PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Siriel K. Vineldyl
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
avatar
pic-profil
Messages :
732
Kinahs :
59370
Date de naissance :
01/07/1992
Date d'inscription :
09/10/2016
Age :
24

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t116-siriel-k-vineldyl http://www.kalerya-entre-monde.com/t379-siriel-k-vineldyl-f-t http://www.kalerya-entre-monde.com/t384-siriel-k-vineldyl-ses-petits-tresor http://www.kalerya-entre-monde.com/t382-siriel-k-vineldyl-le-fil-rouge-de-sa-vie http://www.kalerya-entre-monde.com/t383-siriel-k-vineldyl-des-noeud-sur-le-fil#2021

Mar 18 Oct - 12:48
SIRIEL K. VINELDYL
Congrégation & Chef de la section Etudiante




Informations générales

Vineldyl
Siriel, Karia
22 ans
Kalerya
Féminin
55 kg
1m70
Pansexuelle
Banshee/Dragon de Feu
Kurama - Renard à neuf queue





Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


Hobbys : Archéologie, l'histoire, l'enseignement, la découverte, la sieste, la bronzette.
Phobies : Madame est claustrophobe. Depuis la mort de sa famille elle ne supporte plus l'enfermement et passe le plus claire de son temps en mission, dehors.
Posée, réfléchie, stratège, intelligente, protectrice, calme, honnête, fidèle, leader, mature, actrice, imaginative.
Jalouse, fière, curieuse, butée, acharnée, incontrôlable, calculatrice, actrice, joueuse, ironique, gamine, déprimée.





Magie et arme

Magie
Arme


Nom de votre magie : Solaris.

Siriel possède une magie perdue en phase avec le soleil. Elle est capable d'utiliser l'énergie solaire en tant qu'attaque offensive et don curatif.

La magie de la demoiselle est particulière. De part sa nature de magie perdue elle est héréditaire et Siriel tient cette magie de son père. Cette dernière n’a malheureusement pas eu le temps de lui apprendre à s’en servir, elle a donc appris en suivant ses notes avec énormément d’attention et d’entraînement.Cette magie a autant de points positifs que négatifs. De part son lien avec le soleil, ses utilisations sont variées.

Elle peut soigner les maux simples comme les plaies ouvertes, les éraflures ou encore les brûlures par le froid et le chaud (sans trop de gravité cependant) via une activation des cellules et une régénération cicatricielle accélérée, elle peut donc soigner et refermer les plaies physiques, ouvertes de petite taille ou de taille moyenne. Sa magie pouvant également jouer sur la chaleur, il lui est possible d’anesthésier les douleurs musculaires et internes via la chaleur.
Solaris peut aussi avoir des capacités offensives. En effet plus que la soin et l’activation elle peut également générer des explosions comme les explosions solaires par exemple. Celle-ci peut se matérialiser sous forme de sphère ou encore de flèche.
Enfin, la dernière utilisation de cette magie peut se faire par la chaleur en augmentant la chaleur ou en provoquant des sécheresses.

Pourtant, malgré les utilisations variées, cette magie a aussi certains cotés négatifs. Certes Siriel vie en harmonie avec sa magie, cependant, celle-ci dévore littéralement son énergie magique et vitale à petit feu (sans rétrécir sa longueur de vie si ce n’est de quelques années). Kara tombe, donc, assez souvent malade et est également facilement fatiguée.
Elle demande également une exposition prolongée à la lumière du jour. C’est donc devenu une pro de la sieste et du bronzage.

Il faut tenir compte du fait qu’elle sera, également moins efficace en pleine nuit qu’en  journée. Le corps de Siriel faisant oeuvre de catalyseur, l’utilisation en pleine nuit en est donc limitée.

A retenir :

+ > Activation des cellules, régénération cicatricielle, Anesthésie des douleurs
+ > Sphère explosive, Flèche de lumière, Explosion
+ > Augmentation de la température, Sécheresse

> Demande une exposition prolongée à la lumière et au soleil
> Dévore l’énergie vitale et magique (sans avancer la ligne de vie)  
> Plus limitée la nuit que le jour.
Siriel utilise des lames. Plus précisément des dagues. Plus petite qu'une épée, plus grande qu'un couteau, les lames sont décorés d'Arabesque. Elle les tien de sa défunte mère.





Description mentale

Siriel, c’est un poème à elle toute seule. Pleine de qualité et pleine de défauts à la fois, un véritable florilège de compétences, de qualités et de défaut. C’est un feu d’artifice de lunatisme.
Car oui, elle est lunatique. La dragonne, bien que calme et posée reste quelqu’un de tellement versatile. Elle peut sourire, puis pleurer, puis sourire à nouveau. C’est assez désopilant quand on est en face, quand on ne la connaît pas voir cette femme capable de passer du rire aux larmes, de la joie à la tristesse, du calme à la colère.

Son côté calme la rend fiable et son intelligence innée en fait un stratège de grande précision. Elle fait souvent partie des conseils stratégiques et élabore beaucoup de plans et de simulation de déroulement pour les missions.
C’est une femme réfléchie et un leader né. Cela en fait une femme quelque peu autoritaire.

De par son caractère autoritaire, elle est particulièrement incontrôlable, n’aimant pas forcément recevoir d’ordres.
Son mauvais caractère ne se traduit pas uniquement par son côté incontrôlable, en effet, elle est également très butée et quelque peu acharnée dans son travail ou encore dans les domaines qui la passionnent.
C’est quelqu’un d’extrêmement curieux qui ne supporte pas l’échec, elle cherchera donc une réponse jusqu’à la trouver. Avoir tort la frustre énormément et la rend extrêmement boudeuse. On la verra souvent tenter d'avoir raison. Elle admet rarement avoir tort

Ses bouderies la rendent, certes, gamine, mais plus que tout, elle est encore capable de faire sa comique, ça peut-être un véritable bout en train. Elle fait des blagues, elle sourit, elle agit encore parfois comme une enfant.
Outre cet aspect enfantin qu'elle ne prend finalement que rarement elle possède une grande maturité on a tendance à oublier qu’elle n’a que 22 ans.

Son histoire et ses déboires l’ont rendu, méfiante et calculatrice. C’est une très bonne actrice qui cache ses émotions, tout du moins, assez bien pour que les personnes qui ne soient pas proches d’elle n'y voient que du feu.
En parlant de proche, Siriel est très proche de sa famille, tout du moins ceux qu’elle considère comme son frère (Alexander) et sa sœur (Ryuu). C’est une femme protectrice et surtout jalouse. Une lionne qui n’hésitera pas à chasser et tuer ceux qui osent toucher ne serait-ce qu'à une de leurs écailles. Elle est, donc, protectrice.

C’est une jeune femme assez équilibrée et qui, malheureusement, à tout de même une part d’ombre en elle.
Elle est ironique, sadique, joueuse, tant de qualificatifs qui la rendent dangereuse. C’est une jeune femme qui ne sera pas facile à berner. Il sera dur de se jouer d’elle.
Mais plus que tout, c’est finalement une personne honnête, fidèle et très imaginative. Elle cache une certaine mélancolie, une déprime due à un début de vie difficile.

La dragonne aime le calme et la sérénité. On la verra souvent à l’ombre d’un arbre à profiter de la lumière de l'astre solaire. Sa magie y étant directement liée, elle fait souvent des bains de soleil.
C’est une aventurière dans l’âme qui a ce viscérale de partir en mission d’exploration. Elle est souvent en vadrouille, mais tient tout de même son poste à distance. Gérant ses affaires d'une main de maître bien que distante quand elle n’est pas présente.
Elle part seule, solitaire et libre. Elle a besoin de ça pour se retrouver, pour faire le point sur elle-même.
La miss à ce besoin viscérale, cette envie de calmer sa curiosité maladive, ce besoin vif d'étancher sa soif de découverte.

Ceci nous ramène à un dernier point : elle est solitaire. Ryuu, Bridvar, Alexander et Kurama, sont les quelques personnes qui peuvent se joindre à elle sans qu’elle ne fuît. Sans qu’elle ne grogne. Siriel n’est pas forcément une personne sociable. La dragonne est méfiante, elle a peur de souffrir à nouveau ou pire : qu'on la voit faible.

Outre son caractère, elle a tout de même des goûts. Adorant la lecture et l’archéologie, elle se passionne pour l’histoire du monde et peut passer des heures dans une bibliothèque le nez plongé dans les bouquins. Elle adore également enseigner, transmettre ses connaissances à une nouvelle génération qu'elle espère encore plus puissante et brillante que la sienne.
C’est une femme pleine de ressources et d'imagination qui à tendance à oublier les principes de base. Elle est d'une hygiène exemplaire, mais mange finalement peu, elle a d'ailleurs tendance à préférer les fruits aux légumes, les aliments sucrés en générale ou encore la viande saignante, surement un trait lié à sa part draconique. Qui plus est, elle n’aime pas l’acidité et les aliments amers.

Elle aime la lumière du soleil et les longues heures repos sous un arbre.




Description physique

Physiquement ? Siriel est une femme, à n’en pas douter.
Elle possède un corps fin et élancé. Si on l'observe des pieds à la tête, on pourrait dire qu’elle a une taille de guêpe. De longues jambes, taillées avec finesse et élégance.
Des hanches plutôt généreuses et bien présentes, accompagnées par un ventre plat et musclé, sculpter par des heures de travail. On en oublierait presque qu’elle a eu une grossesse, elle n’en garde que très peu de traces, peut être une ou deux vergetures et encore, on s’arrête généralement aux cicatrices, plus qu’à ses marques de grossesse.


Si l’on remonte encore ce corps déjà outrageux, on tombe sur une poitrine généreuse, mis en évidence par des hauts colle au corps, des épaules un peu large pour sa stature, là encore témoins des heures d’entraînement.
Ils sont accompagnés de bras, tout aussi fin que le reste de sa taille. Des mains aux doigts allongés et des ongles généralement impeccables malgré son travail et ses missions.
Des mains aux doigts allongés et des ongles généralement impeccables malgré son travail et ses missions.


Enfin, on arrive à son visage. De forme ovale, il est lui aussi très fin, très sculptée par la maigreur de la jeune femme.
Peu de joues et des pommettes apparentes. Un cou allongé et quelque peu maigre. Elle possède un nez droit, quelque peu retroussé vers l’avant et finalement deux grands yeux de biche, légèrement en amande dont la couleur, à la base dorés, peut être d’un joli vert.
Le tout est encadré d’une magnifique chevelure rouge sang. Elle lui arrive aux reins et la dragonne ne les coupe que rarement, n’aimant pas avoir les cheveux courts.


Outre sa stature gracile la demoiselle à une peau de pêche et d’ivoire, bronzant facilement sans pour autant prendre de coup de soleil. On y voit des cicatrices, des petites taches de naissance. Mais le signe le plus distinctif est un tatouage tribal présent sur le flanc gauche de la jeune femme, il prend tout le long de son ventre, naissant sous sa poitrine pour finir le long de sa cuisse. Il est là pour cacher les plus grosses cicatrices, celles que Siriel ne veut pas voir, celles de la mort d’Alba, sa fille.


Côté vestimentaire Siriel privilégie les vêtements pratiques, elle porte souvent des jeans et des pantalons, ajoutant à ceux-ci des bustiers plus ou moins vêtus, puis finalement des vestes dont elle retrousse les manches et de gants pour protéger ses mains et les autres de toute perte de contrôle.
De par sa magie, elle a tendance à peu se vêtir, sans pour autant paraître outrageuse, elle laisse des parcelles de peaux comme son ventre à découvert, cela permet à sa magie de ‘’charger’’.
La jeune femme reste, comme dit avant, une femme, elle aime aussi mettre de belles robes, longues ou plus courtes.


Elle est quelque peu coquette, toujours maquillé et bien habillé.




Racontez-nous votre histoire

Siriel.
Qui est vraiment Siriel ? C'est dur à dire. Dur à expliquer. Pour le savoir, il faut remonter loin, très loin. C'était il y a plus de 22 ans. Deux personnes travaillant pour la congrégation, une rencontre, un coup de foudre. Un mariage. Oui, les parents de la demoiselle étaient heureux. Ils l'étaient. Ce fut de courte durée.
Un an, voir deux, un sacré bonheur pour le couple. Puis elle tombait enceinte, la nouvelle fut un ravissement total. Malheureusement de courte duré. La mère de Siriel était assignée à résidence à cause de sa grossesse. Son père, lui, enchaînait les missions une à une pour cacher le stress de devenir père.
Ça l'a malheureusement perdu. Il disparaissait du jour au lendemain, sans nouvelle, sans corps. Rien. Un mois de recherche infructueuse et il était alors décrété mort, laissant derrière lui une femme et un futur bébé.


La mère de Siriel n'avait malheureusement plus le courage de vivre. La peur d'élever un enfant seule la tiraillait. Encore plus de savoir que son mari l'ayant abandonné. À un tel point qu'après avoir accouché, elle mit fin à ses jours puis à ceux de son enfant. Enfin presque. Ayant découvert l'action de la mère les médecins tentaient alors de sauver l'enfant pour qui il était encore temps. Ils ont d'ailleurs réussi.
Nommant cette enfant du nom de sa sauveuse : Siriel, puis du monde dans lequel elle venait au monde : Karia pour Kalerya l'endroit où elle était née et jeu de mots pour les infirmières et, finalement, ils lui donnèrent le nom de son père : Vineldyl.
Un début de vie douloureux pour une petite fille innocente.


La petite banshee était alors prise en charge par la congrégation, élevée par les membres, les médecins, les infirmières, le personnel en lui-même. Personnes ne voulaient vraiment l'adopter. La petite fille était morose, lointaine. Elle ne s'attachait pas aux gens. Elle ne comprenait pas vraiment la conception de l'amour que pouvait avoir un parent pour son enfant.
Elle grandit ainsi, solitaire et seule. Elle laissait les autres de côté pour étudier. Pour lire, pour s'évader. Grande rêveuse à l'intelligence rare. Elle n'avait pas besoin d'apprendre, elle retenait tout sans le moindre souci.


Les années sont passées, une par une, petit à petit. Le temps s'écoule et Siriel grandit. 1 an, 6 ans, 8 ans… Le jour de son anniversaire fut le plus beau de tous. On l'emmenait dans une pièce, puis on la plaçait au milieu d'un cercle. On lui demandait ensuite de penser à un souvenir positif, beau et fort… Étonnement, celui qu'avait choisi Siriel fut le plus beau qu'elle avait. Ce jour où elle fut reconnue, ce jour où sa sauveuse la prit dans ses bras, séchant les larmes de la petite fille en pleure. Le jour où elle comprenait, alors, qu'elle n'était pas seule.
Le cercle se mettait alors à briller et un renard à neuf queues fit son apparition, encore jeune, encore assez petit.
Souriant, il vit la petite fille s'approcher doucement et tendre la main. Main qu'il tapait de son museau avant de se laisser prendre dans les bras puis câliner.
Soit, ce jour-là, le jour de ses 8 ans, Siriel avait accueilli la personne la plus importante à ses yeux : Kurama. Un renard à neuf queues, un être mythique. C'était rare et tellement précieux. Son souvenir avait été des plus pur et son familier était d'une grande puissance.


10 ans… 11 ans. C'était une élève brillante, doté d'une intelligence rare et d'un sens assez aiguisé d'analyse. Elle se passionnait pour l'histoire et la recherche, cherchant à connaître les origines des races, plus particulièrement celle des dragons ou encore la sienne, celle des Banshee et leur chasse à la sorcière.
Plus elle grandissait, plus la petite fille devenait intelligente et douée plus elle devenait inquiétante, pas d'ami, pas de proche, pas de lien. Rien. Juste Kurama, son familier.
Puis on lui a présenté Ryuu, on lui expliquait également qu’à partir d’aujourd’hui, elle ne serait plus seule dans sa chambre, elle partagerait cette dernière avec la jeune fille. À peu près son âge. Un début de vie également très compliquée. On ne lui a jamais rien raconté, mais on peut sans douter. La petite fille ne connaissait rien du monde extérieur et Siriel a mis un long moment à tout lui faire découvrir, à lui montrer ce monde dans lequel elles vivaient.
La petite Vampire la suivait partout tel une ombre, elle ne la quittait pas. Elles en étaient même venues à dormir dans le même lit. Avec le temps, c’est un lien de fraternité qui s’est imposé et les deux petites filles sont devenue des amies, puis des sœurs.


Elles ont grandi ensemble, elles ont rient ensemble. Les années passent les une après les autres. La petite fille laisse place à une jeune fille sérieuse et intelligente. Une jeune fille quelque peu narcissique, se jouant des autres sans trop de honte. Elle rencontrait d'autre personne telle qu'Alexander.
Elle commençait à s'ouvrir aux autres considérant Ryuu ou encore Alex comme sa famille. Elle commençait à prendre la vie un peu plus à la légère. Elle avait 12 ans.


Puis les choses se sont assombrit, encore. Intelligente et surdouée elle s'ennuyait en cours. Préférant ainsi les travaux pratiques. Malheureusement, elle n'était pas forcément patiente et plus que tout ne supportait pas l'échec. C'est à ce moment précis que sa magie a commencé à fuiter.
Siriel avait hérité de Solaris, la magie de son père. Une magie unique et puissante tirée du soleil.
Cela commençait par l'augmentation de la chaleur de son corps. Puis celle de la pièce… Jusqu'au moment où elle a faillit exploser, brûlant Alexander au visage par la même occasion. Aujourd'hui, encore, elle s'en veut profondément.




C'est à ce moment-là que Belkan fit son apparition. Seul capable de résister à la chaleur que produisait la jeune femme dans ses moments de colère. Patient, doux, pédagogue, il lui permettait finalement d'apprendre à vivre avec ce qu'elle considérait comme une malédiction. Avec cette magie que son père lui avait offerte en héritage.
Elle si ténébreuse apprenait finalement à contrôler la force et les capacités du soleil.


Belkan fut un maître et un grand-frère, un soutien moral sans conteste.  Grâce à lui, elle maîtrisait sa colère et sa magie par la même occasion.
Elle obtenait alors ses diplômes. Devenant membre de la Congrégation. Elle partait en mission, peu de combat et beaucoup d'exploration. De la recherche, de l'archéologie. Siriel voulait savoir, apprendre et découvrir. Alexander, Ryuu, Belkan, trois partenaires de choc pour des missions bien différentes.


Puis Alex' est parti en mission pendant deux ans. Laissant les deux jeunes femmes seules… Siriel était devenue chef de division. Un leader dans l'âme.
Puis il y a eu Belkan. Plus qu'un, frère, plus qu'un maître il était devenu un amant le temps d'une nuit…


Grossière erreur… Une nuit, une seule nuit d'inattention et elle finissait la tête au-dessus de la cuvette des toilettes. Elle était enceinte à 19 ans… Enceinte de Belkan. Elle a mis du temps à prendre son courage à deux mains et à mis du temps à lui en parler… Mais plus que tout elle ne pensait pas qu'il allait assumer son acte. Il est resté. Il lui a proposé de lui offrir une famille, une chose que Siriel ne connaissait pas, dont elle n'avait aucune notion en dehors d'Alex et Ryuu.


Ce furent neuf mois long très long. Elle ne savait pas quoi faire, ne pouvait pas partir en mission, bloquée à la congrégation, elle délaissait alors son poste de chef de division pour devenir professeur.
Enseigner lui plaisait grandement, elle y trouvait un certain attrait et pouvait le faire même ronde comme une baleine.




Puis vint l'accouchement. Long, difficile, compliqué, douloureux. Son accouchement n'était pas de tout repos. Belkan n'était pas là, sa fille sortait avec des complications. Ce jour-là Siriel est encore passé très près de la mort. Sa fille, elle, était en parfaite santé. Souriant à sa mère encore fragile. Il lui fallait un peu de temps pour s'en remettre, mais Siri' était une battante, elle ne se laissait, donc, pas abattre. Laissant à Belkan le loisir de s'occuper de sa fille elle reprenait pied et force et fut bientôt prête à reprendre son poste.


La Banshee n'avait pas forcément la fibre maternelle. Dur réalité, n'ayant pas de mère sur qui prendre exemple elle se sentait perdue, délaissée, plus que tout le père de sa fille n'aidait pas, la laissant de côté sans l'épauler.
Soit. Elle se plongeait alors dans le travail. Mission archéologique, recherche, cours. Plus que professeur elle devint alors chef de la section étudiante après quelques mois de travail acharné et de preuve.


Tout allait bien. Plus ou moins… Ou pas. Pas du tout même.
Elle n'était pas heureuse, mais les choses furent pire quand Alex disparaissait pour de bon. Elle voulait fêter la nomination de Ryuu, elle était arrivée trop tard, découvrant le corps meurtri de sa soeur de coeur, découvrant le bras de son frère gisant sur le sol, sans le corps qui va avec.
Choquée elle ne voulait pas quitter Ryuu, incapable de lâcher son corps, elles furent alors transportées à l'infirmerie.


Manquant de manger, de boire ou encore de dormir elle restait à son chevet pendant des jours, des nuits. Une semaine douloureuse… Encore plus quand la jeune femme se réveillait. Il fallait alors lui expliquer la situation… Difficile, compliquée, triste.


Siriel avait du mal à s'en remettre, du mal à reprendre pied, niant la mort de son frère de coeur. Elle s'occupait d'Alba, sa fille, sous le regard accusateur de Belkan, celui dans lequel on peut lire ‘'Tu aurais mieux fait d'abandonner notre fille, elle est mieux avec moi'', elle sentait le poids de son regard toujours vissé sur son dos. Elle ne l'imaginait pas comme ça, pas si critique, il ne la laissait pas tranquille, ne lui apprenait rien… Il était accusateur et les disputes allaient bon train, les unes après les autres, chaque soir, pour les mêmes remontrances.


Les choses ont duré plusieurs mois. Six pour être exacte. Puis il y a eu ce soir-là. Ce soir où son destin a basculé. Quoique l'on en dise, si elle n'était pas heureuse avec Belkan, elle aimait sa fille. Alors, ce soir-là, quand elle rentrait tard d'un cours, quand elle vit du sang dans le salon elle perdit pied, suivant les traces elle constatait, avec horreur, que le corps de sa fille était sans vie. Anéantis, elle tournait alors son regard vers leur chambre et s'y rendait avec une envie de vomir… Avant de sentir une lame lui transpercer plusieurs fois le ventre, puis la poitrine. Le sang coulait le long de son corps, le sol lui paraissait tellement agréable.


Son regard croisait alors celui de Belkan. Elle tendait la main avant de perdre connaissance. Dans le coma pendant un mois elle reprenait finalement connaissance, réveillée par les rayons du soleil. Kurama à ses pieds, la jeune femme se sentait perdu, son abdomen lui faisait mal, sa poitrine la brûlait. Siriel avait l'impression de se réveiller d'un long mauvais rêve. Dans ce dernier Alex était mort, elle avait une fille, un futur mari qu'elle n'aimait pas. Dans ce cauchemar elle n'était pas heureuse.


Dans ce cauchemar, elle se souvenait être le véritable assassin de sa famille. Si les assaillant les avaient tués, séparant ainsi le corps de l'âme, Siriel, elle, avait avalé leurs âmes.
Pourquoi ?
C'est une banshee, c'est normal pour elle. Plus que tout, elle pensait ainsi les garder avec elle. Qu'ils ne s'en aillent pas vers un monde meilleur ou une autre vie. Elle voulait simplement qu'ils restent avec elle à jamais, car c'était sa famille, son coeur, sa chaire et son sang.




Son regard alors posé sur Ryuu la couleur de sa chevelure lui fit comme un électrochoc. Alors, elle n'avait pas rêvé… Elle avait été maman, elle avait été soumise par un homme qui l'accusait sans l'aider ? Elle… Elle avait subi la mort de sa fille, celle de son amant, celle d'Alex. Ca faisait trop.
Ryuu lui avait tout raconté, il lui avait dit qu'elle avait faillit mourir, encore, que sa fille n'était plus, que Belkan non plus…
Bizarrement, Siriel n'avait pas pleuré, elle avait eu des soucis de digestion pendant un moment, vomissant tout ce qu'elle mangeait. Elle s'était plongée dans le travail, dans son rôle de chef.
Elle repartait en mission d'étude, toutes plus longues les une que les autres. Elle en voulait à la congrégation d'avoir laissé mourir sa fille et Belkan. Elle en voulait à ceux qui les avait tués, elle s'en voulait elle-même d'avoir été négligente une nuit…
Elle qui s'accusait elle-même d'être le véritable assassin de sa fille, du père de cette dernière.


Plus les missions devenaient dangereuses. Plus elle se découvrait de nouvelles capacités, une ouïe et une vue extrême, une résistance à la chaleur… Des écailles par-ci par là.
Se doutant de quelque chose elle en parlait au directeur de la congrégation. Il fut sans appel… Siriel était le nouveau dragon de feu.
Belkan avait sacrifié sa vie au prix de la sienne lui transmettant son essence de dragon. Sans ça, elle serait morte.


Elle apprenait alors à contrôler cette nouvelle force. S'enfonçant un peu plus dans le travail. Puis elle disparaissait. Plusieurs mois sans nouvelles, sans signe de vie.
Pourquoi ?


Chasse au dragon. Alors qu'elle se rendait dans les ruines de Xiaoshi elle tombait nez à nez avec un loup-garou. Un démon qui l'a pris en chasse pendant six mois, l'emmenant dans une forêt dense où il ne lui laissait pas de répit. Il l'acculait, traquant la dragonne comme il pourrait le faire avec un Agneaux. Les affrontements étaient légions, les nuits de pleines lunes les rendaient encore plus dangereux. Puis, elle s'est mise à l'aider. Vous avez bien entendu… Elle l'aidait. Siriel s'était rendu compte, avec le temps qu'il ne soignait pas ses blessures, qu'il s'affaiblissait petit à petit. Souhaitant un combat singulier et surtout trop fière pour abattre un homme blessé, elle lui apportait de l'eau fraîche, de la nourriture, des plantes médicinales. Elle ne s'approchait pas, lui laissait simplement des vivres quand elle voyait qu'il flanchait et il faisait pareil.
Jusqu'à ce moment… Sous une pluie battante, sous une tempête, dans une clairière. Ils se retrouvaient face à face. Les coups firent rage. Puis, alors qu'il l'a dominé, le dos bloqué contre un mur en ruine. Elle pensait sa vie finit… Elle pensait perdre la vie. Elle pensait à tout, mais pas à sentir ses lèvres contre les siennes. Elle pensait à tout sauf à sentir la chaleur de son corps. Elle ne pensait pas ressentir cette chaleur un jour. Se perdre dans ses bras. Il l'avait chassé pendant des jours. Des mois. Aujourd'hui il lui offrait sa protection et son coeur.


La mission que Bridvar avait prise restera sans fin.
Elle rentrait alors à la congrégation, s'excusant auprès de Ryuu en expliquant le soucis, omettant finalement de lui parler du loup-garou.
Ce secret resterait avec elle pour le moment.
Soignant ses blessures et son âme elle reprenait finalement les missions d'explorations.


Elle n'oubliait pas sa fille, ou son amant, mais elle se sentait bizarre, comme si quelque chose manquait à sa vie. Ryuu était là, Brid aussi, les missions qui lui plaisaient tant aussi… Il était temps pour elle, pour Kurama d'avancer sans rester heurté au passé. Il était temps de tout découvrir.
Elle pouvait se permettre de laisser sa fille et Belkan en paix, sans jamais les oublier. Avancer d'un pas devant l'autre, prendre ses responsabilités et finalement découvrir la vérité pour tout : les dragons, les races, les mystères du monde et surtout Alexander dont la mort invraisemblable reste pour la Dragonne un véritable mystère




Informations Supplémentaires

Votre surnom
Elixir & Yu'

Votre âge
24 ans

Qui est sur ton avatar ?
Katarina, League of Legend

La catégorie de ta magie
Magie oubliée

Nom de ta magie
Siriel K. Vineldyl > Solaris

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Code de validation
Validé par Leo~




Dernière édition par Siriel K. Vineldyl le Dim 6 Nov - 18:57, édité 12 fois
❖ Dragon de l'eau & Vampire ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2401
Kinahs :
621926
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016
Age :
23

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Mar 18 Oct - 15:11
Coucou, dois-je te souhaiter la bienvenue ? 8D *sort*
● Dragon de foudre - Incube ●
● Dragon de foudre - Incube ●
avatar
pic-profil
Messages :
466
Kinahs :
86800
Date de naissance :
25/09/1996
Date d'inscription :
14/10/2016
Age :
20

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t99-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t202-fiche-technique-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t363-journal-intime-alexander-bianco#1821 http://www.kalerya-entre-monde.com/t317-tresorerie-personnelle-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t261-dossier-rp-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t362-mise-a-jour-dossier-rp-alexander-bianco#1820

Mar 18 Oct - 15:22
Oh une Pandinette sauvage o/
Courage pour ta prez et si tu as des questions n'hésite pas à les poser 8D *sort loin aussi*


Alexander parle en #7343a3
Byakko parle en #e8891a
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
avatar
pic-profil
Messages :
732
Kinahs :
59370
Date de naissance :
01/07/1992
Date d'inscription :
09/10/2016
Age :
24

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t116-siriel-k-vineldyl http://www.kalerya-entre-monde.com/t379-siriel-k-vineldyl-f-t http://www.kalerya-entre-monde.com/t384-siriel-k-vineldyl-ses-petits-tresor http://www.kalerya-entre-monde.com/t382-siriel-k-vineldyl-le-fil-rouge-de-sa-vie http://www.kalerya-entre-monde.com/t383-siriel-k-vineldyl-des-noeud-sur-le-fil#2021

Dim 6 Nov - 18:56
Coucou <3
J'ai finit !!!! (il était temps oui, aller on m'applaudit :love:)
Aller Go Notation :DD (Je suis désolée pour les quelques fautes qu'il reste)
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Dim 6 Nov - 20:00
M'en occupe ! AHAHAH :3
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Dim 6 Nov - 21:14
Siriel K. Vineldyl

➜ Orthographe :
1.5 / 2 Plusieurs petites fautes d'étourderies ou des oublis de mots. (Tu as même mis une phrase deux fois dans le physique ! Oh lala !)
➜ Vocabulaire :
2 / 2 Un vocabulaire épanoui. Quelques rares répétitions mais un niveau plus que correct épargnant la perte de point.
➜ Conjugaison :
1.5 / 2 Un ou deux petit soucis de conjugaison et de temps mais, très isolés.
➜ Qualité :
4 / 4 Une fiche d'une très bonne qualité en dépit des points précédents.
➜ Originalité :
2 / 2 Un minuscule bémol sur les parents morts mais vite rattrapés, ne serait-ce que par la façon de mourir de la mère. Une fiche très bien conçue.
➜ Respect de la langue française :
2 / 2 Quasiment rien à redire.
➜ Note perso :
2 / 2 J'ai beaucoup aimé ta fiche, surtout en retrouvant la suite logique des autres histoire du trio. Well done !
➜ Bonus longueur du texte :
4 / 4

➜ Niveau
19
➜ Niveau bonus
2
➜ Niveau total
21

➜ Point techniques
21
➜ P.Ts bonus
2
➜ P.Ts total
23

➜ Points de caractéristiques
105
➜ P.Cs bonus
10
➜ P.Cs total
115

➜ Kinahs
10 000

➜ Siriel K. Vineldyl
est validée en tant que membre de la Congrégation avec un niveau 21, 23 points techniques , 115 points de caractéristiques à répartir sur sa fiche technique dans les statistiques et un total de 10 000Kns.


Une fiche très facile à lire de part sa fluidité. Malgré les quelques petites fautes, tes textes sont intéressant et suscitent l'envie d'en apprendre plus encore.
Bravo à toi /o/

Page 1 sur 1