PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Bridvar~
✽ Loup-garou - Démon ✽▼
✽ Loup-garou - Démon ✽
avatar
pic-profil
Messages :
97
Kinahs :
282001
Age :
23
Date de naissance :
23/01/1994
Date d'inscription :
17/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t108-bridvar http://www.kalerya-entre-monde.com/t368-fiche-technique-de-la-paresse http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/t371-bridvar-eadwolf http://www.kalerya-entre-monde.com/t370-bridvar-eadwolf

Mar 18 Oct - 0:05
Bridvar Eadwolf
10eme commandements du Crépuscule: Paresse




Informations générales

Eadwolf
Bridvar
40ans
Kalérya
Mâle
soixante-quinze kilos
un mètre quatre-vingt
Hétérosexuel
Loup-Garou / Démon
Un paresseux appelé Flash





Informations psychologiques

Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


J'aime dormir, c'est mon activité préférée parmi tout ce que j'aime, j'adore remettre les choses au lendemain... fin, c'est surtout par flemme en fait. Et j'adore me la couler douce. Ce que j'apprécie aussi, c'est manger un bon morceau de viande crue, c'est là qu'on a toutes les saveurs ! Il faut savoir que mon moment préféré est lors des soirs de pleine lune, quand je laisse la bête sortir et faire ce que bon lui semble. J'aime aussi énormément boire, j'ai toujours ma gourde d'alcool sur moi. Par contre, je déteste les lendemains de beuverie.
Qualité : propre... c'est tout...
Défaut : paresseux, malfoutiste, bordélique, jaloux et un vrai beauf dans l'âme.





Magie et arme

Magie
Arme


Nom de votre magie :Magie de la paume souple ivre
La magie de la paume souple ivre est une magie héréditaire basée sur l'art martial "Pigua Quan" Qui utilise les paumes des mains pour se battre. Elle consiste à concentrer sa magie dans la paume de ses mains pour rendre les coups plus puissants, ce qui fait d'elle une magie offensive au corps-à-corps assez efficace. Cependant, vous avez remarqué le mot "ivre", et c'est le cas. Dans mon clan, mes ancêtres ont eu la brillante idée de mélanger alcool et combat, car c'est bien connu, les coups d'une personne ivres sont imprévisible. Une fois dans l'état d'ivresse, mes attaques au corps-à-corps sont renforcées et mes coups deviennent plus difficiles à prévoir.
Cependant, il y a bien sûr des contrecoups assez embêtant. En effet, nous ne sommes pas insensibles à l'alcool, nous risquons donc très fortement le coma éthylique. Ensuite, l'alcool attaque le foie, donc nous sommes de super copains de la scirose. À vrai dire, toutes les personnes du clan qui utilisent cette magie attrapent la cirrhose à partir d'un certain temps, je suis donc qu'un autre nom sur la liste.
Il faut savoir que cette magie se base essentiellement sur la puissance physique.
Une simple épée en acier que je porte dans le dos, mais que j'utilise rarement. J'utilise surtout les arts martiaux et sports de combats





Description mentale

Comment je pourrais me décrire mentalement… je suis quelqu’un qui aime en faire le moins, je passe plus de temps à rien faire plutôt que me casser le cul à bosser. Comme on dit, le repos et le remède d’un corps saint, il faut dire que dans ce cas, mon corps et la pureté incarnés.
Je ne parle pas beaucoup, pas, car ça fait trop dark ténébreux, mais, car parler demande un effort, et je suis partisan du moindre effort, mais cela ne veut pas dire que je suis muet, au contraire, j’aime faire profiter les autres de mes quelques blagues, ou de mes quelques dragues.

En parlant de drague, il faut dire que j’aime bien m’amuser à draguer, mais sans avoir envie de retour envers la personne, je fais juste profiter aux autres de mon côté extrêmement beauf, à la limite du ridicule.

Je suis une personne très jalouse et possessive, je n’aime pas vraiment me faire gronder et suis plutôt docile. Cependant, comme on dit, méfiez-vous de l’eau qui dort, car il peut m’arriver d’être très méchant (ce qui surprend mon entourage très souvent).

Il n’y a qu’un seul moment où je suis plein d’énergie et fait n’importe quoi : c’est lors de la pleine lune. Il y a des loups-garous qui gardent le contrôle d’eux pour pas faire de mal aux autres, ceux qui s’enferment et les autres comme moi, qui laisse la bête faire sa vie comme elle l’entendent, c’est comme une seconde naissance, une fois la lune passée, je me sens extrêmement bien, détendu, encore mieux qu’un orgasme.

Il y a des loups-garous qui gardent le contrôle d’eux pour pas faire de mal aux autres, ceux qui s’enferment et les autres comme moi, qui laisse la bête faire sa vie comme elle l’entendent, c’est comme une seconde naissance, une fois la lune passée, je me sens extrêmement bien, détendu, encore mieux qu’un orgasme.

Il y a deux personnes en dehors du clan à qui je tiens : la première, y a Loki, une vraie tarlouze comme on en fait plus aujourd'hui, une baltringue de première. Vous allez trouver ça bizarre, mais c'est grâce à lui que j'ai réussi à atteindre le péché de la paresse après l'avoir tué une fois, mais on en reviendra plus tard dans l'histoire. C'est assez ironique d'être les meilleurs potes après avoir tué la personne, mais que voulez-vous ? On ne commande pas ses choses-là. Bon après, je ne vous cache pas qu'il a aussi sauvé mon cul, mais on y reviendra plus bas aussi. Il faut dire que depuis ses deux ans, nous sommes comme l'association d'un débardeur et d'un vieux tatouage tribal sur l'épaule de Jean-Michel dragueur : on va de pair. Que ce soit pour s'amuser à draguer la donzelle de la manière la plus beauf qu'il soit, ou alors de se descendre des litres d'alcool et finir dans un coin de rue réveillé le petit matin par les derniers relents de clochards.
Je vous ai parlé de drague ? Sachez pourtant que jamais je ne tromperais Siriel, là aussi une douce femme que je me suis amusé à traquer pour la revendre au marché noir, mais elle ne se laissait pas faire la bougresse, et il y a eu plusieurs combats pendant... Longtemps dira-t-on. C'est tel un cliché digne d'un vieux film de série B que j'ai conclu avec la donzelle, sous la pluie tout ça tout ça, mais on y reviendra encore une fois dans la partie histoire, je ne vais pas non plus tout cracher ici.




Description physique

On va faire vite ok ?

Je suis grand, un mètre quatre-vingts, je ne suis pas gros, ni maigre avec mes soixante-quinze kilos. Mon corps est assez blanc, et surtout musculeux (bon pas les gros muscles de buffles, mais ils sont bien présent!)
Mon corps est recouvert de cicatrices, sur les bras, le torse, le ventre, les pec, le dos… vraiment partout, même sur la figure, j’ai une balafre qui part au-dessus de l’œil gauche jusqu’au milieu de la joue.

J’ai les cheveux plutôt longs, détaché, ils arrivent en dessous de l’épaule, Cependant, je les attache en queue-de-cheval, c’est moins chiant quand il faut se battre ou autre.
Mes yeux, eux, sont de couleur jaune, la pupille semblant à celles d’un chat, personne sait dans ma famille d’où cela peut venir, mais pour vous dire, j’en ai rien à battre.

Niveau vestimentaire, je porte une armure de cuir et de mailles, mes épaules et mes biceps sont couverts de deux plaques de mailles aux bordures en cuir, le plastron lui, est entièrement en cuir noir entouré de diverses lanières qui est relié au fourreau de mon épée dans le dos.
Mes bras, en dessous de l’armure, sont recouvert d’une couche rembourrée pour apporter une protection supplémentaire, avant de finir sur deux gants en cuir eux aussi.
Au niveau du ventre, j’ai une plaque de maille qui me protège l’estomac, mes côtes elles, sont protégées par une couche de cuir.
Pour le bas du corps, un simple pantalon noir rembourré qui vient se loger dans une paire de bottes marron.

Quand je suis transformé en loup-garou, je mesure environ deux mètres dix quand je suis sur mes deux pattes, ma fourrure est noire et mes cicatrices restent visibles. Mes yeux deviennent limite orangés et mes ailes de démons (car oui, j'ai des ailes de démons) se rétractent pour rentrer entièrement dans mon corps.




Racontez-nous votre histoire

Je suis né dans une famille de loup-garou qui était autrefois craint dans une grande partie du globe. Pourquoi autrefois ? Je vais vous le dire…
Quand c’était l’arrière-grand-père de mon grand-père, le chef du clan, ce dernier était crainte même dans la famille, il était sans foi ni loi, pouvant même aller jusqu’à tuer un de ces membres si ce dernier se trouvait un peu trop dissident. Mais vint cette nuit de pleine lune où la pluie était si forte qu’il y avait quelques inondations et glissements de terrain.
Mon (très) arrière grand papy faisait sa virée de pleine lune pour se tuer quelques personnes, mais ce dernier fut pris dans un glissement et un rocher vint frapper sa tête. La famille avait mis plusieurs jours à le retrouver, et quand il fut de retour au clan, il avait perdu une partie de la mémoire, et avait acquis une nouvelle lubie : celle d’aimer toute espèce humaine ou animale et ne plus leur faire de mal, voilà comment le clan auquel j’appartiens est devenu, il y a plus d’un siècle de cela, entièrement végétarien et ouvert à toutes les races de ce monde. Cette tendance demeure encore aujourd’hui, même si mon grand-père a essayé de rattraper la chose en faisant du clan des chasseurs de primes ou des trafiquants au marché noir, ainsi que des vendeurs d’esclaves. Le clan est devenu une grande mafia si on cherchait à avoir une comparaison.

Voilà donc comment je suis né, d’un père loup garou et d’une mère démone, je ne vous cache pas qu’ils se sont maintes fois amusés à me raconter leur ébats amoureux lors de ma conception qui a été fait un soir de pleine lune, et ma mère en a gardé trois cicatrices qui partent de sa nuque et descendent jusqu’à ses fesses.

Les premières années de ma vie se sont faites normalement, je n’avais pas encore mes marques de loup-garou et la seule marque appartenant aux démons que j’avais était les yeux rouges la nuit.
Plus les années passèrent et plus je prenais les traits des démons, mes ailes commençaient légèrement à pousser et mon père commençait à s’inquiéter du fait que je n’avais encore rien d’un loup-garou, mais ses inquiétudes disparurent la nuit de mes douze ans, nuit à laquelle j’ai eu droit à ma première transformation.
Je me rappelle encore de ce moment-là, c’était extrêmement douloureux de sentir ses os grandir et grossir, sa peau se déchirer pour laisser place à cette épaisse fourrure, mais on m’avait certifié qu’avec le temps, cette douleur disparaissait.

Il y avait une autre tradition dans le clan, on avait des familiers, mais on ne devait avoir qu’une seule race pour le clan : un paresseux. Il était formellement interdit d’avoir autre chose qu’un paresseux, mais il faut dire qu’avec le nombre de personnes habitant la-bas, nous avions une ferme de paresseux plutôt impressionnante.
Lorsque le jour était venu pour moi d’avoir mon propre paresseux, mes parents m’amenaient dans la pièce qui leur étaient dédiés. J’avais du mal à choisir, il y en avait de toutes tailles et de toutes couleurs, mais il y en avait finalement un, un que je voulais plus que les autres.
Il était là, perdu au milieu de tous, il était encore plus lent que les autres, on sentait que pour lui, lever le bras était bien pire que porter le monde sur ses épaules, mais il arboré ce sourire de mongol, les yeux à moitié fermé et la gueule grande ouverte… Je le voulais lui, et je l’appellerai Flash*.
J’étais constamment avec mon cher familier, nous avions été marqués d’un sceau magique pour que lui et moi soyons liés toute notre vie, qu’il puisse s’exprimer dans mes pensées. Nous étions, comme je l’ai dit, toujours ensemble, sauf pour les soirs de pleine lune, nous étions séparés le temps que je puisse apprendre à contrôler ma forme pour ne pas le tuer, et ça a pris son temps. En effet, flash ,’a pu m’accompagner lors des soirs de pleine lune seulement à l’âge de dix-huit ans. J’avais aussi commencé l’entraînement aux arts martiaux.


Dix-huit ans, l’âge pour moi de devenir un « homme ». C’est-à-dire, l’âge de prendre des cuites au saké avec le reste du clan. C’était assez embarrassant dans le sens où il ne me fallut pas beaucoup d’alcool avant de danser en slip sur la table au milieu de tout le monde avec Flash accroché à mon épaule, et cette mascarade avait duré un bon moment, sachant que la bourre était l’événement quotidien au clan.
C’est à mes vingt ans que j’avais une assez bonne résistance à l’alcool pour pouvoir passer le reste de la nuit avec les autres, au lieu de la passer dans les chiottes à vomir mes tripes. C’est aussi l’année où j’ai eu connaissance de ma capacité à utiliser cette magie propre au clan, et ce lors d’une dispute avec une de mes cousines. J’y avais envoyé un coup de paume qui l’avait envoyé tête dans le sol, c’est alors que je fus pris en charge par le grand-père, le doyen et chef, pour un entraînement cauchemardesque.
En effet, le vieux était tout sauf compatissant à ma douleur et ma fatigue. Je regardais, je copiais, et j’en prenais plein la poire, mes paumes étaient recouvertes de peaux mortes, mon corps était bleu d’hématomes et ma fatigue était grande, la moitié de la journée était consacrée à l’entraînement sobre et le reste de la nuit à celui d’état ivre.

Tout ceci dura jusqu’à mes vingt-cinq ans, l’âge où j’ai (tardivement) connu réellement la vie extérieure pendant les pleines lunes, et c’est cette nuit de pleine lune que la révélation de toute une vie s’est faite.
Elle était là, se baladant dans les bois alors qu’elle devait savoir le danger qu’elle risquait, je voulais connaître au moins une fois la sensation qu’avaient connue les ancêtres, la sensation de planter ses crocs, de goûter à ce liquide rouge et chaud, de connaître le goût et la consistance de ce que nous appelons « viande ».
Il y a eu en premier ce grognement, puis son regard dans le mien suivi d’un cri de terreur. Elle a commencé à courir à travers les bois, mais j’étais plus rapide. Un coup de patte et elle tomba au sol, mon regard dans le sien, la maintenant de sorte à ce qu’elle ne puisse pas bouger. J’hésitais à franchir le pas, ma salive coulait le long de son corps, je la reniflais de la tête aux pieds, comme le ferait un chien qui découvre quelque chose, j’avais envie de la laisser partir, mais j’avais aussi envie de découvrir cette sensation. Il ne me fallait pas hésiter, mes crocs se plantèrent dans sa gorge, laissant couler son sang chaud au sol ainsi que dans ma gueule, la sensation n’était pas désagréable. Ses râles s’arrêtèrent quand j’arrachai la moitié de sa gorge, et que sa tête ne tenait limite plus que par les os de sa nuque.
Je commençais ensuite par croquer et mâcher les parties de son corps contenant le plus de viande, et c’était une toute nouvelle saveur qui s’offrait à moi, finis les légumes, ma vie ne serait désormais comblée seulement que par la viande.

La vie jusqu’à mes trente-cinq ans n’était pas vraiment folle, je continuais à me nourrir de viande quand je le pouvais, j’aidais certains membres du clan dans diverses livraisons/ventes/contrats de primes et j’avais aussi rejoint le Crépuscule après que mon grand-père m’avait parlé de cette organisation ainsi que le « soutien » que cela pouvait apporter dans les affaires si des membres du clan rejoignaient ce groupe. C’est alors que j’avais décidé d’en faire partie, et je suis directement allé les trouver après avoir entendu des ragots à droite à gauche, mais ce fut difficile, heureusement qu’un réseau d’information se trouvait là
Les premières années au Crépuscule n’étaient pas spécialement tumultueuses, j’étais plutôt le membre à rien faire, je prenais du temps à faire mes missions données et je ne les faisais pas spécialement avec envie. Je ne savais pas pourquoi je réagissais comme ça, peut-être que Flash était en train de déteindre sur moi allez savoir. D’ailleurs, en parlant de Flash, il avait Flashé (ah ah ah) sur une petite tenue de fonctionnaire et ne voulait plus s’en séparer, c’était assez marrant tellement il était moche dans son habit, mais on excuse tout à un paresseux.

Puis, il y a eu cette nuit, ou je m’étais arrêté dans un bar je ne sais plus où pour picoler un bon coup en solitaire, j’observais les gens tranquillement avec ma chope avant de voir ce gosse. Ce gosse qui faisait beaucoup de bruit et se pavanait dans le bar avec sa bière à la main. On voyait qu’il était complètement saoul et ne savait plus se qu’il faisait mais cela restait assez drôle, jusqu’à ce qu’il se pavane avec des ailes flamboyantes à la place des bras, un sourire s’affichait sur mon visage et je savais ce que j’avais à faire.
J’étais resté patiemment plusieurs heures avant qu’il ne décide de prendre la sortie, je demandais donc à Flash de monter sur mon dos et je me mis à le prendre en filature jusqu’à trouver un coin calme pour pouvoir en faire une petite décoration pour le chef de guilde, j’étais sûr qu’il en aurais été ravi.
Ça m’a pris un certain temps avant de tomber sur un coin tranquille, c’était les bords d’un cimetière et c’était parfait pour le contexte. Je sortis donc mon épée et me jetai sur lui par l’arrière.
Bien sûr, je n’étais pas discret et il me repéra sur-le-champ, mais au lieu de se défendre, le bonhomme essaya plutôt de prendre la fuite, ce qui ne m’amusait pas, je n'avais pas spécialement envie de lui courir derrière encore un bon moment.

Heureusement, il tomba nez à nez dans un cul-de-sac et n’eut pas d’autre choix que de se défendre. Le combat avait donc bel et bien commencé.
Malheureusement pour lui, la nuit était là et la lune se dévoilait lentement de derrière les nuages. Flash partit sur un arbre (aussi vite qu’il le pouvait) et mes os commençaient à craquer, la fourrure noire recouvrait mon corps et mes dents ressortaient avec un énorme museau.
Un coup de patte, voilà ce qu’il reçut en guise de bonjour (bien longtemps après la rencontre, il est vrai), et le gamin n’avait plus d’autre choix que se défendre au péril de sa vie, car je comptais bien lui en retirer une. Après tout, il en avait à revendre.
Je ne pourrais dire combien de temps le combat avait duré, mais j’avais réussi à prendre un avantage considérable à partir du moment où je l’avais attrapé et écrasé au sol avec mes grosses pattes. Je ne pouvais plus attendre, je croquai une bonne partie de sa chair et la lui arrachai, le laissant agoniser sur place.

La nuit prenait fin, je repris mon corps d’origine et n’avais pas de temps à perdre. Sortant une fiole de ma veste, je collectais de son sang, juste à temps, car il devint cendre au moment même ou je terminais ma collecte d’échantillon. Je fis donc en sorte de ramasser le plus possible des restes de son corps avant de les faire avaler par Flash.

Sur le retour vers le QG du crépuscule, Flash vomit le jeune homme que je ligotais à la seconde même avec ma ceinture, il ne fallait pas que ma proie s’échappe.
Ce dernier eut comme seule réaction de m’engueuler et me traiter de tous les noms, ce à quoi je répondis par une belle claque pour lui rappeler qui était en position de supériorité et la route continua comme cela tout le long.
Une fois arrivé au QG, je demandais à un des gardes de jeter notre invité dans les geôles avant d’aller voir le maître, lui donner la fiole et lui dire que la source était enfermée comme il le fallait. Ce dernier me remercia en me proposant un poste dans les péchés, celui de la paresse plus exactement, ce que j’acceptai sur-le-champ avant de discuter du sort de notre cher petit piaf.
Une fois devant sa cellule, le petit homme se mit à vouloir négocier. J’en venais à croire qu’il pourrait vendre père et mère pour avoir son petit cul rose libre. J’avais qu’une chose à lui proposer : il pouvait rester en vie s'il rejoignait le crépuscule, s'il refusait, il le rejoindrait quand même, mais pas de la façon dont il espérerait.

Plusieurs mois c’étaient donc écoulés et j’avais appris à connaître un minimum ce petit piaf du nom de Loki, ce dernier venait avec moi pour mes sorties et nous avons même fini par sympathiser (ironique non?). Il venait boire avec moi et me montrait de jour en jour son caractère de baltringue et je trouvais ça marrant à la longue.
Un jour, sur la route, nous avons rencontré une personne de mon clan qui nous avait invité à passer la soirée pour une beuverie, comme tous les soirs, ce que nous acceptions.

Une fois arrivé dans le clan, l’attente ne fut pas longue, les tables étaient dressées, l’alcool posé, et tout le monde commençait à descendre les bouteilles, jusqu’au moment fatidique et inévitable de la petite bagarre du soir, une fois l’alcool monté au cerveau.
C’est alors qu’un de mes cousins s’approcha de nous en nous signalant qu’il allait bientôt mettre une nouvelle drogue sur le marché. Il n’en connaissait pas les effets et nous avait demandé si on ne voulait pas être des sujets-test pour voir ce que cela pouvait donner, chose que nous acceptions après un petit moment d’hésitation.

Le jour se levait, nous nous réveillions… Au milieu de nulle part, dans un paysage inconnu à mes yeux. Tout était beau, l’air était frais, il n’y avait pas un seul nuage qui recouvrait ce ciel d’un bleu presque blanc, je n’avais jamais vu un tel endroit et cela me fit frissonner dans le dos. Peut être une hallucination ?
Nous marchions pour trouver un quelconque indice sur l’endroit où nous étions, il n’y avait pas âme qui vive à des kilomètres à la ronde, et cela pouvait être un réel problème pour trouver notre route.

Mais notre recherche n’avait pas mené à que dalle ! Car nous trouvions une petite cabane de paysan, ce dernier faisant la culture de ses légumes, mais l’heure était aux questions.
Après l’avoir interrogé, ce dernier nous signala que nous étions dans le monde d’Eclypteth, à Mu plus précisément. Je ne savais absolument pas ce qu’il racontait, mais je ne connaissais aucun lieu de ce nom, à moins que… Que l’on se soit retrouvés dans un autre monde ?! Je n’avais strictement aucun souvenir de la soirée à partir du moment où j’avais avalé cette pilule de merde et ça commençait à bien me torcher les testicules.
Si nous étions sur un autre monde, il nous fallait un passeur et le plus vite possible pour rentrer chez nous, malheureusement. Le paysan n’avait aucune idée d’où on pourrait en choper un, il fallait user de notre intellect et je n'avais pas spécialement la foi de me fatiguer mentalement. J’allais donc laisser Loki faire toute cette partie du travail pendant que je me contentais de marcher et d’explorer le paysage.

Pendant le périple, nous avons visité plusieurs villes et villages, mais personne ne pouvait nous dire où il y avait un passeur et cela devenait vraiment plus que gênant…
Je n’avais aucune idée du temps qu’on avait marché, des jours passés, mais il n’y avait aucun moyen de trouver ce putain de truc pour nous ramener chez nous, et je n'avais absolument pas envie de rester dans ce monde où il n’y avait personne de mon clan ni… Euh… Où était passé Flash ? Putain, mais où était passé mon paresseux ?!
Je relativisais en me disant qu’il a dû rester là-bas, je gardais mon calme, mais il fallait rentrer au plus vite. Depuis que Flash était avec moi, il ne m’avait jamais quitté, même pas pour aller prendre une douche.
Mais il y avait un autre problème à résoudre. Alors que nous marchions à la recherche d’un passeur, une bête nous agressa, et m’envoya un énorme coup de griffe au visage par surprise. Je ressentais une vive douleur, le sang coulait, mais mon œil n’était pas touché. Sauf que cette enflure continuait à me déchiqueter comme si j’étais un simple chiffon. Mais mon ami Loki me sauva le cul en tuant la bête, et ce fut le noir total…
Mes yeux s’ouvrirent, tout mon clan était autour de Loki et moi. Avons-nous réussi à trouver un passeur ? Nous a-t-on aidé pendant que j’étais en train de dormir ? Tant de questions sans réponses, mais j’avais pour le moment surtout mal au crâne, et personne ne parla de ce qu’il s’était passé ni comment nous avions réussi à rentrer.

Puis il y a eu ce jour, j’avais rendez-vous avec mon grand-père qui avait un service à me demander. Il y avait cette Dragonne quelque part, aux dernières nouvelles, elle allait en direction de Xiaoshi pour on ne sait quelle raison. Il avait bien envie que je la lui ramène pour qu’il la revende au marché d’esclave, car il n’avait pas encore eu l’occasion de vendre une dragonne. Je n’avais pas spécialement envie, car je n'avais pas spécialement la foi d’aller péter là-bas, mais on ne peut rien refuser à la famille, et surtout pas au meneur. C’est pourquoi je pris le strict nécessaire et partis en direction des ruines.
Je ne sais pas combien de temps j’ai mis à la traquer, six mois peut-être ? Au début, je faisais une sorte de pression à être à tous les endroits où elle demandait des renseignements. Je me montrais de temps en temps au loin dans un coin de rue jusqu’à créer un malaise chez la femme avant de passer à l’offensive. Je l’avais forcée à s’aventurer dans une forêt très dense, alors je ne lui laissais pas de répit, je la prenais en chasse jour et nuit, pleine lune aussi pour lui mettre une pression plus forte. Les combats s’enchaînèrent les uns les autres. Mais cette bougresse ne devait pas avoir bien compris le principe d’un combat car, au bout d’un moment, elle me déposait des vivres au loin, et cette routine continua comme cela pendant un bon moment.
Cette routine s’était installée jusqu’à ce que survienne cette nuit de tempête. j’avais décidé d’en finir ce soir là et le combat était désicif, soit je mourrais, soit elle serait faite prisonnière, et je ne comptais pas mourir à ce moment là.

J’avais l’avantage, j’étais blessé, mais elle était en position de faiblesse, jusqu’à ce que ma patte s’écrase sur ton torse et la prenne en sandwich contre un mur. La nuit prenait fin, la fatigue était plus grande que jamais, les cicatrices étaient présentes et le sang séché collait mes poils.
Cependant, contrairement à ce que je pensais faire, je ne l’avais pas tué ni fait prisonnière, à la place, pile après être redevenu humain, je l’empoignai par la nuque et l’embrassai fougueusement, avant de la relâcher et de partir en titubant. Flash m’accompagnant au sol. je ne marchais pas plus vite que lui de toute façon vu mon état.


Je rentrais au camp bredouille, préférant leur expliquer l’entièreté de mon périple et sa finalité pendant que je me faisais soigner, je m’excusais auprès de mon grand-père, car j’avais échoué.
Je pris une correction tout de même, mais ce dernier expliqua finalement que ce n’était pas plus grave que ça, au vu de la finalité, mais que je devais faire attention à l’avenir, ce à quoi je m’excusais avant de me replier.

Ma vie continua sans événement jusqu’à aujourd’hui, j’avais Flash avec moi, mon compagnon Loki avec qui je passais le plus clair de mon temps à boire et à faire le beauf, et Siriel que je continuais à voir, le tout en restant dans le Crépuscule et en prêtant main forte à mon clan quand le besoin se faisait sentir, même si je passais le plus clair de mon temps à dormir quelque part avec Flash.

J’avais juste reçu cette lettre de mon cousin, qui me racontait que la drogue qu’il nous avait fait goûter à Loki et moi allait être mise en vente au marché noir, car les hallucinations qu’elle nous avait données étaient superbes.
Selon lui, nous avions fait le tour de la propriété pendant des heures entières, avant de se jeter sur un couteau, je m’étais mutilais en criant que j’allais tuer le monstre (voici l’explication de ma cicatrice à l’œil) et Loki avait explosé une bouteille d’acide qui avait giclé sur son visage avec un couteau en gueulant qu’il avait éventré le monstre… Toute cette histoire restera un pur secret...



*Flash est tiré de Flash du film animé Zootopia




Magie et arme

Votre surnom
Ryuku

Votre âge
22

Qui est sur ton avatar ?
Géralt de Riv -> The Witcher

La catégorie de ta magie
Magie élémentaire, perdue, oubliée, etc...

Nom de ta magie
Ton nom > Nom de ta magie

Accès à la zone H/Y/Y
Bien sûr que oui !

Code de validation
Validé par Leo~




Dernière édition par Bridvar Eadwolf le Ven 4 Nov - 23:18, édité 19 fois
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
❖ Dragon du feu - Banshee ❖
avatar
pic-profil
Messages :
798
Kinahs :
118323
Age :
25
Date de naissance :
01/07/1992
Date d'inscription :
09/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t116-siriel-k-vineldyl http://www.kalerya-entre-monde.com/t379-siriel-k-vineldyl-f-t http://www.kalerya-entre-monde.com/t384-siriel-k-vineldyl-ses-petits-tresor http://www.kalerya-entre-monde.com/t382-siriel-k-vineldyl-le-fil-rouge-de-sa-vie http://www.kalerya-entre-monde.com/t383-siriel-k-vineldyl-des-noeud-sur-le-fil#2021

Mar 18 Oct - 9:56
Bienvenue Bibi <3
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2584
Kinahs :
702603
Age :
23
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Mer 26 Oct - 16:40
Suce ma bite. :bighap:
boncourageavectaprezgrouilletoisinonjtetuebabe
✽ Loup-garou - Démon ✽▼
✽ Loup-garou - Démon ✽
avatar
pic-profil
Messages :
97
Kinahs :
282001
Age :
23
Date de naissance :
23/01/1994
Date d'inscription :
17/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t108-bridvar http://www.kalerya-entre-monde.com/t368-fiche-technique-de-la-paresse http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/t371-bridvar-eadwolf http://www.kalerya-entre-monde.com/t370-bridvar-eadwolf

Ven 4 Nov - 23:19
Enfin fini
JE SUIS LIBRE


Je parle en #380B61
Flash en #D99530
Ma seigneurie en #17B517
● Dragon de foudre - Incube ●
● Dragon de foudre - Incube ●
avatar
pic-profil
Messages :
528
Kinahs :
14885
Age :
20
Date de naissance :
25/09/1996
Date d'inscription :
14/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t99-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t1604-alexander-bianco-ft-refonte http://www.kalerya-entre-monde.com/t363-journal-intime-alexander-bianco#1821 http://www.kalerya-entre-monde.com/t317-tresorerie-personnelle-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t261-dossier-rp-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t362-mise-a-jour-dossier-rp-alexander-bianco#1820

Ven 4 Nov - 23:20
Je m'occupe de toi ma chère Futur Paresse :nomad:
Mais demain :DD
● Dragon de foudre - Incube ●
● Dragon de foudre - Incube ●
avatar
pic-profil
Messages :
528
Kinahs :
14885
Age :
20
Date de naissance :
25/09/1996
Date d'inscription :
14/10/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://www.kalerya-entre-monde.com/t99-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t1604-alexander-bianco-ft-refonte http://www.kalerya-entre-monde.com/t363-journal-intime-alexander-bianco#1821 http://www.kalerya-entre-monde.com/t317-tresorerie-personnelle-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t261-dossier-rp-alexander-bianco http://www.kalerya-entre-monde.com/t362-mise-a-jour-dossier-rp-alexander-bianco#1820

Sam 5 Nov - 13:49
Voilà ta note mon cher:

PSEUDO DU JOUEUR

➜ Orthographe :
 1.5 / 2  ---> Quelques fautes présentes surtout dans ton histoire
➜ Vocabulaire :
1.5 / 2
➜ Conjugaison :
 2 /2 ---> Fait quand même attention, il y a deux trois conjugaisons mal faîte, mais sinon rien de vraiment dérangeant.
➜ Qualité :
 3 / 4
➜ Originalité :
 2 /2 --- > Un perso flemmard, mais intéressant.
➜ Respect de la langue française :
 2 /2 ---> Fait aussi attention, j'ai vu deux trois choses bizarre, mais point dérangeante
➜ Note perso :
 2/2
➜ Bonus longueur du texte :
4 / 4

➜ Niveau
18
➜ Niveau bonus
2  
➜ Niveau total
20

➜ Point techniques
20
➜ P.Ts bonus
2  
➜ P.Ts total
22

➜ Points de caractéristiques
100
➜ P.Cs bonus
10  
➜ P.Cs total
110

➜ Kinahs
10 000  

➜ BRIDVAR EADWOLF
est validé/e en tant que membre de/du Crépuscule avec un niveau 20, 22 points techniques , 110 points de caractéristiques à répartir sur sa fiche technique dans les statistiques et un total de [KINAHS]

J'ai bien aimé ta fiche, ton perso est intéressant par son caractère et son histoire m'ayant arraché un petit rire à certains moment.
J'aime assez bien le décalage aussi avec son mental et son poste.
Continue comme ça :nomad:

Page 1 sur 1