PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Cheveux long et cours du soir [PV Eurynome]
● Vampire ●▼
● Vampire ●
avatar
pic-profil
Messages :
26
Kinahs :
8001
Age :
22
Date de naissance :
21/06/1995
Date d'inscription :
02/04/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Mer 12 Avr - 21:39

Cheveux long et cours du soir
Feat.Eurynome Astraeus

Je me réveillais soudainement, ouvrant les yeux en plein milieu de ma nuit. Merde ! J'avais presque réussi à dormir plus de quatre-heures cette fois. Saleté de décalage horaire…
J'étais dans la petite chambre qu'on m'avait attribuée : une simple petite pièce sans grande fioriture dans laquelle régnait déjà un joyeux bordel : mes affaires étaient entassées à même le sol, enfin mes affaires : les quelques vêtements que j'avais pris ainsi qu'une petite caisse métallique dans laquelle je stockais les quelques souvenirs qui m'importaient vraiment.

Je bâillai bruyamment en sortant du lit, j'avais la bouche pâteuse, probablement dû à cette bouteille de vodka qui roula au sol quand je tirai le drap. Mes cheveux étaient dans un sacré foutoir, la plupart d'entre eux mon tombant devant les yeux.
Pour toute tenue, je n'avais qu'un caleçon et un débardeur blanc rayé de bleu, un vieux souvenir de l'armée soviétique qui il faut l'avouer était plutôt confortable pour dormir.
Ma main chercha quelque chose sur ma table de nuit, poussant les cadavres de bouteille qui étaient posés dessus. Il y eut un premier bruit de verre heurtant le sol, puis un second. Bon, j'allais peut-être réveiller des gens, mais je m'en foutais totalement
Ma main finie enfin par se poser sur le saint-graal : mon paquet de cigarettes duquel je parvins à extraire ma première clope de la journée.
C'étaient de vieux machin que j'avais commencé à fumer, il y avait très longtemps de ça et que je continuais à griller à un rythme alarmant pour un humain.
Oh, c'était juste, je n'en étais pas un.
Quelques jurons étouffés plus tard, je finis enfin par pouvoir inspirer le fort tabac brun, relâchant un épais nuage de fumée dans ma chambre qui avait déjà cette odeur incrustée jusque dans ses briques.

Qu'est-ce que je pouvais faire à cette heure-là ? Il était peut-être un peu tôt pour commencer à boire dès quatre-heures du matin non ?
Non-mieux valais essayer de sortir pour respirer un peu.
J'enfilais donc un pantalon de treillis et mes habituelles bottes de combat que je laissais ouvertes. Ces dernières produisaient un petit cliquetis à chaque pas à cause des fixations qui pendaient mollement le long de mes chevilles.
Enfonçant mon bras dans la pile de vêtements, je réussis à extraire une veste noire presque en bon état. Je dis bien presque, car les coutures avaient été refaites de très nombreuses fois, voir même de très nombreuses fois.
La veste en soit était d'une coupe tout ce qu'il y avait de plu simple, du tissu noir bordé de petits-fils en argent. C'était une vieille veste que j'avais portée, il y avait des dizaines d'années de ça. Les insignes avaient été décousus, mais je les avais encore dans ma cantine, car il y avait des souvenirs que personne ne pouvais oublier.
Je refis ensuite ma queue-de-cheval, glissant une grande épingle dans ceux-ci.
Je pris un petit moment pour décider si je prenais mon fusil ou pas.

-Bah pas besoin de toi mon grand, aujourd'hui on ne tue pas !

Je laissai donc le Ragnarök à sa place. Je me voyais de toute façon pas commencé à tirer au milieu de la base. Ça aurait été assez amusant de tous les réveiller comme ça. Une petite voix dans ma tête me disait aussi que ces mecs n'avaient pas forcément le même sens de l'humour que moi.

Le crépuscule… Ce n'était pas vraiment l'organisation la plus méchante que j'avais rejointe. Bon certes pas mal de ces mecs étaient timbrés, mais ça ne valait pas les divisions SS. Enfin en un sens les SS avaient une idéologie. Là, j'étais juste en présence de psychopathe, vous me direz, ils auraient tous pu avoir une très bonne raison d'être comme ça… Mais le petit détail était que je n'en avais strictement rien à faire….
Toujours est-il que je m'étais retrouvé sur le terrain d’entraînement en pleine nuit, car je n'arrivais pas vraiment à dormir. Oh ! Je n'avais pas de voisin de chambre insupportable, mais j'avais encore un petit décalage horaire depuis mon dernier voyage à Paris.
Les bâtiments étaient silencieux à cette heure à croire que malgré son nom, le crépuscule n'étaient pas composé de couche-tard.
Dans mon cas, c'était un peu différent, la relative pénombre des couloirs ne me gênait pas du tout. Pour tout dire, j'y voyais comme en plein jour.

Je finis par arriver sur le sable du terrain : c'était une sorte de grande arène circulaire dans laquelle les combattants se faisaient face pour tester et améliorer leur capacité, je n'étais encore jamais venu ici, car je ne voulais pas rencontrer d'autre personne, tuer quelqu'un en mission était accepté, et même plutôt encouragé, mais tuer un autre membre avait l'air d'être assez mal vu.

Pendant quelques minutes, je me surpris à m'asseoir au milieu du sable, ma cigarette fumant toujours au bout de mes lèvres. J'entendais le tabac se consumer lentement, et le petit bout rougeoyant de la clope était presque hypnotisant
Je fus brusquement tiré de ma rêverie par un bruit de pas. Je m'allongeais rapidement, laissant dépasser ma tête dans le couloir avec un regard moqueur.

-T'as vraiment que ça à foutre de te balader la nuit toi ? Les petites filles bien élevées dorment normalement !

J'avais pris mon ton de voix moqueur, certes, je ne connaissais pas la personne en face de moi et très franchement, je n'avais pas envie de la connaitre, juste qu'elle dégage.
Par Ame De Dragon



Dernière édition par Hex Hekmatyar le Mar 25 Avr - 20:20, édité 2 fois
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Ven 21 Avr - 17:42
Cheveux longs et cours du soir


Un chat. Ce mammifère venu tout droit des enfers, à qui un familier mythique terrible ne ferait pas d'ombre. Elle en oubliait parfois que son familier était un chat. Cet animal abominable et égoïste qui prend un malin plaisir à venir vous réveiller à quatre heure du matin en pleine nuit. Il y avait des façons plus agréables d'ouvrir les yeux pour commencer sa journée que de sentir qu'on s'étouffait et se réveiller en s'étouffant, poils dans la bouche et chat tranquillement installé sur votre visage.


« Espèce de s.... »

Mais ses mots s'étouffèrent au fond de sa gorge quand ses yeux se posèrent sur l'heure affichée digitalement sur le réveil sur sa table de nuit. Elle avait beau avoir la chambre la plus grande et agréable du dortoir par apport à sa position de chef du commandement, les murs n'étaient pas si épais et si elle commençait à pester maintenant, elle risquait de réveiller ses camarades. Pas que ça la dérange, non, ça elle n'en avait rien à battre, mais si elle les réveillait, ils risquaient de faire plus de bruit à leur tour et l'empêcher de se rendormir. Égoïsme pur et simple dirons certains, logique élémentaire dirons d'autres.

Quant à Juniper lui, toujours en train de dormir paisiblement sur son oreiller même après que la Russe l'ai poussé sans retenue, elle n'eut pas le cœur de le réveiller non plus, et cette fois par pur amour envers son familier, son âme sœur. Ni même la motivation de retourner au lit, en fait, si c'était pour se faire interrompre ses beaux rêves de la même manière d'ici une heure. Se réveiller aussi tôt n'était pas forcément une mauvaise chose tenta-t-elle de se convaincre, au moins le QG sera plus paisible que durant la journée ou leurs activités en faisaient une vraie fourmilière, bien que le crime ne dorme jamais. Elle s'en rendit bien compte quand, habillée de pied en tête en tenue de combat et se dirigeant vers la salle d'entraînement du bâtiment, elle y rencontra quelqu'un. Un homme plus précisément, un visage inconnu encadré de beaux cheveux blonds qui l'interpella soudainement.

De son ton moqueur jusqu'à la cigarette qu'il était en train de fumer, en passant par sa tête qu'elle n'avait jamais vue avant au QG, toutes les cases étaient cochées pour faire froncer des sourcils la jeune femme. La légère odeur douceâtre de la vodka qui flottait autour de lui n'aidait pas non plus à dépeindre un tableau positif de la situation. Un bref silence flotta quelques secondes après que cet homme lui ai adressé la parole, tandis que les yeux azur de la goule s'assombrissaient de seconde en seconde.


« Moi, une petite fille?.... »

La réponse fut immédiate et d'un bond agile propre à sa nature de goule, elle envoya un coup de pied rencontrer avec violence le visage de l'impertinent devant elle. Très mauvaise idée de venir lui parler sur ce ton alors qu'il se trouvait ainsi allongé sur le sol en position de faiblesse. Elle n'était pas du genre à répondre aux provocations en temps normal, mais quand il s'agissait de la hiérarchie au sein de sa chère organisation, c'était déjà un sujet plus sensible. Si les sbires du coin venaient à lui manquer de considération, elle ferait un bien piètre chef de commandement. C'était bien la seule fois ou on pouvait apercevoir un semblant de dignité chez elle, comme une étincelle d'orgueil brillant brièvement dans les tréfonds noirs de sa personnalité vide. A moins que cela soit l'emploi du mot "petite" qui avait appuyé là ou ça fait mal ? Allez savoir. Bien qu'elle savait très bien que les goules conservaient une apparence jeune éternellement jusqu'à leur mort et qu'elle n'hésitait pas en jouer, parler de sa taille était tout à fait autre chose.

Marchant d'un pas rapide pour rejoindre l'homme qui venait de rouler à quelques mètres d'elle dans l'arène, elle approcha sans hésitation jusqu'à se placer au dessus de lui, en plissant des yeux d'un air blasé. Quelle idée de venir la déranger à une telle heure de la nuit, aussi. L'occasion de lui apprendre une leçon au mieux, et de faire un petit peu d’exercice sportif nocturne au pire.

« Apprends le respect quand tu parles à tes supérieurs, morveux. On ne t'a jamais dit qu'il ne faut pas se fier aux apparences ? Astraeus de la Corruption, ça te dit quelque chose ? »


● Vampire ●▼
● Vampire ●
avatar
pic-profil
Messages :
26
Kinahs :
8001
Age :
22
Date de naissance :
21/06/1995
Date d'inscription :
02/04/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Dim 23 Avr - 1:35

Cheveux long et cours du soir
Feat.Eurynome Astraeus

Le coup de pied que je reçu dans la figure fut aussi violent qu’inattendu. Certes, je pensais avoir le droit à quelque chose dans le genre, mais pas aussi vite.
Mon corps fut jeté jusque dans l’arène que je venais tout juste de quitter. Ma vue s'était joliment assortie d'une petite collection d'étoiles qui surgissaient comme des flashes devant mes yeux.
Étrange, depuis quand les petites filles avaient autant de force ? Oh sûrement depuis que je m'amusais à me foutre d'une goule.
Un bruit de pas s'approcha de moi, psychologiquement, je me préparais déjà à un nouveau coup qui finalement ne vint pas.

Oh, je l'avais légèrement énervée visiblement. Elle se tenait bien fièrement au-dessus de moi comme une maîtresse punissant un enfant à la maternelle… Décevant… À peine eut, elle finit sa phrase que je poussais un soupir d'ennui.
Ma main se porta à son col et je la fis basculer au sol à son tour. Un petit pâté de sable ne lui ferait pas de mal non plus je pense. Me relevant au plus vite, je fis mine d’épousseter ma veste du sable qui s'était insinué dessus. Provocateur ? Totalement !
Je crachais un peu de sang au sol pour accompagner mes pensées. Astraqui ? De quoi donc ? Ça pouvait bien être Bécassine que je n'en aurai rien eu à faire.
Je lançais donc mon éternel sourire narquois.

-Négatif jamais entendu parler et pour être honnête je me fous pas mal de qui tu pourrais être. T'es bien présomptueuse pour une jeune fille. Peut-être que le respect des aînés t'a échappé aussi.

Morveux ? Moi ? Je manquais tout juste de lui rire au visage. À bientôt la centaine d'années vécue, je ne pensais pas que quelqu'un oserait me sortir ça… Enfin, C'était le crépuscule à quoi j'étais censé m'attendre ?
Je remis en place une mèche de cheveux rebelle avant de me mettre en garde. Oh rien de très exotique : une simple garde combat qu'on m'avait appris dans l'armée et que j'avais raffiné pendant quelques dizaines d'années.
Le sourire que j'affichais était volontairement arrogant. Après tout le traiter de petites filles l'avait suffisamment mise en rogne et mise à part le fait qu'elle n'était pas si mal, observer l'expression de fureur sur son visage était plutôt amusant.
Derrière moi, j'entendis une petite voix suivit d'un bruit d'aile

-Tu vas encore te faire massacrer Hex…

C'était Koko évidemment, la petite chouette blanche était posée sur un des bancs et semblait s'ennuyer au plus haut point. Évidemment, cette saleté n'en perdrait pas une miette. Elle n'aiderait pas la goule, car nous étions liés tous les deux, mais elle ne se priverait pas de se foutre de moi.

-Oh et tant que tu y est si tu pouvais éviter de mourir… Tu viens d'énerver une des grandes pontes de l'organisation

Mais comme si j'en avais quelque chose à faire de tout ça… Certes, elle avait une force de vache et probablement plus d'un tour dans son sac, mais je m'ennuyais tellement….
Oh bien sûr, j'aurais pu être gentil et souriant et lui proposer à boire. Mais je n'aurai jamais été Hex si ça avait été le cas.
C'était un de mes défauts, celui qui m'avait valu pas mal de petits ennuis.
Considérer la jeune femme comme un petit ennui ? Ça n'aurait pas forcément été très sage surtout si elle avait une autre bande de joyeux psychopathes sous ses ordres.
Je lui fis un petit signe de ma main.

-Et donc madame la petite supérieure compte continuer à parler longtemps, ce n'est pas que j'ai mieux à faire mais quitte à essayer de tabasser quelqu'un autant le faire correctement.

Ma langue passa sur mes crocs, me rappelant soudainement que j'avais soif.
Ça n'aurait pas pu tomber à un meilleur moment, cela me coûta quelques précieuses secondes...
Et évidemment mademoiselle était bien plus rapide que moi. Le coup que je reçus manqua presque de me faire vomir.
C'était quoi au juste cette force de démon ? Plus rapide, bien plus forte, cette Astrajenesaispasquoi pouvait effectivement me passer dessus sans grands soucis.

Il y avait longtemps un de mes instructeurs m'avait dit une chose :
« Si ton ennemi est plus fort sert toi de ta tête pour compenser »
C'était un conseil que je n'avais pas vraiment compris à l'époque, pour la simple et bonne raison qu'un vampire à peu à craindre d'un humain, mais maintenant cela prenait tout son sens.
Je fis donc la seule chose qu'on n'attendait pas de moi :

D'un mouvement sec je lui envoyais un sale coup de tête dans le nez.
Oh rien de trop méchant étant donné que j'étais déjà à moitié sonné. Et à vrai dire, je ne pus même pas voir le résultat, mes cheveux étant tombés devant mes yeux.
Je suppose que ce n'était absolument pas ce qu'on attendait de moi quand on me disait de me servir de ma tête par contre...
Par Ame De Dragon

Invité
avatar
pic-profil

Invité
Lun 1 Mai - 0:42
Cheveux longs et cours du soir


« On va voir si tu continueras de t'en foutre quand j'en aurais fini avec toi... » Marmonna la jeune femme sans vraiment prendre garde à si le combattant en face d'elle l'avait entendu.

Malgré l'air arrogant que l'homme affichait, l'expression de la goule restait étrangement neutre. Très vite, une ouverture dans sa garde se présenta, et Eurynome n'hésita pas un instant, se jetant sur lui pour asséner un coup de coude puissant dans le ventre. Il pouvait la provoquer tant qu'il voulait en la traitant de petite, elle n'allait pas non plus lui laisser l'avantage ici, à ce sbire. Mais son erreur fut visiblement de le sous-estimer puisque malgré la force du coup qu'elle venait de lui porter, il n'était pas encore hors d'état de continuer. Pure négligence...

Elle sentit son nez émettre un léger craquement tandis que le front du vampire venait de frapper son visage par surprise. Sonnée à son tour, elle recula de quelques pas en titubant. Elle ne l'avait pas venue venir, celle-là, malgré les réflexes des goules bien plus rapides que ceux des humains; mais il faut dire que d'après ses mouvements, son adversaire n'avait rien d'humain non plus. Et il était bien fourbe avec ça. Rien de mal, au combat, tous les moyens sont bons pour gagner.


« Héhé, c'était bien joué, je l'admet. »

Portant sa main à son visage pour tâtonner son nez et évaluer les dégâts, elle jugea qu'il n'avait pas l'air cassé, et, malgré le sang qui coulait abondamment de celui-ci, eut un sourire satisfait. Ça lui était bien égal de se faire défigurer au combat, la demoiselle n'accordant que peu d'importance à son apparence physique, mais ça aurait trop pénible de devoir souffrir d'une fracture au visage. C'est que c'est long à guérir, ces choses là.
L'hémoglobine coulait à présent le long de son menton et de son cou avant de venir tâcher sa tenue de combat, mais celle-ci étant noire et prévue pour, ça n'avait pas trop l'air de la gêner non plus. En tant que nécromancienne et mage du sang, elle avait plus que l'habitude de salir ses vêtements dès qu'elle faisait appel à sa magie....

L'homme en face d'elle avait de toute évidence l'expérience du combat, davantage qu'elle, et elle était très bien consciente que son manque d'endurance jouerait en sa défaveur si la situation s'éternisait. Tant pis, elle se servirait de ses pouvoirs. Alors, petit à petit, le sang qui s'échappait de son corps ne glissait plus le long de sa peau, mais se mit à serpenter en l'air comme un fin ruban rouge, qui, d'un coup, s'étira d'un coup sec pour former une épée. Une épée de taille moyenne, plus longue qu'elle n'était large, et à la lame légèrement recourbée. Sa couleur rouge semblait briller faiblement même dans l'obscurité relative de l'arène, tandis qu'elle s'avança dans une position offensive, son arme légèrement levée près de son visage. L'analyse fut rapide. Sa seule chance était d'utiliser sa force brute supérieure pour subjuguer le blond avant qu'il puisse lui faire une prise.

Elle se lança donc en avant sans perdre une seconde, penchée et son épée devant elle, avant de feindre de tenter de le transpercer pour se mouvoir presque gracieusement sur le côté et de frapper violemment du plat de sa lame le genou de son adversaire. Le bruit produit sembla satisfaire la goule qui, toujours usant de son épée, vient la plaquer sans pitié contre la gorge de l'adversaire, sans néanmoins en faire plus. Elle n'allait tout de même pas trop l'abîmer, surtout s'il était sous les ordres de la mauvaise personne.


« Tu ne te bats pas trop mal. Mais à courte distance et sans arme, tu ne peux me vaincre comme ça. De quel commandement viens-tu ? Ton nom ? Si tu ne me connais pas, je suppose que tu viens de rejoindre l'organisation... »


Technique Utilisée a écrit:
SCARLET SWORD - 4 PTS
► Eurynome utilise son sang après s'être coupée pour former une longue et fine épée avec laquelle elle combat. Elle doit se concentrer pour maintenant sa forme et son tranchant, ne lui permettant que de l'utiliser de manière limitée dans le temps.
► Utilisable 1 fois par sujet, durée 3 posts sauf si parée avec une autre arme (magique ou non) dans ce cas la 2 posts

● Vampire ●▼
● Vampire ●
avatar
pic-profil
Messages :
26
Kinahs :
8001
Age :
22
Date de naissance :
21/06/1995
Date d'inscription :
02/04/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Dim 14 Mai - 14:08

Cheveux long et cours du soir
Feat.Eurynome Astraeus

La goule me mit au sol, et je sentis son épée de sang se poser sur ma gorge. Saleté de tricheuse… Est-ce que je sortais mon fusil à pompe moi ? Bon d'un autre côté une victoire était une victoire aussi mal acquise, soit-elle.
J'aurai bien aimé pouvoir lui montrer la gueule de mon Mossberg pour me rattraper mais quelque chose me disais que la jeune femme n'hésiterai pas non plus à m'enfoncer la lame dans la gorge. Le seul problème majeur qu'apportait sa magie était la forte odeur de sang qui commençait sérieusement à me rendre nerveux. Mes deux crocs sortirent presque d'eux même, et une de mes mains se mit à trembler. Je put néanmoins réussir à articuler

-Bon… Enlève ça de sous mon nez, jouer avec un vampire avec du sang s'est rarement conseillé, tu sais.

Quelques secondes plus tard, je réussis à prendre une meilleure contenance avant de pouvoir dire :

-J'ai appris avec de bien meilleurs mentors que ce qu'on peut trouver ici !

Disons que j'avais survécu à pire qu'une goule énervée, soit une compagnie de char russe particulièrement énervée et beaucoup ce viet-congs en rogne.
Néanmoins, je devais m'avouer vaincu pour le moment. Je mis donc mes mains en signe de réédition, laissant mes bras traîner dans le sable de l’arène avec un sourire presque sympathique.

-Ok, tu as gagné en trichant, je t'accorde ça. Bref si tu veux vraiment le savoir, je suis dans le 9e, je crois… Ouais, c'est bien ça le 9e et je m'appelle Hex. Pourquoi ça t’intéresse déjà de savoir qui tu peux bouffer ?

J'ajoutais ça avec une pointe d'ironie. Les goules avaient cette fâcheuse tendance à vouloir m'enlever quelques morceaux. Qu'est-ce que ça pouvait bien changer au juste de savoir d’où je venais. C'était aussi sectaire que ça ici ? J'étais du crépuscule aujourd'hui, qui pouvait dire ou je serai demain. Mais je pense que c'était peut-être un détail à ne pas trop dire ici.
La pierre de traduction avait dû s'envoler avec le choc, car je vis la jeune femme me regarder avec une tête étonnée en m'entendant parler.
Je devais être repassé au Russe sans trop m'en rendre compte.
C'était une des quatre langues que je maîtrisais et que je préférai pour sa tonalité quelque peu spécifique.

-Bah quoi tu as jamais entendu du Russe ou quoi ?

Oh, je ne savais même pas si elle comprenait ce que je disais, et je m'en fichais pas mal pour le moment, mais je crois que je me laissais quelque peu emporter en ajoutant.

-Au pire, je dois avoir une bonne vodka dans ma chambre, si ça peut faire en sorte de célébrer ta victoire.

* Ce sera toujours mieux que de me bouffer un bras. *


Une très vieille bouteille oui, qui avait fait le front de l'est avec moi et que j'avais emprunté à une ferme en feu donc normalement, elle avait eu le temps de se faire.
Elle devait être rangée au fond de mon coffre, sous une pile de vêtements et de munitions. Ça supposait par contre de pouvoir se relever.

-Et si tu comptes jouer au cheval avec moi, on ferait mieux d'éviter de rester là.

Je n'avais pas de réputation à tenir ici, bien au contraire, je les trouvais bien trop guindés et sérieux dans leurs rôles. L'organisation nous encourageait à foutre le plus de bordel possible dans ce monde alors pourquoi être si sérieuse ?
J'étais peut-être tombé sur le commandement le moins drôle, à peine si j'avais vu le boss du coin. Et voilà que maintenant, je me retrouvais sûrement face à une grande figure

-Et au fait… T'es qui au juste ? Une sorte de haute figure ?

Non, car certes, ma chère Eury se présentait comme quelqu'un qu'il fallait respecter… Mais pourquoi au juste ?
Je n'étais pas forcément imperméable aux notions d'ordre et d'obéissance, mais encore fallait-il m'expliquer qui était qui….
Par Ame De Dragon

Page 1 sur 1