui faire sa prise de sang, mais rapidement la prise de sang journalière est passée à deux, puis trois avant de repasser à deux. À force de questionner le seul qui voulait bien lui parler pour autre chose que son énergie vitale inépuisable, elle a réussi à avoir une réponse pour le pourquoi de ce kidnapping et des prises de sang. Elle est restée sans voix lorsqu'elle avait appris que son sang était revendu sur le marché noir de Kalerya en tant que drogue aux effets curatifs. Elle est là depuis une semaine maintenant et de temps en temps, on la laisse sortir de sa chambre pour aller voir Jormag qui se retrouve enfermé dans une grande cage à oiseau. De ce qu'elle a pu en voir, elle se trouve dans une grande maison à plusieurs étages et avec plusieurs dizaines de pièces, elle et son familier se trouvent au deuxième et la sortie se situe juste à l'étage en dessous. Elle attend depuis trop longtemps à son goût. Elle a espéré qu'on la sauve au début, elle est loin d'être maltraitée pourtant, mais savoir sa famille inquiète pour elle la rend malade et pleurer chaque soir en pensant au dehors commence à l'épuiser mentalement. Il faut qu'elle tente quelque chose.

Jormag était complètement contre ce plan, stupide d'après lui. Ils devaient attendre que la Congrégation les trouve et tenter de fuir eux-mêmes n'apporterait rien de bon. Mais là encore, Rhea n'avait rien voulu entendre. Elle avait dû attendre trois jours de plus pour voir une opportunité. Aujourd'hui, Dimitri est seul pour la garder et il va devoir s'occuper du repas et de la prise de sang. Elle le connaît juste assez pour savoir qu'il s'agit d'un loup-garou et elle pense vraiment pouvoir le gérer s'il est seul. Elle a attendu d'avoir fini de manger avant de passer à l'acte, pour être en pleine possession de ses moyens. Innocemment, elle a demandé à ce que la fenêtre du fond de la pièce soit ouverte et dans un grognement, il a accepté, sûrement que Gabriel et Sarah lui avaient demandé d'être gentil avec elle pendant leur absence. Une fois la fenêtre ouverte et Dimitri près du mur, elle n'a pas hésité une seconde, elle a lancé un rayon de glace avec juste assez de puissance pour qu'il se retrouve le bras gelé et attaché à la tapisserie. Sans attendre plus longtemps, elle avait quitté la pièce et se débattait avec la cage de sa Wyverne qui ne voulait pas s'ouvrir, dans la précipitation et avec l'adrénaline qui montait, elle n'a pas entendu les pas précipités dans le couloir, trop concentrée à tenter d'ouvrir cette cage. Elle avait laissé s'échapper un petit cri de victoire en sentant le verrou sauter sous ses multiples essais. Mais sa joie ne fut que de courte durée puisque presque instantanément, elle sent la lourde main de son geôlier s'abattre sur son épaule pendant de l'autre referme la cage d'un coup sec.

Elle sent qu'elle va payer très cher sa tentative d’évasion en croisant le regard plein de colère du loup-garou. S'il ne s’était jamais montré désagréable ou violent avec elle jusqu'à présent, c'est parce que les deux autres faisaient tout pour le calmer lorsque Rhea le poussait à bout, mais là, il n'y avait personne à part eux. Il a ramené l’adolescente dans la chambre avant de claquer la porte avec une force et une colère qu'elle n'aurait jamais crue possible. Après avoir jeté la vampire près du carré de lumière que laissait passer la fenêtre encore ouverte, il n'a pas hésité à la maintenir immobile avec ses capacités de loup, près à la punir pour ce qu'elle avait fait. Elle n'a pas trop compris ce qui lui arrivait au début, elle sentait la chaleur picoter son bras gauche alors qu'il la maintenant dans une position très inconfortable. Du coin de l’œil, elle a vu sa peau rougir légèrement, puis de manière beaucoup plus marquée et plus le temps passait, plus la douleur s'intensifiait. Prise de panique, elle s'est mis à se débattre violemment, mais sa force de jeune vampire ne pourra jamais dépasser celle d'un loup-garou adulte sous l'emprise de la colère, alors elle a subi, et elle a hurlé, fort et longtemps sans pouvoir s'arrêter. La douleur était insupportable et la vue de son bras qui carbonisait petit à petit ne faisait qu’amplifier la peur déjà bien présente dans ces entrailles. Arrivé un moment, la douleur était telle qu'elle s'était évanouie, et c'est à ce moment-là seulement que son tortionnaire a jugé la punition suffisante. Il l'a laissée seule, au milieu de la pièce, près de la tache de lumière et n'était pas revenu de la journée.

Elle s'est réveillée le lendemain, le bras bandé dans une serviette humide et froide, son regard a croisé celui de Gabriel qui était assis près d'elle, et ça lui a fait l'effet d'un coup de fouet. Elle s'est relevée d'un coup pour se jeter dans un coin de la pièce, recroquevillée sur elle-même et lui criant de ne pas s'approcher. Il tente de lui parler, mais en vain, elle veut juste qu'il s'en aille, en silence, il s'exécute, mais avant de quitter entièrement la pièce, il lui jette un dernier regard et un « je suis désolé » qui fera sursauter Rhea. Durant les deux jours qui ont suivi, l'adolescente a refusé de se nourrir, et les perfusions ont dû être interrompues pour éviter qu'elle ne meurt d'un trop grand manque de sang. Les tentatives de Sarah et Gabriel pour réussir à l'approcher sont complètement vaines et bien vite, il est question de la remplacer. Ils ne savent pas trop quoi faire d'elle et la question se pose de s'il vaut mieux la faire taire pour toujours ou la laisser retrouver sa vie. Ils n'auront pas l'occasion de se poser la question longtemps, le lendemain, la Congrégation avait déjà envahi les lieux, et s'ils avaient réussi à s'échapper tous les trois, Rhea, elle, avait été laissée sur place. Elle est rapidement prise en charge par les personnes compétentes, et au bout du compte, elle aura disparu pendant dix-sept jours.

Le reste s'enchaîne très vite. Ses parents sont plus que soulagés et heureux de la retrouver et sa petite sœur l'est tout autant, en voyant l'état de son bras, son père s'en prend sans ménagement à la Congrégation qui a mis trop de temps à retrouver sa fille d'après lui et à l'Académie qui l'a laissé sans surveillance. Rhea est dans un état second et n'a pratiquement aucune réaction lorsqu'on lui apprend que l'amputation et la prothèse sont la seule solution viable pour son bras, seules les larmes, devenues bien trop habituelles à son goût, coulent. Il lui faut un certain temps avant de se remettre à vivre normalement et c'est finalement après un mois de repos qu'elle revient à l'Académie, allant contre la volonté de son père. Elle veut devenir forte, elle avait détesté se sentir aussi faible et impuissante dans cette grande maison, et elle est déterminée à trouver un moyen de se défendre toute seule. Elle s'entraîne sans relâche, abandonne ses amis et se coupe même des relations sociales pour devenir plus forte. Apprendre et travailler sa magie sont les seules choses qui l'intéressent désormais. En trois ans, elle parfait son apprentissage, et même s'il lui reste encore des choses à apprendre, elle considère qu'elle n'a plus grand-chose à apprendre à l'école et c'est à dix-neuf ans qu'elle quitte l'Académie, diplômée et déterminée à découvrir le monde par elle-même.

Au début, elle se contente de petits boulots ici et là, un jour serveuse dans un café, un jour garde du corps pour une gamine capricieuse et ce train de vie dure quelques mois avant de Rhea ne s'en lasse. Elle veut gagner plus en faisant ce qu'elle aime, utiliser sa magie, apprendre toujours plus et pouvoir mettre à l'épreuve ses talents au combat. Elle pense à la Congrégation très brièvement, avant de se raviser, obéir à un supérieur et faire toujours le bien n'était décidément pas fait pour elle, à sa sortie de l'Académie, un poste dans la section des missionnaires lui avait été proposé, mais elle avait décliné sans une once d'hésitation. Souvent, ses yeux s'accrochent sur de petites annonces affichées ici et là, des missions confiées par des particuliers plus ou moins riches d'après ce qu'elle avait compris. Elle en a choisi une au hasard avant de partir en chasse, il lui faut simplement retrouver un collier volé par quelques Bariath, la paye est intéressante et ça lui permettra de se défouler. Pourtant, ce travail qui aurait dû s'avérer être des plus simple s'est soldé par un échec cuisant, elle en était ressortie couverte de bleus et d'égratignures et surement qu'elle ne s'en serait pas sortie du tout si Jormag ne l'avait pas sortie de là. Elle retente une mission qui cette fois se termine sur un succès, mais encore une fois, elle en sort couverte de blessures. Petit à petit, elle arrive de mieux en mieux à se trouver une manière de faire et à ramasser ses primes plus rapidement et avec moins de bavures.

Trois ans plus tard, du haut de ses vingt-deux ans, Rhea est devenu une chasseuse de primes redoutable, elle accepte les missions avec une paye qu'elle juge assez élevée, et n'hésite pas à négocier les prix si l'envie lui en prend. Elle enchaîne les traques sans jamais se lasser et sans y prêter une grande attention, jusqu'au jour où elle tombe sur une annonce bien particulière. En soit, pour n'importe quel autre chasseur, cette mission n'aurait rien eu d'exceptionnel, mais pour elle, elle avait le goût de la vengeance. Elle devait trouver un petit groupe de trois personnes, un loup-garou, une succube et un humain capable de droguer les gens avec un simple contact physique, ils étaient recherchés pour ventes illégales, ce qui, à la base n'était qu'un petit groupe en recherche d'argent facile, avait définitivement attiré l'attention de la Congrégation. Ils avaient été repérés près de la forêt d'Alenriath et comptaient quitter ce monde pour celui de Vanerzame, il fallait qu'elle les arrête avant. Lorsqu'elle les a trouvés, elle s'est amusée à se rappeler à leur bon souvenir et a pris tout le temps qu'il lui fallait pour assouvir sa vengeance, seul Gabriel a réussi à repartir vivant grâce à son pouvoir qui avait, une fois de plus, mit Rhea hors d'état d'agir, mais il n'en était pas moins bien amoché. Un jour, elle le retrouvera et finira le travail, elle se l'est promis...




Informations Supplémentaires

Votre surnom
Alice

Votre âge
22 ans

Qui est sur ton avatar ?
Zero > Drakengard 3

La catégorie de ta magie
Magie élémentaire

Nom de ta magie
Rhea E. Sørensen > Création & manipulation de la glace

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Code de validation
Validé par Leo~




Dernière édition par Rhea E. Sørensen le Lun 31 Oct - 11:42, édité 9 fois
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Jeu 20 Oct - 18:32
Bienvenue à toi² !
J'en profite pour valider ton code et te féliciter sur le choix de l'avatar.
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2584
Kinahs :
702603
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth En ligne

Jeu 20 Oct - 18:48
Coucou et bienvenue chez nous :D
Heureuse de voir que tu t'es inscrite, comme tu l'avais dis :3
Bon courage pour ta présentation ♥ Si tu as un souci, viens nous voir :D
● Dragon de foudre - Incube ●
● Dragon de foudre - Incube ●
avatar
pic-profil
Messages :
528
Kinahs :
14885
Age :
20
Date de naissance :
25/09/1996
Date d'inscription :
14/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t99-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t1604-alexander-bianco-ft-refonte http://www.kalerya-entre-monde.com/t363-journal-intime-alexander-bianco#1821 http://www.kalerya-entre-monde.com/t317-tresorerie-personnelle-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t261-dossier-rp-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t362-mise-a-jour-dossier-rp-alexander-bianco#1820

Jeu 20 Oct - 19:28
Holà et Bienvenue o/
Courage pour ta présentation.


Alexander parle en #7343a3
Byakko parle en #e8891a
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
avatar
pic-profil
Messages :
798
Kinahs :
118323
Age :
25
Date de naissance :
01/07/1992
Date d'inscription :
09/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t116-siriel-k-vineldyl http://www.kalerya-entre-monde.com/t379-siriel-k-vineldyl-f-t http://www.kalerya-entre-monde.com/t384-siriel-k-vineldyl-ses-petits-tresor http://www.kalerya-entre-monde.com/t382-siriel-k-vineldyl-le-fil-rouge-de-sa-vie http://www.kalerya-entre-monde.com/t383-siriel-k-vineldyl-des-noeud-sur-le-fil#2021

Dim 23 Oct - 21:29
Bienvenue =3
Zero **
✜ Vampire - Dragon de la Glace ✜
✜ Vampire - Dragon de la Glace ✜
avatar
pic-profil
Messages :
88
Kinahs :
274660
Age :
22
Date de naissance :
26/10/1994
Date d'inscription :
20/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t1596-rhea-destroy-what-destroys-you#10848 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1696-rhea-embrace-the-cold#11358 http://www.kalerya-entre-monde.com/t309-rhea-our-possessions-define-us#1568 http://www.kalerya-entre-monde.com/t310-rhea-write-whatever-you-like#1571 http://www.kalerya-entre-monde.com/t328-rhea-preserve-the-past-forge-the-future#1663

Lun 31 Oct - 1:00
Merci à tout les trois !
J'en profite pour prévenir que ma fiche est terminée, merci à l'admin qui se chargera de ma notation ♥
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Lun 31 Oct - 3:33
Je prend ta fiche en charge :3
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Lun 31 Oct - 21:27
Rhea E. Sørensen

➜ Orthographe :
1.5 / 2 Quelques petites fautes d'étourderie mais rien de grave.
➜ Vocabulaire :
1.5 / 2 Un vocabulaire maîtrisé, peu de choses à redire là dessus.
➜ Conjugaison :
1.5 / 2 Des petits soucis sur la concordance des temps sur un ou de passage mais rien ne gênant réellement la lecture.
➜ Qualité :
3 / 4 Une présentation plutôt bien travaillée, la qualité est respectable.
➜ Originalité :
2 / 2 Un personnage et une histoire intéressante qui change des schémas classique. Obligé de mettre la note maximale.
➜ Respect de la langue française :
2 / 2 Rien à redire.
➜ Note perso :
2 / 2 J'ai beaucoup aimé lire ta fiche. Et même si certains détails sont tristes, je l'ai trouvé très "mignonne". Le coup du maquillage, de la soupe. Tu m'as arraché des sourires car j'imaginais réellement la scène. Vraiment, chapeau.
➜ Bonus longueur du texte :
4 / 4

➜ Niveau
18
➜ Niveau bonus
2
➜ Niveau total
20

➜ Point techniques
20
➜ P.Ts bonus
2
➜ P.Ts total
22

➜ Points de caractéristiques
100
➜ P.Cs bonus
10
➜ P.Cs total
110

➜ Kinahs
10 000

➜ Rhea E. Sørensen
est validée en tant que Chasseur de prime avec un niveau 20, 22 points techniques , 110 points de caractéristiques à répartir sur sa fiche technique dans les statistiques et un total de 10 000Kns.

Félicitations à toi !

Page 1 sur 1