PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Smile, answer and shut up. | LUNA | 100%
● Goule ●
● Goule ●
avatar
pic-profil
Messages :
12
Kinahs :
8001
Date de naissance :
21/02/1998
Date d'inscription :
25/03/2017
Age :
19

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Lun 27 Mar - 16:45
Luna
Zalensith - 4e commandement - Le Repos-




Informations générales

Anderson
Luna
24
Vanerzame
Féminin
72 kilos
1m 68
bisexuelle
Goule
Renardeau noir -Berlioz ♂




Informations psychologiques
Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


Tu aimes faire beaucoup de choses qui touchent au monde de l’art. Tu as un style bien à toi d’ailleurs, un style que tu as beaucoup travaillé.
Donc oui, la plupart du temps, tu dessines, que ce soit sur papier ou tablette graphique (tu n’es pas très peinture) Puis tu es au calme généralement, alors tu chéris beaucoup ces moments. Même s’il arrive parfois qu’un casse couille, vienne et te pose la question fatidique « tu dessines quoiiiii ? »

Si tu n’es pas en train de dessiner, tu travailles. Tu es du genre à te tuer à la tâche et le travail n’est pas en sois un fardeau à tes yeux, mais un objectif. Tu aimes travailler.

Pour te reposer, tu sais prendre soin de toi. Tu es ce qu’on peut qualifier comme étant une acheteuse compulsive. Dès que tu en vois l’utilité, c’est dans le panier. Bien sûr, c’est généralement les sacs et les feutres qui y passent en premier…

Mais ton activité préférée, ca reste la chasse. Il n’y a rien de plus distrayant et de plus relaxant qu’une vie sur le point de s’éteindre. C’est comme… Mettre le pied dans une fourmilière.
-----------------

Agoraphobie. Tu as peur de la foule. Tu as peur de te retrouver au milieu de cette foule écrasante, de ce mouvement de routine aussi, qui t’angoisse et te rend cingler. Tu as besoin de mouvement, de place, de terrain de jeu immense où il n’y a que toi. Toi, toi et toi. Tu ne veux pas être un point ridicule qui fait partie d’un ensemble. Tu vaux mieux que ça.

Aussi, tu détestes les canidés. Berk.  

Calme : peut-être trop. Du genre à s’effacer quand tu es en groupe ou à offrir de magnifiques malaises autour de toi. Pourtant, c’est ce qui fait ton charme et ce ne serait plus vraiment toi. Alors oui, c’est agréable de te savoir près de nous.

Créative : sur tous les domaines. Que ce soit la mode, la musique, le dessin ou la chasse, tu as une imagination débordante. Tu rêves d’ailleurs de pouvoir exploiter tes talents artistiques. Pour le moment, tu te contentes de les exploiter à ton gré ou à celui de ton entourage.

Franche : ça dépend des situations, mais la plupart du temps, tu dis les choses avec plus ou moins de tact… Bon, tu n’as aucun tact et ça peut agacer ton entourage. Mais au moins ils savent ce que tu penses d’eux.

Passionnée : tu donnes souvent beaucoup de toi quand tu aimes les choses. C’est peut-être ta plus grande qualité. Mais tu aimes t’investir dans quelque chose que tu crois, dans quelque chose que tu aimes.
------------
Pervers manipulateur : On aurait pu te le conjuguer, mais ça sonne tellement bien au masculin. Ce n’est pas quelque chose de grave en sois, pour toi en tout cas. Pour les autres, tu es quelqu’un de toxique, dont on devrait se méfier, quelqu’un qu’il ne faut pas en avoir en ami. Et pourtant, tellement douée en manipulation, le pervers narcissique sait comment flatter, manipuler, convaincre les gens à prendre des décisions contraires à leur jugement.
Il est vrai, tu n’aimes pas être trop entourée, mais tu aimes pourrir les gens. C’est ton truc à toi, prendre la personne la plus blanche de toute pour la ramener au niveau des petites bouses du monde.
De cette pathologie (qui n’est pas considérée comme une maladie psychiatrique encore) découle un peu tous tes défauts : manipulation – recherche de supériorité – orgueil – destruction – impulsion...






Magie et arme

Magie
Arme


Nom de votre magie : FleshGrowth

Tu possèdes une excroissance capable de te donner des caractéristiques surprenantes.
Cette anomalie n’est pas fixe. Elle se déplace et se développe dans ton corps comme un mécanisme de défense et peut alors prendre différentes formes. Cette ‘tumeur’ s’engorge avant tout dans les muscles et il t’arrive de la sentir même au repos. L’activation est douloureuse, mais tu as appris à canaliser la douleur.

Elle prend donc plusieurs formes que tu as appris à distinguer et chacune a une caractéristique bien particulière. Tu ne peux pas décider ou l’excroissance se place, tu dois la prendre comme elle se présente à toi et tant pis si le résultat n’est pas le bon.

ExC. Agilité : souvent, une masse musculaire rouge assez fluide qui s’étend dans le dos augmentant ta vitesse. On peut l’assimiler à des ailes, mais ne te permettent en rien de voler. L’endurance n’est cependant pas garantie et il t’arrive bien parfois de perdre haleine en quelques minutes.

ExC. Attaque rapide : généralement en bas des reins et parfois dans la continuité des bras, c’est une faible masse musculaire recouverte d’un tissu de veine assez moue qui peut se durcir et s’allonger sur plusieurs mètres. Tu n’arriveras sûrement pas à tuer avec ça, mais elle te permet d’affaiblir et de gravement blesser tes ennemies ou même de les empoisonner légerement.

ExC. Défense : il prend souvent la même forme que celle de l’agilité, mais t’alourdit bien plus. Partant du haut du dos, l peut constituer une carapace solide. Cependant, l’attaque n’est alors pas envisageable et ta vitesse de déplacement est considérablement réduite.

ExC. Attaques lourdes : généralement, un tissu musculaire lourd qui peut prendre n’importe quelle partie du corps (souvent bras, tête ou pieds) il offre une faible défense, mais une attaque lourde et lente.

En contrepartie de cette capacité, tu es souvent prise à des crises d’anémies, de forte migraine et aussi à une paralysie des muscles pouvant durer plusieurs jours voir semaine. Tu préfères ne pas en abuser... et ne pas faire éterniser les combats.

On ne peut pas vraiment dire qu tu te bats armée. Tu sais les armes dangereuses, mais tu estimes qu’elles ne ferraient que te ralentir et tu mises trop sur ta rapidité et ta souplesse en combat.
Ta seule « aide » serait ce petit canif attaché à ta ceinture. Il n’a jamais réellement servi, mais il a su te sortir de situations délicates. Tu ne t’en sers qu’en dernier recours, furtivement. Poignarder dans le dos ou sortir un couteau dans une bagarre à main nu ce n’est pas tricher, c’est utiliser toutes ces ressources.





Description mentale


Se lever, bouffer, et dormir.
Si la vie pouvait ressembler à ca, ca t'arrangerai quelque part. Tu n'aimes pas l'agitation, du moins quand ce n'est pas toi qui l'a provoque. Tu n'aimes pas le bruit, quoiqu'il soit. Les oiseaux qui chantent, c'est irritant. Le brouhaha de ta salle de classe avant qu'un cours ne commence, c'est pénible et si tu entends une musique de mauvais goût, c'est une raison valable de fracasser le nez du merdeux qui ne respecte pas les gens. Tu es très tolérante sur la musique, tu n'as pas de style de prédilection, mais tu ne supportes pas un texte sans cohérence. C'est quelque chose qui te tiens à cœur ça, respecter les gens. Enfin, toi ce qui te plaît, c'est le silence. Le silence est la nuit. Tu adores ton prénom pour ça d'ailleurs, il te va comme un gant. Tu remercies ton idiote de mère de te l'avoir donné. Tu n'es pas très expressive, du moins plus trop naturellement. Tu as des émotions, tu ressens beaucoup de choses, mais tu as appris à ne plus écouter si l'émotion te parasite ou t'influence.

Un rien t'exaspère, la plupart des goules sont des incapables avec du pouvoir, pouvoir qui leur monte rapidement au cerveau avant de se retourner contre elles et de laisser, leur cadavre pourrissant, exposé dans une ruelle. Les humains ? C'est du gibier. Un gibier mal cultivé, pas assez apprivoisé. Malgré tout, c'est divertissant de les voir vivre. C'est reposant de les voir marcher dans la rue, faire leurs courses ou sortir avec leurs amis. Observer passivement, c'est surement ce que tu préfères. Tu te poses à une terrasse les jours ou le soleil et la chaleur sont au rendez-vous, tu commandes un café et... Tu regardes les gens défiler devant toi. Parfois, tu rends les sourires, tu fais mine d'être de bonne humeur, après tout, c'est toujours plus respectueux de sembler aimable. Tu penses que les humains et les goules ne sont pas si différents, mais tu penses qu'une goule devrait être supérieure, car elle possède des caractéristiques supplémentaires qu'un simple humain. Tu espères une société meilleure pour les goules, une élévation. Mais tu n'attends pas non plus une société ou l'humain serait entravé. Les autres races te dérangent dans le fond. Parce qu'elles font du bruit. Parce qu'elles ne sont pas comme toi. Tu vois un danger potentiel dans chacune d'elles. Cependant si tu arrives à te servir d'eux, ce n'est pas plus mal.

Tu n'apprécies pas qu'on te dérange. Tu n'aimes pas la compagnie si on te l'impose. Tu n'aimes pas qu'on choisisse à ta place, cependant, tu ne donnes ton avis que sur peu de choses, tu ne parles que si le sujet est intéressant. C'est vraiment difficile de savoir ce que tu penses. Mais tu fais des efforts, et quels efforts mes dames et messieurs ! Tu souffres en silence quand on t'impose quelqu'un. Tu fais cadeau de ta présence en cours, même si certains ont oublié ce qu'est un déodorant dans le grand amphi. Et pour finir, tu souris, tu souris tout le temps. Tu joues l'élève discrète et réservée un peu associable, tu as réussi à "sympathiser" avec deux trois personnes, mais tu refuses chaque sortie.

Sauf si l'un d'entre eux semble avoir la chair tendre. C'est arrivé une fois. Tu t'es entraînée à pleurer sur commande, au cas où, pour éviter les problèmes. Eric t'envie un peu pour ça. Eric, c'est ton ami goule. Vous êtes assez proche. C'est le seul qui, pour le moment arrive à te bouger le cul à proprement parler. Tu l'envoies souvent chier. Très souvent, mais tu lui cèdes facilement. Au moins, tu as la paix après. C'est le seul à connaitre ta vraie nature. Tu le traites comme ton larbin, mais au fond, tu l'apprécies. Un peu.

Tu portes ce masque tous les jours, tu bernes tout le monde, enfin presque. Certains ont déjà cerné ton petit jeu. Du coup, ils s'éloignent, comprenant que tu es dangereuse et fausse malgré ta passivité. Tu es passive, mais agressive et tu n'hésiteras pas à anéantir ceux qui te cherchent, tôt ou tard.

Tu es une véritable artiste. Tu dessines beaucoup, les comics et super héros, tu les connais par cœur. Tu baignes dans la culture américaine de ce côté-là. Tu dessines énormément de planche en espérant de suivre un stage chez un grand dessinateur. C'est ton rêve depuis petite de vivre de la création. Tu fais toi-même tes vêtements, du moins quelques un. Et puis tu as un don pour le Beatbox. Ton looper et sans cesse en activité chez toi.
Pour finir. Tu aimes les choses quand elles sont organisées. Et tu aimes aussi les désorganiser. Tu aimes voir comment les gens réfléchissent. Tu aimes casser, briser, dénouer et trouver des solutions. Quelque part, tu apprécies l'imprévue, car c'est pour toi un moyen de te tester. Tu aimes évaluer les gens avec qui tu "joues" et si le jouet et plus habile, c'est la loi du plus fort qui compte à tes yeux.

La chasse à l'homme ne te déplaît pas, au contraire. Traquer une proie et comprendre son raisonnement a quelque chose d'amusant. Mais le jeu le plus orgasmique à tes yeux, c'est la chasse aux vampires. Tu les choisis. Tu ne veux pas tuer un semblable qui respecte la communauté. Tu prends ceux qui aboient fort, ceux qui effrayent le gibier alors qu'ils sont la honte de leur espèce. Ceux-là, tu prends un malin plaisir à les voir tomber de haut. Tu prends ceux qui se prennent pour Dieu, mais qui ne sont rien. Ceux qui disent vouloir briser les règles, casser les codes, mais qui n'en branlent pas une. Et pour les autres, "les grands", tu n'y touches pas. Pas par peur, non. Tu n'as pas peur de mourir toi, mais par pur respect.




Description physique


Ton physique ma grande, nous offre une fausse idée de toi. Tu es très féminine. Ton visage est rond sublimé par tes grands yeux azures. De longs cheveux te tombent jusqu'au bas du dos, mais tu les attaches, tout le temps en une grosse queue de cheval. Tu laisses quelques mèches encadrer ton visage. Tes cheveux sont ondulés. Tu n'aimes pas qu'on les touche. Ton sourire est lumineux, mais tu affiches ce sourire seulement quand tu t'en sens obligée... C'est-à-dire presque tout le temps. Tu n'aimes pas trop exposer tes sentiments quand tu "travailles". Puis on t'a déjà dit que quand tu souriais, on pouvait croire que tu été encore au collège ou au lycée. Tu complexes beaucoup dessus, surtout sur ta petite taille, mais tu ne le montres pas, du moins tu essayes.

Il t'arrive de rougir quand on vient t'avouer qu'on te trouve jolie. Tu as pour habitude de cacher ton visage dans une grosse écharpe les jours d'hiver. Eric dit que ca renforce ton coté mignon. Tu rougis encore. Tu aimes être emmitouflée dans des vêtements bien chauds l'hiver. Tu te moques de la mode, de toute façon même si tu portais un sac-poubelle, il aurait de l'allure sur toi. Tu aimes les choses avec un brin d'originalité. Les jours chauds, tu portes un short en jean que tu as toi-même déchiré. Tu aimes bien créer tes vêtements. Au moins personne ne vient t'emmerder quand tu créés quelque chose. Tu es sportive et ca se voit. On te croise souvent avec des gants de boxe la journée et un gros sac d'entraînement. Tu es très douée en boxe même si tu t’essouffles vite.

Les jours où tu chasses, tu changes radicalement de style. C'est sans doute mieux pour ne pas se faire démasquer. D'ailleurs, ton masque et un masque à gaz noir. Tu l'a acheté lors d'une convention steam-punk. Il couvre ta bouche jusqu’à l'arête de ton nez. Le masque filtre l'air par ces trois ouvertures, on entend aisément ta respiration. Lorsque tu le portes, tes cheveux sont détachés et en bataille. Tu portes une veste militaire, trop grande pour toi, sous ta veste, tu portes un gilet à capuche kaki qui te couvre le sommet du crâne, et un T-shirt noir avec une inscription "I'm beautiful ?" Que tu as fait à la craie rouge et un grand symbole Anarchie. Tu sublimes le tout avec un jean noir déchiré, une grosse ceinture de munitions, des bandages blancs usés sur les bras et les mains, puis une vieille paire de rangers.




Racontez-nous votre histoire

Pour vivre, il faut entrer dans le troupeau. Même si on est différent, même si les codes ne s'appliquent pas sur nous. Il faut faire semblant et se fondre dans la masse, passer inaperçue et agir comme si de rien n'étais.

Tu as compris ce principe depuis ta plus tendre enfance Luna. Tes parents avaient quitté la capitale anglaise et le pays pour affaire. Ton père et ta mère étaient des chercheurs en laboratoires. Ils testaient des combinaisons chimiques pour faire évoluer la science. Ils leur arrivaient de donner certains cours en université et de bouger régulièrement. Tes parents adoraient leur métier. Ils animaient de nombreuses conférences et faisaient des choses très variées. Le fait de travailler dans un milieu scientifique leur permettaient de falsifier des données sur eux. Personnes de leurs entourages n'avaient eu la moindre idée de leur nature. Même après leurs mort.
Mais parlons de toi. Tu es arrivée un 12 août, durant la nuit, près de Washington. Tu as une petite sœur et un frère jumeau. Tu as eu une enfance tout à fait respectable. Ta mère trouvait dangereux le fait que tu ailles à l'école. Tu étais très lunatique étant petite et tu ne comprenais pas tout de suite. Donc elle avait pris soin de te faire prendre des cours par correspondance, et ce, jusqu'à ton entrée au collège. Tu n'as jamais beaucoup parlé et tu te montrais très timide envers le monde extérieur. Tu n'aimais pas beaucoup aller vers les autres enfants aux parcs, mais tu ne disais jamais non quand eux venaient vers toi. Ta maman t'avait bien éduqué. Tu disais bonjour et au revoir quand tu sortais acheter le pain et les croissants. Tu ne comprenais pas à quoi ca servait d'acheter de la nourriture humaine si on ne peut pas la manger.

"C'est pour se faire voir Lulu."
Se faire voir. Faire comme si vous étiez humain. Commander un cheeseburger quand vous sortez pour aller le recracher dans les toilettes quand personnes ne regardent ou demander des bonbons quand vous allez le vendredi soir faire les courses. Beaucoup de choses te semblent totalement débiles, mais c'est ton père qui les dicte. Papa n'est pas très ouvert sur la discussion pour ces choses là.

Ça t'énerve de faire semblant. Vivre normalement, ou du moins ne plus jouer cette comédie, ca te plairais. Tu te disputes beaucoup avec ton père pour ca. Un jour, tu cherches même à fuguer. Tu as 6 ans. Tu te lèves la nuit et tu pars en claquant la porte. Une chance que la voisine t'ai croisé dans le couloir de ton immeuble. Elle n'a pas pu te rattraper, mais elle est directement allé sonner à l'étage de tes parents. Ton père était furieux et il a couru dans toute la capitale américaine pour te retrouver. N'osant pas appeler les forces de l'ordre.

Pendant ce temps, épuisée, tu t'es cachées dans une ruelle mal éclairée, deux pâtés de maisons plus loin. Paralysé par l’horreur, tu ne bouges pas. Tu voudrais crier, mais rien ne sort pour le moment. Tu sens le danger arriver à grand pas. Tes yeux s’embuent de larmes et tu sanglotes. En la voyant s'approcher. Elle et ses grandes dents. Tu tournes le dos et rapidement, tu prends tes jambes à ton cou. Tu cours aussi vite que possible, ta respiration est irrégulière, tu ne vois rien, tes cheveux te tombent sur les yeux. Et alors que tu aperçois le bout de la ruelle, quelque chose t'attrape la cheville et te plaque au sol. Ce monstre en face de toi Luna, c'est un vampire. Elle sert ta cheville tellement forte que tu te demandes si ton pied ne va pas s'arracher. Elle te soulève et t'amène à hauteur de son visage. Tu sens le sang monter à ton cerveau et ta respiration s'accentue, encore. Tu baves, après tout, tu es encore petite. Tu as peur, mais tu ne veux pas mourir et c'est surement ton instinct de survie qui t'a sauvé ce soir-là.

Cette ordure en face de toi n'a pas eu le temps de comprendre comment, mais tu as réussi à t’échapper de son emprise. Tes yeux son scintillant et d'un rouge vif. Tu as mordu. Tu ‘as mordu si fort qu’elle a tenté de te repousser et te projetant, loin. Alors tu décides de courir, loin, vite, là ou il n'y a plus personne. Tu cours vite, plus vite que tout à l'heure. Tu veux rentrer.

Puis ta mère te trouve.

Elle t'étreint fort dans ses bras, tendrement. Tu pleures, mais tu te calmes. Vous cherchez à rentrer, mais il y a encore cette chose qui vous bloque le chemin. Ta mère n'a jamais été douée en combat, ni ton père. Ce sont de grand pacifiste dans l'âme. Mais ta mère te prend avec elle et te ramène en lieu sûr. Ce soir-là, ton père n'est jamais rentré et vous n’en avez jamais parlé.
Au cours du temps, tu t'es renfermée. Tes relations avec ta mère étaient tendues. Ta sœur et ton frère sont là. Tu ne supportais plus de suivre des cours par correspondance alors tu as demandé qu'elle t'inscrive au collège après la fin de ton cycle primaire. Vous allez en Angleterre, ce sera plus simple. D'après elle. Ton père vous a suffisamment laissé d'argent pour vivre sereinement. Tu pars vivre à Londres. Ta mère te dit plusieurs fois de faire attention. Que ca peut être dangereux et elle laisse planer en toi le souvenir de cette nuit pour te mettre en garde.

Tu commences le collège. Ce n'est pas aussi excitant que tu ne le pensais. C'est même totalement ennuyant. Tu es une brillante élève. Mais à cet âge, les intello sont les parfaites petites victimes. Une fille dans ta classe t'a élu "tête de poux du collège". Elle te vole, t’humilie toi et ton frère en public et te harcèle. Tu n'es pas la seule à qui elle fait ça, heureusement. Étant petite, maigrichonne, en pleine crise de puberté, et personnes ne comprenaient rien à cause de ton accent... Tu n'avais donc pas vraiment d'amis, mais plutôt un groupe de deux trois personnes qui rencontraient les mêmes problèmes. Vous étiez bien seul, ton frère et toi. Ce n'est pas une période de ta vie qui te manque particulièrement... Au contraire, tu as, avec le temps, tiré un grand trait de tout ça. C'est ce qui t'a permis d'avancer quelques parts. Ne pas ressentir de l'empathie, même envers ton toi du passé.

Quand tu y repenses, avoir tué cette connasse était surement la meilleure chose que tu aie faite à cette époque. C'était ta première chasse. Vous y avez rapidement pris goût avec ton frère et c'est à ce moment que tu décidas de chasser avec ton lui et ta mère. Ta sœur est encore trop jeune d'après ta mère, il vaut mieux lui laisser un semblant d'ignorance.
De la merde. Mais qu'importe, un jour, elle saura.  Il fallait que tu apprennes à te battre et pour ça, tu supplias maman de te mettre dans un club de boxe américaine. C'était une bonne idée, ca ferrait travailler ton endurance. Puis l’entraîneur est une goule. Ca ne peut qu'être bénéfique.

Tu deviens proche de lui. Il t’entraîne au combat et décèle en toi un grand potentiel.

Ton attaque est rapide, précise et puissante. Ta garde est modeste. Ton endurance est à chier. Le coach croit en toi, tu peux t'améliorer. Si tu es plus maligne tu gagnes. Si tu arrives à t'économiser, tu gagnes. Tu ne dois pas porter les premières attaques, jamais. Attendre que l'on vienne vers toi si tu n'es pas sûre de pouvoir éliminer ta proie d'un seul coup.
La vie continue. T'es rentrée au lycée. Le lycée, c'est plus simple que ce que tu as connu. Tes résultats ne sont pas aussi bons. Tu rencontres de nouvelles têtes et... Tu te fais des amis.

Un petit groupe, mais c'est bien pour toi. Vous êtes fan de bandes dessinées américaines et de musique urbaine sans pour autant tomber dans certains clichés. Tu t'essayes à des choses nouvelles, tu dessines de plus en plus et de mieux en mieux. Tu postes sur internet tes créations. C'est un peu ton rêve d'enfant si quelqu'un de célèbre dans le milieu de la musique ou du dessin venait t'offrir une opportunité de te faire connaître. Mais tu gardes les pieds sur terre. Pour réussir, il faut travailler et faire des études. Donc tu persistes vers cette voie en enterrant le reste. Ta deuxième année, tu te rapproches d'un garçon de ta classe. Ce rapprochement, tu ne l'as pas vraiment choisi, il s'est imposé comme ca. Tu n'aimes pas en parler.

Il est humain. Gentil, un peu idiot sur les bords, mais gentil. C'est le seul à comprendre tes absences ou ton associabilité. Il aime beaucoup de choses chez toi, peut être trop. Il te surnomme "Loulou la solitaire". Ça t'effraye. Tu ne veux pas le perdre, mais tout est trop rapide. Tu demandes du temps, il te demande des choses concrètes... Tu cèdes.

Vous entamez une relation tous les deux. Tu es très timide avec lui, mais tu restes ce que tu es. Tu ne vas pas forcément lui proposer beaucoup de sorties, mais tu aimes bien rester avec lui. Quand tu es avec lui tout est calme.
Tu continues le lycée, puis naturellement tu entre en fac.
La fac, c'est différent encore, c'est très intensif, mais ca te plaît. Ton copain est avec toi. Ton frère non. Pas d’étude pour lui, il est devenu impulsif, arrogant et ambitieux. Vous ne vous ressembler plus vraiment, mais vous tenez encore l’un à l’autre bien que vous n’arriviez plus vraiment à vous entendre.

Ton copain… Ça va faire deux ans et tu commences à te questionner si cette relation n'est pas trop longue pour une "simple amourette de lycée" comme ta mère dit. Si ca continue, il va se douter. Si vous emménager ensemble, il va le constater par lui-même. Tu n'as pas peur. Tu peux lui faire confiance, entièrement confiance ! Après tout, tu as su lui prouver pendant deux ans qu'il n'avait pas de raison de quoi s'inquiéter.
Petite conne.

Pour lui, tu n'avais pas grand chose en sois. Il te l'a dit, en face, quand tu lui as craché tout ce que tu avais sur le cœur. C’était ce genre de garçon qui vous sort les violons et les bougies. Ce genre d’homme à l’aise avec tout le monde, beaucoup trop aimés par les gens. C’est peut-être de là que te vient ce mépris envers les hommes et tout le reste. Tu te sépares de lui. Tu ne peux pas l'éliminer. On te soupçonnerait trop facilement.

Ta mère, elle, n'est pas de cet avis. Elle s'attaque à lui, malgré tout. En espérant qu'il tombe rapidement. Mais elle est faible et inefficace au combat. Malgré la nuit noire, il a dû la reconnaître. Tu es obligée d'intervenir. Ce sont les personnes que tu aimes le plus au monde, mais tu es obligée. Ta mère tombe. Tu l'attaques par l'arrière, et il tombe lui aussi.

Tu restes pendant quelques instants au sol. Il a dû se passer deux heures entre le moment ou maman est sorti de la maison et maintenant. Et tu entends toute cette agitation autour de toi qui remue, remue, remue, comme s’il sentait la mort. Leur mort.
Tu prends ta mère sur ton dos et tu cours. A cette heure de pleine lune, on trouve de tout. Tu lâches le corps de ta mère par erreur et elle roule jusqu’à tomber dans un des lacs et de se noyer au fond. De rage, tu t'acharnes sur les passants. C'était des jeunes lycéennes, et tu savais que certaines d'entre elles faisaient partie de ton ancien lycée. Toi qui avais été bien discrète, voilà que tu commences à faire parler de toi, un peu.

Le temps passe. On a retrouvé ton ancien copain mort, des restes de lui dans une ruelle. Étrangement, on ne te soupçonne pas. Tu as réussis a passer entre les mailles du filet grâce a votre ancienne pseudo-relation.

Mais tu dis toi-même que tu ne crois plus en l'humanité. Que tout ça, c'est des conneries. Que les règles ne sont pas des choses fiables, mais des entraves à la liberté. Tu observes beaucoup. La moralité, leurs codes... C’est une mauvaise blague. L'Homme est aussi droit que ce monde permet de l'être et dès la première alarme, le premier coup, ces civils irréprochables se bouffent entre eux. Tu es plus "Humaine", plus juste qu'eux.

Tu vois beaucoup plus de choses qu'avant, mais tu réagis moins. Tu as appris à vivre seule. Pour la chasse, tu t'es organisée. Tu ne t'amuses pas à tuer en masse, c'est trop risqué. Là ou tu vis, du moins pas plusieurs jours d'affiler. Tu sais faire profil bas. Mais tu fais des réserves, beaucoup de réserves. L'ancien laboratoire de ta mère est devenue ton lieu de stockage. Tu t'amuses à revendre ce que tu as. Quelques goules viennent t'acheter de la viande, des vampires du sang frais et toi, tu t'enrichis. Tu payes tes études comme ça. Même si tu as hérité de tes parents une jolie somme d'argent, tu l'économises, en cas de grosse dépense.

Tu t'essayes à de nouvelles expériences.
Dans tes viandes que tu vends, tu injectes sur quelques une de la nourriture humaine concentré ainsi que du cyanure. Tu sais ce poison extrêmement rapide sur l'humain et tu le devines encore plus sur un vampire. Tu vends ta mixture, aux clients les plus isolés, tu te renseignes sur eux et tu viens récupérer quelques organes détachés de l’estomac. Doku. C’est comme ça que tu te fais appeler. Ça signifie Poison en japonais. Et tu te ravis à chaque fois qu’une de tes proies, horrifiées, reconnaissant ton masque à gaz et ton accoutrement de chasse, viennent demander s’il s’agit de toi.

Aujourd'hui, on raconte que tu t’apprêtes à rejoindre les Zalensith. Tu le ferrais bien volontiers si on te le demandait, mais ça te prendrais trop de temps et... Tu as d'autres choses en tête… Tu n'aimes pas t'imposer… S’ils insistent peut-être. Tu penses que la cause n'est pas mauvaise, bien que tu n'adhères pas forcément à tout. Tu ne veux pas être le sbire inutile, ni l'homme de main. Tu as décidé de t'amuser avec l'organisation. Pour le moment, tu travailles comme mercenaire. Ça t’amuse de casser ce que l’humain construit.




Informations Supplémentaires

Votre surnom
Iris' / Lulu

Votre âge
19 ans

Qui est sur ton avatar ?
Touko Pokémon Black & White / Ayano Kajerou Project

La catégorie de ta magie
Nécromancie

Nom de ta magie
FleshGrowth

Accès à la zone H/Y/Y
Ui sivouplé.

Code de validation




Dernière édition par Luna Anderson le Mar 4 Avr - 6:25, édité 17 fois
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Lun 27 Mar - 16:56
Des mots d'amour ~♥ (et bienvenue ici aussi '^')
❖ Humain ❖
❖ Humain ❖
avatar
pic-profil
Messages :
282
Kinahs :
106502
Date de naissance :
06/10/1998
Date d'inscription :
10/12/2016
Age :
18

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t710-gotov-serebro-zto-svjatoe-rossii#4319 http://www.kalerya-entre-monde.com/t726-gotov-est-passe-par-ici-il-repassera-par-la#4395 http://www.kalerya-entre-monde.com/t715-gotov-mafioso#4344 http://www.kalerya-entre-monde.com/t711-gotov-arsenal-d-un-mafieux#4324 http://www.kalerya-entre-monde.com/t722-gotov-est-hyperactif#4369 http://www.kalerya-entre-monde.com/t723-il-court-il-court-le-gotov#4370

Lun 27 Mar - 16:57
Bienvenue à toi, j'espère que tu n'es pas bourrée de tiques :o

Si tu as des questions, n'hésite pas ^^






Invité
avatar
pic-profil

Invité
Lun 27 Mar - 17:36
*fait comme Isha et laisse des mots d'amour*

Bienvenue et courage pour la suite ! (je pensais que les membres lambda pouvaient pas dire bienvenue ici moi ! j'aurai sû plus tôt.. D: )
✽ Dragon d'air - Loup Garou ✽
✽ Dragon d'air - Loup Garou ✽
avatar
pic-profil
Messages :
46
Kinahs :
10003
Date de naissance :
11/08/1995
Date d'inscription :
22/01/2017
Age :
21

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t881-appelez-moi-fi-bande-de-vieux-chnocks-en-cours#5428 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1010-deal-with-it-fi#6146 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1248-et-ouai-j-en-ai-vecu-des-aventures-journal-fi#8718 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1249-crois-moi-tu-veux-pas-savoir-c-que-je-cache-tresorerie-fi#8720 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1247-baisse-les-yeux-dossier-rp-fi#8717 http://www.kalerya-entre-monde.com/t1250-ou-j-en-etais-maj-rp-fi#8722

Mar 28 Mar - 0:00
Bienvenue parmi nous ~
● Fée - Incube ●
● Fée - Incube ●
avatar
pic-profil
Messages :
70
Kinahs :
114007
Date de naissance :
24/06/1997
Date d'inscription :
09/11/2016
Age :
20

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t404-yuki-v-requiem-la-folie-du-destin http://www.kalerya-entre-monde.com/t1104-ore-no-turn-draw http://www.kalerya-entre-monde.com/t1551-les-gentils-amis-de-yuki http://www.kalerya-entre-monde.com/t1547-le-coffre-a-jouet-de-yuki http://www.kalerya-entre-monde.com/t1553-un-dossier-tout-rose http://www.kalerya-entre-monde.com/t1555-maj-rp-de-l-innocence En ligne

Mar 28 Mar - 1:24
Yaaay bon courage pour ta fiche, j'espère que tu vas te plaire dans le commandement de la joie et la bonne humeur :mouton:


Ma petite voix~
● Démone - Sirène ●
● Démone - Sirène ●
avatar
pic-profil
Messages :
408
Kinahs :
125606
Date de naissance :
05/09/1996
Date d'inscription :
25/10/2016
Age :
20

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t214-the-black-mermaid http://www.kalerya-entre-monde.com/t269-sahel-la-noire http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/t270-quincaillerie-du-cap-tain-sahel http://www.kalerya-entre-monde.com/t274-dossier-de-la-cap-taine-sahel-la-noire http://www.kalerya-entre-monde.com/t311-m-o-i-orgueil

Mar 28 Mar - 6:16
BIENVENUE ZALENSITH TROP MIGNONNE

oui, bon, d'accord, les majuscules donnent un aspect quelque peu... folle... mais je ne le suis presque pas t'inquiètes pas... Enfin... pour moi en tout cas /out/



speak in maroon
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
avatar
pic-profil
Messages :
732
Kinahs :
59370
Date de naissance :
01/07/1992
Date d'inscription :
09/10/2016
Age :
24

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t116-siriel-k-vineldyl http://www.kalerya-entre-monde.com/t379-siriel-k-vineldyl-f-t http://www.kalerya-entre-monde.com/t384-siriel-k-vineldyl-ses-petits-tresor http://www.kalerya-entre-monde.com/t382-siriel-k-vineldyl-le-fil-rouge-de-sa-vie http://www.kalerya-entre-monde.com/t383-siriel-k-vineldyl-des-noeud-sur-le-fil#2021

Mer 29 Mar - 5:12
Bienvenue parmi nous Luna !
● Goule ●
● Goule ●
avatar
pic-profil
Messages :
12
Kinahs :
8001
Date de naissance :
21/02/1998
Date d'inscription :
25/03/2017
Age :
19

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Mar 4 Avr - 6:58
Hanw mes chatons :love:
Du coup je pense que j'ai fini ! :diablo:


● Démone - Sirène ●
● Démone - Sirène ●
avatar
pic-profil
Messages :
408
Kinahs :
125606
Date de naissance :
05/09/1996
Date d'inscription :
25/10/2016
Age :
20

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t214-the-black-mermaid http://www.kalerya-entre-monde.com/t269-sahel-la-noire http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/t270-quincaillerie-du-cap-tain-sahel http://www.kalerya-entre-monde.com/t274-dossier-de-la-cap-taine-sahel-la-noire http://www.kalerya-entre-monde.com/t311-m-o-i-orgueil

Mar 4 Avr - 7:37
Un staffeux va passer sous peu ^^



speak in maroon
Page 1 sur 2